Auteur
Du 10 sep 2021
au 07 sep 2021

Nuit de noces avec ma partenaire particulière

Le droit de célébrer leurs noces à titre posthume, c'est l'histoire imaginée par Nathalie Twardowski : un hommage à tous ces êtres qui ont été privés de leur moitié dans des circonstances subites et pour beaucoup choquantes où la destinée s’est mêlée de briser la route qu’ils avaient conjointement tracée. Une nouvelle pour l'appel à l'écriture monBestSeller Nuit de noces. Un texte en équilibre fragile.
Amour, mort et noces pour la réponse à l'appel à l'écriture Nuit de noce. Un texte de Nathalie TwardowskiAmour, mort et noces pour la réponse à l'appel à l'écriture Nuit de noce. Un texte de Nathalie Twardowski

À toi ma partenaire particulière, je m’émeus de ce dernier rendez-vous. Les murs blancs que je longe sont comme mon esprit que les songes inondent. Ardemment, j’attends cet instant et m’empresse de te rejoindre en gardant les poings serrés dans les poches du costume acheté pour l’occasion. Ce moment ultime de t’admirer une dernière fois dans ta robe de mariée immaculée me fédère un élan de témérité. 

Allongée sur le lit, avec ta toilette délicatement arrangée comme La Belle au Bois dormant, je t’aperçois si époustouflante que j’ai envie de toi. Tendrement, je te prends la main et te chatouille la paume de mes doigts agiles. Tu apprécies puisque tes lèvres joliment teintées d’un rose appellent ce désir qui ébranle tout mon être. Les mots ne me viennent pas. Je reste coi et baisse la tête, honteux de ce désir ardent. Je me reprends et caresse ta peau douce de ton bras dégagé. La froideur déjà me surprend. Mon buste se penche cherchant désespérément sur ton visage de princesse un signe de toi pour me diriger. Pour que tu consentes à m’encourager de continuer.

 La surprise que tu m’as réservée est-elle au rendez-vous ? Je n’ose explorer cette partie cachée que tu as conservée secrètement jusqu’à cette nuit. Toute la journée, tu as joué au chat et à la souris. Docile jusqu’à la dernière seconde, tu t’évaporais subitement telle une magicienne en claquant des doigts. Je te cherchais. Je te trouvais et te perdais inlassablement. Puis tu réapparaissais sous mon regard de jeune communiant, désarmé et timoré. 

Le silence soudain me glace. Seul face à toi, je m’efface. Que dois-je faire ? Te couvrir de baisers? Parcourir ton corps d’ultimes caresses cruelles ? Te murmurer des mots doux dont la saveur dessinerait sur ta bouche gourmande un sourire enjôleur ? 

Je prends une décision et hausse le buste. Je brave cet interdit, m’autorisant encore une chance de te combler et te voir sourire. Ma main tremblotante glisse posément sur le tissu qui épouse les formes harmonieuses de ton corps jeune. Je ne surprends aucun soubresaut comme si tu t’étais exercée à me résister pour mieux encore t’apprivoiser. Je ferme les yeux et laisse les souvenirs emplir mon être de ton aura. Ton parfum exhale une senteur florale qui te correspond si bien. Je crois deviner un léger tressautement sur tes lèvres quand par un effleurement, je découvre une bande de tissu qui enserre ta chair. Une illusion ? 

La larme qui inonde mon iris soulage peu cette infamie. Un flash me renvoie trois heures auparavant où bras dessus bras dessous, nous avions la vie devant nous. La liesse emplissait nos cœurs et nos âmes. Nos familles et nos amis se satisfaisaient de nous accompagner dans cette demeure nuptiale que nous avions choisie. Le plan élaboré pour les semer était grandement bien mené jusqu’au moment où tu as disparu soudainement de mon champ de vision. Le bruit sourd et brutal me revient maintenant. Le choc, l’affolement, la colère puis le désespoir sont venus tour à tour envahir mon esprit. 

Une dernière caresse, un dernier regard, un dernier baiser qui nous lient pour l’éternité.

 Nathalie Twardowski

 

@Nathalie Twardowski,
Très beau texte plein d'émotion, merci pour ce partage.
Amicalement
Maureen

Publié le 12 Septembre 2021

@nathalie T
Ah ! c'est très émouvant, très fort, ce dialogue avec l'ange aimé au seuil de l'éternité.
Peut-être manque-t-il un ultime cri de désespoir humain ? A moins que cela soit sacrilège...
Amitiés, Michael

Publié le 11 Septembre 2021

@Michel Canal, merci à vous d'avoir pris le temps de lire mon texte sur ce sujet délicat. et de l'avoir commenté.
Sincèrement, Nathalie Twardowski

Publié le 11 Septembre 2021

@ Nathalie Twardowski, merci pour ce partage répondant au thème d'écriture, tout en délicatesse et poésie.
On est préparé à la chute, mais on se console par la tendresse qui émane de ce texte et par la beauté de l'écriture qui accompagne le lecteur.
Avec toute ma sympathie. MC

Publié le 10 Septembre 2021