Actualité
Le 08 avr 2018

NOUVEAU : Concours de nouvelles monBestSeller, "Sous les pavés, quelle plage ? "

Que vous ayez 7 ans ou 77 ans, il y a quelques slogans qui bercent votre vie. C’est un capital, un capital culturel. Ces slogans sont presque vidés de leurs sens maintenant, tant ils ont été répétés en ritournelles. Ils ont été pourtant conçus dans un élan irrépressible : mai 1968. Une dynamique de révolution, et surtout l’inédite union d’une jeunesse qui veut refaire le monde… La pilule, le droit à l’avortement, ni Dieu, ni maitre, la solidarité et ce sentiment invincible de droit à la liberté.

 

Plus qu’une révolution, une libération

Tout a changé depuis 1968. Et pourtant les images mythiques expliquées aux générations qui montent, les laissent presque indifférents aujourd’hui…Parce que si la révolution était annoncée, c’est  une forme de libération qu’on nous a servi. Une liberté ahurissante, étourdissante, angoissante presque… Mai 1968 ce n’est peut être pas une rupture, mais c’est une crise, une renaissance joyeuse, un coup de torchon, qui a exaucé un rêve de liberté qui s'est insidieusement transformé en modernité. 

Mais tout s'est fait avec des affiches, des slogans qui ont marqué les générations suivantes, bien au delà de nos frontières.
Politique et poétique, la beauté est dans la rue et dans les mots. La liberté des mots.
Il est donc temps de relancer la révolution en 2018 par les mots.

 

Le Pitch : Créez votre slogan pour mai 2018

Au même titre que:
"Soyez réaliste, demandez l’impossible" qui officialise et légitime la caste de ceux qui rêvent.
"Je suis marxiste tendance groucho" qui dédramatise la politique, et fait un pied de nez au libéralisme paresseux.
"Fermons la télé, ouvrons les yeux" qui réduisait l’ORTF a un outil de propagande… qui avachit les esprits.
"Il est interdit  d’interdire" :  un simple défi aux voies toute tracées, mais qui au fond était le plus anarchiste… des mots d’ordre.

> Vous venez de créer pour mai 2018 le slogan qui va marquer le 21 ème siècle. 

Il couvrira la France : panneaux, usines, mairies. Dès le mois de mai, les Universités s'en emparent, porté par les Artistes, revendiqué par les travailleurs…
Un immense débat se crée, les media s'en mêlent, relayent, la foule s’en empare.

Vous serez attaqué sur sa signification et ses conséquences ou loué pour la sagesse et le message qu'il porte. Il sera répeté, utilisé, usé tant il fera partie de vie quotidienne de la génération 2018.

Sur monBestSeller, vous allez raconter l'histoire de votre slogan, comment vous l'avez conçu, les traces qu'il a laissé, en quoi il a changé le monde ou le vôtre.

 

Les règles à respecter pour participer au concours de nouvelles

- Être inscrit sur le site monBestSeller.com. C'est facile et gratuit !

- De 4 000 minimum à 8 000 caractères maximum (espaces compris), sur fichier Word, en Times corps 12 et interligne 1,5.
- Le nom de l’auteur et le titre de la nouvelle (autre que le titre du concours) doivent absolument :
     - Débuter la nouvelle. 
     
     - Et nommer le fichier Word envoyé*.

- Le site s'accorde le droit d'écarter tous les écrits non conformes.
* L’envoi d’une nouvelle vaut acceptation de publication dans les recueils.

 

Date limite d’envoi des nouvelles : 15 mai 2018

Mardi15 mai à minuit à concours@monbestseller.com

 

Résultats du concours : 30 mai 2018

Annoncés dans un article publié sur le site et promus sur les réseaux sociaux.

 

Les 50 meilleures nouvelles seront publiées en recueil sur monBestSeller.com

En lecture et téléchargement gratuit sur le site avec une large promotion sur les réseaux sociaux.

Bonjour chers tous,

Moi par contre je suis carrément à côté de la plaque. Je n'étais ni de ce monde et je n'ai jamais eu vent de quoi que ce soit. Du coup je manque de repère en espèrant trouver un quelconque déclic. J'ai tellement attendu ce concours que je n'imagine même pas, ne pas y apporter ma partition...

Publié le 20 Avril 2018

Pour répondre à Iamish, certes, 1968 était un élan collectif. Au-delà de la fiction, et sans perdre de vue le sujet, "créer le slogan de mai 2018", ce concours peut permettre à ceux qui étaient enfants en 1968 (j'avais 9 ans) d'exprimer leur ressenti de cet événement. On parle toujours de mai 1968 via les "grands" d'alors qui l'ont vécu et évoquent leurs souvenirs, ou via les adultes d'aujourd'hui qui à leur tour veulent refaire le monde. Mais on se pose rarement la question de savoir comment ceux qui avaient une dizaine d'années à l'époque, ont compris ce qui se passait, comment on leur a expliqué alors, quelles images ils ont retenues... Du coup, souhaitent-ils/elles aujourd'hui, lancer un nouveau slogan ? Où en craignent-ils/elles une éventuelle inanité ? J'ignore si j'irai au bout de ma nouvelle, mais l'aventure est tentante et je vais m'efforcer d'être franc sur le sujet...

Publié le 19 Avril 2018

Merci et bonne chance à vous aussi :). Michèle

Publié le 18 Avril 2018

@lamish Je vais m'y mettre aussi. Bonne chance !

Publié le 18 Avril 2018

68 était un élan collectif. Le recréer en 2018 suppose d'interpeller des individualités confortablement retranchées dans leur cocon virtuel qui leur permet d'ouvrir leur gueule sur le net sans toucher le moindre pavé. De nos jours, ceux capables de lancer des pavés ont la haine et ne combattent pas pour l'amour et la liberté... Alors, c'est une fiction que vous nous demandez d'imaginer. Une fiction qui supposerait que l'action de l'époque soit reconnue, regrettée, et ait été relayée durant 50 ans, ce qui est le cas d'une tranche trop infime de la population pour que le message soit entendu. Pour ma part, je vais probablement faire un hors-sujet... Désolée ;). Amicalement. Michèle

Publié le 16 Avril 2018