Perdida - Le voyage à la portée de tous

374 pages de Markus Kline
Perdida - Le voyage à la portée de tous Markus Kline
Synopsis

Le principe est simple : Imond Galabre est le capitaine et le seul membre d'équipage du vaisseau interstellaire L'Éthernité, qui décolle pour la lointaine planète Perdida. Le voyage se passe bien. Mais une fois sur place, Imond découvre que la planète n'est peuplée que d'autres lui-même.
Une troublante aventure débute alors...

Publié le 03 Mars 2024

Les statistiques du livre

  18 Classement
  913 Lectures 30 jours
  3032 Lectures totales
  +1 Progression
  0 Téléchargement
  15 Bibliothèque
 

"Perdida - Le voyage à la portée de tous" est le "Livre le +" du 8 avril. Retrouvez l'article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Markus Kline, c’est pour cela qu'il publie son roman sur monBestSeller.

Publié le 08 Avril 2024

Ce livre est noté par

14 commentaires , 15 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@mambouckou Merci à vous, cher mambouckou ! J'espère que le voyage vous plaira, le ton aussi. Bien à vous, MK.

Publié le 12 Juin 2024

@Markus KLINE mes félicitations pour ce fabuleux succès que vous avez eu avec votre livre qui me semble très intéressant de par son synopsis intriguant et mystérieux.

Je l'ai immédiatement inclus dans ma bibliothèque afin de le lire plus tard.

Publié le 12 Juin 2024

@Markus Kline Merci, mais le mérite de cette ascension ne tient qu'à sa mise en avant relayée par le paiement d'un pack. Dès la fin du mois, la donne va changer, et nous nous croiserons furtivement, au gré d'une descente qui promet d'être tout aussi fulgurante ;-).
Bonne soirée et excellente continuation également, Michèle

Publié le 22 Avril 2024

@Zoé Florent Bonjour et merci pour votre retour. "Le petit prince", je n'y avais pas pensé, la référence est évidemment "énorme" et me va droit au coeur. Vous dites : "même si l'on retrouve en filigrane des questions existentielles que nous sommes tous appelés à nous poser". C'était évidemment une des visées du livre, dont le sous-titre est "Le voyage à la portée de tous". Pas moyen d'échapper à soi-même (et à tant d'autres choses). Encore merci pour le temps passé à me lire, et aussi : bravo pour votre ascension fulgurante avec 'Irrésistible hétéronomie" ! Excellente continuation, Michèle.

Publié le 22 Avril 2024
3
@Marius Kline Un voyage métaphorique, symbolique et philosophique, lu d'une traite, qui m'a évoqué "Le petit prince", de Saint-Exupéry, en plus long et plus actuel ; en plus humoristique aussi ;-). Un voyage qui semble ne pas vouloir prendre fin, avec celle-ci aux allures de "never ending story"'. D'autres destinations à envisager pour sortir de la boucle, me semble-t-il, parmi lesquelles l'enfance et l'autre genre, entre autres. /// Votre style alerte comme votre plume fluide, précise et concise, collent bien au sujet. Merci pour ce partage original, qui offre un agréable moment d'évasion, même si l'on retrouve en filigrane des questions existentielles que nous sommes tous appelés à nous poser à un moment ou à un autre de notre vie. Cela tient certainement au fait d'avoir su aborder avec légèreté ce que tant tendent à dramatiser. /// Merci encore et bonne fin de journée. Amicalement, Michèle
Publié le 21 Avril 2024

@Agostini Francois-Xavier Bonjour, merci pour ce retour. Comme on le devine, même loin d'ici, même avec des êtres semblables à soi, tout n'est pas gagné ! Bonne continuation, cher François-Xavier !

Publié le 12 Avril 2024
3
Bonjour 5 étoiles bien sûr, écriture simple, agréable, qui n'a pas rêvé de quitter cette planète de fous au bord d'une 3éme guerre mondiale quasi inévitable. Déjà Bernard Fontenel il y a plus de 300 ans ( mort à 99 ans à une époque où l'âge moyen d'espérance de vie était de 40 ans, et encore, dans des conditions favorables... quel fut son secret ? ) avait osé parler de "La pluralité des mondes" que je vous invite à lire, si ce n'est déjà fait. Je dis osé, car à l'époque l'EGLISE AVAIT VU cette idée d'autres mondes possibles comme une atteinte à son pouvoir. Bref, c'est vrai, partir ailleurs, dans l'espace et se retrouver seul, est-ce tenable ? Bravo pour l'idée, En attendant bonne lecture à tous les auteurs LIBRES COMME VOUS ET MOI sur monbestseller.
Publié le 12 Avril 2024

@Foxyne Bonjour Foxyne, un grand merci pour votre beau message. Franchement, quand je lis "Vous m'avez envoyée dans un autre monde" une très grande fierté m'envahit, et la satisfaction de vous avoir apporté, du moins je l'espère, quelque chose de différent. Je vois que vous ne me tenez pas rigueur pour la frustration ressentie à cause de la dernière page manquante, mais, si je puis me permettre (à moins que j'aie mal compris votre remarque, et sans dévoiler la fin de mon livre à mes éventuels futurs lecteurs), il ne manque aucune page à ce livre, je vous l'assure. Il faut prendre cette fin telle qu'elle est et... chercher la solution au "problème" dans le reste du livre, car elle s'y trouve ! Pour ce qui concerne la typographie des dialogues, il s'agit d'un parti pris stylistique tout à fait assumé, et signifiant. Nous pouvons en parler en privé, pour cela je vous laisse mon mail : markus.kline@gmail.com. Encore merci pour tout, n'hésitez pas à me recontacter. Très respectueusement, MK.

Publié le 11 Avril 2024
3
@Markus Kline Quel merveilleux livre. Vous m’avez envoyé dans un autre monde. On pourrait presque penser que vous êtes allé à Perdida. Et même si ce voyage, nous le faisons tous, moi la première, vous y avez apporté une originalité qui m’a tenue en haleine jusqu’à l’avant-dernière page. Eh oui ! Je n’ai pas pu lire la dernière puisqu’elle manque. J’étais tellement avide de finir cette aventure que ma frustration était grande de ne pas avoir lu le mot fin. Peu importe. J’ai fait un très joli voyage. De telles réflexions philosophiques laissent à réfléchir. Tout y est. Tout ce que j’ai pu constater sur Terre m’a été confirmé par ces différents personnages. Enfin… différents… Un tout petit bémol peut-être. Les virgules m’ont manqué ainsi que les guillemets quand il y avait du dialogue. Mais, ceci n’est qu’un tout petit bémol. Vous avez beaucoup de talent. Merci pour ces quelques heures de plaisir.
Publié le 09 Avril 2024

@Victor Montrilleux Merci pour votre éloge, très spécial à mes yeux car venant d'un auteur ! Ravi que mon livre vous ait plu. A bientôt j'espère. Littérairement, MK.

Publié le 09 Avril 2024

Un ton qui me plait beaucoup dès les premières lignes, un concept originale, et une belle langue, pleine d'humour et de références !

Publié le 09 Avril 2024

@Capucine Fleur Merci pour votre retour, votre lecture est très pertinente. La sobriété m'a toujours été cruciale, l'oublier est une profonde erreur. Il faut y travailler sans relâche. Au sujet des "extravagances terrestres" pointées du doigt dans ce livre, elles ne représentent qu'un juste retour sur soi, avant même d'être une satire ou quelque chose de ce genre. Se regarder dans un miroir d'abord, car nous ne jugeons le monde qu'à l'aune de nous-mêmes, nous ne saurions avoir d'autre alternative. Très respectueusement, MK.

Publié le 31 Mars 2024

@Mona Bri Merci Mona pour ce très beau commentaire, il me va droit au coeur. Ecrire un livre qui touche est évidemment gratifiant. Vous avez su voir derrière le côté plaisant des réflexions qui me sont chères, une vision du monde et de l'existence dont nous ne pouvons, à mon sens, faire l'économie, sauf à être gravement hypocrites. Je vous remercie et salue votre clairvoyance, d'une certaine façon nos chemins se rejoignent. Très cordialement, MK.

Publié le 31 Mars 2024
3
Original, très amusant à lire, on sent que vous avez jubilé et longuement pesé les extravagances terrestres que vous vouliez stabiloter. Un tel scénario permet évidemment beaucoup de libertés et de réflexions bien venues, et vous n’avez pas abusé de cette situation de supériorité ! vous avez su garder le pied levé.
Publié le 30 Mars 2024
3
Bonjour. Votre livre, que j'ai dévoré en une nuit, m'a parlé, m'a touchée, et d'une manière assez profonde je crois. L'écriture en est agréable à lire, claire, ciselée, savoureuse en un mot. Mais Perdida n'est pas qu'un "bon moment", qu'un simple plaisir esthétique (ce qu'il est au plus haut point). Derrière l'humour, les bons mots, les clins d'oeil à Coluche et à bien d'autres, j'y ai vu une fable qui renvoie de manière implacable à la destinée de chacun d'entre nous. Il fait réfléchir indiscutablement. Etre au milieu de soi-même, oui. Dans l'impossibilité de se débarrasser de soi-même, oui. Prisonnier d'un cycle absurde jusqu'à la seule issue possible et qui pourtant n'en est pas une, jusqu'à "l'impasse Imond Galabre" (quel titre extraordinaire !). Le livre est sans espoir, il est tragique avec légèreté. Il m'a parlé, il m'a touchée. Dévoré en une nuit mais... je vais le relire !
Publié le 30 Mars 2024

@Cama Merci Cama, "un style unique" ça fait vraiment plaisir ! J'avais pensé écrire un livre plus désespéré, mais je vois que tout le monde le prend bien. Cool ! Sortir de son quotidien est évidemment important, je suis fier d'avoir contribué à cette échappée belle. Bonne continuation !

Publié le 21 Mars 2024
3
Je vous conseille cet ouvrage. Un style unique, une histoire qui nous sort du quotidien : une vraie détente littéraire Merci
Publié le 21 Mars 2024

@Catarina Viti Bonjour, merci pour votre commentaire et votre note, cela me touche beaucoup. Ravi que le passage sur l'individualisme vous ait plu (je viens de le relire, du coup). Oui se marrer en douce, franchement c'est ce que nous avons de mieux à faire en ce monde cruel. Aussi longtemps que possible. Et oui, je suis du sud, bien vu de votre part. Excellente continuation, MK.

Publié le 17 Mars 2024

@Heim Charles Bonjour, merci pour votre commentaire qui m'est enrichissant. J'ai tardé à vous répondre car je ne savais pas comment faire ! Une âme chère et charitable a bien voulu, finalement, me l'expliquer. Vous dites que mon livre est rempli de poésie, j'en suis très touché. D'une certaine façon elle gouverne ma vie. Oui, dans l'attente du prochain, cela viendra j'espère. Très respectueusement, MK.

Publié le 17 Mars 2024
3
Je n'avais pas de loupe... vous avez aggrandi les caractères. Grand merci. ***** Bien écrit, style enlevé, ça y va, c'est drôle, divertissant avec, de temps en temps, chlack, un coup de griffes. Le passage sur l'individualisme m'a vraiment plu ! Et la plupart des aventures de votre "héros" ***** Bref, je recommande la lecture de votre livre à tous ceux qui ont envie de s'extraire de l'ambiance morne des jours d'aujourd'hui, se marrer en douce. Ah oui, j'ai une question : vous avez osé écrire dans une même phrase "fada" et "à dache". Vous ne seriez pas un peu du Sud ?
Publié le 17 Mars 2024
1.8
C'est pour moi un complément intéressant de "Voyage autour de ma chambre", ou de la démarche d'introspection. Etonnant, non ? aurait dit Monsieur Cyclopède. J'ai passé rapidement certains passages trouvés trop convenus(guerre, religion, addiction, etc.) pour me délecter de trouvailles. Oui, "la poésie demande une concentration et un travail considérables"(p357) et ce livre en est rempli ! Régal de passages paradoxaux ("grouillant de vacuité"321) ou "déchets cérébraux" 364, remplaçant avantageusement la sérendipité, sans oublier allusions et citations cryptées... Pour en arriver à la méditation finale sur "la fibre sans défense de nos coeurs désormais mélancoliques" (309). Merci beaucoup et...dans l'attente du prochain !
Publié le 11 Mars 2024
3
Un récit de science-fiction atypique, novateur et carrément jouissif. Markus Kline manie une langue belle et efficace dans un style singulier. Son texte est truffé de pépites : jeux de mots savoureux, clins d’œil au cinéma et à la littérature, notes d’humour et même créations « perdidiennes ». On suit avec délectation le truculent narrateur, Imond Galabre, qui reste unique au milieu de tous ses « lui-même », depuis l’Éthernité, puis de chapitre 2 en chapitre 2. On ne veut pas de point final à son odyssée interstellaire et intérieure. On peut parler de l’avènement d’un nouveau genre : klinien.
Publié le 09 Mars 2024
3
Un ouvrage qui m'a emporté loin de tout réalisme. Je le conseille vivement.
Publié le 09 Mars 2024
3
Un "Ad Astra" kafkaien et jubilatoire, où l'auteur renouvelle avec truculence le thème du double. Ce récit ludique d'un itinéraire, truffé d'inventions drolatiques recèle aussi quelques interrogations existentielles. A LIRE
Publié le 08 Mars 2024
3
Salut Markus J'ai fait circuler ton message, notamment à l'atelier lecture du carrefour Citoyen. A l'attention des futurs lecteurs: n'hésitez pas à rentrer dans l'histoire. Cela en vaut la peine Alain
Publié le 08 Mars 2024

Dommage... je n'ai pas de loupe.

Publié le 08 Mars 2024
3
Un livre mélangeant étrangeté et banalité. Monsieur tout le monde dans un univers surréaliste. A lire !
Publié le 08 Mars 2024
3
L' épopée intersidérale et bucolique de Monsieur tout le monde sur un caillou perdu aux confins de nos univers. Merci Markus
Publié le 07 Mars 2024
3
Un voyage au delà de notre univers, en nous-mêmes. Super. Merci à Markus Kline
Publié le 06 Mars 2024