Dissipation des ombres précoces à l'aide du thé Earl Grey

12 pages de Monique Louicellier
Dissipation des ombres précoces à l'aide du thé Earl Grey Monique Louicellier
Synopsis

Petite nouvelle dans le cadre du concours de nouvelles Mon Bestseller.
Ce matin-là, rien n'avait changé.
Elle parle juste d'une tasse de thé.

Publié le 07 Mai 2023

Les statistiques du livre

  3042 Classement
  23 Lectures 30 jours
  472 Lectures totales
  +62 Progression
  0 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Zoé Florent
Merci ma chère groupie et consolatrice, je ne sais comment te payer.
J'ai certes une dette de lecture envers toi, comme envers pas mal de monde maintenant, mais j'en ai aussi dans le domaine de l'écoute...
Tu me fais penser à une escargote, assez mignonne et très sensible (partie de phrase rajoutée diplomatiquement, bien entendu, sauf que je l'avoue...), à qui je pourrais raconter longuement mes états d'âme sans qu'elle ne puisse disparaître assez vite !
Et une de ses qualités absolument géniale, est que sa bave est réparatrice des outrages de l'âge.
Et voilà, tu es une escargolette ou sens figuré, mais je vais essayer en propre le remède de bave d'escargot aux prochaînes pluies, ce qui me fera des économies de crème !
Pas certaine que je puisse quand même me passer de toi.
Sevrage d'escargot, qui a la solution ?
Je plaisante... Ouh, la, la, je vais me prendre un coup de pied à défaut de bras !

Publié le 14 Mai 2023

@Angie Rodride

Bonjour Angie et merci de ce commentaire que cet écrit ne mérite pas vraiment.
J'ai du mal à répondre et à lire sur le site car internet ne marche pas trop souvent, mais je serais très intéressée de vous découvrir, notamment par vos écrits.
Un jour, car j'ai d'horribles dettes de lectures...
Je pense par exemple à Reskallah ou à Yvar Brégeant et à une cinquantaine d'autres auteurs.
Mais je n'ai pas de parole.
Enfin, si mais pas trop par rapport aux dettes de lecture, et il m'arrive de me laisser tenter par une autre lecture en oubliant temporairement la précédente pourtant alléchante, je suis comme une gamine dans un magasin de bonbons ! C'est bien pour cela que j'ai des dettes, mais il m'arrive quand même de terminer un roman et même de passer une nuit à lire un tout nouveau roman, ne faisant pas partie des promesses passées.
C'est aussi pour cette raison que je ne mérite pas trop d'être lue.
Ah la la, mais merci encore quand même !
Très bonne journée et portez-vous bien !
Profitons du printemps !
Que le Ciel ait pitié de nous...
Que l'amour soit au rendez-vous au moins, ne serait-ce que par la vision de cette belle nature si on a la chance de ne pas vivre en ville ou qu'on ait un peu de répit, ou même un frôlement de ces petits despotes à fourrure qui nous réconfortent bien quand même.

Bises !
Monique

Publié le 14 Mai 2023
5
Je rajoute les étoiles car depuis mon téléphone portable, je n'ai pas pu le faire, lors de mon commentaire. Merci pour ce bel écrit. Angie
Publié le 13 Mai 2023

Jolie nouvelle ! En amatrice de thé, je ne pouvais pas passer à côté, sans m' y arrêter. Vous avez su allier les choses profondes (destinée humaine...) et la légèreté. Merci pour ce texte. Étrangeté et familiarité se côtoient....
Angie

Publié le 13 Mai 2023
5
@Monique Louicellier Le passage au "je" m'a un peu surprise, mais j'ai beaucoup aimé l'ambiance de cette nouvelle. Souvenirs, agglomération et délestage... À l'aube ou entre chien et loup, tout s'entremêle, mais sans haine, en douceur. Impression de sérénité au final, ou d'acceptation, tout simplement, confortées par la cérémonie du Earl Grey tea (que j'apprécie aussi ;-)). Merci pour le partage et bonne nuit ! Michèle
Publié le 11 Mai 2023