Mon pays si beau si laid

281 pages de Antar Abdelaziz
Mon pays si beau si laid Antar Abdelaziz
Synopsis

Malika est une superbe franco-algérienne qui a vécu presque toute sa vie en France avec sa mère. A la mort de celle-ci, ressentant un vide immense, elle part pour son pays natal, en quête de ses racines, et surtout à la recherche de ce père disparu qu'elle n'a pratiquement jamais connu, dont sa mère lui parlait rarement, mais qu'elle a toujours magnifié. Son arrivée en Algérie coïncide avec le déclenchement d'une guerre civile atroce. Soudainement piégée et happée dans des péripéties dramatiques, la mort lui apparaît inéluctable. Cependant, dans son cauchemar, elle va côtoyer un homme dont la personnalité particulière tranche avec ce monde brutal.

Publié le 09 Janvier 2023

Les statistiques du livre

  927 Classement
  56 Lectures 30 jours
  1248 Lectures totales
  -49 Progression
  0 Téléchargement
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

11 commentaires , 5 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Zoé Florent
Bonjour, chère Michèle ! C’est avec un énorme plaisir que je viens de lire votre commentaire. Des avis comme les vôtres, élogieux, mais aussi, perspicaces, sont une bénédiction qui m’encourage à persévérer dans l’écriture. Je ne vous en remercierai donc jamais assez. Vous avez raison de remarquer que je n’en rajoute pas quand je décris l’horreur qui a frappé l’Algérie. Cette scène, qui en représente le summum et vous a poussée à faire une pause, à côté aussi de celle du fils du berger, sont presque les seules qui ne sont pas imaginaires, mais inspirées de faits réels. Je reconnais qu’elles sont insoutenables, mais par devoir envers les victimes je devais les rapporter. Bien évidemment, et vous l’avez noté, s’il n’y avait pas eu la romance de Malika et Farid, le roman aurait été étouffant, et je n’aurais d’ailleurs même pas pu l’écrire. Bref, un très grand merci chère amie pour votre retour et bonne journée ! Antar.

Publié le 02 Novembre 2023
5
@Antar Abdelaziz Beaucoup d'émotion à vous lire, une fois de plus, cher Antar. Vous possédez "l'art du cocktail qui fonctionne", mais ne voyez rien de péjoratif dans cette phrase. Savoir mêler romance et tragédie n'est pas à la portée du premier péquin-auteur venu. Savoir y exceller encore moins. /// J'ai dû faire quelques pauses, lors de la séquestration de Malika et Farid. Pourtant, vous n'en rajoutez pas. L'horreur et l'inhumanité sont là, dans leur inconcevable réalité crue. Puis l'espoir renaît grâce à des personnages secondaires admirables, tels Bachir, Abou Malik, le berger... Une histoire qui magnifie le courage et la capacité d'abnégation de notre genre. Une histoire qui dit l'horreur tout en célébrant l'amour vrai, respectueux, et ses miracles… Tout cela sur fond historique instructif, juste, car nuancé et clairvoyant… /// J'ai retenu cette phrase, lorsque Farid parle à Malika de Abou Malik : "Ce qui l'a poussé à les rejoindre l'a amené à nous sauver". Une phrase-pardon qui dit simplement que l'injustice peut pousser parfois à faire des choix injustes sans pour autant lobotomiser. /// Mille mercis pour ce beau partage qui marque cœurs et esprits. Amicalement, Michèle
Publié le 01 Novembre 2023

@Michel CANAL
Bonjour Michel ! J'ai été profondément touché par votre retour débordant d'enthousiasme pour mon roman, d'autant plus que je voulais vous en faire lire un autre. Je ne trouve pas de mots assez forts pour vous en remercier. Vous avez mis le doigt avec pertinence sur tous les points essentiels que j'ai voulu aborder et je dois reconnaître que même si vous l'avez dévoré, comme vous dites, rien n'a échappé à votre sagacité. Une nouvelle fois, un grand merci pour ce regard averti et de qualité que vous avez posé sur mon roman ! Je vous souhaite un bon week-end ! Antar.

Publié le 07 Octobre 2023
5
Bonjour @Antar Abdelaziz, non vous vous trompez, je n'ai pas lu mais dévoré « Mon pays si beau si laid ». Moi qui lis très lentement, qualité qui me permet d'analyser (j'ai été formaté à cela) tout à la fois la présentation, l'histoire (la petite et la grande), la syntaxe et les fautes… il y en a quelques-unes qu'on vous pardonne aisément, surtout si la langue de Molière n'est pas votre langue maternelle, j'ai été scotché par la quête de Malika à la recherche de ses racines et surtout de son père qu'elle n'a pratiquement jamais connu. Avec une habileté consommée, vous avez écrit là une fresque non seulement sur la décennie noire, cette guerre civile des années 1990 qui a fait tout de même une centaine de milliers de morts, des milliers de disparus et un million de déplacés, mais sur la période qui couvre la "guerre d'indépendance" proprement dite jusqu'au début des années 2000 qui ouvre une nouvelle période, sans cependant remédier à la deuxième partie de votre titre : "Mon pays si laid". Ce roman, c'est le côté à la fois intéressant et instructif, dévoile beaucoup d'aspects sur l'histoire de quelques familles ou personnages qui ont traversé tous ces événements. Tout cela est très bien décrit, le pire comme le meilleur, le beau comme le laid, riche en rebondissements et même en suspenses. Merci pour ce partage, cher Antar. Avec toute ma sympathie et mes encouragements à poursuivre dans l'écriture. MC
Publié le 07 Octobre 2023

@ Michel CANAL
Bonjour Michel ! Vous avez bien fait d'attirer mon attention sur la présentation de mon roman. C'est le premier que j'ai déposé sur la plateforme et je n'y suis plus revenu depuis. Si je peux me permettre, je vous conseillerais de commencer par lire mon autre roman " Jeunes âmes brûlées " qui traite, lui aussi, d'une autre guerre mais qui est plus intéressant et plus agréable à lire. Ou bien si vous voulez vraiment vous détendre durant le week-end, il y a une autre possibilité, c'est de vous plonger dans " Un bien curieux mariage " qui, lui, est un conte des temps modernes. A vous donc de choisir et bonne lecture !

Publié le 06 Octobre 2023

@Antar Abdelaziz, tout en début de lecture, je me permets de vous signaler trois critères d'amélioration de la présentation : vos têtes de chapitres ont subi le retrait de première ligne appliqué au corps du texte ; le corps du texte gagnerait à être "justifié" (aligné à droite comme à gauche ; j'ai vu que c'était ainsi au format papier d'Amazon) ; et la possibilité de l'aérer en augmentant l'espacement après chaque retour à la ligne. Chaque paragraphe serait ainsi plus marqué par rapport au précédent et au suivant.
Tout cela est très facile à paramétrer, et le changement de texte en PDF est affaire d'une minute.
Au plaisir de revenir vers vous après lecture.

Publié le 05 Octobre 2023

Merci @Jean Jac d’avoir bien voulu me livrer votre impression sur mon roman. Vous avez tout à fait raison : on est au cœur de l’histoire, et tout ce que je décris dans le livre, y compris les scènes les plus insoutenables, est tiré de la réalité. Je suis resté tellement collé aux évènements que même le personnage romanesque de Malika m’a été inspiré par un modèle réel qui aurait pu logiquement vivre le même destin. Merci donc d’avoir si bien compris mon intention.

Publié le 30 Janvier 2023
5
C’est un roman au cœur de l’histoire. Une des si nombreuses histoires de votre pays. On est troublé, pris en tenaille entre l’enquête que vous menez et toutes ces réalités de l’actualité, ne pouvant faire de pause tant vous menez un rythme soutenu sur les deux fronts. Malika, les islamistes, la guerre surprise. Comme c’est un roman, on pourrait croire que c’est un roman policier. Mais non ! c’est juste la réalité de votre si beau pays si laid. C’est un plaidoyer votre livre.
Publié le 30 Janvier 2023

@Monique Louicellier, oui, bien sûr, je n'y vois aucun inconvénient. J'ai autant de plaisir à écrire qu'à être lu.

Publié le 14 Janvier 2023

@Antar Abdelaziz
Merci Abdelaziz. Eh oui Dieu s'accorde mal des superstitions. Puis-je mettre le lien pour votre page Facebook, c'est ici : https://www.facebook.com/antar.abdelaziz.716 ? Je modifie le commentaire si cela ne vous convient pas.

Publié le 13 Janvier 2023

@Monique Louicellier Oui, en effet, j'ai trois autres romans que j'ai publiés sur Amazon. Si vous avez la gentillesse de jeter un coup d'oeil sur ma page Facebook vous pourrez y lire chacun de leur premier chapitre. Vous y trouverez aussi deux nouvelles ultracourtes qui ne vous prendront que quelques minutes à lire. Je vous en précise la durée de lecture parce que j'ai déjà noté, en ce qui vous concerne, que, par manque de temps, vous privilégiez les textes brefs. Il n'y a pas plus bref. J'attends avec impatience votre réaction et je croise les doigts (bien que cette formule ne convienne pas beaucoup à un Musulman!).

Publié le 13 Janvier 2023

@Antar Abdelaziz
Je vous en prie. Oui parfois, j'exprime ma colère, quand cela ressemble à des poêmes de toilettes publiques... Vous écrivez vraiment très bien. D'autres ouvrages ?

Publié le 13 Janvier 2023

@Monique Louicellier c'est avec un grand plaisir que j'ai lu vos éloges concernant mon livre. Un plaisir d'autant plus grand qu'en parcourant vos autres commentaires j'ai constaté que vous vous interdisez d'être complaisante lorsqu'un écrit n'emporte pas votre adhésion. Doublement merci donc!

Publié le 13 Janvier 2023
5
@Antar Abdelaziz Cher Monsieur, votre roman est très bien écrit et l'intrigue nous tient en haleine, sans incohérence ni pause aucune. On rêve d'en apprendre davantage sur les évênements, sur les comportements, sur l'histoire algérienne que vous décrivez et bien entendu sur l'énigme autour de Malika. Quel sera son destin, quel sera le destin de Farid ? Deux courageux personnages qui ne se battent pas avec des armes mais avec leur liberté d'esprit, malgré le péril de la mort et des tortures, malgré la soumission par la peur, contagieuse et normative, de la majorité des gens dans une dictature ou dans un pays affaibli ou victime d'appétits voraces, où plus personne ne peut garantir les droits des individus ! Bien entendu, la violence décrite n'est pas évidente à lire, mais on sait bien qu'en majorité, l'humain n'a pas réussi à créer des sociétés indemnes de violences hélas ! Bravo, je n'ai pu faute de temps que lire jusqu'à la page 50. Mais je reviendrai (j'ai une longue liste à lire). Merci pour cet ouvrage passionnant !
Publié le 13 Janvier 2023

Merci @nouria pour ce commentaire dont vous n'imaginerez jamais combien il me touche. Quand on écrit on a toujours peur de trahir quelqu'un ou quelque chose. Je prends votre appréciation comme une caution qui m'encourage à continuer à écrire avec la même sincérité. Merci encore.

Publié le 12 Janvier 2023
5
étant d'origine algérienne, j'ai avalé ce livre qui enfin n'est pas un livre de ressentiments ou de propos vengeurs un livre, tout simplement, qui réconcilie l'idée que l'on se fait de l'Algérie sans fioriture, sans mensonge, sans angélisme merci pour cette lecture
Publié le 12 Janvier 2023