Double Trouble

9 pages de objectif_epectase
Double Trouble objectif_epectase
Synopsis

Mon complice m'aide à réaliser un fantasme de pluralité qui va m'emmener loin, très loin dans la luxure....

Publié le 24 Janvier 2021

Les statistiques du livre

  239 Classement
  109 Lectures 30 jours
  2064 Lectures totales
  -21 Progression
  0 Téléchargement
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Chère @objectif_epectase, nouvelle sur la plateforme, je suis venue par curiosité pour voir comment vous exprimez votre fantasme et comment les lecteurs réagissent, un ami auteur très proche, à qui je dois beaucoup, vous ayant commentée, car je suis allée beaucoup plus loin que vous.
Je craignais des remous après la mise en ligne compte tenu du sujet traité dans mon histoire. Il y en a eu, vite supprimés suite à la prise de conscience et l’ouverture d’esprit de mon unique détracteur.
Mais si mon audience est satisfaisante, ainsi que le nombre de téléchargements, force est de constater que les lecteurs préfèrent rester "incognito"... pour l’instant en tout cas.
Après vous avoir lue, je ne regrette pas de m’être fait connaître. Personne n’a crié au scandale, ni demandé le retrait de mon histoire. Sans doute faut-il y voir une évolution dans la tolérance d’une relation "hors normes" et le besoin d’explorer une autre forme de sexualité.
Merci pour m’avoir confortée d’oser publier cette forme de sexualité.
Amicalement. Ambrosine

Publié le 28 Août 2021

@galodarsac
Merci pour ce commentaire élogieux et tout à fait correct. C'est en effet un pied de nez à un certain nombre d'institutions et de courants actuels tels le féminisme extrême... Vous avez vu juste !

Publié le 06 Avril 2021

@galodarsac
Merci pour ce commentaire élogieux et tout à fait correct. C'est en effet un pied de nez à un certain nombre d'institutions et de courants actuels tels le féminisme extrême... Vous avez vu juste !

Publié le 06 Avril 2021
5
@objectif_epectase Eh bien, si c'est du vécu, félicitations pour votre performance ! :) Plus sérieusement, je vous gratifie de 5 étoiles après avoir un peu hésité, je vous l'avoue. Non pas que votre récit m'ait choqué, bien au contraire ! Toutefois au début j'ai cru avoir affaire à un simple scénario d'un site très connu (à qui l'on dit merci), site qui, s'il remplit parfaitement son rôle, offre bien peu de qualités littéraires... Mais ce qui le sauve à mes yeux c'est qu'au fil de la progression, on devine petit à petit l'animalité de l'héroïne qui se lâche, abandonne toute convenance, toute pudeur, j'ai aimé ce moment ou la femme devient femelle, lâchée en pâture aux hommes qui deviennent des mâles, et une fois l'affaire faite on imagine tout ce beau monde reprendre sa dimension civilisée et courtoise, toute sa respectabilité... jusqu'à la prochaine fois ! On joue à la dégradation à l'humiliation comme exutoire, justement parce qu'on s'aime et se respecte dans la vraie vie... J'ai connu, il y a quelques années, une femme ressemblant beaucoup à votre personnage : elle m'expliquait que sa recherche de l'extrême humiliation répondait à un trop plein de pression exercé par notre société de faux semblants, de politiquement correct, de ligues de vertus de plus en plus oppressives... Qu'à force d'être coulée dans le moule de la femme parfaite telle que rêvée par les idéologues, il fallait qu'elle libérât, de manière marquée et expressive, son envie d'en briser la gangue. Je ne sais pas si c'est la meilleure manière de le faire, mais c'est en tout cas un joli pied de nez aux donneurs de leçons qui nous harassent à longueur de média. J'ignore si c'est dans cet esprit que vous l'avez écrit, mais c'est en tout cas ce que j'en ai perçu au final. Et puis, j'ai perfidement imaginé votre récit tombant sous les yeux de certaines aboyeuses de haine et des chapons qui leur servent de valet de pied, et là, comment dire... l'orgasme cérébral n'était pas loin ! Vous faites crûment un doigt d'honneur au politiquement correct, j'apprécie cela ! Bien à vous -LGA
Publié le 05 Avril 2021

Je déteste cet amour sadique-masochiste, ce sexe qu’on pratique avec une femme objet, j’ai horreur de cela, quand on considère qu’un humain est un objet, on a une approche malsaine des choses essentielles.

Publié le 24 Février 2021
5
très sensationnel
Publié le 21 Février 2021

@Catarina Viti

J'aurais été bien contrite que la lecture de mon texte vous soit fatale !
Merci pour votre retour et vos compliments, je ne sais pas si je saurais écrire différemment ce genre de textes, donc ravie que le style cru vous ait plu. Au plaisir !

Publié le 25 Janvier 2021

Eh bé, quand on y va, on y va...

Publié le 25 Janvier 2021

Chère écrivaine du sexe,
J'ai failli mourir de rire en lisant votre texte, mais je vous précise de suite que ni vous ni lui n'y êtes pour rien. D'ailleurs, tiens, pour que vous soyez de suite à l'aise, je vous le dis tout net : les textes de cul devraient tous à mon sens être écrit sur le modèle du vôtre. J'aime qu'on appelle une chatte, une chatte, et je m'agace quand d'aucuns noient le poisson (là, il faut être italophone pour piger) dans des hectolitres d'eau de rose, ou le planquent derrière je ne sais quelle pudique retenue, ou encore l'emberlificotent de je ne sais combien de guirlandes stylistiques comme en offre à foison la langue française. Je vous le dis tout net : le cul m'emmerde vite, car en définitive, on y raconte toujours la même chanson.
Mais, poussée par je ne sais quelle raison, j'ai ouvert votre document... juste après avoir entendu une interview radiophonique de Nancy Huston. C'est pour cela que j'ai failli crever de rire. Cette bonne vieille Nancy qui se décarcasse à nous expliquer dans son nouveau book "Je suis ce que nous sommes" que si l'humanité a une seule chance de s'en sortir, c'est à partir d'un radical changement de mentalité chez les femmes. A savoir si les femmes vont enfin se libérer de tous les jougs dont les ont chargées les hommes mâles, grosses b..., dominants, phallocrates, etc. pour leur préférer les doux, les respectueux, les complexes un peu poètes sur les bords, etc.
Voilà l'origine de ce rire qui me déforme encore un peu les babines. Rien d'autre.
Merci pour le partage et pour la crudité de votre prose. Bonne continuation.

Publié le 25 Janvier 2021

@suzie fong
Ah, les dictionnaires, mes plus fidèles compagnons depuis.. une trentaine d'années, au moins.
Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas en quête de mort dans l'extase, ou du moins par immédiate, mais à choisir, je dois dire que ce serait une belle fin.
Merci beaucoup pour vos commentaires et votre verve, qui m'a fait sourire et a rendu ce début de journée et de semaine très plaisant. Au plaisir, donc !

Publié le 25 Janvier 2021

@Michel CANAL - objectif_epectase est mon pseudonyme sur Instagram, c'est pour cette raison que je l'ai réutilisé ici. Je crois que le site ne permettait pas l'utilisation d'un accent dans un pseudo. Peu importe.
Merci pour votre retour !
J'aurais en effet dû justifier mon texte, mille excuses, je vais voir si je peux modifier cela.
En tout cas, merci à vous d'avoir pris le temps de me lire, et également de commenter. C'est grâce aux retours des lecteurs que les auteurs peuvent progresser et viser toujours plus haut !

Publié le 25 Janvier 2021
5
@objectif_epectase, certains trouveront curieux que je vous aie lue, et encore plus surprenant de vous avoir gratifiée des cinq étoiles de l'excellence, moi qui ai toujours veillé à rester dans l'érotisme en évitant la pornographie. Si je le fais, c'est pour vous dire que malgré l'absence totale d'érotisme (au sens que l'on s'accorde à lui donner pour rester dans la suggestion) dans votre nouvelle, votre écriture ne souffre d'aucune vulgarité. Vous vous êtes exprimée librement, en bon français, appelant un chat, un chat (la remarque pourrait prêter à rire, mais il faut bien mettre un terme sur chaque chose) et êtes allée au bout de votre fantasme. Peut-être est-ce courageux. Sans doute serez-vous critiquée pour cela (et moi avec pour avoir validé votre écriture). Il fallait que ce fût dit... c'est dit ! Sachez toutefois que ce qui serait reproché à un homme passe mieux lorsque l'auteur est une femme... c'est ainsi ! Je ferai juste une remarque : ce que vous avez choisi comme pseudo aurait plutôt mérité de figurer comme titre, au moins pour "épectase" (avec l'accent)... tout en se réjouissant que votre héroïne ait survécu à sa prestation de "soumise". Car dans le déroulement de l'action, c'est une scène de soumission que vous avez décrit, avec juste un poil de SM. Pour la présentation, encore un conseil : vous auriez intérêt à justifier votre texte. C'est toujours plus agréable à l'oeil.
Publié le 25 Janvier 2021
objectif_epectase
Biographie

J'écris pour vivre ! Pour me sentir vivante....


A lire dans les actualités