Auteur
Du 10 mai 2022
au 09 mai 2022

PARCOURS SANS MANCHE !

Le double jeu, c'est aussi confronter sa réalité à ses ambitions. Voler un instant et ré-atterrir rapidement. Etre là, au ciel, puis ici bas, sur terre. Le double jeu, c'est, même si l'on est triste, croire aux autres, croire que quelque chose va arriver...
l'attente du succès et la rencontre... Un double jeu ! En attendant des jours meilleurs !...l'attente du succès et la rencontre... Un double jeu ! En attendant des jours meilleurs !...

Un moment sans écrire, un moment de latence, un moment. Cela fait un moment que j’attends l’étincelle, celle qui pourra me permettre de créer une flamme. Puis je soufflerai de toute mes forces pour l’attiser et la voir grandir avec émerveillement…

L’obtention de cette étincelle au livre « Et si… » n’a pour objet que d’avoir un peu plus de moyen pour faire un rêve : celle de traverser la Manche à la nage. De ce livre, je ne recherche pas le succès, non. Je veux qu’il me donne la capacité financière de le faire, c’est tout, enfin plus que ça : c’est un tout. Quand l’écriture rencontre le défi sportif : il définit, explique, commente, développe, rend compte, relate le moment. Pourtant…

Pourtant, la rencontre du succès n’est pas au rendez-vous.

« Vous ! vous rond de cuir ! … où est la caméra… »

Les gens qui ont connu « Avis de recherche » comprendront. Cet homme se plaignait du peu d’intérêt qu’on portait à sa musique de chef d’orchestre, et pourtant-lui avait une certaine notoriété. Alors nous-inconnu, il est clair que la difficulté est multipliée par dix, cent, voir dix milles et infini aussi !

Pourtant j’avais fait une petite estimation, un petit calcul, un nombre probable de ventes à ma famille, quelques autres par les amis. De plus, j’ai ma petite notoriété, grâce entre autres à mon travail, mes activités, internet ou mon blog ! Le tout devrait me rapporter encore une petite centaine d’achats… environ. Et de ces lecteurs, je m’approprierai quelques autres. Donc, donc, donc, faisons le calcul, une estimation ? Oui, je serai bien autour de trois cents cinquante livres vendus d’ici peu.

Bien, bien. Oui mais non. Au final aujourd’hui j’en suis à… laissez moi le temps de bien compter… mmmh… vingt ! oui, une vingtaine environ… Ok, ok, un peu moins une « petite » vingtaine disons ! La vache que c’est dur… la réalité.

La rencontre du succès…

Je suis sûr que ce succès si attendu, cette étincelle aura pour finir comme évidence : une rencontre… Une rencontre avec une personnalité pas forcément une célébrité, mais quelqu’un qui saura voir un hypothétique potentiel dans mes écris, qui saura lui donner vie et de cette vie… J’imagine rencontrer Jérôme commandeur en avant-première dans ma ville justement cette semaine, ou croiser une personne importante au hasard d’une promenade ! J’imagine Walt Disney faire un film d’animation sur « Quatre pieds » ; notre actrice du Nord Corrine Masiero jouera Elise et son second de cuisine ne sera autre que Etchebest dans « Tiot’chef » ; ou André Dussolier, Roland Giraud et encore Corine Maseiro incarneront les retraités pour « Trois temps » ; et pourquoi pas Alain Chabat dans la réalisation de « Long long coup » il a bien fait vivre un Marsupulami, il saura créer une girafe qui parle ; prenons aussi Cécile de France dans le rôle de la coiffeuse aux cheveux d’or, et Poelwoorde pour le rôle du client !... Quoi ? Quoi ? Ça va, ça va ! Laisser moi rêver, c’est comme-ça que je trouve l’inspiration de toute façon et que je ne m’enfonce pas dans une dépression déraisonnable et…et… et enfin Jérôme commandeur dans le rôle du nageur dans « Côte à côte » … Une rencontre c’est tout !

C’est vrai qu’une rencontre est indispensable, un lien social aussi. Je vais rechercher désormais des sponsors (MBS peut être ? ...) car l’aspect financier de la performance est à prendre au sérieux et puis pour trouver des lecteurs, il faut les croiser, donc concevoir des moments avec un petit stand dans des centres commerciaux ou des boutiques… Une nouvelle manche se prépare, en fait les rencontres sont encore à ses prémisses, il faut bouger, se remuer, aller de l’avant et faire preuve d’initiative, de créativité et rester ouvert aux propositions et aux conseils… Donc pour cela, je vous attends !

DIck-Tac, Dick-tac le temps nous le dira...

Drôle de surprise "mon Best.". ce n'était qu'un mot d'humeur que je vous avez envoyé, pas une nouvelle à publier... Mais je suis très content malgré tout. C'est toujours un grand plaisir d'être dans vos "papier"!
Et oui, je vous considère comme mes amis.
Ce texte d'ailleurs n'avait pas l'intention de faire " double emploi" ou... "double jeu". A en frictionner la plume de certain dont les allusions douteuses ne montrent que mépris et lâcheté. Toujours est-il qu'ils peuvent avoir raison, et alors je m'en fou!
J'écris. Car écrire est une liberté qui de nos jours est un moyen de luter contre l'oppression, qui de nos jours est un moyen de développer notre intelligence, notre savoir, nos connaissance et bien d'autres choses encore.
Il est toujours de bon usage de s'exprimer, ne laissons jamais les donneurs de leçons nous écraser, même de leur pathétiques jongleries de mots.
D'ailleurs, même si certain pensent qu'il faut avoir passé un doctorat en littérature pour écrire, mon prochain livre s'intitule "L'écrivain" et j'ai déjà de très bon retours.
Ecrire, écrire, écrire, la jouissance de la plume est un don du ciel qui m'habite ( moi aussi je sais jongler!)
Le temps dira le reste... il y a mieux que le succès. Les amis.

Publié le 23 Mai 2022

La meilleure façon pour faire des rencontres est d'être invisible ;-) quant à devenir riche en écrivant, ça, c'est toute une histoire que certains qui tombent de haut commencent d'écrire comme présentement et sans relecture !

Publié le 11 Mai 2022