" Au hasard "

5 pages de J-Pierre LAURIER
" Au hasard " J-Pierre LAURIER
Synopsis

Une petite pensée sur notre imaginaire...sur ce que l'on ne maîtrise pas.
Le hasard est le contraire de l'optimisation et l'optimisation empêche l'improvisation...
Entrons " Au hasard ", rêvons un peu...

D'autres petits moments:
https://www.monbestseller.com/manuscrit/19638-nos-amis
https://www.monbestseller.com/manuscrit/18468-merci-la-viie
https://www.monbestseller.com/manuscrit/18780-arret-de-jeu

Publié le 02 Mai 2023

Les statistiques du livre

  609 Classement
  77 Lectures 30 jours
  988 Lectures totales
  +103 Progression
  13 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

23 commentaires , 9 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Chère @Alhéna Skat, quelle merveilleuse interprétation du message que j'envoie avec ce petit texte... Vous l'avez ressenti exactement comme je l'ai imaginé...
Mes mots sont on ne peut plus simples, ils s'adressent à tous, vous les avez adopté et ils vous ont emporté sur le nuage, là où on s'installe pour rêver... Je suis, une fois plus, très touché par votre commentaire...
Je suis persuadé que le hasard décide de tout, je l'adore, il m'a donné une deuxième vie. Dans ma première, je ne pouvais rien lui laisser, tout était prévu, programmé, et la rigueur était ma maitresse.
Je ne sais même pas pourquoi j'ai écrit ce texte, c'est le hasard qui me l'a dicté. C'est aussi lui qui m'a fait découvrir mBs; ce jour-là il était une charmante personne assise derrière un bureau d'accueil pour des locations saisonnières. Elle était connectée sur mBs et lisait sur son ordinateur, nous avons plaisanté, échangé des sourires... et voilà !... Depuis quelques années, je suis moins timide, j'ose... et je me suis rendu compte que ça n'était pas compliqué d'oser... Alors le hasard me récompense, il me pousse à l'aventure... Oui, mon esprit m'aide plutôt dans la poésie mais de temps en temps, et j'en suis le premier surpris, il sort de sa réserve et s'associe au hasard pour me dicter trois ou quatre pages, juste comme ça... sans réfléchir...

La rue Voltaire

J'aime les pleins et les déliés
Mais aussi les rimes croisées
Le verbe et le vocabulaire
Peut-être est-ce grâce à Voltaire

Parce que je suis né dans sa rue
Son ombre à mon insu a dû
M'attirer vers la poésie
Pour entrer dans la confrérie

Il serait un peu prétentieux
D'imaginer que ce Monsieur
M'ait apprit à poser les mots
Afin de prendre le flambeau

Mais peu importe le mentor
Apprivoiser les métaphores
M’a fait découvrir un trésor
Un exercice que j'adore

Je vous envoie plein de belles pensées depuis mon repaire, un endroit improbable, là où les humbles étaient Cathares ( les Purs, les Parfaits n'avaient pas encore internet !)
Jean-Pierre

Publié le 15 Décembre 2023
5
@J-Pierre LAURIER le hasard a failli me les faire oublier !
Publié le 15 Décembre 2023

@J-Pierre LAURIER
Bonjour, très cher ami,

Me voici de retour pour venir lire votre œuvre qui attendait avec impatience d’être libérée de sa prison en bibliothèque.

« Il fait très chaud, je marche dans la rue à la recherche d’un coin ombragé, mais rien qu’un défilé de magasins, quand soudain j’aperçois en retrait une boutique portant le nom de “ Au hasard ”. Intriguée par l’entrée et la sortie de clients, après quelques secondes de réflexions, j’entre à mon tour et me trouve dans un long couloir où s’ouvrent des cabines sur le côté. Un petit écriteau désigne chacun : “ Argent ”, “ Amour ”, “ Loisirs ”, “ Célébrité ”, “ Beauté ”, et un dernier au bout du couloir : “ l’Inconnu ”.
Je retourne vers la sortie. Une voix m’interpelle :
— Où vas-tu ? Tu ne dois repartir qu’après avoir joué avec “ le Hasard ”.
— Non ! Jouer avec le hasard, je n’y crois pas, je préfère le concret aux rêves.
— Tu n’as pas le choix ! Tu dois jouer pour pouvoir sortir !
— Zut !
Après réflexion, je choisis “ L’Inconnu ” et voilà qu’au moment où je pose ma main sur la poignée de la porte, je me trouve happée par une bourrasque qui me projette sur un nuage moelleux sur lequel je me trouve assis dans une douceur incomparable.

Une chanson douce arrive à mes oreilles : “ Toi qui cherches une étoile, ne pars pas sans moi, il faut me suivre, je vais te conduire au bout de ton rêve… là où la raison s’achève et où s’y trouve l’imprévisible caché dans le jardin du ‘Hasard’ prêt à te donner ce que le destin a prévu ”.
Soudain, je me trouve sur une avenue éclairée de milliers d’étoiles, je demande à cet inconnu dont seule la voix m’accompagne :
— Où sommes-nous ? Et pourquoi suis-je ici ?
— Ici, tu es sur la Voie lactée où se trouve le temple du Hasard capable de réaliser un de tes vœux.
— Ce qui me comblerait de joie serait de rencontrer un merveilleux et grand poète...
— Rien de plus facile, en ce moment il est l’ombre qui te précède.
Brusquement je lève les yeux et là m’apparaît le grand mage de cette histoire. Une couronne de laurier sur sa tête et sur son bras une écritoire où repose une plume.
Dans une révérence je tombe à genoux : le Destin, maître du Hasard vient de m’offrir le plus beau des cadeaux :
Le grand et merveilleux poète :
“ Jean-Pierre Laurier ”

Veuillez pardonner mes divagations, mais votre texte m’a inspiré cette petite variation sur l’histoire que vous nous offrez.
J’ai bien aimé votre interprétation qui m’a fait vivre quelques bons moments lesquels m’ont aidée à échapper à la réalité.
Sur le chemin de ma longue vie, j’ai appris que le hasard n’est souvent que le résultat d’un événement envoyé par le Destin contre lequel nous sommes impuissants à agir. Je ne puis que citer Einstein, quand il disait que le hasard n’existe pas : “ le hasard c’est Dieu qui se promène incognito ”.
Je vous envoie, très cher ami, du haut des nuages plein de belles étoiles derrière lesquelles se sont cachées des fleurs d’amitié.

Alhéna.

Publié le 15 Décembre 2023

Oui, @Constantin Malheur', votre remarque concernant le temps employé est très pertinente, je corrige immédiatement et... je rougis un peu ! Un peu seulement car je sais que nous nous ressemblons tous et qu'en écrivant, on modifie, modifie encore, on se relie, se relie encore et que les plus grosses fautes se dissimulent à notre vue. Notre esprit est déjà ailleurs (dans les nuages), il ne les voit plus !...
Quant au sens de ce texte, il est lui-même un rêve, il faut l'interpréter chacun à sa façon, comme un poème, comme un tableau...il doit être apaisant et doit faire réfléchir sur la vie en générale, sur l'importance de la vie. Il doit aider à relativiser certaines choses de la vie... mais il ne donne pas de leçon... j'aime le rêve et le hasard, les imprévus, l'improvisation...
Merci pour votre question, d'autres ont du se la poser...ils cherchent encore, peut-être sont-ils restés dans la boutique !!!
Jean-Pierre

Publié le 07 Décembre 2023

Bonjour Jean-Pierre
Je n'ai pas compris la signification générale du texte. Néanmoins j'en ai apprécié certaines parties et globalement je le trouve agréable et bien écrit (il y a du travail, vous ne vous moquez pas de votre lecteur).
(p. 3 : Il arrive qu'on ne sache plus - le subjonctif présent est en effet requis - que le rêve se soit arrêté - il faut aussi le subjonctif présent - qu'on l'ait oublié - idem.)

Publié le 07 Décembre 2023

Merci @Jihel pour votre appréciation...
Jean-Pierre

Publié le 24 Novembre 2023
4
Sur un autre site j'avais mis cette phrase en exergue "le rêve t'offre des réalités que la réalité n'oserait rêver t'offrir" Ben du coup... on se comprend. Comme toujours rien à dire sur le style, concis, efficace.
Publié le 24 Novembre 2023
5
Effectivement je me suis laissé emporté par mon esprit peut-ëtre trop rigoriste au niveau grammatical qui voulait faire l'accord de genre avec le mot du début de phrase...
Publié le 30 Octobre 2023

@ganax, si ce texte vous a un peu fait rêver, j'en suis heureux... Quant à la coquille, peut-être ma phrase n'est-elle pas écrite correctement mais c'est bien aux femmes à qui je fais allusion... Je relis mais rien ne m'interpelle dans le contexte: " Le hasard " prend n'importe quelle forme dans mon imagination... En tout cas, merci pour cette réflexion et ce sympathique commentaire,
Jean-Pierre

Publié le 30 Octobre 2023

@J-Pierre LAURIER
Merci de rendre hommage à ce qui nous échappe et pourtant que beaucoup d'entre nous aimerait tant provoquer...
Votre texte a injecté un peu de sérénité dans mon existence.

(J'ai peut être décelé un petite coquille au niveau des accords d"adjectif
Le hasard, c'est à droite ou à gauche, devant ou
derrière. C'est blanc ou noir, bouclé ou lisse, grand, petit,
droit ou tordu, blonde ou brune"
"Blond ou brun" ne serait il pas plus appropriés?)

Publié le 30 Octobre 2023

Merci à vous @SIA DENIS, nos esprits ont tous un côté " nuages "...

Publié le 29 Octobre 2023

merci pour ce texte plein de poésie et qui m'a fait rêver.
Bonne continuation sur le chemin de l'écriture.

Publié le 28 Octobre 2023

Encore merci @alban paulh pour ce commentaire lumineux... le hasard, toujours le hasard... je suis persuadé que c'est lui qui décide de tout... jamais je n'aurais découvert mBs sans lui ( ce jour-là, il s'était déguisé en une charmante personne avec qui je plaisantais )...

Publié le 29 Septembre 2023

Merci @Pierre d'Arlet pour votre commentaire...les nombreuses publications viennent rapidement occulter les moins récentes. Il reste le hasard pour les découvrir... Moi aussi, j'ai découvert "l'otage perverse" par hasard et j'en profite pour vous féliciter. On trouve bien trop peu de vraie poésie sur ce site, et c'est bien regrettable...

Publié le 17 Juillet 2023

@JP LAURIER
Très beau texte que j'ai découvert ...par hasard en revisitant un peu le site. Je l'ai beaucoup aimé et goûté toute la poésie qui s'en dégage.

Publié le 17 Juillet 2023

Et merci @Jean-Pierre MABILLE pour cet éclairage... Il m'arrive souvent de contempler la voie lactée, en pleine garrigue, les nuits d'été, loin des pollutions lumineuses, la tête dans les étoiles... Bien que j'eusse loué votre excellent délire//Vous m'avez fait l'honneur de bien vouloir me lire//En buvant mes propos dans cette voie lactée//Puisez donc sans délai, dans mes lignes, une idée
Passez une bonne fin de semaine,
Jean-Pierre

Publié le 01 Juillet 2023
5
Bonjour @J-Pierre LAURIER. J'ai été tenté de ne pas noter votre nouvelle, en raison de la fréquence des mots "hasard" et "rêve". Vous laisser ce simple commentaire eût été une erreur. Votre texte est poésie et il n'y a pas de hasard dans un poème. Chacune de vos images suscite le rêve et je suis ravi de vous y découvrir, au hasard de mes lectures.
Publié le 30 Juin 2023

Merci @Sandra Brandstetter pour toutes ces étoiles et ce commentaire...un peu de poésie dans ce texte. Je crois que la poésie, chacun peu l'interpréter à sa façon, elle contient cet espace de liberté qui permet de s'évader. C'est le cas ici car je ne pensais pas à Marrakech lorsque les phrases sont arrivées sous mes doigts...cette boutique existe sûrement dans chaque esprit alors fermez les yeux...merci encore,
Jean-Pierre

Publié le 23 Juin 2023

Bonsoir et merci @Albert H. Laul pour votre commentaire...chacun à son interprétation concernant le hasard mais je suis persuadé, et il n'est pas nécessaire de réfléchir longtemps, que s'il n'existait pas, nos vies seraient bien monotone !

Publié le 13 Juin 2023

@J-Pierre LAURIER

Merci pour cette boutique "Au Hasard". C'est une très belle idée et un beau texte !

Mais, j'ai été surpris de croiser le bonheur dans cette boutique. Je pensais que ce dernier ne devait rien au hasard.

Après réflexion, vous avez raison, le bonheur se nourrit de tous les hasards comme Gargantua se nourrissait de "bonne munition de jambons de Mayence et de Bayonne, force langues de bœuf fumées, abondance d'andouilles en la saison et bœuf salé à la moutarde, renfort de boutargues, provision de saucisses."

Bien à vous,
Albert H. Laul

Publié le 13 Juin 2023

Merci Michèle @Zoé Florent pour ce commentaire étoilé fort sympathique...le hasard, je l'adore, la vie serait triste sans l'imprévu. A l'heure où tout est optimisé, certains se débarrassent du hasard parce qu'il gêne les plans, parce qu'il n'est pas le bienvenu dans le programme...ils ne se doutent pas du plaisir procuré par une rencontre, une soirée qui se poursuit autour d'un apéritif, puis d'un casse-croûte avec ce qu'on trouve à grignoter, rien était prévu...immense plaisir !
https://www.monbestseller.com/manuscrit/18780-arret-de-jeu#comment-97162
https://www.monbestseller.com/manuscrit/18468-merci-la-viie
Deux autres toute petites nouvelles...si ça vous dit !
Belle soirée,
Jean-Pierre ( parfois Bacri ! )

Publié le 12 Juin 2023
5
@J-Pierre LAURIER Bonjour Jean-Pierre. J'ai pris le temps de savourer votre nouvelle saupoudrée de poésie, de candeur adulte. /// Le hasard est un messager si discret que peu le remarquent. D'autres le zappent volontairement, angoissés qu'ils sont à l'idée de ne plus maîtriser leur vie... Pourtant, il est si bon de lui faire confiance et de se laisser porter ! Votre plaidoyer lui rend ses lettres de noblesse. Merci pour cela, pour ce bon moment passé à vous lire, et bonne soirée ! Michèle-Zoé
Publié le 12 Juin 2023

Merci aussi à vous @Titelott PIC pour être entré dans cette échoppe et avoir patienté confortablement dans ces canapés de nuages...ils sont faits pour les rencontres, celles que l'on croise toujours dans nos rêves, au hasard...ou sur mBS...

Publié le 11 Juin 2023

Merci pour ce moment suspendu ...dans les nuages ? Quelle sensation délicieuse que de se glisser dans votre nouvelle et de vagabonder au gré des mots. Un instant de douceur. Merveilleux.

Publié le 11 Juin 2023

Merci@Stog pour ces étoiles...la lune, les étoiles, les nuages m'attirent...j'y puise souvent quelques mots ou ils me les soufflent tout simplement...et j'aime ce hasard qui ne prévient jamais, c'est sa raison d'être...
Ravi que vous ayez aimé ce tout petit rêve

Publié le 11 Juin 2023
5
Ça m'a évoqué furtivement une ancienne lecture : Le hasard et la nécessité. Dans votre nouvelle la nécessité est onirique, poétique. J'ai bien aimé!
Publié le 11 Juin 2023

Merci @Pierre-Jean Rooryck, pour vos étoiles et surtout pour avoir passé un moment dans cette boutique où je vais chercher souvent l'essentiel...

Publié le 09 Juin 2023
4
Une courte nouvelle aux allures de conte et non dénuée de poésie, très agréable à lire. Très sympathique mise en scène du rêve et du hasard.
Publié le 08 Juin 2023

Bonjour@Ann LIERE et merci pour votre lecture...je viens tout juste d'écrire deux petites nouvelles ( l'autre est ici : https://www.monbestseller.com/manuscrit/18468-merci-la-viie ) mais je n'ai pas "l'habitude" . Vous l'avez sûrement deviné, j'écris surtout des poèmes.
J'ai publié pendant six mois, l'année dernière, sur ce site, quelques recueils ayant suscités beaucoup de commentaires encourageants.
Vos étoiles, je les prends aussi, elle me permettront d'acheter quelques rêves !.. je suis très heureux que ces quelques pages vous aient plu.

Publié le 09 Mai 2023
5
J'ai lu votre nouvelle comme on lit un conte. Un conte qui m'a renvoyé à mes propres rêves, à tous les rêves qui peuplent mes nuits mais surtout mes jours et pour cela je vous remercie. On frôle, souvent, la poésie ce qui accroit encore la sensation de bien-être à la lecture de votre prose. Merci encore.
Publié le 09 Mai 2023

Merci@galodarsac, vaste débat philosophique que le hasard ! Oui, le hasard ne fait pas tout mais il propose. Notre intuition fait le reste aidée par notre personnalité...mais, au fait ? Notre personnalité ? A quoi est-elle dû ?...vaste débat ...
Lorsque j'écris, qu'il s'agisse de poésie ou de prose, jamais je ne cherche un sujet. Quelque chose arrive par hasard dans mon esprit et me donne envie de le décrire, à ma façon.
Vous êtes un poète et savez sûrement de quoi je parle, je vous ai lu et relu !

Publié le 03 Mai 2023
5
Une allégorie tout à fait charmante du rôle du hasard dans nos vies (bien qu'à titre personnel, je ne croie pas du tout au hasard, même s'il m'arrive évidemment d'employer l'expression). C'est de la prose, mais on sent à travers elle la patte du poète :). Merci Jean-Pierre pour ce partage. Bien à vous -LGA
Publié le 02 Mai 2023