Haïkus sans prétention

44 pages de Phillechat 2
Haïkus sans prétention Phillechat 2
Synopsis

Mes haïkus sans

prétention tendrement

vous enlaceront

Publié le 13 Mars 2023

Les statistiques du livre

  520 Classement
  90 Lectures 30 jours
  1361 Lectures totales
  +25 Progression
  0 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

"Haïkus sans prétention" est le "Livre le +" du 14 avril. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Phillechat, c’est pour cela qu'il publie son recueil sur monBestSeller.

Publié le 14 Avril 2023

Ce livre est noté par

38 commentaires , 6 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Rosalie Fleuret
Mon plaisir c'est vous faire aimer cette vie : je suis comblé !

Publié le 16 Février 2024

Bonjour @Phillechat 2

Vous venez d'apporter un peu d'élégance, de tendresse et de légèreté à ma journée.

Merci pour ce bon moment de lecture!

Publié le 14 Février 2024

@Albert H. Laul
Je vous remercie pour votre lecture enthousiaste !

Publié le 11 Octobre 2023

Un régal ! aligato gozaïmass !

Publié le 11 Octobre 2023

@Francis Leder
Heureusement l'écriture des haïkus reste assez libre et permet l'enjambement !
Je vous remercie pour votre lecture.

Publié le 05 Octobre 2023

@Phillechat 2
Quoique que la coupure 5/7/5 vous contraigne à quelques enjambements audacieux et parfois fort peu "protocolaires" , vos haïkus sont délicieux, comme il convient. Légers, élégants... bravo !

Publié le 05 Octobre 2023

@Phillechat 2

Merci d'avoir pris le temps de me répondre,

Je suis tout à fait d'accord avec vous, c'est un choix et comme tout choix on peut en discuter sans animosité superflue.

Merci de m'avoir rappelé le terme exact - l'enjambement.

Vous savez, écrire des poèmes très courts, comme des haïkus ou par exemple des monostiches (j'ai découvert ces poèmes d'un seul vers en lisant un recueil de Ion Pillat un poète roumain), ça peut être vraiment difficile, car il faut attraper cette émotion et trouver une puenta (j'espère que j'utilise le bon terme) avec très peu de mots,

Encore merci pour le partage de votre poésie,

Alexandre Majorczyk.

Publié le 22 Juin 2023

@Alexandre Majorczyk
Bonjour, je vous remercie pour votre lecture attentive et votre retour positif.
Dans mon recueil, la première partie est « classique » : 5/7/5 + pas de ponctuation,
pas d’enjambement, un haïku ancré dans une saison + une émotion + un effet de surprise.

La seconde partie est plus « libre », pour moi l’enjambement n’est pas un problème, mais je garde :
5 /7/5 + pas de ponctuation+ une émotion + un effet de surprise.
C’est un choix et comme tout choix , il est discutable !

Merci pour votre visite !

Publié le 22 Juin 2023

@Phillechat2

J'ai beaucoup aimé vos haïkus saisonniers particulièrement réussis, avec beaucoup d'humour, dont pour la plupart, le rythme coule naturellement dans cette forme classique de poème japonais (5-7-5 syllabes).
Vous avez souvent fait mouche avec un sens certain de l'aphorisme ce qui est très important dans une forme poétique aussi courte que l'haïku.

Malheureusement à partir de la partie "Haïkus Rêvés", vous avez de plus en plus "casser" le tempo naturel de la phrase en français.
En poésie et surtout lorsqu'il n'y a pas de ponctuation, créer la césure au beau milieu d'une phrase est un outil qui aide à souligner pour le lecteur ou la lectrice le dernier mot du vers ou le premier mot du vers suivant. Du coup, la phrase étant coupée, j'ai eu souvent l'impression que vous avez surtout chercher à garder la règle 5-7-5 que vous vous êtes imposée ici.

Vous auriez gagné en gardant la mélodie naturelle de la langue française, si vous aviez dérogé à cette règle, d'autant plus que le français aime particulièrement les vers pairs (c'est pour cela que la poésie classique française s'écrit en octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins...).

Pour finir, je vais citer un de vos haïkus qui résume et à la fois illustre tout à fait mon commentaire :

Conseil poétique

Pour créer un bel
haïku ne compte pas
émerveille toi

En retrouvant le tempo naturel, et en rajoutant de la ponctuation, ça aurait donné :

Pour créer un bel haïku,
Ne compte pas,
Émerveille toi !

Bien évidemment, les puristes diront que ce n'est plus tout à fait un haïku et préfèreront la version initiale,

Et je ne suis pas là pour imposer mon point de vue mais plutôt comme un passionné de poésie,

Amicalement, Alexandre Majorczyk.

Publié le 18 Juin 2023

@Tougma Cédric Pascal
Je vous remercie pour ce gentil commentaire.
C'est toujours un plaisir d'accueillir de nouveaux lecteurs dans le monde enchanté des haïkus !

Publié le 15 Juin 2023

Très belle écriture, j'avoue je connaissais pas le haïkus avant de vous lire.

Publié le 12 Juin 2023

@agnes33200
La question de la distinction vrai / faux haïku est LA question qui fâche, entre haïkuistes !
Pour ma part, j’ai plutôt une position libérale : dès que les règles 5 / 7 / 5 sont respectées, c’est un haïku.
Mais , vous semblez plutôt privilégier les règles classiques :
« Le haiku comporte un «kigo», (mot de saison), qui le lie à la réalité. Un «kireji», (césure), parfois représenté par un tiret, marque un silence pendant la lecture, soulignant la tension entre une ligne et le reste du poème. Il représente deux idées (images) juxtaposées. »  
Jean Antonini
Certains de mes poèmes respectent ces règles (surtout les premiers), mais j’ai voulu présenter une vue d’ensemble de l’écriture des haïkus, avec des styles très différents.
Ceci dit les senryûs sont eux aussi érotiques ou polémiques et je respecte, globalement, ces règles.
Pour moi l’enjambement n’est pas contraire à l’haïku ?

J’ai aussi écrit de la poésie classique et de la prose :

https://www.monbestseller.com/manuscrit/14695-quelques-poemes-oublies

Merci pour votre retour.

Publié le 05 Juin 2023

@Fred75
Bonjour Fred,
je vous remercie pour ce gentil retour.
Les haïkus sont, avant tout, une question de sensibilité et là dessus on peut «accrocher», ou pas.
Ce qui m’étonne, c’est que je pensais avoir ces réserves pour les haïkus «polémiques», et qu’elles sont surtout apparues pour les érotiques ?
C’est peut-être dans le domaine de l’intime que les différences sont les plus importantes ?
Pour finir, l’écriture demande, sans doute, plus de persévérance que de courage.
Merci, encore.

Publié le 05 Juin 2023

Mon préféré : Nuage! De belles idées mais la forme du haïku n'est pas toujours respectée. Il est dommage de commencer une phrase et de la terminer sur l'autre ligne pour tenter de répondre à la rigueur de ce petit poème. Vous avez de belles idées, certains sont frais. Je pense que vous devriez plutôt écrire des poèmes en prose. Laissez aller votre plume sans contraintes. Je suis certaine que cette forme de poésie vous conviendrait mieux. Bonne continuation. Agnès

Publié le 02 Juin 2023

Quelques petites pépites et d'autres textes qui me charment davantage manquant peut-être à mon sens de profondeur... Je trouve globalement les haïkus érotiques de beaucoup moins bonne facture, mais cela n'engage que moi, et je ne serai pas capable de faire aussi bien en tout état de cause ! Alors bravo pour votre courage d'écrire et de publier !

Publié le 01 Juin 2023

@Céline LOZIA

Oui les haïkus sont des déclarations d'amour à la vie !

Publié le 06 Mai 2023

Les Haïkus représentent tellement... Très serein, une ode à la vie, très bien écrit!

Publié le 06 Mai 2023

@Sophia Desliet
Merci pour votre passage et encore bravo pour votre livre rempli d'émotions !

Publié le 25 Avril 2023

Très plaisant à lire.
Mes préférences instantanées.
Coucou, Bateaux, Or noir, Inconnu, Paraphrase, Pourquoi ?

Publié le 25 Avril 2023

@Ange-François
Merci pour ce gentil commentaire.

Publié le 24 Avril 2023

Haïkus de maître !
Sucrés, piquants

Publié le 23 Avril 2023

@A.P. Gounon
C'est ainsi que va la vie, quand tout vous poursuit!
Par exemple :

Malédiction
même en rêve mon nez est
follement bouché

Publié le 18 Avril 2023

@Phillechat,
Je me demande si Er ne serait pas un esprit malicieux : je suis en train de lire un ouvrage sur Zarathoustra ! (Mais je ne savais pas qu'il y avait un lien entre eux)

Publié le 17 Avril 2023

@A.P. Gounon
Le hasard a toute sa place dans la magie des haïkus !
Er est sans doute bien placé pour juger du sens de la vie et écrire une belle variante.
Ajoutons qu'il y a un lien direct entre Er et Zoroastre, le héros du Zarathoustra de Nietzsche, encore une piste intéressante et riche.

Publié le 16 Avril 2023

@Phillechat,
Ainsi, grâce à mon erreur, Er a réussi à se glisser dans votre haïku, où il a toute sa place, il faut le reconnaître...Amitiés, Anne.

Publié le 16 Avril 2023

@P Le Tiec
Merci !
Oui, écrire des haïkus c'est faire une déclaration d'amour à la vie !

Publié le 16 Avril 2023
5
J'ai beaucoup apprécié vos haïkus. Ils sont frais, légers vous mettent de bonne humeur. Merci.
Publié le 16 Avril 2023

@A.P. Gounon
J'ai adoré votre commentaire qui a su doublement me toucher !
En effet, paradoxalement, mon pseudonyme me semble plus réel que mon patronyme.
Moi aussi j'ai un faible pour cet haïku où je mets mon cœur à nu :
Sur terre depuis
tant d'années et je ne sais
toujours pas pourquoi

Vous avez retrouvé la première formulation

Sur terre depuis
tant d'années Er je ne sais
toujours pas pourquoi

C'est étrange car j'ai écarté cette première rédaction en jugeant la référence trop ésotérique :
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mythe_d'Er

Merci !

Publié le 15 Avril 2023
5
@ Phillechat J'aime beaucoup les haïkus et les vôtres sont charmants, Phillechat. On les lit d'une traite, on se laisse bercer doucement, et on en sort tout épanoui... Il y en a un pour moi : "Sur terre depuis tant d'années er je ne sais toujours pas pourquoi..." Merci Phillechat ( j'adore votre pseudonyme )
Publié le 15 Avril 2023

@Aubin MAZAYE
Je suivrai votre encouragement avec plaisir ! Encore merci.

Publié le 15 Avril 2023

@Anton Scutigérenen
Merci pour votre haïku inspiré !
Chaque jour je laisse venir l’haïku et je prends plaisir à le partager.

Publié le 15 Avril 2023

@Hugues Cayzac
Je vous remercie pour votre commentaire particulièrement malicieux !
Oui l’haïku peut être malicieux, alors il devient un Senryū. J'ai essayé d’explorer les déclinaisons de l’haïku et vous semblez apprécier cette variante.
"fessées" est mixte c'est un Senryū et aussi un poème érotique : il faut donc le lire au second degré.
Merci pour votre visite.

Publié le 15 Avril 2023
5
Voilà qui est gonflé! Ecrire des haïkus ? Déshabiller l'écriture jusqu'à ce qu'elle ne reste vêtue que de sa beauté intérieure... Quel défi! Mes préférés : "Haïkus polémiques et satiriques". J'ai bien ri - personne n'a prétendu que la lecture d'haïkus doit être forcément grave - avec l'insolence du "Conseil poétique" dans "Haïkus divers". En revanche, je n’ai pas compris "Fessées" dans les "Haïkus érotiques"... Je tiens à vous faire part de mon admiration et à vous dire que: J'ai passé un excellent moment, important et très reposant.
Publié le 15 Avril 2023

@Philechat 2, merci pour votre poésie teintée parfois d'un malicieux humour, la rencontre de la culture japonaise et l'Europe m'a inspiré cet haïku: "Le japonisme est un isthme, Hokusai et Cézanne lui disent banzaï"

Publié le 14 Avril 2023

C'est original , léger, amusant, je ne connaissais pas ce genre de poèmes, continuez ainsi !

Publié le 14 Avril 2023

@Gaby Chantrie
Je vous remercie pour ce gentil commentaire.
Ralentir le temps, faire attention à ce que tout le monde voit et que personne ne regarde : c'est l'essence même de l’art des haïkus !
Il faut se rendre disponible pour accueillir le monde : tout est là.

Publié le 05 Avril 2023
5
Je relisais un commentaire que je vous avais fait sur un autre recueil où je disais, "on s’arrête souvent dans sa lecture, on pose son livre, et on se dit, "ah oui, bien dit" ! Et j’ai simplement envie de dire la même chose, le temps s’arrête un peu. Ouf…
Publié le 05 Avril 2023

@Gérard Nisslé

je vous remercie pour ce gentil commentaire.
Toutefois, j'avoue être très loin des maîtres japonais que vous évoquez !
Comme toute belle femme , les haïkus se donnent à qui se donne entièrement à eux : c'est un art délicat mais enivrant.

Publié le 24 Mars 2023
4
Amoureux des haïkus, j'ai eu un jour la fallacieuse impression qu'ils étaient faciles à créer. Après moult difficultés, j'an ai fait un. Et mauvais, en plus. D'où une grande admiration pour celui, celle, qui y arrive. Ici, c'est réussi. On entend souvent la petite musique intime qui rappelle Bashô, qui évoque Issa, Buson, Issa ou Soseki. Bravo l'artiste !
Publié le 24 Mars 2023

Dès le vingt deux Mars
coucou impatient lance
son chant lancinant

Publié le 22 Mars 2023

@Zoé Florent
Très bon choix !
J'ai un faible pour le deuxième.

Publié le 14 Mars 2023

@Phillechat 2 Finalement, j'en mémoriserai trois que je n'ai pas pu départager :

"La brume automnale
nimbe le bien et le mal
d'un fort doux halo"

"Décembre le froid
conseille de ne rien faire
un ours en hiver"

"Portes du passé
peuvent à tout jamais
te libérer te perdre"

Merci encore !

Publié le 14 Mars 2023

@Zoé Florent
Je vous remercie pour votre lecture enthousiaste.
J'écris , depuis des années, des haïkus, la plupart sont classiques, d'autres "atypiques" !
Ces derniers sont de simples expériences d'écriture, souvent ironiques ( politique ou fessée^^ ).
Encore merci et bonne soirée à vous.

Publié le 13 Mars 2023
5
@Phillechat 2 Bonsoir, Philippe. Deuxième recueil de haïkus que je lis ici (et ailleurs, d'ailleurs ;-)). Le premier, ce fut il y a longtemps, mais j'en ai mémorisé un : « La mer c’est tout petit, ça rentre par les narines puis ça devient immense » (Marc Girot) ; un navigateur ; ceci expliquant cela. /// Il faudra que je vous relise pour mémoriser celui qui m'a le plus parlé, car dans l'ensemble, je les ai tous appréciés, mis à part ceux qui traitent de politique (incompatible avec l'art du haïku à mes yeux) et ceux concernant le supposé engouement des femmes pour les fessées :-). Merci pour ce savoureux partage et bonne soirée ! Michèle
Publié le 13 Mars 2023