Brelan contre pères

7 pages de Sharewood
Brelan contre pères Sharewood
Synopsis

Je ne jouerai plus au poker avec la mort, même pas en rêve.

Publié le 26 Février 2024

Les statistiques du livre

  560 Classement
  85 Lectures 30 jours
  515 Lectures totales
  -116 Progression
  3 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 6 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@claire Humeau
Bonjour claire

votre commentaire me touche beaucoup et m'encourage à recréer un autre univers avec un autre cerveau bizarre et une autre histoire inattendue,

Publié le 24 Avril 2024
3
Merci pour cette histoire que j'ai pris plaisir a lire
Publié le 18 Avril 2024

@Le chat en colère
Bonjour et merci pour votre commentaire, oui on peut je crois associer plaisant et mort car ils se rejoignent dans une émotion.
Je suis heureux que ça vous ait divertie.
Bernard

Publié le 04 Avril 2024
3
Peut-on associer "plaisant" et "mort" ? J'ose. J'ai pris plaisir à lire cette petite nouvelle. Heureusement pour moi, je ne joue pas au poker.
Publié le 19 Mars 2024

@alain lamoliatte
Bonjour Alain, merci pour votre xommentaire, je vous promets de me dtourner du cote obscure de la force. Promis ;)
Que la force soit avec vous.
Bernard

Publié le 03 Mars 2024

@michel laurent
Dieu est un fumeur de Havanne, je sais qu il fume meme la nuit . Si meme tata Catherine le dit !
Merci pour votre commentaire , ca encourage toujours a continuer les petits delires .
Au plaisir de vous lire
Bernard

Publié le 03 Mars 2024

@cortex6
Bonjour cortex, merci pour votre commentaire, rn effet nous sommes souvent dans une caverne de platon par rapport meme a nos propres reactions, au plaisir vous lire
Bernard

Publié le 03 Mars 2024

@Sharewood
Hasard, rêve, coïncidence, destinées, c'est tout l'art d'un texte de nous interroger sur ces questions, je retrouve cet en deça de la conscience que j'ai lu et apprécié dans votre texte "Colloqué". C'est votre fil d'Ariane de jouer sur cet état, d'une réalité qui ne serait pas tout à fait celle qui nous occupe, d'une réalité dont les causes échappent à la conscience, mais aux conséquences bien réelles. Vous baladez le lecteur, c'est bien.

Publié le 02 Mars 2024

Je savais que Dieu jouait parfois aux dés.
J’ignorais que la Faucheuse pouvait s’adonner au poker.
Raison pour moi de fuir la religion, de crainte que ses témoins ne deviennent des addicts.
Bravo à vous @Sharewood pour cette intéressante nouvelle.

Publié le 02 Mars 2024
3
Bonjour, je ne doute pas que cette histoire soit vrai. Vous la racontez avec tellement de naturel que nous avons l'impression de la vivre. Continuez à nous narrer vos rêves en espérant qu'ils soient plus heureux la prochaine fois.
Publié le 01 Mars 2024

@zoe florent
Chere michele
Vous aviez vu juste, merci pour la couleur. Je pars souvent de l idee de kafka que le livre est la hache qui fend la mer gelee en nous.
La question de cette nouvelle est par consequent? La mort est elle l absence de vie ? Alors qu est ce que la vie ? Des relations qui apres la mort sont impossibles . La partie de poker est evidente dans la vie et dans la.mort, alors et en conclusion, dansons, buvons et mangeons en bonne compagnie aussi longtemps que nous avons un poker d as en main et vive la vie ;) merci beaucoup pour votre commentaire.
Bernard

Publié le 01 Mars 2024
3
Bonjour cher @Sharewood. J'ai fort apprécié "Brelan contre pères" : la plume qui coule, le sujet, l'ambiance et une forme de regard doux, légèrement détaché, qui sait suggérer premières impressions et réflexions à plus large spectre en laissant une marge d'interprétation au lecteur. Merci pour ce nouveau partage original et délicat. Amicalement, Michèle /// PS : merci d'avoir changé de couleur ;-) !
Publié le 28 Février 2024
3
Cette histoire est-elle vraie ou le faites-vous dire à votre narrateur pour plus de réalisme ? Si elle est véridique, elle a tout du romanesque. Je l'ai trouvée bien écrite, d'une écriture fluide et facile à lire. Vous abordez la mort avec sensibilité, de cette vieille dame élégante et de ce papa qui taisait ses sentiments. Du suspense également, qui sera le 3e mort du brelan ? Pas le narrateur, j'en ai été soulagée ! Amicalement, Anne
Publié le 28 Février 2024
3
@aline denis Merci Aline pour votre gentil commentaire, en effet créer de l'émotion était l'objectif, je suis ravi que cela vous ait plu, Au plaisir de vous lire
Publié le 28 Février 2024

Merci pour ce récit plein d'émotions qui m'a bien divertie. Je me suis bien projetée dans votre histoire.
Bonne continuation sur le chemin de l'écriture.

Publié le 26 Février 2024