Ce soir

257 pages de Marc Bonnet
Ce soir Marc Bonnet
Synopsis

Aux environs de la soixantaine, la routine s'est installée dans le couple de Renée et Patrice. Cette monotonie est rompue lorsque Renée ramène un soir l'une de ses étudiantes, Élianne, qui se fait appeler Lianne, et son bébé Laura qui s'installent chez eux.
Renée voit bientôt en Lianne la fille qu'elle n'a pas eue et Patrice trouve en Laura l'enfant qu'il aurait aimé avoir.
Laura grandit. Patrice qu’elle appelle Pa-Pa, remplit le rôle de père, puis de grand-père.
Les rapports entre les personnages, souvent harmonieux, ne sont pourtant pas dénudés d’ambiguïté et de conflits.

Publié le 20 Octobre 2020

Les statistiques du livre

  21 Classement
  1029 Lectures 30 jours
  1408 Lectures totales
  -2 Progression
  81 Téléchargement
  11 Bibliothèque
 

"Ce soir" est le "Livre le +" du 13 novembre. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/13873-ce-soi.... N'oubliez pas de laisser un commentaire à l'auteur, c’est pour cela qu’il a publié son roman gratuitement sur monBestSeller.

Publié le 13 Novembre 2020

Ce livre est noté par

17 commentaires , 10 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Votre roman, très émouvant, m'a fait me mettre à la place de chaque personnage. Votre écriture simple, soignée, va droit au but avec tendresse. Je perçois derrière l'écrivain, un homme juste et bon. Merci et bonne continuation.
Publié le 28 Novembre 2020

@Franck Papasidero
Merci pour cette appréciation. Heureux de vous avoir permis cette évasion en ces temps si compliqués.

Publié le 28 Novembre 2020

Une lecture agréable, une évasion certaine... Merci.

Publié le 28 Novembre 2020

@Jean Éric
Bonjour,
Je ne comprends pas très bien le sens de votre démarche.
Vous avez le synopsis que vous pouvez comparer avec votre propre résumé. D'autre part, je ne sais comment je pourrais vous le faire parvenir directement.
Meilleures salutations

Publié le 26 Novembre 2020

Bonjour @Marc Bonnet ! Pouvez vous me faire un breve résumé du livre? 10 ou 15 lignes. J'aimerai effectuer une comparaison à mon résumé versus le votre. Merci! (D'AILLEUR TRÈS BONNE HISTOIRE, J'AI ADORÉ!!!)

Publié le 26 Novembre 2020

Bonjour @Marc Bonnet ! Pouvez vous me faire un breve résumé du livre? 10 ou 15 lignes. J'aimerai effectuer une comparaison à mon résumé versus le votre. Merci! (D'AILLEUR TRÈS BONNE HISTOIRE, J'AI ADORÉ!!!)

Publié le 26 Novembre 2020

@Marion Deligny
Merci Marion pour votre commentaire.
Je suis un grand gamin qui a passé les vingt ans depuis longtemps et qui se réjouit sur chaque commentaire comme le vôtre. Quel grand bonheur pour quelqu'un qui écrit (je ne me qualifie pas comme écrivain) de savoir que ses textes sont appréciés.
Amicalement

Publié le 26 Novembre 2020
5
@marcbonnet J'ai aimé ces tranches de vie familiales, d'autant plus que les personnages n'ont pas tous vingt ans. Vous évoquez la filiation, l'adoption, l'éducation et la maladie et votre roman est agréable à lire. La première journée de Pa-Pa avec le bébé est comique et rappelle des souvenirs... J'ai adoré Dé-Dé. Bonne trouvaille ! Merci pour ce partage.
Publié le 26 Novembre 2020

@Pierre Delphin
Votre commentaire me laisse sans voix. Heureusement, il n'y a pas de microphone devant moi, mais un clavier, ce qui me permet de vous adresser un très grand merci.
Je n'ai qu'un seul regret : que vous ne soyez pas un ancien producteur ayant gardé quelque contact dans le milieu di cinéma.
Bien amicalement

Publié le 25 Novembre 2020

@Marc Bonnet
Si ce livre était une musique, ce serait un concerto pour violoncelle. des instant tranquilles, mélancoliques. Des instants graves et des envolées pleines d'énergie. Si c'était une peinture, ce serait un paysage de bord de mer. Des arbres solidement implantés, des vagues douces sur le sable et plus nerveuses contre les rochers. Il est important et pas toujours simple de décrire la vie ordinaire, celle que nous vivons. C'est un exercice difficile. Dans votre histoire, je suis passé de l'observateur à l'acteur en m'identifiant à Pa-Pa, mon expérience de vie n'est pas si différente.
Beaucoup d'images ont flottées dans ma tête pendant la lecture.
Si un producteur passe sur les ondes de MonBestSeller, il y a matière à un joli film. la saga d'un bébé qui devient adulte.
Comme je suis nouveau sur MBS, je vais vite chercher d'autre lectures, chez vous et chez les autres. Merci pour l'agréable moment passé en votre compagnie.

Publié le 25 Novembre 2020

@Mannitas
Merci Mannitas. C'est toujours un grand plaisir pour un auteur d'apprendre qu'un de ses écrits a plu.

Publié le 20 Novembre 2020
5
Une histoire tote simple, mais une très belle histoire de vie à découvrir. ..
Publié le 20 Novembre 2020

@Karl Forterre
Merci pour votre appréciation, simple, directe, qui va au cœur. Je me permets d'y répondre aussi brièvement.

Publié le 19 Novembre 2020
5
Une œuvre belle et agréable, bravo.
Publié le 19 Novembre 2020

Re-bonjour, Marc. Merci pour votre réponse. Vous avez raison. Même si cela m'insupporte, de nombreux couples ont vécu ou vivent encore ainsi. Heureusement, les mentalités changent, et ce type de schéma tend à se raréfier. Sinon, je me suis bêtement laissé guider par le petit coeur rouge, mais je vais lire un roman plus récent de vous très vite, promis... sans lunettes, car je n'en ai pas besoin, et sans carnet ni stylo rouge, car je leur préfère des feuilles volantes remplies de notes désordonnées ;-). Bonne journée au soleil, alors... Ici, dans les Alpes, nous avons droit à la pluie, snif :-). Amicalement, Michèle

Publié le 19 Novembre 2020

@lamish
J'attendais avec impatience et curiosité votre commentaire et je ne suis pas déçu.
Vous allez au fond des choses. Je vous imagine, fine lunette de lecture sur le nez, lire avec un carnet et un stylo (rouge bien entendu) à porté de main. Je vous l'accorde, je suis peut-être très loin de la réalité.
Revenons-en à "Ce soir", mon premier roman, ce qui explique mes maladresses, sans les excuser évidemment. Dans la première partie, Patrick n'est pas un personnage sympathique. C'est une personne frustrée, désœuvrée. Il ne s'adoucit qu'avec l'âge et surtout la présence de Laura. Il est en concurrence avec Renée qui tient pourtant une très grande place dans sa vie. Nous connaissons tous de vieux couples qui se déchirent, mais seraient bien incapables de rompre. Il n'est pas rare d'ailleurs que le décès de l'un plonge l'autre dans le vide (voir "J'attends plus Madeleine", du même auteur (;-)).
Enfin, pour conclure, j'ai tenu compte de votre remarque sur le format et mets de ce pas une version en A5 en ligne.
Bien amicalement avec un beau soleil des bords de l'Atlantique.

Publié le 19 Novembre 2020
5
Bonjour, Marc. Un peu de mal à m’immerger durant la première cinquantaine de pages, je l'avoue. Puis la densification progressive du scénario m’a hameçonnée, doucement mais sûrement. A ma décharge, les relations bâties sur l'incompréhension mutuelle et les non-dits m’insupportent. Mourir sur des interrogations existentielles, oui. Mais mourir en s’interrogeant sur une vie ordinaire vécue dans le déni, non. Inconcevable pour moi. Pa-pa m'est cependant devenu un peu plus sympathique après la mort de Renée en dépit de raisonnements et de conclusions trop généralistes, trop en surface à mon goût… Mais chacun voit midi à sa porte. Disons que les nôtres sont trop antipodiques pour être compatibles ;-) // Pour ce qui est de la forme, votre plume, agréable au demeurant, gagnerait à plus de concision. Surtout dans la première partie. Quelques fautes et maladresses aussi. A noter que le verbe « convenir » se conjugue avec l’auxiliaire « être » lorsqu’il s’emploie dans le sens de « tomber d’accord »… Faute fréquente, je vous rassure ;-). Enfin, opter pour le format A5 faciliterait la lecture en ligne. Merci pour ce partage que j’ai apprécié, en dépit de ces quelques bémols très personnels, et bonne fin de journée. Amicalement, Michèle
Publié le 19 Novembre 2020

@André LECOMTE
La tempête balaie en ce moment la côte vendéenne, la pluie et le vent interdisent toute sortie au Sables d'Olonne en ce moment (sans parler du confinement).
Mais pour moi, en lisant votre commentaire, le soleil brille et le ciel est bleu. Merci.
J'espère que vous aurez autant de plaisir avec "Avant l'oubli".

Publié le 15 Novembre 2020
5
J'ai lu "Ce soir" avec beaucoup de plaisir. Votre style narrateur et l'intrigue m'ont permis d'apprécier votre écriture d'une part et la manière dont vous décrivez les relations humaines d'autre part. Votre style, souple et nuancé accroche le lecteur du début à la fin du roman. J'ai particulièrement apprécié le début lorsque vous décrivez, avec force détails, le comportement et les interrogations de Patrice au moment où il doit s'occuper de Léna. C'était charmant ! C'est tout au long du parcours des protagonistes que vous abordez les relations humaines avec empathie et respect du vécu de chacun. Les nombreux non-dits témoignent de cette volonté de respect et d'humanisme. Bravo ! Je suis impatient de découvrir "Avant l'oubli "
Publié le 15 Novembre 2020

@Agostini Francois-Xavier
Merci pour les cinq étoiles.
Le monde est horrible, cela ne fait aucun doute. Mais en pensant au siècle dernier, avons-nous vraiment des raisons de nous plaindre ? Je vois le verre moitié plein. Même ce soir.

Publié le 13 Novembre 2020
5
Bonjour, et à nouveau 5 étoiles filantes pour l'effort ( relire attentivement son texte pour atteindre la perfection ) . Ce soir c'est le vendredi 13 novembre, il y a 5 ans ce fut l'horreur du Bataclan et 5 ans plus tard l'horreur de la pandémie et du confinement. Tout ça pour dire qu'on a le temps de lire, surtout en longue maladie... En attendant bonne lecture à tous les auteurs LIBRES COMME VOUS ET MOI.
Publié le 13 Novembre 2020

@Chris Martelli
C'est plutôt à moi de vous remercier pour votre commentaire.
Vous me demandez d'où vient cette histoire. J'y reprendrais volontiers... si je le savais. Quelque part, dans le fin fond de mon cerveau, des situations, des personnes que je connais ou ai connus se sont retrouvés liés par le plus grand des hasards. Mon imagination a fait le reste. Mais ce n'est qu'une hypothèse. Comme je l'ai écrit, je n'en sais rien.
Ce que je sais, c'est que j'aime écrire, construire des histoires. Parfois, ça se termine par un roman.

Publié le 09 Novembre 2020
5
C’est un récit étonnant, curieux au début, auquel on s’attache petit à petit, presque malgré soi m’a-t-il semblé. Je recommence ! auquel je me suis attaché, presque malgré moi. Mais d’où vient cette histoire originale ? Vous avez créé des personnalités. Et des rapports entre elles preuves d’une grande observation. Vous racontez avec finesse, il y a plein de non dits, j’adore, il faut deviner, compléter la description, imaginer les relations entre les uns et les autres, leurs physiques, les lieux. Bravo et merci !
Publié le 08 Novembre 2020

@Kroussar
Merci pour ce commentaire.
Je suis désolé que le début vous ait paru maladroit. L'une des difficultés de l'écriture est d'entrer trop vite ou trop lentement dans le vif du sujet. Au moins ai-je pu capter suffisamment votre attention pour que vous terminiez la lecture.
Je pense que tout être humain porte en lui, jusqu'à sa maturité, des tendances homo- et bisexuelles, à des taux très variables, allant de presque rien à presque tout. J'imagine les difficultés que peuvent rencontrer certains, que l'on soit fille (plus facilement accepté dans la société) ou garçon (souvent un drame), même si je ne me suis moi-même trouvé dans une telle situation, mon penchant allant vers le sexe que l'on dit faible.
Ce n'est qu'une des choses que j'ai voulu exprimer dans ce roman.
Le thème de l'homme entouré de femmes, je le reprends d'une autre manière dans "Dans la troisième rangée".
Encore une fois merci pour votre note.

Publié le 22 Octobre 2020
5
@Marc Bonnet, Pourquoi un style légèrement ampoulé au début ? Provoquant quelques longueurs et maladresses, mais un texte agréable malgré tout. Puis, un changement de narration à partir du chapitre 12 qui peut surprendre, mais qui est salvateur. Car votre histoire est vraiment originale. // Vous m'avez appris quelque chose sur le comportement des jeunes filles qui, selon vous, passeraient par une phase lesbienne pendant leur adolescence. // Finalement, vous nous livrez un texte très pudique sur la vie d'un homme entouré de ses femmes. // Même si j'ai peiné au début, on rentre progressivement dans l'histoire, et on ne la lâche plus, pris par la confession de cet homme qui aurait voulu être père et qui, par défaut, fut un grand-père de substitution. Merci pour ce partage.
Publié le 22 Octobre 2020

@la miss 3
Merci « la miss » pour cette bonne note, malgré les imperfections que vous me signalez de ce qui fut mon premier roman (2011). Je pense, j'espère, avoir fait des progrès depuis.

Publié le 21 Octobre 2020
5
@Marc Bonnet Tout n'est pas parfait (par exemple une confusion dans certaines conjugaisons du premier chapitre, puis, ailleurs, une ponctuation pas toujours correcte.), mais votre roman se situe tout de même au sommet de la pile. Vous menez votre récit avec suffisamment de finesse et de suspense psychologique pour retenir le lecteur jusqu'à sa conclusion. Une sorte de réussite, donc, mais, si vous le permettez, un conseil : relisez-vous attentivement.
Publié le 21 Octobre 2020