Alix Cordouan
Biographie

Né à Paris, Alix Cordouan emprunte des chemins détournés pour arriver à l’écriture.
Il exerce différents métiers avant de partir pour le sud de la France.
Trente ans plus tard, il revient à ses origines et s’installe définitivement dans la capitale pour y écrire.

Alix Cordouan a noté ces livres

5
@Xavier Rogé Un petit tour en 68 vu par le biais des employés d’une entreprise. Pas d’idéologie ni de discours définitif comme l’on en trouve le plus souvent lorsque l’on aborde cette période. Juste la légèreté d’une époque où, vaille que vaille, on imaginait l’avenir avec optimisme même si les conditions de vie pour certains n’étaient pas aussi idylliques que l’on veut bien le faire croire aujourd’hui. Rafraîchissant. Peut-on espérer une suite ? Merci pour ce partage.
Publié le 21 Juin 2020
5
@Laure Gombault Au-delà d’une rencontre, c’est aussi de la routine destructrice que vous traitez avec beaucoup de tact. C’est un sujet qui mérite que l’on si attarde et vous le faites dans cet extrait avec talent.
Publié le 01 Juin 2020
5
@lamish Bonjour Michèle, Chacun à l’aune de sa sensibilité décrypte un roman. Ce qui m’a attiré dans votre texte c’est la confrontation entre les cultures que vous abordez par le biais d’un voyage d’agrément. Derrière la banalité de la situation, vous nous dévoilez avec beaucoup de subtilité des rapports humains complexes. Le contexte touristique fausse les relations avec les habitants de ce pays magnifique. Il est difficile, voire impossible, de se faire une idée précise des sentiments qui se télescopent entre des individus à l'éducation si éloignée. Vous avez dépeint avec perspicacité l’ambiguïté de ces relations où la sincérité se heurte immanquablement à la crainte d’être manipulé, mais qui manipule qui ? Le chapitre sur le boat-people décrivant la réaction des masseuses qui laissent apparaître fugacement leur ressenti vis-à-vis de cet évènement dramatique est très intéressant. Il nous fait toucher du doigt la réalité d’un pays dont nous ne connaissons trop souvent que la façade destinée à nous séduire. C’est particulièrement bien vu. Cette histoire mérite peut-être un titre plus approprié, c’est la seule « critique » qui me vient à l’esprit. Amicalement, Jean- Bernard
Publié le 30 Mai 2020
5
@Silas L’intrigue, bien menée de bout en bout, nous mène à pousser la lecture toujours plus loin pour essayer en fin de compte de découvrir qui manipule qui. C’est un très bon moment de lecture qui tient en haleine jusqu’à la fin. Félicitations.
Publié le 23 Mai 2020
5
@Jane Abby Superbe humour décapant et ravageur. Quel plaisir de vous lire et d’éclater de rire même quand le sujet traité peut paraître grave ! Enfin un ton nouveau et truculent loin des sempiternelles pleurnicheries nombrilistes dont nous sommes en permanence inondés. Puissiez-vous faire des émules. Continuer comme ça, un peu d’air déphasé fait du bien. En parlant d’air, en donner à la présentation de votre texte le rendrait encore plus attrayant, mais c’est juste un détail sans grande importance, l’essentiel n’est pas là. Félicitations sincères.
Publié le 20 Mai 2020

Pages

monBlog

Retrouver mon actualité

LA FILLE DE L'AUTRE, prix des lecteurs mBS 2018, est actuellement distribué sous le titre de: LA FILLE D'UNE AUTRE, par les éditions TOHUBOHU.

A lire dans les actualités