Mary COUSIN
Biographie

Cadette d’une famille rurale basse normande de 7 enfants, j’entre dans la vie active par le biais de l’enseignement comme ma mère et ma grand-mère maternelle. L’amour m’amène à tout quitter pour aller travailler aux côtés de mon conjoint restaurateur dans la région parisienne. Ayant atteint la cinquantaine suite à une séparation douloureuse, j’ai éprouvé le besoin de revenir aux sources, avec mes enfants, retrouver mes racines et cette contrée normande au cœur de laquelle s’élève un atypique château, celui d’un mystérieux Seigneur de Carrouges ». Après des années de recherches ardues j’ai osé prendre la plume pour tenter de relater le destin fabuleux de ce fameux chevalier

Mary COUSIN a noté ces livres

5
Excellent traité documenté de l'art de parler de la transmission intergénérationnelle! Pour le reste, un très beau tableau de personnalités croquées à la mode La Bruyère, certaines sont éclatantes de vérité.
Publié le 13 Décembre 2015
5
C’est un bon livre pour 12-15 ans. J’ai aimé les tribulations d'Abigaïl ainsi que la descente dans les souterrains et ce temps qui ralentit ... Il me rappelle la série du club des cinq que je lisais étant jeune. Ils me tenaient en haleine jusqu'au bout. Mary
Publié le 13 Décembre 2015
5
La mort de son conjoint représente probablement l’expérience la plus dévastatrice qu'on puisse connaître. J’ai partagé, page après page, jour après jour, votre douleur tout au long de votre « journal intime». Des pages pour dire sans concession ni illusion, la douleur, la détresse de se sentir coupés en deux, comme si l’on avait perdu une partie de soi-même. Des pages qui me sont apparues comme une ode à votre conjoint parti trop tôt, mais qui nous révèlent aussi que votre amour pour lui, demeure en vous, à tout jamais. Vous terminez avec un poème d’Aragon qui parle du passé, j’aime bien celui de Charles Péguy qui se termine ainsi : Pourquoi serais-je hors de ta pensée, simplement parce que je suis hors de ta vue ? Je t'attends. Je ne suis pas loin. Juste de l'autre côté du chemin. Tu vois, tout est bien. » Condoléance. Mary
Publié le 13 Décembre 2015
5
Bonjour Jean-Claude Marie. Bien que peu enclin à lire des pièces de théâtre de boulevard, en croisant vos commentaires à plusieurs reprises, j’ai été curieuse de découvrir votre univers et je n’ai pas été déçue : quelle imagination et quel humour ! J’ai apprécié, en plus de votre manière bien particulière de mettre en scène vos truculents personnages, la montée progressive du rythme l'intrigue qui nous emmène de surprise en surprise jusqu'au bouquet final ... Cordialement.
Publié le 12 Décembre 2015
5
Destiny, ton texte crie ta douleur et la meilleure façon de lui tordre le coup, c'est de la déposer sur le papier. Guérir les maux par les mots, nous sommes nombreux à en user. Alors n'hésite pas si tu as besoin de nous, en toute amitié.
Publié le 11 Décembre 2015

Pages