A la folie.

103 pages de Marie Peterburger
A la folie. Marie Peterburger
Synopsis

Amour fou basé sur une illusion.

Publié le 04 Février 2021

Les statistiques du livre

  242 Classement
  109 Lectures 30 jours
  1179 Lectures totales
  -5 Progression
  0 Téléchargement
  12 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 6 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Marie Peterburger Bien d'accord avec vous, Marie, revoir à l'infini sa copie casse souvent le charme spontané d'un premier jet ;-). Vous écrivez bien et savez créer l'empathie. C'est l'essentiel. Bonne soirée. Amicalement, Michèle

Publié le 02 Septembre 2021

@ Michèle Lamish Un tout grand merci pour vos cinq étoiles et pour votre appréciation. Je vous suis surtout reconnaissante d’avoir saisi les personnages en profondeur, de ne pas vous être arrêtée au simple fil de l’histoire, ce qu’on nomme le suspens. En ce qui concerne la création de chapitres, vous avez sans doute raison du point de vue éditorial, mais j’y ai renoncé parce qu’il s’agit d’une contrainte qui nuit à la liberté du récit, et qui, à mon sens, ne se justifie que lorsque celui-ci est long, se déroule sur le plan concret plus que sentimental, avec des digressions, des rebondissements. Pour mieux expliquer cela, je serais tentée d’utiliser une comparaison : une histoire d’une traite est par rapport à une histoire découpée en chapitres, un peu comme ce que le cinéma est au théâtre. Au cinéma on peut changer de lieux à volonté, accélérer, ralentir, c’est la liberté totale, tandis qu’au théâtre, il faut respecter un minimum les unités de lieu, de temps, d’action. C’est une difficulté ! En outre, une fois qu’un texte est écrit d’un premier jet, il n’est pas toujours bon de le charcuter. On risque d’en détruire le souffle. T rès amicalement, Marie Peterburger.
.

Publié le 02 Septembre 2021
5
@Marie Peterburger Un moment de lecture plaisant, dépaysant, tant Georgette, ses rêves et sa vision des choses créent un monde à part. Ses attitudes, sa coquetterie, m'ont évoqué l'actrice Catherine Frot, dès le premier paragraphe. C'est donc sous ses traits que j'ai suivi ses élans immatures réprimés par une forme de lucidité qui attriste, incite à la compassion, alors que ce personnage ne serait qu'amusant, totalement perché... Triste fin, d'ailleurs... /// Pour la forme, j'ai apprécié votre plume soignée, votre style enlevé... La création de chapitres serait un plus à mes yeux ; cela relancerait le rythme, casserait certaines formes récurrentes... À vous de voir si vous désirez revisiter votre bébé ;-)... /// Merci pour ce partage frais, candide et suranné. Amicalement, Michèle
Publié le 02 Septembre 2021

@Fabyen Merci mille fois pour vos étoiles. Votre commentaire me va droit au coeur. Amitiés.

Publié le 20 Août 2021
5
Quel plaisir de lire des personnages et des ambiances qui me parlent tant ! :-) Votre finesse m'a touché.
Publié le 18 Août 2021

@Paula Pons Un très grand merci pour vos étoiles. J'apprécie tout particulièrement que vous perceviez cette histoire, non pas comme simple, mais comme suggérant la psychologie des personnages. Merci encore de tout coeur!

Publié le 15 Mars 2021
4
C’est drôle, c’est fin. Vous avez une manière d’écrire à la fois posée et très alerte. Cela donne du sel à votre intrigue moins simple que vous voulez bien le faire croire. Dans un livre, l’histoire fait un peu démodée, alors que je suis sûre qu’elle ne le serait pas au cinéma. Je vois bien une ou deux actrices jouer Georgette. J’ai passé un bon moment avec elle et je vous en remercie !
Publié le 09 Mars 2021

@Alix Cordouan Merci beaucoup pour vos 5 étoiles. Je suis ravie que mon récit vous ait plu. J'apprécie énormément que vous ayez surtout accordé de l'importance au ressenti psychologique, aux émotions de mon héroïne. Très amicalement et au plaisir de vous lire. Marie Peterburger

Publié le 15 Février 2021
5
@Marie Peterburger Bonjour Marie, J’ai beaucoup aimé votre histoire qui nous entraîne dans le quotidien de Georgette solitaire et attachante. L’ambiance délicieusement surannée dans laquelle vous nous plongez nous emporte dans un univers dépaysant qui fait, à mon sens, tout l’intérêt de ce texte très plaisant à lire.
Publié le 14 Février 2021

@Zoulou56 Un grand merci d'avoir consacré votre attention à la psychologie de mon héroïne! Très amicalement, Marie Peterburger.

Publié le 12 Février 2021
4
Combien de personnes se créent des mondes illusoires pour échapper à leur banale réalité ! Vous l’avez bien dépeint avec votre institutrice . Votre livre est plaisant à lire
Publié le 12 Février 2021

@BernadetteL Merci beaucoup pour vos 4 étoiles, et merci d'avoir lu mon livre, mais je suis extrêmement surprise de votre interprétation. Je pense en effet avoir écrit une histoire d'amour et de solitude, où le suspense n'a qu'une importance tout à fait secondaire. A part quelques détails de ci de là, le sujet n'est pas à proprement parler amusant. Quant à la prétendue fable "Tel est pris qui croyait prendre", elle est, d'après moi, sans rapport précis avec le récit. En effet, dans la vie quotidienne comme dans n'importe quelle histoire, il y a toujours quelqu'un qui est pris alors qu'il croyait prendre. Mais votre remarque est instructive: elle montre à quel point chaque lecteur voit un texte avec un regard qui lui est propre. Amicalement, Marie Peterburger.

Publié le 10 Février 2021
4
Comme une chronique policière de Province, une vieille fille amoureuse enquête et pimente sa vie de frissons… Une fable simple et amusante sur le thème de Tel est pris qui croyait prendre
Publié le 10 Février 2021
Marie Peterburger
Biographie

Je suis née en 1939, veuve et retraitée. J'ai toujours voulu écrire mais n'ai pu réaliser ce rêve qu'à partir du moment où...


A lire dans les actualités