Les étoiles de Bethléem

90 pages de Albert H. Laul_2
Les étoiles de Bethléem Albert H. Laul_2
Synopsis

Comme l'élixir floral d'étoile de Bethléem apaise après un choc, les mots du poète, quintessence des souffrances et des espoirs du genre humain, aident à une résilience nécessaire.
Le poète propose ici une décoction émolliente de 45 textes en 5 étapes de préparation : Souffrances contemporaines, Traumas anciens, Résilience, Amour salutaire, Arts réparateurs.

Quand vous entendez dire du mal des musulmans
Dressez l’oreille. On parle de vous.
Quand vous entendez dire du mal des juifs
Dressez l’oreille. On parle de vous.
Quand vous entendez dire du mal des autres
Dressez l’oreille. On parle de vous.
Quand vous entendez dire du mal de vous
Fermez l’oreille. On parle en l’air.

Version imprimée à 9,90€, ici:
https://www.thebookedition.com/fr/les-etoiles-de-bethleem-p-400625.html

Publié le 24 Mai 2023

Les statistiques du livre

  283 Classement
  111 Lectures 30 jours
  1199 Lectures totales
  -52 Progression
  0 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

19 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Zoé Florent @Alhéna Skat @Fernand Fallou @Fabien Debenest @JP LAURIER
@Pierre d'Arlet @galodarsac

Bonjour à tous,

La version papier de mon recueil "Les étoiles de Bethléem" est (enfin !) disponible chez TheBookEdition. (Une belle alternative française à Amazon.)

J'espère que vous apprécierez la plus-value de la version imprimée. Le texte brut reste accessible sur mbs dans son entièreté.

Belle découverte,
Albert H. Laul

https://www.thebookedition.com/fr/les-etoiles-de-bethleem-p-400625.html

Publié le 07 Février 2024

@Zoé Florent
Merci de votre commentaire élogieux et de votre sensibilité à la sincérité, indispensable à notre volonté d'écriture.
Cordialement
Albert H. Laul

Publié le 11 Décembre 2023
3
bonjour @Albert H. Laul_2. Interpellée par votre commentaire sur la tribune d'Antall, je me suis penchée sur votre recueil, que j'ai lu en trois fois, afin de mieux le goûter. /// Sujets et formes variées rendent la lecture attrayante. J'ai apprécié votre regard sur notre genre, la joliesse de vos phrases, le choix de vos mots. Sensible à la musicalité, j'ai savouré leur mélodie. Quant aux descriptions des "images du monde flottant" d'Hokusai, elles ont ravi mon oeil comme mon esprit. /// Merci pour cette jolie bulle intemporelle et bonne journée. Amicalement, Michèle
Publié le 05 Décembre 2023

Pour relancer mon booktime:

Hamlet, acte III, scène 1 traduit par Voltaire (1761)

Être ou n'être pas, c'est là la question;
S'il est plus noble dans l'esprit de souffrir
Les piqûres et les flèches de l'affreuse fortune
Ou de prendre les armes contre une mer de troubles
Et en s'opposant à eux, les finir ? Mourir, dormir,
Rien de plus; et par ce sommeil dire : Nous terminons
Les peines du cœur, et dix mille chocs naturels
Dont la chair est héritière, c'est une consommation
Ardemment désirable. Mourir, dormir :
Dormir, peut-être rêver! Ah, voilà le mal !
Car, dans ce sommeil de la mort, quels rêves aura-t-on
Quand on a dépouillé cette enveloppe mortelle ?
C'est là ce qui fait penser : c'est là la raison
Qui donne à la calamité une vie si longue :
Car qui voudrait supporter les coups, et les injures du temps
Les torts de l'oppresseur, les dédains de l'orgueilleux.
Les angoisses d'un amour méprisé, les délais de la justice,
L'insolence des grandes places et les rebuts
Que le mérite patient essuie de l'homme indigne.
Quand il peut faire son quietus
Avec une simple aiguille à tête ? qui voudrait porter ces fardeaux,
Sangloter, suer sous une fatigante vie ?
Mais cette crainte de quelque chose après la mort,
Ce pays ignoré, des bornes duquel
Nul voyageur ne revient, embarrasse la volonté
Et nous fait supporter les maux que nos avons,
Plutôt que de courir vers d'autres que nous ne connaissons pas.
Ainsi la conscience fait des poltrons de nous tous;
Ainsi la couleur naturelle de la résolution
Est ternie par les pâles teintes de la pensée;
Et les entreprises les plus importantes,
Par ce respect, tournent leur courant de travers,
Et perdent leur nom d'action...

Publié le 29 Octobre 2023

Pour relancer mon booktime:

Hamlet, acte III, scène 1 traduit par Voltaire (1733)

Demeure, il faut choisir et passer à l'instant
De la vie à la mort et de l'être au néant.
Dieux justes, s'il en est, éclairez mon courage.
Faut-il vieillir courbé sous la main qui m'outrage,
Supporter ou finir mon malheur et mon sort ?
Qui suis-je ? Qui m'arrête ? et qu'est-ce que la mort ?
C'est la fin de nos maux, c'est mon unique asile;
Après de longs transports, c'est un sommeil tranquille;
On s'endort, et tout meurt. Mais un affreux réveil
Doit succéder peut-être aux douceurs du sommeil.
On nous menace; on dit que cette courte vie
De tourments éternels est aussitôt suivie.
O mort ! moment fatal ! affreuse éternité !
Tout coeur à ton seul nom se glace épouvanté.
Eh ! qui pourrait sans toi supporter cette vie ?
De nos fourbes puissants bénir l'hypocrisie ?
D'une indigne maîtresse encenser les erreurs ?
Ramper sous un ministre, adorer ses hauteurs ?
Et montrer les langueurs de son âme abattue
A des amis ingrats, qui détournent la vue ?
La mort serait trop douce en ces extrémités.
Mais le scrupule parle, et nous crie : arrêtez.
Il défend à nos mains cet heureux homicide,
Et d'un héros guerrier fait un chrétien timide.

Publié le 29 Octobre 2023

@Alhéna Skat
Merci infiniment de votre lecture attentive. Je suis content que ces quelques textes vous aient plu. J'espère que mes romans dont je retravaille le premier "Turbidité & Sensibilité" vous plairont également.
Dès que le temps me le permettra, je reprendrai la lecture de "l'enfant du péché".
Bien littérairement,
Albert H. Laul

Publié le 28 Octobre 2023

@Albert H. Laul_2
Cher Albert H,
Je viens de reprendre la lecture de votre recueil de poésies qui mérite bien les 5 étoiles.
J’ai beaucoup aimé :
** Un morceau de pain
** Quand vous entendez dire
** T’aimer
** L’adultéresse
** Quel Prix
Arrivée à la lecture des Haïkus où, je dois l’avouer, mes connaissances sont très faibles, si je dois en choisir un, c’est le « Haïku 2 ».
Dans vos quatrains des « Hymnes au Maître Hokusaï », mon préféré est « Écumes enneigées ». Sans pour autant dédaigner les autres, tellement bien accompagnés de leurs illustrations.
Me voici arrivée à la fin de votre recueil. Je vais donc vous quitter avec regret en vous encourageant à continuer à nous émerveiller par votre talent.

Avec tous mes sentiments de sympathie amicale et littéraire,
Alhéna.

Publié le 27 Septembre 2023

@Alhéna Skat
Merci de vos encouragements. Je m'en vais lire "l'enfant du péché".
Cordialement,
Albert H. Laul

Publié le 27 Septembre 2023

@Alhéna Skat
Merci de vos encouragements. Je m'en vais lire "l'enfant du péché".
Cordialement,
Albert H. Laul

Publié le 27 Septembre 2023
3
@Albert H. Laul_2 Bonjour Albert H. Laul_2 Je vous remercie d’avoir lu la fable « Le Loup et l’Agneau » À mon tour j’ai lu quelques-uns des poèmes de votre recueil « Étoile de Bethléem » j’ai bien aimé en VIII « Venins » et en X « Sa dernière larme ». J’ai arrêté par manque de temps, mais j’en reprendrai la lecture dès que j’aurai déposé mon prochain roman « l’enfant du péché » sur le site ce qui ne saurait tarder. Si je peux émettre un avis, c’est de vous encourager à continuer. Vos poèmes sont beaux et dignes de grands éloges. En attendant d’en poursuivre la lecture, je dépose votre livre dans ma bibliothèque. Heureuse de vous connaître, je vous exprime toute ma sympathie, Alhéna.
Publié le 20 Septembre 2023

Fichier pdf remanié et ajout de nouveaux textes en vu d'une édition papier (très prochainement).

Très bonne lecture (J'espère !)
Albert H. Laul

Publié le 14 Septembre 2023

@Fernand Fallou

Merci de vos encouragements. La poésie est, en effet, un créneau difficile du fait de sa part de doutes irrépressibles, de reprises incessantes, de répétitions inlassables, de recherches perpétuelles, et d'un sentiment d'insatisfaction constant.

Mais quand, par magie, après bien des efforts, le vers chante à l'oreille, quel plaisir, quelle volupté, quelle félicité !

Bien à vous,
Albert H. Laul

Publié le 30 Août 2023

Cher @Albert H. Laul_2
La poésie est un créneau difficile. Tellement difficile que j’ai enlevé tout ceux que j’avais écrits. Bravo de vous y être accroché avec ce recueil bourré de très beaux passages.

Publié le 24 Août 2023

Fichier pdf corrigé.
Bonne lecture (J'espère !)
Albert H. Laul

Publié le 01 Août 2023

Deux nouveaux textes ajoutés au recueil :
1) Soutien-gorge (ci-dessous)
2) Hymne au maître Hokusai (3 nouvelles œuvres commentées).

Bonne lecture (J'espère !)
Albert H. Laul

Publié le 28 Juillet 2023

@Pierre d'Arlet
@galodarsac

N'hésitez pas à me dire si certains lacets du corset de la poésie classique sont détendus. Bien à vous.

Soutien-gorge

Comme j’aimerais être un soutien de ta gorge
Le tissu coloré du maintien de tes seins
Les bonnets en métal arrondis à la forge
La lanière de cuir sur ton corps à dessein

Comme j’aimerais être un soutien de ta gorge
Et transmettre l’écho quand ta voix se déploie
Corriger ton histoire où le crime regorge
A bomber ta poitrine en fierté, je m’emploie

Comme j’aimerais être un soutien de ta gorge
Arracher ton corset et ce voile au visage
Abolir les carcans de celles qu’on égorge
Vaine expiation d’un bourreau par usage

Publié le 28 Juillet 2023

@Fabien Debenest
Merci de votre commentaire.
Je suis content que vous y ayez lu des éléments intéressants.
Cordialement
Albert H. Laul

Publié le 24 Juin 2023

On y voit des éléments intéressants, maintenant, tout ne me plait pas, certes.

Publié le 21 Juin 2023

Bonjour @Albert H. Laul_2, mes alexandrins et autres octosyllabes on été publiés ( en partie ) sur mBS, l'année dernière. Je les ai dépubliés 6 mois plus tard...comme je vous l'ai écrit, les beaux vers, les poètes sortant du lot sont rares sur mBS et après la publication d'un " coup de gueule " sur ce site, dénonçant ces auteurs du n'importe quoi, qui devraient se relire et se poser les bonnes questions, je me suis retiré ! Mais j'ai continué à écrire et je viens de publier trois petites nouvelles à quelques semaines d'intervalle...sur plusieurs comptes ( comme vous ), le point commun : LAURIER...quelques-uns de mes lecteurs m'ont reconnu...
Même si vous faites quelques entorses au néo-classique, j'aime bien votre style !

Publié le 14 Juin 2023

@J-Pierre LAURIER

Merci pour votre message encourageant ! J'y puise une envie de persévérer à bien faire car :

Ce qui est bien fait, plaît, charme et ne déçoit guère
Mais faire pour plaire n’est pas bien faire et plaire
Bien faire n’est pas négocier, vendre ou charmer
Bien faire, c’est suer, peiner, à soi renoncer
S’élever vers un idéal de perfection
Et nourrir l’espoir d’ériger l’œuvre en canon.

Bien à vous,
Albert H. Laul
PS n°1 : Merci pour votre boutique "Au Hasard" que je commente sur sa page dédiée.
PS n°2 : Où trouve-t-on vos alexandrins ?

Publié le 13 Juin 2023
3
Cinq étoiles, peut-être un peu moins mais ce mélange des genres est réussi à un point où certains poèmes m'ont rappelés les miens !( je n'est pas dit que mes poèmes sont réussis !, seulement les thèmes m'ont rappelés les miens ! ) Il manque parfois un pied à vos alexandrins. J'ai apprécié le rythme et les rimes...j'aime la rime et le rythme...octosyllabe ou alexandrin, pourvu que la rime chante...Bravo
Publié le 12 Juin 2023

Si la lecture vous a plu, n'hésitez pas consulter mon premier roman :
Turbidité & Sensibilité.
https://www.monbestseller.com/manuscrit/18734-turbidite-sensibilite

Et mon deuxième roman: Aridité & Sensibilité.
https://www.monbestseller.com/manuscrit/18734-aridite-sensibilite

Bonne lecture (J'espère !)
Cordialement
Albert H. Laul

Publié le 11 Juin 2023