Ces gens qui ne sont rien

65 pages de Gabin Chiprent
Ces gens qui ne sont rien Gabin Chiprent
Synopsis

Les personnages de ce recueil de nouvelles pourraient être des gilets jaunes. Peut-être même qu'ils le sont, qu'ils l'ont été, qu'ils vont le devenir. En tous les cas, ils en ont la vie. Une vie bringuebalée par le hasard, la brutalité, le glauque, les boulots harassants, l'amour, l'injustice et les autres. Ils ne sont plus maîtres de leur destin.

Dans toutes ses situations, ils sont acculés au pied du mur, ils sont à un tournant de leur vie. Ils doivent faire un ou plusieurs choix. Existe-t-il des bons ou des mauvais choix pour enfin changer leur vie ? C'est l'expérience que chacun va devoir faire.

Les personnages ne sont rien. Ou tout du moins sont considérés comme tels. Rien socialement, professionnellement, personnellement. Ils sont traités comme des moins que rien.

477 lectures depuis la publication le 20 Octobre 2019

Les statistiques du livre

  66 Classement
  320 Lectures
  -1 Progression
  5 / 5 Notation
  10 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

10 commentaires , 5 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

J'attends impatiemment le suivant !

Publié le 12 Décembre 2019

Merci @Krisbouessel pour votre commentaire ! Je sui ravi que ça vous aie tant plu ! Le suspens étant la pierre angulaire de la nouvelle, je suis heureux que vous ayez trouvé qu’il était bien maîtrisé.
Comme j’ai pu le dire dans les autres commentaires, il faut vraiment que je trouve le temps de corriger les coquilles pour que la lecture soit plus agréable...

Publié le 09 Décembre 2019
5
J'ai adoré ! Quel style et quel humour... Maîtrise totale du suspens... Parfois on reste sur sa faim mais bon c'est excellent ! Bravo ! Ps : attention, il reste pas mal de coquilles dans le texte...
Publié le 09 Décembre 2019

Bonjour @Lys Jean-Luc,
Je vous remercie infiniment pour votre commentaire. Je suis heureux de voir que vous avez été sensible à ma description d’un certain monde du travail.
Votre commentaire m’encourage beaucoup à continuer d’écrire.
Encore merci

Publié le 04 Décembre 2019
5
Bonjour @Gabin Chiprent . Voici un texte qu’on lit avec un grand plaisir. Écrit comme on parle, sa lecture est un vrai régal. Les nouvelles décrivant le monde du travail son délicieuses : quel humour et quel cynisme aussi… mais quelle description réaliste de ces boîtes où l’on rencontre des collègues aux dents longues qui rayent le parquet, comme on dit familièrement, près à écraser les autres pour une petite promotion ou un semblant de considération… Probablement très réaliste aussi la description de la pensée des clochards (qu’on appelle pudiquement SDF aujourd’hui), confrontés aux divers bénévoles des associations d’aide aux personnes en difficulté, dont ils pensent qu’ils les importunent, parce qu'ils sont désocialisés. Vraiment une petite perle que j’invite les lecteurs de mBS à découvrir. Amicalement. J2L
Publié le 03 Décembre 2019

@Benoît Otis : merci pour votre commentaire construit et positif. Je suis heureux que la lecture vous aie plu.

Publié le 16 Novembre 2019

@Malti : merci beaucoup. Le titre est très important en effet : il est l’essence même de ce livre.

Publié le 16 Novembre 2019

@Colette Bacro : merci pour ces si jolis compliments ! Je suis également heureux de vous avoir fait passer par tous ses sentiments et ressentis. Promis, dès que j’ai un peu de temps je corrige les coquilles pour que le texte soit plus agréable à lire. Et encore merci.

Publié le 16 Novembre 2019
5
C'est bien songé votre «discours» littéraire. Je vous accorde mon appréciation personnelle, à la fois positive et surtout constructive. Merci pour cette lecture grand public très suave. Nul doute qu'il s'agit d'une initiative de votre part qui mérite d'être encouragée.
Publié le 15 Novembre 2019
5
@Gabin Chiprent. Votre méchanceté est jouissive, votre écriture aussi. Aucun de nos petits défauts, amplifiés, exacerbés par notre société, ne vous échappe ! Tant de cruauté grinçante aurait fini par me gêner si je n'avais eu une double révélation, grâce à ce coup de foudre entre deux hommes, aussi incandescent que dévastateur : vous avez un cœur et vous êtes un écrivain. Enlevez vite les coquilles qui restent… c'est dommage. Vite, un roman !
Publié le 14 Novembre 2019

"Ces gens qui ne sont rien" est le "Livre le +" du 11 novembre. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/12014-ces-ge.... N'oubliez pas de laisser un commentaire à l'auteur, c’est pour cela qu’il a publié ses nouvelles sur monBestSeller

Publié le 11 Novembre 2019

@Loulou PF merci beaucoup. Je suis heureux que vous ayez pu vous identifier à certains d’entre eux car comme vous le dites si bien « on a l’impression de les connaître ».
Merci également pour votre remarque sur la mise en page je vais essayer d'aérer le format pour rendre la lecture plus agréable

Publié le 05 Novembre 2019

@Kelly C je vous remercie beaucoup d’avoir pris le temps d’écrire ce long commentaire. Je suis heureux de voir que les personnages ne vous ont pas laissés indifférente (pour le meilleur comme pour le pire) et que le style d'écriture vous ai plu. Encore merci pour votre commentaire.

Publié le 05 Novembre 2019
5
Très réalistes vos personnages, comme vous les appelez. "Entre deux" comme vous le faites dire à l’un d’entre eux. Très bien trouvé ! On a l’impression de les connaître, de les avoir rencontrés souvent. Peut-être même d’en être parfois ! Une analyse de cette société là, qui ne laisse pas beaucoup de chance à ce qui ne marche pas droit, réaliste aussi, cash. (vous devriez changer votre mise en page, aérer, là pas facile de vous lire sur ordi)
Publié le 05 Novembre 2019

Ah ben dis donc, on peut pas dire que vos personnages font toujours dans le politiquement correct ! Pour certains d'entre eux, de nos jours avec leurs propos, ils se feraient exécuter sur la place publique ! Traiter des femmes, de vieilles guenons, de connasses, il faut oser quand même, j’avoue que je n’ai pas toujours kiffé leurs propos ! Ils vont trop loin quand même parfois ! Je ne suis pas spécialement féministe mais parfois c'est n'importe quoi ! Après ce que vous dites n’est pas toujours faux, c’est bien vu parfois. Par exemple, c’est vrai que les BCBG, une fois qu’elles ont élevé leurs enfants petits, on les voit rarement occuper des postes pas super bien qualifiés. On ne verra pas une bourgeoise du XVI faire caissière au super U après avoir élevé ses enfants en bas-âge. Elle sera cadre ou chef d’entreprise. « Vis ton rêve, ne rêvent pas ta vie comme elles disent », phrase bateau qui enfonce une porte ouverte, comme j’ai tout le temps entendu toute ma vie. Il y a des scènes tristes mais aussi des scènes comiques avec le pauvre type qu’on veut muter à Mayotte pour des histoires de promotion. Le mec, il n'a aucune envie d'aller à Mayotte, il veut vivre sa vie tranquille et pépére, mais non on vient lui faire la pression pour l'envoyer à Mayotte ! Mais bon sinon je n’ai pas trouvé votre roman désagréable, il est vivant, marrant, sympathique même si j’ai eu envie de mettre des claques à certains de vos personnages. J’aime bien votre synopsis, c’est bien de mettre en avant des personnages qui ne sont pas du tout bien considérés par la société que ce soit professionnellement, personnellement ! C’est pour cela que je dis, vive les gilets jaunes !

Publié le 04 Novembre 2019