Tribune
Le 17 jui 2014

Le jury se met à table

Stephan Ghreener le parrain de notre concours de nouvelles fait parler le jury… Première partie avec Frédéric Fontès…

J'ai eu le plaisir de choisir mon jury pour le concours de nouvelles polar, alors autant le faire parler non ? Premier interrogatoire avec le boss de 4decouv.com.
Stephan Ghreener.

Quel est le point de départ de la création de ton blog ?
J'ai très longtemps erré sur les forums de lecteurs. Et puis je me suis dit qu’il était temps de les rassembler en un seul endroit. Le nom 4decouv est finalement arrivé assez vite.
En fait le lecteur que l’on veut attirer sur notre site, il est un peu comme quelqu’un que l’on inviterait à manger à notre table : on va tâcher de lui faire goûter des mets que l’on aime, de lui faire (re)découvrir des arômes, des parfums, des saveurs qui vont l’enthousiasmer. Et donc j’en reviens à la question, pourquoi un blog, pourquoi 4decouv ? Parce que je suis toujours intéressé par les informations sur des parutions à venir. Et j’aime partager mes coups de cœur avec enthousiasme. Je prends toujours beaucoup de plaisir à errer sur le net à la recherche d'informations sur les prochains livres de mes auteurs préférés et sur des premiers romans à paraître. Une véritable addiction, une passion, un plaisir !

Pour toi, un bon polar c'est quoi ?
Pour moi, un bon polar, c'est avant toutes choses une belle voix. On peut faire un bon polar sur un thème vu et revu, ce qui fera la différence, c'est la pertinence de sa voix. Un bon polar, c'est aussi une belle fable qui parle de survie dans un cadre noir.

Toi qui as affaire à toutes sortes de lecture, petits éditeurs, grandes maisons, auteurs indépendants ou auto-publiées, ces différences ont-elles une incidence sur ton premier regard de critique ?
Honnêtement, aucune incidence. Mais c'est vrai que c'est particulièrement plaisant d'avoir l'opportunité de mettre en avant un bon roman qui vient d'une maison d'éditions moins exposée. Quand je tombe sur une petite pépite comme La fièvre des corps célestes de Carmen Duca chez Galimatias, et que j'invite les gens autour de moi à le lire et à le soutenir, c'est vrai que c'est un pied pas possible. Parce qu'à ce moment-là, on sait que l'on fait partie des premiers maillons d'une petite chaîne qui relie la romancière à des nouveaux lecteurs curieux, qui vont contribuer à allonger doucement mais sûrement cette chaîne.

Une nouvelle en mode polar, tu en attends quoi ? Quel genre de surprise ?
Une courte nouvelle, c'est un peu comme une carte postale : il faut calibrer sa prose, choisir les mots les plus évocateurs pour faire passer un maximum d'informations en peu de lignes. Un bon roman, une belle histoire est, selon moi, comme un conte que l'auteur me raconte au creux de l'oreille. La musicalité des mots, le tempo et les silences sont tout aussi importants que l'histoire en elle-même. Dans ce difficile exercice, Hervé Sard m'a bluffé avec sa micro nouvelle Chapeau aux éditions Krakoen.

Ton auteur de polar préféré ? On veut savoir...
Sans hésiter, Marin Ledun. À la fois pour l'ambition et la simplicité de son écriture. Il fait le bon choix de mots et parvient à s'effacer derrière son narrateur. Et aussi pour ce qui transpire de lui dans ses livres. Ses différents personnages de femmes, par exemple, forment une seule et même entité. Il me touche, il m'implique dans son livre. On en revient à la question 3, qu'est-ce qu'un bon polar : c'est un livre m'offrant les différentes clés d'un moment important dans une tranche de vie. De l'engagement, de l'émotion et de la passion. Des éléments importants et fondateurs dans l’œuvre de Marin Ledun. Et puis c'est un mec bien !

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

Pour participer au concours de nouvelles Polar de l'été sur monBestSeller.com. Tous les indices sont ici !

Le blog de Stephan Ghreener, parrain du concours de nouvelles Polar monBestSeller.

 

j'ai posté ma nouvelle. Maintenant il faut attendre fin aout ...

Publié le 23 Juillet 2014

si je me positionne côté "auteur" mon plaisir c'est de surprendre le lecteur et la nouvelle offre de grandes possibilités

Publié le 18 Juillet 2014