Yvar BREGEANT
Biographie

Plus tout jeune papa.. Ce livre et ses suivants sont le résultat d’années de recherches entamées dès 2008. Après une interruption de 6 années passées à élever mes jeunes enfants, j’ai repris le fil de mes recherches et de l’écriture.
Voici le premier volet de ce que j’envisage comme un épisode en 7 tomes, pour rendre la réponse à cette question agréable et accessible à tous, croyants et non-croyants, petits et grands.
Je vous serais reconnaissant de m’éclairer par vos commentaires objectifs et constructifs.
C’est mon premier livre. Si je le partage, c’est notamment pour connaître votre ressenti et les axes d’amélioration que votre regard de lectrice/lecteur exercé pourra apporter à mon travail de « scribe » !

PS Je reste joignable par mail : yvarbregeant@gmail.com

Yvar BREGEANT a noté ces livres

5
@ Dominique LAURENT Bonjour Mr Laurent, Je tiens à vous féliciter pour votre roman-essai. Je lui mettrais 25 étoiles si cela était possible, tant le sujet est urgent et la manière de le traiter brillante. Il est aussi extrêmement réconfortant, je trouve, de voir que beaucoup s’intéressent à ce sujet. Preuve que la politique de l’autruche, soutenue, hier encore, par les climatosceptiques et les adorateurs scientistes béats de la science montrent toutes ses limites. Je partage pour ma part totalement votre analyse générale, et n’y pose que deux bémols : le premier est que je trouve « juste injuste » de mettre un nom, en l’occurrence, Macron Ier ;) sur ceux qui profitent de notre époque à la Orwell. Quand bien même nos actes, souvent, nous définissent, nous ne pouvons pas savoir ce qu’il y a réellement dans le cœur des gens et il y a surement dans l’État, de très nombreuses personnes qui travaillent de tout cœur pour le bien commun et d’autres, évidemment, uniquement pour leur propre gloriole. Savoir qui agit et qui profite, qui joue le mauvais rôle de l’État profond n’est, au fond, pas la vraie question. Pour le reste votre analyse globale comme détaillée est en soi extrêmement positive. C’est comme cela que je la regarde en tout cas. Elle met le doigt sur le fait que l’humanité arrive maintenant, à grands pas, dans une double impasse ; écartelée entre, d’un côté, le mur dressé depuis des lustres par des religions millénaires obscurantistes et hypocrites, autoproclamées représentantes de Dieu, qui n’ont laissé (et ne laissent encore) derrière elles que tourments et, d’un autre côté, maintenant, le mur de la religion scientiste, qui a émergé en réaction aux premières, a su un temps lui vendre la science, en lieu et place de la conscience, comme la seule panacée à tous ses maux. Mais science sans conscience n’est que ruine de l’âme… si nous ne l’avions pas compris, pour le coup, là ! (Heureusement, comme vous dites en page 54, jamais l’IA ne prendra le pas sur l’humain). Vous nous démontrez ainsi, mieux que personne, par votre écrit avec, sous-jacente, votre expérience professionnelle d’homme de science, que nous arrivons à grands pas au bout du bout de ce dernier modèle de pensée, de ce « dernier essai », présupposé meilleur. Quant à la date exacte pour en sonner le glas définitif (et c’est mon deuxième bémol), 2048 me semble optimiste ! car le temps que les modèles en place soient, enfin, correctement re-re-re…paramétrés par le GIEC, que le politique s’en inquiète et que le public entier se saisisse en personne du dossier, nous serons déjà tous bien avant en « live » sur Koh Lanta à nous écharper pour un bout de gras. Quelle sacrée évolution ! Merci donc pour votre excellente et absolument nécessaire pierre à la construction du bien commun dont j’attends aussi la suite à travers, en plus, l’histoire émouvante de Léo et Lina.
Publié le 10 Janvier 2021
5
Franck, bonjour, je vais essayer de faire court. Je tiens avant tout à vous dire que je suis très mal placé pour porter un jugement de valeur sur un livre, sur un polar de surcroît. Je ne suis pas très au fait des qualités intrinsèques qui font d’un polar une réussite parfaite. Depuis que je suis sur ce site, je ne sais pas pourquoi, votre livre, et au-delà, votre parcours d’homme, m’ont interpellé. La seule grille de lecture que j'ai pour vous « juger » (qui suis-je ?!! Franchement !) est assez simple : « est-ce que je conseillerai à quelqu’un de vous lire ? ». Après lecture, je réponds oui. Est-ce que j'ai eu envie d'arrêter ? » Non. Donc pour moi c’est du 5* (Et aussi pour votre parcours). Aussi simple que ça. Il y a bien sûr quelques imperfections que d’autres auront relevées mieux que moi, mais votre éditeur y veillera, j’en suis sûr. En tout cas c’est bien là tout le malheur que je vous souhaite.
Publié le 09 Décembre 2020
5
Juste un "petit" mot et une note pour vous dire ce que j’ai ressenti à la lecture de votre nouvelle. D’abord, pourquoi l’ai-je lu, moi qui ne lit plus ? Je me suis simplement demandé qui était cet ovni qui déboule sur le site à toute berzingue et qui m’a décoiffé au passage ? La curiosité mêlée à la brièveté du récit m’a convaincu d’y jeter un œil attentif, puis les deux, d’autant que je suis aussi certain que nous allons nous tirer la bourre. Hm … que dis-je … bon … N’y voyez pas là une invitation mais bien juste une expression ! Je suis aussi parfaitement conscient du fait que vous allez haut la main certainement emporter tout défi littéraire que je n’ose donc vous lancer ! Pas question donc que je vous jette nonchalamment et d'un air assuré le gant au visage, ni d’un duel au soleil armé chacun, chacune de sa céleste plume. Plutôt, simplement, je dois dire que je suis juste aux antipodes de votre monde. Vous tenez le poteau du pôle nord, tandis que moi, je ne sais pas si vous me voyez là, mais je suis de l’autre côté, au pôle sud. Je vous fais d’ailleurs un petit coucou. Ça y est. Vous me voyez là ? Bien. Alors je prends mon téléphone satellite et tout emmitouflée que vous êtes, écoutez bien ce que j’ai à vous dire : Même si le contenu de votre récit est strictement inverse au mien, il s’en dégage une hypersensibilité, une fibre émotive et artistique, des fulgurances qui sont, pour moi, parfait non initié littéraire que je suis, la marque d’une écrivaine. Vous ajoutez à cela une bonne dose d’humour et d’originalité ce qui rend ce traitement de la rencontre et de l’érotisme, juste brillant, bien éloigné du vulgaire affligeant auquel on pourrait s’attendre pour de l'érotisme. C’est cela que je récompense par un cinq étoiles. Une critique ? Je n’ai pas trop saisi sur la fin à quel moment le Victor mène ses bons offices ; j’ai trouvé la relation avec la divine métisse, romantique que je suis, bien éphémère, lors qu’elle a fait l’objet de tant d’encensements. Un souhait ? Que votre talent certain soit dévolu à une juste et belle cause (autre que celle de rendre grâce à la beauté pure de la littérature) ; donc que vous la trouviez. Alors rien ni personne ne pourra vous arrêter. Allez, je vous laisse. Je ne sais pas vous, mais moi, ici, au pôle sud, je n’ai quand même pas que ça à faire non plus, je dois aller briser la glace … avec tellement d’autres auteurs ou lecteurs. Alors merci pour ce doux moment.
Publié le 21 Novembre 2020
monBlog

Suivez-moi sur ...

Retrouver mon actualité

Bonjour, Avant tout, j’espère que vous allez bien ainsi que vos proches. Essayons ensemble de transformer cette bien triste période, incrustée dans celle plus vaste et plus sombre de l’Histoire, en une opportunité d’évolution personnelle, intérieure. Concevons le chaos du monde comme une fournaise, dans lequel laisser notre cœur y être éprouvé pour mieux pouvoir le façonner et le rendre meilleur. Pour décrire le sens de ma démarche, elle se résume donc en un seul mot : Humanisme. Mais pas un humanisme idéalisé, béat, naïf et décérébré ; un humanisme éclairé, fondé, ancré dans la Raison des Lumières, laissant la place à toutes les croyances et conceptions du monde de s’exprimer, de s’exposer, sans crainte de la moquerie d’autrui ; permettant ainsi à chacun de choisir sa voie en toute liberté, dans le respect le plus total, en laissant son cœur et sa raison faire le tri entre ce qu’il juge être le mensonge et la vérité. Après avoir effectué des recherches dans le domaine des croyances pendant de longues années, je vais m’efforcer par le biais de cette production littéraire en 7 volets de rendre accessible à toutes et à tous le résultat auquel elles m’ont conduit. Je fais le choix de les présenter dans le cadre d’une fiction religieuse historique et fantastique pour en rendre la lecture aussi agréable que possible puisque la matière est plutôt sérieuse. Avec un peu d’humour aussi, ce qui ne gâche rien, et pour dédramatiser le contenu de la discussion. Je suis heureux de partager avec vous ce premier tome qui introduit toute la fresque et suis particulièrement réceptif à vos commentaires pour savoir si j’ai atteint mon but de vous y intéresser agréablement. Un grand merci pour vos retours Pour plus d’informations, je suis joignable à l’adresse mail suivante : yvarbregeant@gmail.com

A lire dans les actualités