André LECOMTE
Présentation

Psychologue retraité
46, rue Saint-Martin
6860 EBLY
Belgique

André LECOMTE a noté ces livres

5
Si votre intention était de faire découvrir l'absurde, le néant et le nihilisme au lecteur de votre roman décrivant les interrogations existentielles de votre héroïne, vous avez atteint votre objectif avec brio ! C'est en effet dans une société bourgeoise en mal de vivre que se développent des relations sociales entre des personnages à la recherche d'étourdissements divers afin de survivre dans un univers dénué de sens. Le jeu est un moyen d'échapper à la morosité de la vie. Lilly s'y complaît jusqu'à plus soif !Et le lecteur que je suis s'est posé la question de savoir jusq'où ? L'épisode chez l'oncle Jack m'a permis de respirer un peu! Ouf ! Ceci traduit mes émotions durant cette lecture qui, vous le devinez, ne m'a pas laissé indifférent. Votre style d'écriture est double: une écriture un peu lourde par de longues phrases, nécessitant une deuxième lecture, décrivant les .méandres tortueux de Lilly à la recherche de son identité. Par contre, une écriture souple lorsqu'elle se découvre heureuse de vivre chez l'oncle Jack.C'est cette période de sa vie qui m'a procuré beaucoup de plaisir. Est-ce voulu ? Cordialement.
Publié le 09 Février 2019
4
J'ai bien apprécié la lecture de votre roman.Plusieurs aspects motivent mes commentaires: le style, l'intrigue et la fin....Votre écriture est très plaisante car elle utilise des images et autres artifices permettant au lecteur de vivre avec intensité les émotions du héros de l'aventure. J'ai particulièrement ressenti cette ambiance angoissante lors de son arrivée dans ce village "du bout du monde" et la suite - toujours dans le même ton - permettant à Luc d'apprivoiser le bourg, grâce à l'accueil bienveillant d'un maire. Cette mission d'écrivain public imaginée par le maire est une idée originale pour donner du sens à l'escapade de Luc d'une part et surtout donner aux habitants l'occasion d'exprimer divers sentiments d'autre part. Quant aux modalités d'exécution (en particulier l'affichage) elles ne sont pas très heureuses. J'aurais souhaité un service "d'écoute active" d'empathie avec les citoyens afin qu'ils puissent exprimer leurs émotions,sentiments et vécus enfouis dans un passé douloureux ou heureux, sans recourir à un affichage exhibitionniste. Quant à la fin de l'intrigue, elle est décevante! Je m'attendais à ce que les citoyens du bourg, ayant eu l'occasion d'exprimer leurs souhaits par cette catharsis libératoire, assument un passé lointain de leurs ancêtres par l'expression d'un pardon aux victimes du "village mort" !
Publié le 27 Janvier 2019
5
Mon commentaire sera réalisé prochainement. J'ai lu votre livre avec beaucoup d'intérêt car il m'a interpellé à plusieurs endroits. C'est en qualité de psychologue que je vous fait parvenir mes impressions. Tout d'abord le début de votre roman décrit avec force détails la relation fusionnelle existant entre un père et sa fille. Une relation excessive qui donne l'impression d'un père possessif empêchant toute autonomie d'une fillette surprotégée. Une relation frôlant la pathologie. Ce n'est qu'à la fin de l'histoire que l'on peut comprendre, voire admettre ce type de relation. Par contre, votre écriture est très plaisante. J'ai particilièrement apprécié ce dialogue interne de l'héroïne avec ses sentiments et ses émotions. La Peur, la Justice, la Destinée et Troubadour deviennent des réalités partageant le quotidien de Nahéma.C'est une idée originale. J'ai également apprécié votre façon de décrire diverses situations en utilisant les mots, les styles appropriés et des images poétiques avec une grande maîtrise de la langue française. Bravo.Au plaisir de lire votre prochain roman. Codialement.
Publié le 22 Janvier 2019
5
"Compagnon de voyage pour ultime escapade" un récit proche d'un conte merveilleux oû l'invraissemblable côtoie le spirituel. C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai lu votre récit d'Emile et Joanne. Votre écriture, alerte et fluide, pour décrire le vécu d'Emile, se transforme en une approche discrète et intimiste quand il s'agit d'exprimer les sentiments de Joanne. Ce qui m'a impressionné le plus, c'est la manière dont vous décrivez la psychologie de vos personnages et l'empathie qui se développe entre eux durant toute l'escapade.De plus, cette empathie se prolonge lorsqu'ils rencontrent des étrangers qui deviendront rapidement leurs amis.Ce sont vraiment des situations euphoriques d'amour et d'amitié tout au long de leur parcours. IL est utile de rappeler que votre récit se déroule dans un cadre de vie merveilleux générant des sentiments positifs d'amour, de respect de l'autre et d'admiration de la nature.Bravo pour l'écriture et "l'escapade" ! À bientôt la suite avec impatience! Cordialement. André.
Publié le 26 Novembre 2018
5
J'ai lu "Les rebelles du 20ième siècles" en plusieurs étapes compte tenu de l'intensité du récit. En effet, l'auteur entraîne le lecteur dans une histoire du 20ième siècle qui reste gravée dans la mémoire collective par son côté tragique et surtout la répétition d'actes de guerre, de terreur, d'humiliations et de crimes imposés aux populations juives durant de longues années.Je tiens à souligner ici la qualité des références historiques de lieux et de faits de guerre repris par l'auteur dans son récit; ce qui motivait le lecteur à interrompre sa lecture pour consulter sur internet les significations des "Cent noirs", des "pogroms" etc...Cela explique une lecture en plusieurs étapes! Je ne me hasarde pas à faire un commentaire sur l'opportunité des lieux et des faits; l'auteur est plus qualifié que moi! Je voudrais néanmoins aborder deux aspects qui donnent une intensité particulière à ce récit. Le premier est le témoignage d'amour entre Sioma, Tsipora et leur fils Alec.Le deuxième est la résultante du premier : leur volonté de poursuivre leur combat pour la paix jusqu'au bout. L'antisémitisme, de l'antiquité, aux persécutions médiévales, jusqu'à la SHOAH a traversé l'histoire. Mais l'Histoire ne s'est pas arrêtée là, elle continue comme une malédiction sans fin d'un peuple. Est-ce une utopie de croire à un 21ième siècle modifiant le cours de l'Histoire ?
Publié le 22 Novembre 2018

Pages