Auteur
Du 06 oct 2021
au 06 oct 2021

La Rencontre de Maureen Hann

Voyage au bout du monde pour la rencontre d'une vie. C'est la nouvelle de Maureen Hann pour l'appel à l'écriture monBestSeller sur ce thème
la nouvelle de  Maureen Hann pour l'appel à l'écriture monBestSeller sur le thème de la rencontrela nouvelle de Maureen Hann pour l'appel à l'écriture monBestSeller sur le thème de la rencontre

 

Ouf, ça y est j’ai réussi ! Enfin dehors, je vais pouvoir explorer l’extérieur, à moi la liberté…

- Et oh ! On vient de me marcher sur la tête, ça fait mal.

Mais doucement, y a pas le feu non plus. Non mais c’est d’un sans gêne tout de même.
Et bien, heureusement que je suis déjà dehors car ça devenait intenable là dedans. Trop nombreux, trop de bruits, plus assez de place .
Bon allez, un peu de courage, allons voir par ici il n’y a personne qui va par là. C’est tout de même froid par terre quand il n’y a rien pour se réchauffer. Et puis toute cette lumière m’éblouie, ça fait mal aux yeux.

Je vois un de mes frères qui part dans l’autre sens, j’ai beau lui dire qu’il n’y a rien par ici, il persiste et signe ; et s’éloigne. Tant pis pour lui.
Je sens la fatigue qui arrive d’avoir parcouru tout ce trajet à pied, toute seule.

- Bravo ma grande !

Je vais peut-être m’assoir un peu en attendant de reprendre des forces.
Je regarde autour de moi, mes frères et sœurs ont choisi de rester groupé dans un coin.

- Quels pétochards !

Ce n’est pas si difficile de s’éloigner. Moi je veux voir la tâche de plus près, celle qui bouge au bout de la pièce, je veux voir ce que c’est.

Je sais qu’il y a une tâche que je connais, je reconnais son bruit habituel quand elle vient nous gratouiller, mais l’autre, aucune idée. Je suis plutôt curieuse de nature et … Ma mère nous appelle. Elle ne sait plus où donner de la tête dernièrement. C’est vrai aussi que nous sommes nombreux, elle veut toujours nous avoir près d’elle, peut-être est-ce plus pratique, ou peut-être est-ce par peur de perdre l’un d’entre nous, je ne sais pas.

Moi je veux voir du pays maintenant, je veux voir autre chose que le panier où nous avons grandi. Allez ! finit la pause, je me remets sur mes pattes légèrement flageolantes et je repars. Il n’y a pas un instant à perdre car je sais que maman finira par venir me chercher et après elle ne me lâchera pas d’aussi tôt.
Plus que quelques mètres, mes pattes me portent assez facilement finalement. J’ai déjà découverte cette pièce de long en large et à chaque fois je me laisse surprendre par la distance qui nous sépare de la porte.
J’entends « les tâches » qui discutent. Celle qui nous gratouille approche rapidement. Est-ce pour moi ? Non, j’y étais presque.

Elle m’attrape doucement et me câline. Je sais qu’avec elle je ne crains rien mais je me mets quand-même à appeler maman. Bizarre d’ailleurs, moi qui voulais voir du pays, voilà que j’appelle ma mère maintenant ! Elle parle à l’autre personne que je distingue bien maintenant. Elle me regarde de près et se rapproche. Oulala, stop ! Il faut que je l’arrête pour lui montrer mon désaccord. Je tente de me cacher sous le bras de ma protectrice mais cette dernière me ramène sur son bras à la vue de l’inconnue. Et bien puisque c’est comme ça, je vais lui cracher dessus, elle comprendra bien que je ne suis pas d’accord qu’on m’approche d’aussi près. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Non mais je rêve ! Elle rigole ! Je la fais rire maintenant ! C’était plutôt censé l’intimider, voilà qui est raté.

Elle recommence à s’approcher, je ressaye de cracher mais elle rit de plus belle et veut désormais me caresser. Je m’agite dans tous les  sens mais rien n’y fait, je vois sa main arriver sur moi, j’ai peur, je crie. Je l’entend parler d’une voix douce, elle s’adresse à moi, je le vois bien. Mais qu’est-ce que ça veut dire je n’en ai pas la moindre idée. Je me calme, je la regarde, elle me regarde et approche doucement sa main. Je ferme les yeux, j’ai peur. Mais finalement sa main me caresse et j’aime ça. J’en viens même à ronronner.
Je crois qu’elle veut me prendre dans ses bras. Je me laisse faire, je suis bien là finalement, au creux de son coude, au chaud. J’entends son cœur qui bat et ça me rappelle ma mère. Sa voix change, elle est émue je crois, sa main tremble légèrement. Je finis par m’endormir à force de câlins. Il ne faut pas oublier que je ne suis qu’une petite chatonne.

Elle est restée un long moment à me câliner et à parler avec celle qui nous gratouille. Je crois que je me plairais bien à découvrir le monde avec elle, je crois qu’elle aussi, il me semble qu’elle reviendra me voir.

J’ai hâte.

Cette première rencontre fût magique pour elle comme pour moi. Nous passerons dix huit années ensemble, avec les bons et les mauvais moments, mais toujours ensemble, nous avons veiller l’une sur l’autre jusqu’à la fin.

12 CommentairesAjouter un commentaire

Quelle belle rencontre, pleine de sentiments tendres et affectueux. C’est qu’on les aime ces petits bandits qui ,griffes légèrement sorties, nous manifestent leur attachement en retenant nos mains qui grattouillent leur ventre.

Publié le 13 Décembre 2021

@Jenie
Merci pour votre commentaire, il est effectivement plus facile d'écrire sur un sujet que l'on connaît bien. Je suis accompagnée par ces boules de poils depuis toute petite, à plus ou moins grande échelle, autour de moi, et dans diverses situations, je les suis et ils m'accompagnent.
Amicalement
Maureen

Publié le 16 Octobre 2021

@Maureen Hann
Une belle et bien charmante rencontre, racontée du point de vue du chat. Je me retrouve dans votre texte, moi qui ai maintenant trois chats, le dernier ayant été adopté cet été.
Je retrouve bien le comportement du chaton.

Publié le 16 Octobre 2021

@nathalie T , @Damian Jade , @Boris Phillips
Quand on aime les chats, qu'il est doux de pouvoir se remémorer ces doux instants de la rencontre, et lorsque l'on ne la pas vécu, de le découvrir. Merci à tous pour vos gentils commentaires. Belle journée à vous.
Amicalement
Maureen

Publié le 14 Octobre 2021

"Cocote" et "Minute", les félines qui me tolèrent dans leur quotidien depuis bientôt 12 années, ont apprécié la lecture que je viens de leur faire de votre texte, @Maureen Hann.
Cordialement.
Philippe.

Publié le 13 Octobre 2021

Amoureux des chats, je reconnais bien là les expressions d'un chaton au premier contact. Joli moment. Merci.

Publié le 13 Octobre 2021

@Maureen Hann
Une très belle rencontre entre deux mondes bien différents où l'amour simplifie tout et est garant d'une tendre complicité. Je me retrouve bien dans ce texte puisque j'ai eu le bonheur de le vivre à maintes reprises et ça continue.

Publié le 11 Octobre 2021

Même si visiblement je ne me suis pas assez relu... Aïe, les quelques fautes d'orthographes ou d'accords, vous voudrez bien me pardonner je l'espère ces quelques erreurs.
À bientôt
Maureen

Publié le 09 Octobre 2021

@jbtanpi,
Merci pour votre commentaire, je suis contente que ce texte vous ait plu. Il me ressemble beaucoup et j'ai pris beaucoup de plaisir à l'écrire.
Amicalement
Maureen

Publié le 09 Octobre 2021

@Maureen Hann
Vous avez très bien observé le comportement d'un chat et de sa maîtresse qui l'adore (en tant que mari, je suis parfois un peu jaloux), et c'est très drôle.
L'illustration est très réussie.

Publié le 09 Octobre 2021

@Delphine ROBIN
Merci pour votre gentil commentaire, je suis ravie d'avoir égayé votre matinée. Bonne journée
Amicalement
Maureen

Publié le 09 Octobre 2021

Qu'il est mignon ce texte et qu'il m'a fait du bien ce matin. Je découvre votre plume et cette idée de voyage m'a agréablement surprise, c'était chouette !

Publié le 08 Octobre 2021