Interview
Le 04 jui 2019

Sélection juin Prix Concours monBestSeller. "Le soleil se couche" de Clément Nivelle

La Sélection de juin du Prix Concours monBestSeller met en avant le roman d’aventure. Clément Nivelle raconte comment il a conçu sa fantstique épopée d’aujourd’hui et de demain "Le soleil se couche" : avec méthode et passion.
Clément NivelleClément Nivelle
Question: 

Clément Nivelle, racontez aux lecteurs de monBestSeller d’où vous est venue l’idée de cette longue fresque mi-d’aujourd’hui – mi-futuriste de votre roman "Le soleil se couche".

Réponse: 

Clément Nivelle L’idée de départ était très simple : « que feriez-vous si vos heures étaient comptées ? ». Le héros de mon roman, Nathan, choisit de retrouver celle qu’il aime. C’est à la fois très simple et très complexe, car si je n’avais raconté que cette course contre la montre, l’histoire aurait vite manqué d’épaisseur. Il m’a donc fallu rendre le personnage attachant : pourquoi court-il après Chloé ? Où est-elle ? Que lui est-il arrivé ? Quelle est cette ville (Paris) où le temps semble figé ? Le procédé le plus utile à l’histoire était d’entrecouper cette course de « flash-back » où l’on découvre le passé du protagoniste principal.

Ensuite, je n’aime pas l’emploi du terme futuriste pour décrire mon roman. Je trouve celui-ci trop connoté « science-fiction ». Bien que la majeure partie de l’histoire se déroule en 2024-2025, c’est un futur trop proche pour voir apparaître robots et vaisseaux spatiaux. Non, c’est un futur terriblement actuel, que le réveil de l’Histoire auquel nous assistons actuellement pourrait fort bien mener. J’explique d’ailleurs en quelques paragraphes au début de mon livre comment un enchaînement d’événements a priori banals (et inspirés de faits réels) a pu conduire à la situation dramatique relatée mon livre (invasion américaine de la France).

Question: 

Vous dites avoir vécu dans beaucoup de pays. Manifestement vous avez posé vos valises à Paris tant vos descriptions en sont celles d’un observateur amoureux de la ville lumière !

Réponse: 

J’aime cette ville comme un amant de passage : je ne passerais pas ma vie avec mais j’y ai vécu de bons moments et aime lui rendre régulièrement visite. Il faut bien avouer aussi que c’est une ville de roman qui a vécu mille vies, traversé mille époques, dévoile mille ambiances et cache mille secrets. J’en révèle d’ailleurs quelques-uns dans ce livre.

Nathan est l’archétype du surhomme, au sens nietzschéen du terme

Question: 

Nathan est un personnage de roman d’aventures. Il a mille vies à vingt ans à peine, c’est un amoureux magnifique, au courage fantastique. D’où vient cet ovni ?

Réponse: 

Nathan est l’archétype du surhomme, au sens nietzschéen du terme : seule sa volonté importe. Les règles et les lois ne sont pas faites pour lui. Il s’en affranchit pour le meilleur et pour le pire, estimant n’avoir de compte à rendre qu’à lui-même. Et lorsque sa volonté se met en action, il en devient inarrêtable.

Question: 

Mais Nathan ne serait rien s’il n’y avait pas Chloé qui le rend beau. On dit que les grands hommes ne pourraient l’être sans la femme qui les accompagne et les révèle. C’est le cas de Nathan et de Chloé ?

Réponse: 

Pour lui, il n’y a qu’elle. Elle redonne un sens à sa vie sans qu’il ne sache pourquoi. Sans elle, il est perdu. Je parlais précédemment de la puissance de sa volonté. Mais sans Chloé, il n’a pas de volonté. C’est l’image qu’il se fait d’elle qui guide chacune de ses décisions.

En ce qui concerne la trame narrative, j’ai commencé par écrire un synopsis

Question: 

Vos premiers lecteurs (lectrices…) saluent le rythme et la structure de votre récit. Vous dites l’avoir beaucoup travaillé, avoir pris une année sabbatique. Comment avez-vous fait ? Quelle a été votre méthode ?

Réponse: 

Je n’ai rien laissé au hasard. Mon récit n’étant pas linéaire et se déroulant pour partie dans un Paris coupé du reste du monde, je ne pouvais me permettre de l’écrire au fil de l’eau. Il a donc d’abord fallu réfléchir à rendre cet univers crédible : comment Paris s’est retrouvé ainsi ? Comment ses habitants font-ils pour survivre ? Comment l’ordre est-il maintenu ? Pour ce faire, je me suis inspiré d’exemples préexistants : ghetto de Varsovie et mur de Berlin notamment.
En ce qui concerne la trame narrative, j’ai commencé par écrire un synopsis d’une quinzaine de pages avec tous les détails possibles et imaginables : lieux, personnages, actions, références historiques, clins d’œil littéraires, dialogues-clés, etc. Ensuite seulement j’ai alterné les époques en veillant bien à la cohérence du tout. Les maîtres-mots étaient les suivants : crédibilité de l’univers et cohérence de l’histoire. Je ne déteste rien de plus que lire une histoire où les incohérences vous sautent aux yeux et où les personnages agissent de manière irrationnelle. Si à un moment donné de l’intrigue, vous avez l’impression que mon personnage fait de même, sachez qu’il n’en est rien et que la raison de son geste vous sera dévoilée un peu plus tard.

Question: 

"Le soleil se couche "est découpé un peu comme un scénario. Pourquoi ces trois temps et leur répétition cadencée au risque de rendre parfois votre lecteur un peu perdu ?

Réponse: 

Deux raisons à cela. Premièrement, chaque époque est liée aux deux autres. Lorsque je passe d’une époque à l’autre, c’est soit parce que la situation que vit le héros lui remémore un épisode de son passé, soit parce que la bascule vers le passé permet d’éclairer ses choix présents. Et deuxièmement, cela permet d’instaurer une certaine tension dans la narration, que certains lecteurs aiment à appeler frustration. Mais sans frustration, où est le plaisir ?

Question: 

Il y a beaucoup de personnages peu banals dans ce livre : le couple d’Ukrainiens, le chef de la police moscovite, la belle Nina, l’esthète mécène… et tant d’autres. D’où viennent-ils tous ? Vous les avez rencontrés dans vos nombreux voyages ?

Réponse: 

Je n’irais pas jusqu’à dire que je les ai rencontrés. Ce sont plutôt des versions exacerbées de personnes rencontrées au cours de ma vie, voire pour certains un mélange de plusieurs personnes. Pour m’être livré à l’exercice avec ce livre, je m’imaginerais mal aujourd’hui tenter de créer un personnage de toutes pièces, avec ses caractéristiques physiques, sa personnalité et son parcours sans m’inspirer a minima de personnes réelles déjà rencontrées. Et il en va ainsi, je crois, de la plupart des écrivains.

Je remercie les lecteurs d’avoir pris de leur temps afin de me donner leur avis et m’encourager

Question: 

Les commentaires de vos lecteurs sont assez unanimes ! En quoi les commentaires que vous recevez peuvent-ils influer votre plume pour votre prochain livre ?

Réponse: 

Je profite de votre question pour remercier ces lecteurs d’avoir pris de leur temps afin de me donner leur avis et m’encourager. C’est toujours gratifiant de voir des gens de tous horizons prendre du plaisir à vous lire. Si prochain livre il y a, il sera sans doute dans la continuité de cet univers. C’est un univers avec un grand potentiel et j’ai déjà imaginé plusieurs histoires centrées sur d’autres personnages que Nathan, mais que l’on peut d’ores et déjà rencontrer dans ce premier livre. Donc avis aux lecteurs, vos idées sont les bienvenues si cet univers vous inspire !

Question: 

Vous êtes nouvellement arrivé sur le site. Comment êtes-vous venu ? Avec quelles motivations ? Diriez-vous que vos premières semaines sur monBestSeller ont répondu à vos attentes ?

Réponse: 

Sur les conseils d’un ami lecteur, je suis passé sur monBestSeller.com et ai été agréablement surpris par ce que proposait le site. Sobre et efficace, on accède rapidement à l’essentiel, à savoir les livres, leur résumé et leurs commentaires. Je me suis donc lancé et les premiers retours ont été très rapides. Il y a une véritable communauté de lecteurs volontaires, enthousiastes et bienveillants, sans être complaisants.

Question: 

On dit qu’on écrit ce qu’on aime lire. Quel lecteur êtes-vous ?

Réponse: 

Je ne suis pas un lecteur compulsif, je prends le temps de savourer chacun des livres que je lis. Il m’arrive parfois de relire trois, quatre fois un même paragraphe parce que j’en apprécie le rythme et la musicalité. J’aime beaucoup les classiques du 19e, le charme y est désuet, la langue belle et le verbe enlevé.

Question: 

Vous n’avez pas encore commenté d’autres livres sur monBestSeller. Manque de temps ?

Réponse: 

Nouveau départ professionnel cette année, lequel m’a demandé beaucoup d’investissement. Mais l’été approchant, je devrais avoir un peu plus de temps désormais pour me plonger dans le site à la recherche de la perle rare !

Ni une banale histoire d’amour, ni une dystopie tragique, ni une réflexion intimiste sur les blessures de la vie

Question: 

Le mCL de monBestSeller sélectionne un livre chaque mois qui est ainsi nominé au Prix Concours de l’Auteur Indépendant que nous organisons chaque année. Cinq auteurs ont ainsi été repérés par les éditeurs membres du jury 2018 et seront édités cette année. Si vous deviez défendre votre livre devant un jury d’éditeurs, que leur diriez-vous en quelques lignes ?

Réponse: 

Puisse le lecteur pardonner la partialité et le manque d’objectivité inhérents à cet exercice. Si je devais défendre mon livre, je dirais que ce roman sort des sentiers battus : ce n’est ni une banale histoire d’amour, ni une dystopie tragique, ni une réflexion intimiste sur les blessures de la vie, mais bien une épopée qui regroupe tout cela à la fois, oserais-je presque une odyssée. Une odyssée avec un style travaillé, car il était très important pour moi de soigner l’écriture en plus de l’histoire. Cela prend du temps, on passe des heures à se relire, douter, raturer, corriger, réécrire, mais je suis convaincu qu’un style inventif et exigeant renforce d’autant plus l’immersion et le plaisir du lecteur. Et c’est bien là l’essentiel.

Un grand merci pour cet entretien et longue vie à monBestSeller.com ainsi qu’à ces milliers d’auteurs indépendants et à leur imagination.

Bonjour à toutes les trois et merci pour vos encouragements.

@lamish, je vous rassure, j'ai été moi aussi un peu pris de court par la vitesse à laquelle les choses se sont enchaînées !

Catarina et Michèle, j'espère que vous prendrez autant de plaisir à me lire qu'Anne.

Une très belle journée à toutes,
Clément

Publié le 05 Juillet 2019

J'ai vu passer le conseil de lecture de l'équipe de MBS, mais ne vous ai pas encore lu. Il faut dire que mise en ligne, conseils et nominations se sont produits en très peu de temps. Je vais rapidement compenser cette lacune, car je prends toujours le soin de lire tous les nominés avant d'opérer un choix et de soutenir une œuvre. En attendant, félicitations et bonne chance pour la finale. Amicalement, Michèle

Publié le 05 Juillet 2019

@Clément Nivelle
Sélection amplement méritée. J'ai été séduite d'emblée par ce livre et je ne suis pas la seule! Un vrai coup de cœur... tous mes vœux vous accompagnent dans cette course au prix concours...
Anne

Publié le 04 Juillet 2019

Bonjour Clément.
Je n'ai pas lu votre livre, mais voici à présent deux bonnes raisons pour me plonger dans la lecture : votre interview (j'imagine aisément votre année sabbatique...), la réaction d'un ami à votre nomination (il a le goût sûr, le bougre ! Et il se réjouit.) Avec tout ça, je me dis que j'ai probablement trouvé le livre que je soutiendrai pour la grande finale. Bienvenue dans la sélection 2019.

Publié le 04 Juillet 2019