Sexe, sensualité et glamour

456 pages
Extrait
de Ivan Ribeiro Lagos
Sexe, sensualité et glamour Ivan Ribeiro Lagos
Synopsis

Synospsi

Un roman erotique drôle et séduisant dans lequel l´ écrivain continue allègrement à braver les tabous de tous ordens. Un roman piquant et sensuel dans le Paris des Lumières et du libertinage. Des secrets, il en a certainement comme tout le monde, mais ce ne sont pas les siens, du moins en partie, qui ont gâchés sa vie. Emmanuele Bresilienne est une véritable exploratice de l´amour, très ancrèe la énergie dans la jouissance sexuelle mais donc La vie n'est pas une plaisanterie, et nous n' avons pas le droit de l' abandonner ainsi. C'est même irraisonnable de la mesurer suivant la durée du temps; les mois qui nous restent à vivre sont peut-être plus importants que toutes les années vécues; il faut bien les vivre. La belle femme d’une trentaine d’années mariée avec Luc Babon.

4041 lectures depuis la publication le 28 Décembre 2015

Les statistiques du livre

  772 Classement
  45 Lectures
  -44 Progression
  2 / 5 Notation
  33 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
1
Nul !!!!
Publié le 05 Juin 2016

Peu d'intérêt; arrêté page 3

Publié le 16 Février 2016

Arrêt page 6 pour incompréhension de lecture...Pas de note par respect pour l'auteur.

Publié le 27 Janvier 2016

Bonjour Ivan. Je n'ai pas grand chose à ajouter aux précédents commentaires. Le français n'étant pas votre langue maternelle, vous avez un certain mérite d'avoir écrit ces 456 pages. Le classement, on le sait, est fonction du nombre de lectures. Il est vrai que celui de ceux qui ne rechignent pas à faire jouer leurs réseaux sociaux, sans accepter de se soumettre à de vrais lecteurs, ont des chances d'être propulsés au delà de leurs mérites littéraires. Pour ce qui est du genre, je trouverais judicieux d'ajouter une catégorie X lorsque les écrits s'apparentent plus au porno qu'à de l'érotisme. Ce sont vraiment deux sensibilités différentes qui jouent des coudes dans une même arène et le lecteur s'y perd. Votre titre, lui-même, n'est pas du tout évocateur du contenu. Sexe, oui, mais sensualité et glamour, je n'ai pas trouvé. Bien à vous. Lamish.

Publié le 22 Janvier 2016
1
Je suis consternée ! Monsieur Canal vous ayant déjà dit ce qu'il y a à en dire, je ne vais pas paraphraser ses propos dont je partage le fond. Je ne sais pas comment vous êtes parvenu dans le haut du classement, mais pour cela, je vous félicite, vous devez avoir beaucoup d'amis.
Publié le 21 Janvier 2016

Tout à fait d'accord avec vous Michel, attiré par le nombre de lectures de cette nouveauté, je me suis fait "piéger" :-). Donc pas de note. Une fois la page ouverte et aprés avoir lu votre commentaire, j'ai voulu juger par moi même, je n'ai pas dépassé la page 10 ...

Publié le 16 Janvier 2016

Ivan, je n'ai pas pour habitude de démolir mes collègues auteurs, c'est pourquoi je ne vous noterai pas. Auteur moi-même dans le même genre, je voudrais vous dire ce qui suit. C'est votre droit d'écrire et de vous auto-publier, comme les 1600 autres qui ont fait cette démarche. Si vous étiez classé dans les 1500 derniers, je ne serais pas intervenu. Récemment publié, vous attirerez des curieux tant que vous figurerez dans les nouveautés. La situation évoluera rapidement passé le premier mois et ce sera justice. Jusque là, votre publication jettera le discrédit sur les auteurs en général, sur les auteurs du genre en particulier, tant par la forme que par le fond. Prenez le temps de lire les conseils d'écriture pour se publier, faites-vous conseiller et corriger. Si votre style parlé dans un certain milieu et vulgaire intéresse un lectorat peu exigeant sur la qualité de l'écriture, friand de cette forme d'érotisme, tant mieux pour vous. Réfléchissez tout de même. Considérez que mon commentaire est une forme de bienveillance à votre égard.

Publié le 13 Janvier 2016
1
Franchement, lorsqu'on écrit aussi mal, autant s'abstenir de le faire. Le français est une langue et la parler correctement est le moindre des respects que l'on doit à ses lecteurs.
Publié le 11 Janvier 2016