l'envoutement

47 pages de Celine DENIS
l'envoutement Celine DENIS
Synopsis

Cathy et Anthony sont mariés ensemble. Lors d' une soirée dans un club select de Paris, Cathy s’étouffe dangereusement en mangeant. Heureusement, Anthony, qui est toujours là pour elle et qui est médecin, la sauve in extremis. Elle n’en peut plus de tous les accidents qu’elle subit depuis plus d’un mois. Elle pense que cela est certainement dû à un envoutement commandité par une personne qui lui veut du mal. En effet, de part, son métier, ethno psychanalyste, et ses origines africaines, elle côtoie des guérisseurs, des maîtres vaudou… Elle va mener une enquête auprès d’eux pour savoir qui lui en veut et comment retirer ce sort. Cela va l’emmener sur différents continents.
Pour plus de nouvelles, copier-coller dans google :
https://nouvelles-surprenantes.webador.fr/?_gl=1*6xrmcw*_ga*MTc

Publié le 23 Juillet 2023

Les statistiques du livre

  134 Classement
  222 Lectures 30 jours
  1333 Lectures totales
  +35 Progression
  0 Téléchargement
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

17 commentaires , 9 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Celine DENIS, si vous y consacrez du temps, à mon avis ce texte-là peut être vraiment très bon ! Vous avez déjà proposé quelque chose de bien sympathique.

Publié le 21 Mai 2024

@Ultrartemium
Merci beaucoup pour ce commentaire constructif. Je vais faire les modifications.
Bonne journée

Publié le 21 Mai 2024
3
J'ai adoré le concept, le voyage de pays en pays pour essayer de trouver une solution au problème ! Il y a un côté récit d'aventures qui m'a captivé. L'écriture est fluide et tout en soi est raconté de manière claire : l'action, la psychologie des personnages, le ressenti. J'ai bien aimé aussi l'effort documentaire pour raconter précisément les soirées SM et les pratiques de magie dans chaque pays. Après, j'ai trouvé que le style était très narratif voire franchement plat. Ca m'a très bien convenu pour passer le début de la nouvelle car démarrer avec une scène SM aurait pu me donner la nausée, objectivement. Disons que dans l'ensemble, c'est très impersonnel. On parle de sentiments humains, de tourments et d'actions mais j'ai eu l'impression qu'on aurait parler de l'explosion d'une bombe atomique, ça m'aurait provoqué autant d'effets. Ce sont les tournures de phrases, la ponctuation maladroite qui utilise trop les points, pas assez les virgules et jamais les styles interrogatifs ou exclamatifs. Tantôt c'est le récit qui est descriptif et un peu inspide et tantôt l'action est racontée pas à pas par des protagonistes qui disent quoi faire, ce qui est quand même un tue-l'amour à mon sens. Donc je trouve que cette nouvelle a un vrai potentiel. 46 pages, c'est la bonne longueur mais ça mérite d'être retravaillé pour donner de l'ampleur au récit et peut-être convoquer des images et des figures de style inspirantes. Histoire que quand Cathy crie, s'énerve ou pleure, je n'ai pas l'impression qu'on raconte comme si elle épluchait des carottes ! On pourrait ainsi faire ressortir l'exotisme des destinations visitées, donner de la puissance aux séances de désenvoutement... Etc etc. Enfin, une relecture de forme est vraiment nécessaire. Il manque des mots, le chapitrage est mauvais. Tout ça n'empêche que l'histoire et le concept m'ont vraiment plu ! Bravo pour ce texte, j'espère que vous continuerez d'écrire d'autres histoires !
Publié le 18 Mai 2024

Merci beaucoup pour votre agréable commentaire et constructif qui me donne envie de continuer à écrire.

Publié le 16 Mai 2024
3
J'ai adoré! Le suspens est à son comble tout au long de la lecture, je me suis doutée seulement au dernier chapitre du pourquoi du comment. En toute franchise, j'ai été au départ "dérangée" par tous les détails des parties SM, mais finalement, ça pimente la vie des personnages et la lecture subtilement :) La lecture est aisée, ce qui la rend très agréable. On a pitié de Catherine, tout en fantasmant la relation qu'elle a avec son mari... jusqu'au bout (ou presque!)
Publié le 16 Mai 2024

@Ibrahim Tembely
Merci beaucoup Monsieur pour votre commentaire,.
Bonne journée

Publié le 06 Mars 2024

Good

Publié le 04 Mars 2024

@SOPHIE RICHARD
Merci beaucoup pour votre commentaire qui me donne envie de continuer à divertir mes lecteurs.
Bonne journée

Publié le 11 Février 2024
3
Très bonne histoire. Bravo.
Publié le 10 Février 2024

@Anne TALFOS
Je vous remercie beaucoup pour votre commentaire. Il est précieux pour moi d'autant qu'ils se font rares.
Je suis ravie de vous avoir divertie. Cela me donne envie de continuer à écrire.
Merci encore.

Publié le 09 Février 2024
3
Merci pour cette nouvelle intéressante et originale. Que ne ferait on par amour !
Publié le 08 Février 2024

@Michel LAURENT
Merci beaucoup Michel pour votre commentaire constructif qui me donne envie de continuer à écrire.
Bonne continuation à vous également.

Publié le 04 Février 2024
3
Votre nouvelle, @Celine DENIS, est intéressante et fort originale. Il y a certainement un petit travail à faire sur la forme (activez en particulier la césure des mots dans votre traitement de texte. Il semble y avoir un problème de mauvais codage sur certains indicateurs de fins de paragraphe - la dernière ligne d’un paragraphe ne doit pas être justifiée, car généralement incomplète). Pas spécialement porté sur la pratique SM, celle que vous décrivez me semble relativement soft et ne me dérange pas. Je crois que l’on peut voir les rites vaudous et la sorcellerie comme des récits fantasmagoriques. Il peut y exister la même métamorphose que celle par laquelle notre inconscient habille, en les travestissant, nos refoulements. Il ne faut pas croire ces rites étrangers à notre culture occidentale. Notre civilisation moderne est peuplée de zombies. Si l’on n’en est pas convaincu, il suffit de prendre le métro le soir vers 17h et d’essayer de dénombrer le nombre d’addicts à leur smartphone. A en croire l’épistémologue et philosophe René Thom (le père de la théorie des catastrophes), les gens comme moi qui œuvrent dans la modélisation mathématique se comportent, avec leurs modèles, comme des sorciers vaudous avec leurs poupées lardées d’épingles. Le vaudou, comme les mathématiques, sont un culte à l'esprit du monde de l'invisible. Bravo à vous et continuez à exprimez dans vos écrits toute votre originalité.
Publié le 03 Février 2024

@alain.lamoliatte
Je vous remercie beaucoup Alain pour votre commentaire constructif qui est précieux pour moi. Il me permet ainsi de continuer à divertir mes lecteurs.
Et merci de ne pas avoir spolié le récit.

Publié le 03 Février 2024
3
J'ai bien aimé ce livre qui sort des sentiers battus. Je vais essayer de pas spolier, aussi ne parlerais-je que de votre style. Votre écriture est fluide et nous fait voyager grâce à la profondeur des descriptions. C'est un art difficile et je vous en félicite. Le scénario est original et m'a fait découvrir un monde inconnu à plusieurs endroits (lieu et "hobby"). Merci pour ce voyage. Alain.
Publié le 03 Février 2024

@Gwenn A. Elle
Je vous remercie beaucoup pour votre commentaire constructif qui est d'autant plus appréciable que les commentaires sont rares. Je vous remercie de votre honnêteté. Vous me l'avez dit avec beaucoup de délicatesse ce qui m'aide à avancer. Je vais de ce pas corriger mon récit.
A bientôt

Publié le 05 Janvier 2024

@Aline DENIS

C'est mon tour de venir vous lire...

J'ai aimé les voyages et les explications... J'ai découvert plein de choses !
Le texte est agréable et l'intrigue intéressante.
Seul bémol : votre texte mérite d'être relu. Il y a des mots manquants et quelques fautes qui le pénalisent. On m'avait fait la même remarque assez durement et j'ai depuis corrigé mes textes avec des logiciels. Ce n'est pas parfait mais c'est mieux.
J'espère ne pas vous avoir blessée...
A bientôt !
Gwenn

Publié le 05 Janvier 2024

@Zoé Florent
Bonjour Michèle,
Merci beaucoup pour l intérêt que vous portez pour ma nouvelle et pour votre commentaire.
L'intérêt d'une fiction c'est qu'elle peut dépasser la réalité et croire au vaudon c'est comme croire en un Dieu n'est en rien pathologique selon moi. Les médecins et autres personnes du corps médical peuvent tout à fait croire au vaudou et en n'importe quel Dieu, je pense.
Merci encore pour vos precieux conseils. Je vais de ce pas corriger mes constructions de phrases.
Je vous souhaite une bonne fin d'année.

Publié le 29 Décembre 2023
3
Bonjour @Celine DENIS. Votre novella est surprenante à plus d'un titre. À part le rite de "l'engagement SM", qui en évoque d'autres, il est effectivement étonnant de mêler les deux thèmes choisis... comme il est étonnant de mettre en scène un chirurgien et une etnopsychiatre qui croient aux envôutements, le corps médical étant connu pour son cartésianisme. Se documenter au sujet de certaines croyances et pratiques dans le but de soigner ne suppose pas d'y adhérer. Ce serait un peu comme vouloir guérir une personne qui se prend pour Napoléon en croyant qu'il est sa réincarnation ;-). /// Pour ce qui est de la forme, justifier votre texte serait bienvenu. Varier les constructions de phrases afin de casser le côté narratif aussi. Éviter les enfilades de "il(elle) a, elle(il)est" lors des descriptions itou... mais dans l'ensemble, votre plume est soignée et votre style agréable. /// J'espère ne pas vous choquer par ces quelques remarques qui se veulent constructives, car vous possédez l'essentiel : l'imagination et le potentiel... Merci pour ce partage et au plaisir de lire une autre de vos histoires surprenantes. Bon week-end. Amicalement, Michèle
Publié le 29 Décembre 2023

@Annie EYMARD
Je vous remercie beaucoup d'avoir lu ma nouvelle . Et merci pour votre commentaire et votre note qui me poussent à continuer à divertir mes lecteurs avec des récits originaux. J'aime sortir des sentiers battus et montrer les différentes facettes de l'être humain.

Publié le 06 Décembre 2023
3
cinq etoiles pour l'originalité
Publié le 05 Décembre 2023

@ Céline DENIS
Lecture qui fait refléchir sur l'envoutement nous qui vivons loin de ces surprenantes pratiques.
Très possessif cet Anthony. Grande déception pour Cathy qui pensait être aimée et protégée.
Bonne continuation Annie

Publié le 05 Décembre 2023

@Alhéna Skat
Je vous remercie d'avoir lu attentivement mon récit et d'avoir laissé un bon commentaire. Je vous remercie

Publié le 27 Octobre 2023
3
@Celine DENIS Bonjour Céline, Je viens de terminer la lecture de votre roman, j’ai aimé lire cette histoire qui se démarque de l’ordinaire par sa description du milieu SM dont je ne connaissais pas ses pratiques qui m’ont amusée. J’ai, pour ma part (comme certainement vos lecteurs), éprouvé de la compassion pour Cathy, prisonnière des affres d’un envoûtement. Ce qui l’angoisse au point de courir de pays en pays à la recherche de marabouts, devins et autres guérisseurs pour n’aboutir qu’à des déceptions de plus en plus cruelles. Soutenue par Anthony qui veille jalousement sur sa santé et cède à tous ses caprices. C’est à son retour que Cathy va découvrir avec horreur le rôle d’Anthony. J’ai bien apprécié cette histoire sortant du commun avec d’une part toutes ces pratiques masochistes et d’autre part ces démarches touchant la sorcellerie. Le seul petit point à déplorer pour moi est cette fin ouverte brutale qui m’a laissée sur ma faim. Merci, chère Céline, je vais attendre avec impatience de vous lire à nouveau. Encore bravo ! Je vous embrasse, Alhéna.
Publié le 21 Septembre 2023

@unpetit50
Je vous remercie beaucoup d'avoir lu ma nouvelle et d'avoir mis un commentaire sympathique .
J'ai suivi des formations de ces écrivains mais je me compare pas à eux. J'ai intégré certaines de leurs recommandations mais je suis surtout mon instinct. Ecrire doit être, selon moi, un plaisir pour que lecteur le ressente aussi.
J'ai trouvé l'idée du thème de l'envoutement dans mes cours de psychologie ou plus précisément de mes cours de ethnopsychiatrie.
Je vous remercie de votre intérêt.

Publié le 14 Août 2023

C’est une caution très impressionnante que d’avoir eu comme maîtres Bernard Weber et Eric-Emmanuel Schmitt, ça place la barre très haut ! Alors évidemment on est à l’affût de l’excellence et plus critique sur les défauts ou petits défauts. L’envoutement, c’est assez mystérieux mais j’y crois. Qu’est-ce qui vous a donné l’idée ?

Publié le 14 Août 2023