Auteur
Le 11 déc 2019

Jaffar Lamrini, une sélection monBestSeller, édité aux "Editions du Jasmin"

Jaffar Lamrini ingénieur en aéronautique est passionné d’histoire et de littérature. Il fut sélectionné pour le Prix Concours 2017 pour la simplicité et la pureté de son récit à la fois littéraire, sentimental et politique. Un roman équilibré, touchant, sur la (re)construction d'un couple d'immigrés marocains qui passe sans transition de la ferme à la cité. Aujourd'hui édité aux Éditions du Jasmin dont la ligne éditoriale est de "faire connaitre les cultures du monde entier", monBestSeller est heureux d'avoir contribué à son succès. Jaffar raconte...
"Chronique de deux immigrés" : un regard réaliste mais optimiste"Chronique de deux immigrés" : un regard réaliste mais optimiste

 

Mon premier roman « Chronique de deux immigrés » vient d’être publié aux "éditions du Jasmin", qui étaient spécialisées dans la jeunesse et qui s’ouvrent progressivement à la littérature générale. Je l’ai ajouté sur monBestSeller au cours de l’été 2017 et il a été choisi parmi les livres finalistes du prix, dont la remise s’est effectuée en décembre. À l’époque, le titre était « l’Olivier ardent ». Cette expérience m’a été très utile, d’abord parce que les commentaires m’ont permis de retravailler les faiblesses de mon texte, mais aussi parce que je l’ai vécue comme un encouragement à poursuivre l’écriture.

    J’ai proposé mon manuscrit aux éditions du Jasmin, après l’avoir retravaillé en entier, en novembre 2018. Ce n’est qu’un an après que le livre est paru : le temps dans l’édition est tellement distendu, incroyable ! Surtout que je suis de nature impatiente, sans doute un défaut que le temps soignera. Dans dix ans, j’aurai plus de quarante ans.

   Très tôt, pendant mes études, j’ai éprouvé le besoin d’écrire « Chronique de deux immigrés » pour témoigner du quotidien d’une famille marocaine venue s’installer en grande banlieue, dans les années 70. Je voulais décrire l’envers du décor. Il s’agit souvent d’une population présentée de façon simplifiée, caricaturée, par les politiques, comme si la complexité humaine leur était refusée.
Les deux immigrés en question sont évidemment mes parents : enfant, j’ai eu la chance de passer mes étés dans la ferme de mes grands-parents, au Maroc, et cela m’a permis de mieux comprendre ce qu’ils sont, leurs aspirations, ce qui m’a aidé à rédiger les premiers chapitres de leur vie.

   Raconter leur parcours me paraissait le meilleur moyen de décortiquer l’univers des cités, d’en aborder les problèmes sociaux. Préciser le diagnostic pour déclencher, je l’espère, de meilleures réponses politiques, c’était mon ambition… Peut-être trop grande ! Je ne sais pas. En tous cas, j’ai essayé d’apporter ma pierre à l’édifice républicain qui nous unit tous. Dans ce roman, j’ai donc cherché à m’approcher du réel au plus près. Et je vis comme une véritable récompense de tous ces efforts les premiers commentaires sur Babelio : j’ai l’impression d’avoir atteint cet objectif. Je vais vous citer le dernier d’entre eux, venant d’une enseignante marseillaise, à la retraite, que je trouve plus explicite que tout ce que je pourrais écrire dans cet article.

 

 

Carmendb   27 novembre 2019

 

★★★★★

Mohade, le jeune fellah, tombe amoureux fou de la belle Yamina. Pour elle, il est prêt à décrocher la lune. Il lui construira un palais, la couvrira d'or et de soie, c'est sûr!
Mais ses voeux ne pourront se réaliser à Guercif, dans cette pauvre campagne marocaine. Il traverse la Méditerranée pour trouver l'Eldorado en France. Ses conditions de vie misérables bien loin de ses rêves, ne l'empêchent pas de faire venir auprès de lui, à Dreux, sa femme et ses enfants toujours plus nombreux.
Yamina, analphabète, avait compris très tôt que c'est à l'école que se trouvent les clefs de la réussite. Ce que son père lui avait refusé, elle l'offre à ses enfants. Eux au moins seront nantis des diplômes qui ouvrent toutes les portes.
Jaffar Lamrini nous entraîne sur les pas de ces deux personnages attachants, sur leur route parsemée de bien des cailloux dans un quotidien difficile. Mais il ne les enferme pas dans les ténèbres de la misère et du désespoir : Yamina, lumineuse, ne se décourage jamais et continue à avancer, toujours armée d'une volonté inébranlable et d'une foi à toute épreuve. Elle, la jeune fille effacée que Mohade a épousée, se révèle une forte femme, maîtresse de leur destin, qui saura garder le cap et réaliser les rêves partagés de son époux.
J'ai rencontré des Mohade et des Yamina… ces matrones aux yeux noirs, aux seins lourds, toujours flanquées d'une ribambelle d'enfants auxquels elles avaient inculqué le pouvoir de l'Instruction et des Diplômes, ces petits diablotins que j'avais accueillis dans ma classe et que j'ai retrouvés quelques années plus tard, institutrices, ingénieurs, infirmiers…
L'histoire de Mohade et de Yamina, c'est aussi celle de Nassim et Nora, de Youssef et Khadija, d'Ali et de Maryam
… 

 

P.S. Je continue à tester mes textes sur la plateforme, et le dernier en date est « Est-ce que tu me connais vraiment ? » sous le pseudo Arthur Bleuet.

Merci à toute l’équipe de Monbestseller.

Sincèrement, je suis flatté par le métissage du discours de ton ouvrage qui navigue à la fois, dans la littérature, le sentimental et la politique. Ce n'est pas évident ! Du courage. Ça me ferait plaisir d'avoir des lecteurs comme toi, pour des commentaires et conseils sur mes ouvrages.

Publié le 13 Janvier 2020

@lamish, ça me touche que vous vous en souveniez! Oui, le chemin a été long de Monbestseller aux libraires ^^ , cordialement Jaffar

Publié le 11 Décembre 2019

@Catarina Viti merci pour votre encouragement !

Publié le 11 Décembre 2019

Je me souviens avoir lu et apprécié "L'olivier ardent"... Un roman qui a fait du chemin, ce dont je vous félicite. Je ne manquerai pas de faire un petit tour du côté de votre dernier-né, dès que possible. Amicalement, Michèle

Publié le 11 Décembre 2019

@Jaffar Lamrini. Jolis parcours, intimement liés, que le vôtre et celui de votre livre ! Pugnacité et patience… tout est dit !

Publié le 11 Décembre 2019

C'est un vrai plaisir de découvrir que de plus en plus d'auteurs sont édités après être passés par ici. Bonne chance à votre livre. Et patience... c'est dans le temps que les bonnes choses se jouent.

Publié le 11 Décembre 2019