Victor Duval est innocent

213 pages de Philippe Mangion
Victor Duval est innocent Philippe Mangion
Synopsis

Victor découvre, recroquevillée devant sa porte, une jeune fille dans un état de somnolence dont elle ne parvient pas à émerger. Il la transporte sur le canapé de son salon, d’où il peut la surveiller tout en travaillant. Plus tard, estimant qu’elle n’est plus en danger, il la laisse dormir ainsi et se retire dans sa chambre. Le lendemain matin, la jeune fille n’est plus là.
Victor est un écrivain sans succès, et cet événement ranime chez lui une inspiration en panne. Ainsi se lance-t-il à la recherche de l’inconnue.
Quelques temps plus tard, la jeune fille est retrouvée morte dans le canal Saint-Martin et Victor devient le suspect numéro un...
(version papier disponible ici : https://librairie.bod.fr/victor-duval-est-innocent-philippe-mangion-9782322472468 )

Publié le 19 Janvier 2024

Les statistiques du livre

  148 Classement
  205 Lectures 30 jours
  1820 Lectures totales
  -32 Progression
  154 Téléchargement
  13 Bibliothèque
 

"Victor Duval est innocent" est le "Livre le +" du 9 février. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Philippe Mangion, c’est pour cela qu'il publie ses romans sur monBestSeller.

Publié le 09 Février 2024

Ce livre est noté par

14 commentaires , 5 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Cher @Jean Daigle-Roy ,
Merci pour votre lecture et vos appréciations. Pour tenter d'éclaircir les points que vous avez soulevés, voici quelques précisions.
Les inclusions du temps de la jeunesse de Victor et Léa servent une des intentions du roman, celui de la divergence des souvenirs et du point de vue. Victor, envahi par ses émotions lorsqu'il était adolescent, n'a finalement rien compris à la teneur de sa relation d'alors avec Léa.
Le retour au siècle de Vincent de Paul et Louise de Marillac et le lien avec la période de la Commune de Paris, puis la période actuelle, montrent comment la misère et les migrations sont constitutifs du quartier dans lequel se situe l'histoire, celui du Xe arrondissement. Il y a un lien à travers le temps entre les Filles de la Charité du XVIIe siècle , la (fausse) rumeur du curé pervers au XIXe et aujourd'hui Viviane, échappée d'un réseau de prostitution. La prison Saint-Lazare (devenue médiathèque) et l'église Saint-Laurent en sont les lieux intemporels et l'ordre de Malte une sorte de vestige.

Publié le 15 Mai 2024
2.01
Trois histoires s’entremêlent dans ce polar débordant de ses cadres. Tout d’abord, un joyeux délire kafkaïen, si vous me permettez cet oxymore, autour d’une disparition, d’un meurtre, d’un procès, où l’on voit à l’œuvre deux personnages croustillants. L’avocat Jean-Jérôme, leader d’un groupe transhumaniste d’inspiration marxiste, prônant la remise des fonctions de l’État à des intelligences artificielles (IA) qui ne connaissent pas de pulsions dominatrices, contrairement aux humains. La juge Weber, imperturbable, préfiguration paradoxale des IA par lesquelles le transhumanisme de Jean-Jérôme voudrait la remplacer. La deuxième histoire qui court à travers la trame narrative de ce polar fait état des relations amoureuses ardues entre Vincent, auteur en quête d’une « bonne idée » de roman dans Wikipédia, et Léa, qui l’a quitté pour… non, non, je ne vous dirai pas pour qui, ni pourquoi. Ce sont, entre eux, des péripéties tumultueuses, parfois un peu lourdes comme au chapitre 18, où Vincent relit les textos qu’ils se sont échangés au fil du temps, ou au chapitre 22, dans un long retour sur les imbroglios amoureux de leur jeunesse. Enfin, troisième histoire qui tresse le récit, une évocation des rapports ambigus, au XVIIe siècle, entre saint Vincent de Paul et quelques dévotes de son entourage. Je n’ai pas trop compris ce que cette plongée lointaine vient faire dans cette intrigue… Rabelais est tombé quelques fois lui aussi dans une certaine forme de prodigalité, ce qui ne l’a pas empêché de me faire rire aux éclats, tout comme vous êtes arrivé, Philippe, à le faire. Bravo pour la fin inattendue de votre roman!
Publié le 14 Mai 2024

@JoeyNat
Je tiens à vous remercier pour vos encouragements et votre analyse du roman.
Merci aussi pour le partage de vos coups de coeur sur monBestSeller, que vous commentez avec talent.

Publié le 24 Avril 2024
3
@Philippe Mangion Je tiens à vous exprimer toute mon admiration pour votre roman "Victor Duval est innocent". Votre maîtrise narrative crée un suspense captivant, tissant habilement le mystère et l'humanité de vos personnages dans une trame qui se dévoile avec une grande finesse. Le personnage de Victor, avec sa complexité et ses contradictions, offre un portrait nuancé et profondément humain qui captive le lecteur de bout en bout. Votre prose est à la fois précise et évocative, parvenant à immerger vos lecteurs dans les scènes les plus intenses et les plus intimes avec une grande efficacité. Ce que j'ai trouvé particulièrement saisissant, c'est la manière dont vous explorez les thèmes de l'innocence, de la culpabilité et de la rédemption à travers les interactions de Victor avec les autres personnages. Chaque dialogue, chaque confrontation ajoute des couches de sens à l'histoire, enrichissant l'expérience de lecture. Merci de nous avoir offert un tel chef-d'œuvre littéraire, qui pousse à la réflexion tout en divertissant profondément. J'attends avec impatience de lire vos prochaines œuvres, confiant qu'elles seront tout aussi captivantes et enrichissantes.
Publié le 22 Avril 2024

Merci @Foxyne , c'est un réel plaisir de lire que vous vous êtes appropriés les personnages, et tant mieux si la suite que vous imaginez n'est pas la mienne. D'ailleurs, pour en avoir discuté avec quelques lecteurs, il y en a de multiples variantes possibles, auxquelles je n'avais pas même pensé...
A nouveau merci pour votre commentaire.
Philippe

Publié le 09 Avril 2024
3
@Philippe Mangion Que ce livre est délicieux. La précision des détails, l'intrigue jusqu'à la dernière page, une imagination incroyable qui fait de cette histoire quelque chose de réel. J'aurais tant aimé poursuivre la vie de ces personnages. Mais la magie a opéré. C'est à mon tour d'imaginer une suite, peu importe laquelle. Nous en aurons toute une différente en fonction de notre manière d'envisager les choses. Merci d'être l'auteur de ce livre qui m'a fait passer quelques heures entre parenthèse, très bien écrit, pour le plaisir de tous vos lecteurs, j'en suis sûre. En tout cas, il a fait le mien. Merci.
Publié le 08 Avril 2024

Cher @Cyril Sapocko ,
Je vous remercie pour votre lecture et votre commentaire.
Nous sommes des êtres complexes et les héros atypiques sont ceux qui nous ressemblent le plus.
La difficulté est de les rendre captivants et à ce titre votre commentaire me touche.
Philippe
PS : j’ai revu hier soir Anatomie d’une chute, exemple à mes yeux particulièrement réussi d’un scénario captivant qui ne recule jamais devant la complexité des personnages.

Publié le 13 Mars 2024

Merci pour votre roman, un héros atypique qui évolue dans un cadre qui l'est tout autant. Intéressant et captivant. Se lit d'un trait, sans difficulté.

Publié le 12 Mars 2024

Merci pour votre roman, un héros atypique qui évolue dans un cadre qui l'est tout autant. Intéressant et captivant. Se lit d'un trait, sans difficulté.

Publié le 12 Mars 2024

Merci beaucoup @Albert H. Laul_1
J'espère que votre intérêt ne tarira pas en chemin...

Publié le 07 Mars 2024

Un début intéressant qui donne envie de lire la suite...
Cordialement,
Albert H. Laul

Publié le 04 Mars 2024

@MAITRE ABLA SINGBO
Merci beaucoup. Je transfère à Victor Duval qui aurait bien besoin de vos services :))

Publié le 12 Février 2024

@Alix Cordouan
Bonjour Alix, je suis heureux de vous retrouver sur MBS sur lequel, si j'ai bonne mémoire, voua savez eu quelques beaux succès.
Je vous remercie pour votre appréciation. S'il est plus facile à de nombreux auteurs d'accéder aux exercices de nombrilisme, il y en a quelques-uns cependant qui le font avec talent, il faut avouer.
Bien amicalement,
Philippe

Publié le 01 Février 2024

@Sandrine C
Merci Sandrine, du fond du cœur, pour votre analyse argumentée et vos encouragements.
Vous avez raison, j'hésite toujours au moment de ranger un nouveau livre dans une catégorie, et une fois le choix fait je suis jamais complètement satisfait.
Bien amicalement,
Philippe

Publié le 01 Février 2024
3
@Philippe Mangion Bonjour Philippe, Enfin une histoire qui nous change des sempiternels exercices de nombrilisme sirupeux qui nous sont offerts trop souvent en pâture. Que l’on aime ou pas vos personnages, cela importe peu. Leur complexité nous séduit ainsi que le talent inquisiteur avec lequel vous savez nous entraîner dans leurs pas, jusqu’au dénouement. C’est fort bien écrit, et votre roman mériterait plus de réactions positives. Il semble malheureusement que le nombre de commentaires soit inversement proportionnel à la foule des prétendants au statut d’écrivain. Sincères félicitations. Amicalement, Alix
Publié le 31 Janvier 2024
3
Il y a un côté très apaisant d’ouvrir le nouveau livre d’un auteur qu’on aime et dont on subodore qu’il n’y a pas de raison que celui-là fasse exception ! Et Victor Duval m’a embarquée. Pas simplement, vous demandez de l’exigence à votre lecteur, de ne pas tomber dans la facilité de la préférence d’une époque à l’autre, d’un personnage à l’autre. Il y a un découpage imposé, et comme à chaque fois que l’on lit un livre ainsi conçu, on lutte pour donner à chacune des histoires l’attention qu’elles méritent. Car on sait qu’il y a une information, un trait, un détail qui sera d’importance dans l’autre partie. Ou dans la résolution. Vous savez si bien camper vos personnages, les rendre des êtres totalement imparfaits, et parfaitement pas totalement aimables. Et ici, il me semble que vous avez poussé l’analyse psychologique avec une finesse méticuleuse. Un travail d’orfèvre. Peut-être pour cela que vous avez classé votre roman en polar, mais je n’en lis pas beaucoup. Et puis, et j’aurais dû commencer par ça, vous avez ce talent des phrases qui marquent profondément, qui ont de l’impact, au-delà de ce qu’elles expriment. Bravo. Bonne chance à ce nouveau livre, il le mérite.
Publié le 30 Janvier 2024

Bonjour @mBS ,

Merci de votre accueil !
Non, je ne suis pas un nouveau membre et j'en profite pour saluer ceux de l'équipe, des auteurs et des lecteurs qui me connaissent ou me reconnaissent.
Au plaisir de partager.
Philippe.
PS : j'ai laissé, avec plaisir, ma contribution au fil de l'article de Cortex, "qu'est-ce qu'écrire ?"

Publié le 30 Janvier 2024
mBS

Bonjour, vous êtes peut-être un tout nouveau membre monbestseller.
Ici, on échange, on discute, on s'entraide... bref, on s'intéresse !
Notre ami Cortex (auteur comme vous) vient de publier une tribune sur un sujet qui nous concerne tous : "Qu'est-ce qu'écrire ?"
*
Voulez-vous nous dire ce que cela représente pour vous ?
*
La page est celle-ci (lien dessous), Cortex répondra à tout le monde.
Merci d'être là, merci de participer.
https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/20284-quest-ce-quecrire-une-nouvelle-tribune-sur-mbs-par-cortex
Bonne journée,
L'équipe mBS

Publié le 24 Janvier 2024

Bonjour @Gene McBreth 1,
Très heureux de vous croiser à nouveau sur MonBestSeller.
Oui, en effet, il s'agit d'un "héros" pas très sympathique, enfermé dans des codes. Mais il est la première victime de son comportement très maladroit, ce qui au fil du récit le rend plus attachant Il gagne en authenticité aussi, c'est du mon mon intention.
Bien amicalement,
Philippe

Publié le 23 Janvier 2024