La coiffeuse Rue de la Poste

104 pages de Mireille BOITIER
La coiffeuse Rue de la Poste Mireille BOITIER
Synopsis

C'est au hasard d'une rue un matin anonyme que la narratrice aperçoit celle qui deviendra sa coiffeuse. Bien avant de se connaître, la narratrice intriguée par le look de cette femme hors du commun, va mener l'enquête pour la retrouver, avec pour seul indice, une trottinette électrique noire. C'est dans un salon de coiffure qu'elle l'aperçoit couper les cheveux, peigner, brusher. Elle deviendra, sa coiffeuse attitrée pendant une période particulière de sa vie. Les deux femmes vont apprendre à se connaître dans l'univers de ce salon de coiffure en apparence ordinaire. Deux vies parallèles qui vont se confronter à la différence de chacune, à leurs premières histoires de vie dans les années quatre vingt dix.

Publié le 16 Avril 2024

Les statistiques du livre

  42 Classement
  528 Lectures 30 jours
  1317 Lectures totales
  -4 Progression
  0 Téléchargement
  14 Bibliothèque
 

"La coiffeuse Rue de la Poste" est le "Livre le +" du 27 mai. Retrouvez l'article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Mireille BOITIER, c’est pour cela qu'elle publie son roman sur monBestSeller.

Publié le 27 Mai 2024

Ce livre est noté par

7 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@mlaporte468
Merci pour votre commentaire élogieux à propos de mon roman La coiffeuse Rue de la Poste. Je suis très sensible à la façon dont vous exprimez votre ressenti, à la justesse de votre analyse.
Encore une fois très touchée par votre enthousiasme. Cela est très encourageant.

Publié le 24 Juin 2024

Voici quelques aspects de votre livre qui m'ont beaucoup plu. L'histoire du déclin irrévocable de deux amours, contée avec légèreté, pudeur et mélancolie , un paradis perdu en somme. La passion du travail bien fait à travers les gestes de la coiffeuse (elle avait l'oeil qui sculpte), personnage attachant, émouvant et mystérieux. L'idée plusieurs fois exprimée que la littérature, à travers l'écriture, rend libre. Composé de phrases courtes et incisives comme : Arrêtez de piétiner les mosaïques de mes jours heureux, votre livre se lit avec beaucoup de plaisir. J'ai adoré votre style. Marie-Amélie Laporte

Publié le 24 Juin 2024

@Emilie Lujean
Votre commentaire me touche. Tout ce temps passé à écrire La coiffeuse Rue de la Poste et en retour vos mots sensibles qui m'encouragent.

Encore Merci !

Publié le 15 Juin 2024
2.01
Belle histoire, très bien écrite dans un style riche et fluide qui m'a transportée dans une période bénie sans réseaux sociaux mais où ? on en a une vague idée. Les ressentis écrits à la première personne sont majestueusement décrits. Toutes mes félicitations !
Publié le 10 Juin 2024

@Michel Laurent
Je suis très sensible à vos remarques pertinentes, précises et à tout l'intérêt que vous avez manifestez pour mon roman La coiffeuse Rue de la Poste.

Merci pour vos encouragements.

Publié le 31 Mai 2024
3
Des phrases pleines de mots, des mots remplis de lettres, le tout dans le bon ordre, sans faute de syntaxe, encore moins d’orthographe. Peut-être parfois quelques cheveux inutilement coupés en quatre. Ainsi, dès la première page, on apprend qu’au feu rouge, c’est son pied droit qu’elle a posé par terre pour arrêter sa trottinette. C’eut été la main gauche qu’il aurait été incontestablement nécessaire de le mentionner. L’héroïne connaît par coeur la disposition des lettres QSDF MLKJ sur sa console. Bon début pour la future écrivaine qu’elle rêve d’être. J’en ai conclu qu’il s’agissait d’un clavier AZERTY. Comme quoi, avoir l’esprit de déduction, c’est utile quand on attaque le roman dur moderne ! /*****/ Dans ce livre, on aime en brisant les tabous de genre avec audace mais grande délicatesse. Quel autre écrivain aurait raconté ainsi ses amours ? J’ai imaginé un moment Vernon Subutex, ce va-et-vient entre des existences et des destins qui se mélangent, s’écharpent, s’aiment, se détestent ! Non, ce n’était qu’un rêve, j’étais décidément à côté de la plaque. /*****/ Je vous le dis, du bon et bel ouvrage, bien propre, que cette « Coiffeuse, Rue de la poste ». Désolé, je n’ai pas le numéro, mais vous trouverez facilement, c’est juste après la boulangerie...
Publié le 30 Mai 2024

@Cécile Labate
Merci pour votre commentaire élogieux à propos de mon roman La coiffeuse Rue de la Poste.
Je suis très touchée par la justesse avec laquelle vous faites part de votre ressenti.

Publié le 21 Mai 2024
3
Très beau. Sensible, délicat. Vous dites les choses tout doucement, avec élégance. On rentre dans la vie secrète de ces deux femmes que l’on pourrait croiser sans les reconnaître. Sûrement à cause du titre de votre roman, on pense un peu à Jean Rochefort dans le mari de la coiffeuse, les mêmes non-dits, les voix off que l’on a en soit, les dialogues intérieurs, sans tirets, sans virgules. Pour reprendre vos mots, vous racontez les vies avec légèreté et pudeur. A nous vos lectrices de faire un peu de chemin. J’ai beaucoup aimé. (ps. Votre synopsis ne rend pas tout à fait grâce à votre récit)
Publié le 20 Mai 2024

@mambouckou
Merci Mambouckou pour ce message d'encouragement pour ma première publication.

Publié le 19 Avril 2024

@Mireille BOITIER toutes mes félicitations pour cet ouvrage ainsi que son histoire qui m'a l'air fort intéressante et intrigante !

Publié le 17 Avril 2024