Le déchiffrage du langage des cavernes

111 pages
Extrait
Feuilleton
de Yvar BREGEANT
Le déchiffrage du langage des cavernes Yvar BREGEANT
Synopsis

Pendant près de 30 000 ans d'après l'archéologie, les hommes préhistoriques ont orné les cavernes de signes étranges souvent associés à des représentations animales.
Relevés par l’abbé Breuil, catégorisés par Leroi-Gourhan puis Sauvet / Wlodarczyk, personne n’est jamais parvenu à en percer le mystère.
C’est au déchiffrage de ce langage auquel je vous invite, un déchiffrage à la portée considérable. Car nous allons lire dans la pensée de nos plus lointains ancêtres, comprendre leur langue, leur croyance, avoir la preuve qu'elles ont innervé les premiers centres religieux névralgiques de l'époque historique : Sumer et l'Egypte. Pour la première fois, va ainsi s'unifier le monde de la Préhistoire et de l'Histoire. Et l'Histoire la plus archaïque avec celle de la Genèse biblique.

Publié le 14 Avril 2023

Les statistiques du livre

  335 Classement
  118 Lectures 30 jours
  6895 Lectures totales
  +29 Progression
  0 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

"Le déchiffrage du langage des cavernes" est le "Livre le +" du 8 mai. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Yvar BREGEANT, c’est pour cela qu'il publie son essai sur monBestSeller.

Publié le 08 Mai 2023

Ce livre est noté par

27 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour !

Mon site internet avance bien* !

Vous y trouverez progressivement l'INTÉGRALITÉ de chacun de mes livres, à sa rubrique "lire en ligne".
Le lien pou y accéder est celui-ci : https://www.yvar-bregeant.com/blog/

Le livre sur le déchiffrage des temples mégalithiques de Malte, Göbekli Tepe et Stonehenge y est par exemple déjà lisible en intégralité, chacun des chapitres du livre afférent à chaque site ayant été séparé et présenté sous forme d'article de blog.

Alors merci pour votre soutien, fidélité et intérêt renouvelés.

Je vous souhaite une excellente lecture et vous dis à bientôt ici ou là-bas !

Yvar

PS : Toutes ses pages ont été traduites en 9 autres langues (anglais, allemand, chinois, espagnol, italien, polonais, portugais, russe, turc).
Je dois maintenant procéder à la traduction de tous les livres et articles (anglais déjà disponible)

Publié le 12 Décembre 2023

Bonjour à toutes et à tous.

Je suis heureux de vous annoncer que mon site de présentation des mes livres est achevé :
www.yvar-bregeant.com

Vous pourrez visualiser de manière beaucoup plus simple, claire et visuelle la structuration de toute la série la réelle histoire de l'humanité et la raison d'être de chaque livre en son sein.
Y est prévue l'implémentation progressive d'un véritable dictionnaire des symboles en ligne qui fera aussi l'objet d'un livre papier distinct.

J'ai acté le fait de ne plus, pour l'heure, présenter sur MBs que des extraits.
Je viens d'ailleurs de remettre en ligne un extrait du volume 6 / livre 2 qui délivre l'analyse et l'explication subséquente du site mégalithique de Göbekli Tepe.

Quoiqu'il arrive, merci encore pour votre soutien, passif ou actif, passé présent ou futur.
Merci encore à MBs pour la visibilité qu'il nous offre.

A bientôt peut-être

Yvar

Publié le 04 Septembre 2023

@ Elran Valceka
Merci beaucoup Elran !

Publié le 04 Septembre 2023

sujet intéressant bravo pour le travail fournit

Publié le 22 Août 2023

Bonjour à toutes et à tous.
D'abord merci pour vos nombreuses lectures.
C'est extrêmement encourageant pour moi.
Je vous avise par ce petit mot travailler à la césure d'un site dont je ne manquerais pas de vous procurer le lien où vous pourrez visualiser la structuration de toute la série la réelle histoire de l'humanité et la raison d'être de chaque livre au sein de cette série.
Dès qu'il sera prêt, je vais changer de modalité et ne plus présenter sur MBS l'intégralité des livres en totale libre lecture mais plutôt de larges extraits.
Celles et ceux qui souhaiteront éventuellement en savoir plus pourront basculer sur le site.
Je considère en effet que la nature et la qualité des recherches effectuées dans les essais ne peuvent raisonnablement pas permettre une totale libre lecture sur MBS au-delà d'un mois ou deux après publication/parution mais pas au-delà.
Le fait que cela m'exclut de la possibilité de faire partie des sélectionnés au prix concours n'est en soit pas un problème dans la mesure où si j'avais dû l'être, je l'aurais été depuis longtemps. Qu'il y ait de bonnes ou mauvaises raisons à cela, le jeu n'en vaut pas la chandelle.
Je vais donc passer pleinement au statut d'auteur autonome dans peu de temps.
il vous est donc encore possible pour quelques temps de lire l'intégralité du livre ici présent.
Merci encore pour votre soutien, passif ou actif.
Merci à MBs pour la visibilité qu'il nous offre.
Je retourne au travail !
A très bientôt peut-être
Yvar

Publié le 09 Août 2023

@Philippe Manne
Bonjour Philippe et même si avec un peu de retard merci pour votre commentaire.
Pour ce qui est du premier point que vous soulevez, il est on ne peut plus évident si l'on s'intéresse un tant soit peu à la mythologie archaïque (prenez par exemple les stèles Kudurru de l'Elam que l'on retrouve au Louvre) que les divinités y ont toujours été représentées surtout par des symboles animaliers. S'il l'on analyse les peintures rupestres de la Préhistoire et que l'on se débarrasse de l'interprétation scientiste éculée qui faisait de ces peintures des représentations de scènes de chasse de primitifs sans spiritualité, il est on ne peut plus évident que la mythologie de Sumer, de l'Elam et de l'Egypte est allé puiser ses représentations de divinités dans celles des temps antérieurs. D'ailleurs, les scènes rupestres ne contiennent que très peu de scènes cynégétiques (de chasse). Et ces dernières ont un sens symbolique bien particulier qui dépasse le simple cadre de la chasse. Il y aura beaucoup de choses à dire à ce sujet.
Concernant la datation, je ne ne juge pas nécessaire pour l'instant de traiter la question de l'erreur massive générée par les postulats de la datation au carbone 14 car je pense que lorsque l'on aura compris à quel point le contenu de la préhistoire (langage et mythologie) est de même nature que celui de la civilisation proto-sumérienne, le pseudo viaduc temporel qui les sépare tombera comme un fruit mûr. Je me contente pour l'heure de reprendre par pure convention les dates telles que mentionnées par les archéologues. Je ne traiterai qu'en dernier cette question technique de la datation dans le volume 6 dédié au passage de la Mythologie à la philosophie et aux différentes religions dont le scientisme. Je pense qu'il n'en vaut pas la peine d'en parler maintenant si les questions de fond sur l'origine de la mythologie qui sont tout à la fois plus essentielles et plus passionnantes n'ont pas d'abord été traitées.
A très bientôt Philippe
Yvar

Publié le 10 Juillet 2023

@Yvar Brégeant. Un travail impressionnant avec d'indispensables notes d'humour ...
Je n'avais jamais pensé à ce que des références aux mythologies puissent être présentes sur les peintures rupestres... mais cela me semble en effet plus que plausible.
J'étais déjà de mon côté convaincu que les similarités entre les diverses mythologies témoignaient d'une source commune.
S'agissant du fossé temporel entre les peintures rupestres et nos premières écritures, serait-il possible qu'au final il n'y ait pas une datation erronée desdites peintures ?
Ces dernières pourraient dans cette hypothèse avoir été réalisées durant les mêmes périodes que l'apparition des premières écritures.....

Publié le 06 Juillet 2023

@Akram Louiz
Bonjour, Akram, et merci pour votre retour.
Le mot dessin me gêne un peu car je lutte à contre-courant comme un brave saumon contre la pensée scientiste lénifiante selon laquelle les hommes préhistoriques auraient évolué d’un stade de primitif pour atteindre son apogée en l’homme blanc occidental, et dont les éléments de langage étaient de vagues onomatopées, gloussements, grommellements sourds et s’étant exprimés par de vagues dessins témoins d’une cognition naissante.
Le terme dessin, que l’on associe à un enfant, avec le sous-entendu qu’avec notre alphabet, nous sommes, nous, des adultes plus « évolués » est un mauvais raccourci sémantique et une fausse vérité historique enseignée à nos enfants depuis trop longtemps maintenant.
Si l’on s’intéresse aux langages idéographiques, et j’inclus tant le proto cunéiforme sumérien que le hiéroglyphique un peu plus tardif, on se rend compte assez rapidement de leur complexité, qu’ils répondent à des règles sémiologiques précises, que les « dessins », je les appellerais figures, peuvent en fait avoir plusieurs fonctions suivant là où ils sont placés : idéogrammes : transmission d’une idée, d’un concept, d’une abstraction (autrement dit il y a capacité d’abstraction) ; pictogrammes (représentation directe de la chose, de l’être que l’on veut mentionner) ; logogramme (valeur phonétique) ; déterminatif (figure qui n’est pas prononcée, qui précède une autre figure ou signe et qui sert à indiquer la catégorie à laquelle il appartient) etc.
À vrai dire, nous sommes, nous, les primitifs avec notre alphabet qui ne sert qu’à produire des sons avant d’ensuite, laborieusement, pouvoir générer un concept abstrait. Il n'y a en nos langues aucune immédiateté par l'image.
Nous sommes avec le langage préhistorique, et ces langues citées, très loin d’un langage de primitifs ou de balbutiements.
De plus, ce sont des ensembles sémiologiques stables qui ont perduré des millénaires.
Vous indiquez, heureusement, et à juste titre, que le dessin n’est pas un critère du degré de civilisation.
C’est très vrai. Au regard de leurs moyens techniques, venir effectuer des représentations de cette nature dans les grottes avec la dextérité qui fut la leur et qui est attestée impose de poser sur eux un autre regard qu’un regard supérieur condescendant.
Citer l’écriture égyptienne est aussi juste et intéressant.
C’est uniquement par souci de rapidité que le hiéroglyphique est devenu le hiératique, puis le démotique puis le copte.
Ce qui prouve que la capacité de simplification était présente et c’est la seule nécessité d’aller plus vite qui a conduit à simplifier l’écriture originelle en conservant des signes premiers certains de leurs traits les plus caractéristiques lesquels sont devenus ensuite nos alphabets (Mais dans un cadre sacré, ce qu'est le sanctuaire de la caverne, il n'y avait aucune nécessité de précipitation, un peu comme la chapelle sixtine qui n'est aussi que des "dessins" représentants des scènes bibliques).
Qui dit simplification, schématisation, implique que nous sommes, nous, devenus moins complexes, ce qu’ils étaient donc.
Il nous faut donc bien plutôt penser en termes de dévolution cognitive que d'évolution.
En vérité, l'humanité a vécu au cours du temps une dévolution cognitive inversement proportionnelle à l'évolution technologique. Ce qui est trompeur et nous fait croire au contraire, est que cette évolution technologique dont nous jouissons nous laisse présomptueusement penser que nous sommes, nous, meilleurs ou supérieurs que nos précurseurs.
Ne voyons-nous pas que nous sommes devenus incapable de mémoriser trois phrases d’affilée, que nous transférons notre capacité de mémorisation aux machines, que nous sommes aliénés par les propres machines que nous avons créées, télévision, téléphones, écrans de toutes sortes … ?
Les celtes, les ancêtres de « nos ancêtres les Gaulois » étaient une civilisation sans écriture, fondée sur l’oralité et donc l’exercice aiguisé et permanent de la cognition, dont la mémoire !
Ainsi, l'absence d’écriture, tout comme la représentation de « dessins » ou figures, en apparence, simplistes, n’est absolument pas la trace d’une cognition inférieure, bien au contraire.
Je ne parle même pas des réalisations architectoniques archaïques que le scientisme est toujours bien incapable d’expliquer…

Publié le 19 Juin 2023

le dessin a toujours été le premier signe de langage inscrit. Ensuite, les dessins ce sont transformés en lettres pour faciliter l'écriture. La preuve est l'écriture égyptienne qui regorgent de dessins. Les lettres en Chine sont aussi très proches des dessins. Cependant, ce n'est pas du tout un critère du degré de civilisation.

Publié le 18 Juin 2023

@Ange-François
Merci c'est évidemment très encourageant de lire cela. Même si je fais face parfois sur les réseaux à une opposition de quelques détracteurs qui ne prennent même pas le temps de lire, j'ai heureusement aussi et surtout beaucoup de retours positifs de celles et ceux qui le prennent, toutes convictions préalables confondues. Dont la vôtre ! Alors oui, merci Ange-François, vos mots d'encouragement c'est comme un peu d'air frais de la garrigue (corse ;)) qui entre dans mes narines et me redonne une énergie nouvelle.

Publié le 16 Mai 2023

!!! Après douze heures de vol, huit heures de train et quelques soirées : bravo !
Quel somme de travail, quelle érudition, quel point de vue singulier et séduisant !
En comparaison, mon poème sur "L'Ordonnateur Quantique" fait pâle figure...
Félicitations

Publié le 16 Mai 2023

"Heureusement, certains sont nés avec un système immunitaire spirituel qui, tôt ou tard, rejettent la vision illusoire de ce monde qui leur a été greffé depuis la naissance jusqu’au conditionnement social.
Ils commencent à sentir que quelque chose est mal et apparaît alors la recherche de réponses.
La connaissance intérieure et les expériences extérieures anormales leur montrent un côté de la réalité que les autres ignorent et commencent ainsi leur voyage vers l’éveil.
Chaque étape du voyage est faite en suivant le cœur au lieu de suivre la foule et en choisissant la connaissance et non pas les voiles de l’ignorance".
Henri Bergson

Publié le 14 Mai 2023

@Arnaldvs
Merci Arnaud, justement je parlais de vous il y a 2 jours. C'est vraiment gentil à vous de prendre de votre temps et de commenter aussi directement sur MBS.
C'est un peu de votre temps mais beaucoup d'encouragements pour moi.
Pour le reste, j'ai envie de dire qu'il ne m'appartient pas de répondre à la place de qui que ce soit, hormis pour moi-même, à cette question. J'ai par contre la prétention de bien connaître ses deux réponses principales, desquelles toutes les autres procèdent, d'être en mesure de les soumettre, si le temps me sera donné, à l'esprit, au cœur de mes lectrices et lecteurs pour leur permettre de faire un choix éclairé, qui sera leur choix.
Ce sera certes un long voyage, mais ne dit-on pas que le bonheur c'est le chemin ?
Bonne route Arnaud !

Publié le 09 Mai 2023

Merci pour ce partage. Travail impressionnant, indépendamment de ce que "l'establishment scientifique" pourra en penser. Il faut du courage (et de la conviction) pour renverser la table. Bravo pour ce travail incroyable.

Mélange d'une conviction intime qui donne l'impulsion et la direction de la recherche, et de rigueur scientifique qui vient trianguler des années de décryptages de nos langages, ce livre ouvre de nouvelles perspectives, et c'est tant mieux. Sans répondre aux questions existentielles de nos origines, il propose un fil rouge du développement des modes de transmission des savoirs (ça voir) de l'humanité aux générations suivantes.

Publié le 09 Mai 2023

@monBestSeller
Merci à Mbs pour ce coup de projecteur pointé cette semaine sur ce livre. C'est super gentil à Vous. C'est très encourageant pour moi. Avec une pensée spéciale pour Zoé qui m'a beaucoup encouragé et soutenu. Yvar

Publié le 08 Mai 2023

Voici le commentaire que j'ai reçu ce jour sur le groupe Facebook "ésotérisme et spiritualité" de la part de Mr Arnauld Filancia :

"Merci de ce partage. Travail impressionnant, indépendamment de ce que "l'establishment scientifique" pourra en penser. Il faut du courage (et de la conviction) pour renverser la table. Bravo pour ce travail incroyable.
Mélange d'une conviction intime qui donne l'impulsion et la direction de la recherche, et de rigueur scientifique qui vient trianguler des années de décryptages de nos langages, ce livre ouvre de nouvelles perspectives, et c'est tant mieux. Sans répondre aux questions existentielles de nos origines, il propose un fil rouge du développement des modes de transmission des savoirs (ça voir) de l'humanité aux générations suivantes".

Je précise que c'est un vrai commentaire (je ne connais pas ce monsieur) car on observe parfois, c'est rare mais ça arrive, des faux sur la plateforme.
Bref... quand je lis cela je me dis que je ne me suis pas donné tout ce mal pour rien...

Je pourrais aussi vous mettre en copie d'échanges assez comiques avec un deux archéologues en herbe qui se sont permis de juger avant même de lire ! Au final, le résultat est fondamentalement le même car, étrangement, une fois confrontés à leurs errements, les commentaires des mauvais contradicteurs finissent par avoir le même effet que ceux des laudateurs !

Publié le 07 Mai 2023

@Yolaine Rivière
Bonjour Yolaine,
Voici mon adresse mail : yvarbregeant@gmail.com
Envoyez-moi un mail et je vous envoie par retour le PDF ou, si vous préférez, l'e-pub que j'ai généré.
Ayant moi-même 50% de sang breton (le reste est un maëlstrom), vous comprendrez plus naturellement la ténacité qui m'anime.
Chaque qualité ayant son versant de défaut, il y a aura sûrement des choses à élaguer.
Je suis sûr que vous aurez le recul nécessaire pour tout à la fois ne retenir de ce livre que la bonne part et me donner du reste une critique objective pour l'améliorer.
Yvar

Publié le 07 Mai 2023

Dommage qu'il ne soit pas téléchargeable. Je suis malvoyante et je lis sur liseuse avec une police adaptée... Ce format est trop compliqué pour moi. Dommage. cela m'aurait passionnée.

Publié le 07 Mai 2023

Je viens de déposer la version définitive du livre, pensée pour un lectorat académique. En effet, je reçois visiblement beaucoup de visites de la part de personnes universitaires (au vu des contacts Facebook qui m'interpellent), lesquelles aiment une présentation des faits progressive et une grande rigueur démonstrative. Je souhaite aussi que la version MBS corresponde parfaitement au livre (broché et e-book) bientôt disponible or c'est sous cette forme que je l'ai structuré.
Même si le chapitre le plus concret et "spectaculaire", celui du décryptage, y est en deuxième partie, cette présentation des matières est, comme l'a dit justement Zoé, assurément la plus progressive et donc la plus pertinente. Au risque de m'aliéner quelques lectrices/teurs, mais il faut faire des choix !
Yvar

Publié le 21 Avril 2023
3
@Yvar BREGEANT Yes, ça marche de nouveau :-) ! /// Je réalise sans réaliser, cher Yvar, comme quelque chose que je subodorais de longue date, à des années-lumière des considérations des préhistoriens et archéologues. Vous avez donc confirmé une intuition, ce qui n'est pas rien. /// Quoi qu'il en soit, si mon regard et mes quelques mots de néophyte vous encouragent, j'en suis ravie. /// Merci pour ce talentueux partage, Yvar. Puisse mon intervention de candide motiver les lecteurs de cette plateforme à aborder votre oeuvre ! Amicalement, Michèle-Zoé
Publié le 20 Avril 2023

@ Zoé Florent

Cela me rassure d'être parvenu à convaincre l'autrice/lectrice référente que vous êtes tout à la fois de l’identité de la langue idéographique à laquelle correspondent ces signes et surtout de la justesse de leur décryptage.

C’était mon but premier avec ce livre, faire la démonstration non équivoque, sur le socle étymologique des langues archaïques, que le monde de la Préhistoire et de l’Histoire ne font qu’un. Qu’ils sont reliés par une même langue ! Et par une même mythologie ou croyance ! J’avais juste besoin d’établir ce fait dès le départ avant d'aller plus loin.

Mille mercis pour votre retour, vos conseils précieux.

Amicalement. Excellente fin de journée à Vous aussi.

Yvar

Publié le 20 Avril 2023

Il y a un bug : impossible de noter... J'essaierai plus tard...
Merci pour ce talentueux partage, Yvar. Puisse mon intervention de candide inculte motiver les lecteurs de cette plateforme à aborder votre oeuvre !
Bonne fin de journée. Amicalement,
Michèle

Publié le 20 Avril 2023

@Yvar BREGEANT Bonjour, Yvar.
Me voici arrivée à la fin de ce deuxième volet toujours aussi ambitieux et impressionnant, de par l'immense travail de recherche et de synthèse fourni.
Ne sachant pas par où commencer, tant le sujet est vaste, je vais faire ma bonne élève et répondre à la question de votre commentaire précédent.
M’avez-vous convaincue ?
Pas vraiment, puisque j’étais déjà convaincue que la plupart des croyances, y compris archaïques, sont nées des mêmes mythes qui visaient à mieux appréhender la mort, expliquer les phénomènes naturels qui ont longtemps échappé à l’entendement, calmer la colère du ou des dieux censés les provoquer, créer une hiérarchie, instrumenter le pouvoir, éveiller la conscience du bien et du mal… Ce qui revient à dire que je suis convaincue que, de nos jours, les religions, à part le Bouddhisme (religion non-théiste, of course ;-)), trouvent leur origine dans ce mythe initial du Dieu juge et créateur.
Mais oui, vous m’avez convaincue en vous attachant au sens symbolique plutôt que littéral de langues idéographiques à significations multiples, en mettant le doigt sur leurs similarités d’un site à un autre, d’une civilisation à une autre, en minimisant l’impact des coïncidences par l’improbabilité de leur nombre, car ce faisant vous avez réduit la marge d’erreur. L’effet pourrait-il être le même en ne spéculant que sur le sens littéral ? Je ne sais pas. Autrement dit, il vaut mieux faire abstraction du cartésien qui sommeille en nous pour être totalement convaincu ;-).
Cependant, en réduisant les marges d’interprétations, la démonstration par les similitudes symboliques devient rationnelle, de même que la démonstration des similitudes relevées dans la Bible et le Coran renforce la notion de témoignage historique au-delà d’un style allégorique sujet à exégèse.
Pour ce qui est de la présentation, peut-être pourriez-vous alléger l’avant-propos, éviter les répétitions. Rappeler plus brièvement les références (un simple lien pour la version en ligne) comme ce qui motive votre démarche. De même, la justification préventive, même si je la comprends, ne vous prémunira pas contre vos détracteur, alors autant la rédiger plus concise ;-).
Sinon, votre idée de commencer par le déchiffrage, partie de votre œuvre que j’ai trouvée la plus passionnante, me semble excellente ; enfin, ici, chez MBS. Il est évident que le développement et la rigueur démonstrative de la forme actuelle devraient convenir aux spécialistes.
La formule de politesse à part, avec les étoiles ;-)…

Publié le 20 Avril 2023

@Yvar BREGEANT Merci !

Publié le 19 Avril 2023

Je suis très heureux de vous soumettre ce que je considère comme étant un véritable livre évènement.
Il s'inscrit dans le cadre de la série "la réelle histoire de l'humanité et de Dieu" dont le premier volume "la Révélation de la Genèse" est déjà en ligne sur MBS.

Permettez-moi de vous expliquer sa structure, pourquoi je le diffuse sur MBs et ce que j’attends des commentaires :

Structuration :

Un avant-propos qui explique le but de la série « la réelle histoire de l’humanité et de Dieu », ce que contiendront ses différents volumes et avec quel état d’esprit il vaut mieux l’aborder.

Le volume 2 « La Bible de/vs La Mythologie » commence avec une synthèse de ce qu’il développera. Il est bien trop volumineux pour être édité en une seule fois aussi l’ai-je segmenté en 12 parties qui sont chacune un livre.

La première partie du volume 2 est ce livre intitulé « le décryptage du langage des cavernes ».

Il fait, en trois étapes clefs, la démonstration que les fresques rupestres correspondent à une forme ancienne d’un langage idéographique :
- Il livre un tableau de comparaison de plus de 130 signes attestant de la correspondance entre les signes préhistoriques relevés et ceux de ce langage idéographique.
- Il fait ensuite la démonstration sémiologique que ce langage idéographique correspond bien au système des signes des cavernes en démontrant qu’il remplit tous les critères et règles observées par les archéologues Sauvet / Wlodarczyk.
- Il effectue alors le déchiffrage de 10 fresques des sites de Lascaux et Marsoulas, comportant des figures animales et signes associés.

Pour la première fois, nous pourrons lire et comprendre ce que les hommes préhistoriques ont voulu dire.

En postface, je m'efforce d'expliquer comment il convient d'aborder le contenu de cette série de livres pour celles et ceux que son contenu et sa forme pourrait légitimement surprendre.

Et pourquoi choisir MBs ?

Ce livre est en cours d’envoi aux éditeurs et journaux spécialisés pour lesquels c’est un sujet d’intérêt.
Mais je tiens surtout à toucher le plus large public possible, que ce ne soit pas là qu’une discussion d’initiés, même si les matières ne sont pas faciles. Sans les édulcorer, je me suis efforcé de les simplifier, clarifier au maximum pour que ce soit parfaitement compréhensible. J’ai vraiment besoin de votre retour pour savoir si ce but est atteint.
MBs est la plateforme idéale pour cela.

Ce que j’attends des commentaires ?

Me dire déjà si vous êtes convaincu ?! Ou pas !

Bon, ce ne sera certes pas du feel good (plutôt du « feel God» !) mais sachez que vos retours de qualité me sont indispensables pour améliorer les choses aussi je vous dis par avance un grand merci pour votre esprit critique et votre aide afin de me permettre de présenter au mieux ces matières passionnantes.

Yvar

Publié le 19 Avril 2023

@Zoé Florent
Revoici en ligne la version originale que j'avais déposée
Yvar

Publié le 19 Avril 2023

@Zoé Florent
Pin Pon Pin Pon Pin Pon....
Bonjour Zoé.
Oui Mea Culpa ! J'ai mis en ligne hier Pm une nouvelle version qui commence quasiment directement par le chapitre sur le déchiffrage.
Je vais remettre pour vous l'ancienne version afin que vous puissiez facilement retrouver la page où vous vous étiez arrêtée. Vous me direz simplement quand vous aurez terminé votre lecture. Il n'y pas d'urgence. Encore merci pour prendre le temps de me lire et j espère à bientôt pour votre retour critique qui m'importe beaucoup Yvar.

Publié le 19 Avril 2023

Bonsoir @Yvar BREGEANT. J'ai fait une pause à la page 495 en début d'après-midi, et ce soir, je ne retrouve plus le fil de ma lecture et suis perdue... Help !

Publié le 18 Avril 2023