Meuse, adieu

191 pages de Jean De Tiège
Meuse, adieu Jean De Tiège
Synopsis

De Liège à Chartres en passant par Aix-la-Chapelle, Dominique et Julien vont entreprendre un cheminement incertain et animé de dissentiments à propos de l'amour, de la foi, du deuil et des liens de famille.

De Chet Baker à Charles Péguy, de la mort inopinée d'un oncle au retour d'Afrique d'un père, de la joyeuse sensualité d'une demoiselle à la grâce voluptueuse d'une autre, cette histoire éprouvera les certitudes fragiles de Julien jusqu'à ce qu'il se dise un soir, la gorge nouée : "Voilà, ça doit ressembler à cela, l'amour."

Publié le 06 Janvier 2024

Les statistiques du livre

  523 Classement
  87 Lectures 30 jours
  1123 Lectures totales
  -41 Progression
  48 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

"Meuse, adieu" est le "Livre le +" du 5 février. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Jean De Tiège, c’est pour cela qu'il publie son roman sur monBestSeller.

Publié le 05 Février 2024

Ce livre est noté par

3 commentaires , 5 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Une écriture claire et précise... Une invitation à savoir ce que cache cette partie de ping-pong. Vos premières pages m'ont accroché...
Cordialement,
Albert H. Laul

Publié le 04 Mars 2024
3
@Jean de Tiège, Cher Jean , j’ai beaucoup aimé ce texte. Vous abordez l’amour par des chemins subtils, inattendus et je dois dire, délicieux. Le style comme les personnages de l’histoire sont tout en finesse. Vous utilisez le point-virgule, une ponctuation remarquable et peu usitée dans la prose d’aujourd’hui qui, elle, se veut rapide, haletante, saccadée. Cet usage crée une musique particulière et je me suis mise à regretter de ne pas l’employer moi aussi dans mes textes. Revenons au votre. C’est l’histoire de la naissance d’un amour, du point de vue de Julien, le narrateur. Quelle lenteur, quelle patience, pour Julien, rien n’est joué, pour elle, non plus ; peut-être, jouent-ils cache-cache sans le vouloir ! Ici, le temps de s’aimer est d’abord celui d’apprendre à s’aimer. Le roman d’une découverte, des séquences parfois déconcertantes ( le pèlerinage de Chartres !) et bien que vous situiez ce texte à la fin des années 60 ( amusante 2CV et références aux Pink floyd et à Pierrot le fou) j’aimerais pouvoir rencontrer un tel voyage amoureux dans notre monde d’aujourd’hui. Votre texte me semble donner une éternité à l’amour, au contraire du désenchantement actuel. En vrac, parlons de la poésie des mots et des descriptions – les vaches pie-noire dans des prairies bocagères où le vert de l’herbe et des arbres nous embarque dans un mirage, les soirées étudiantes autour de la musique et des films,- l’humour jamais prétentieux – fin bec, Air Congo- Air Peut-être- Des personnages dont on peut tomber amoureux, nous aussi. Bravo !
Publié le 04 Mars 2024
0
L'histoire pèse pour rien dans ce récit qui se lit avec délices. C'est l'évocation juste d'une époque, d'une jeunesse et d'un amour naissant. Seul bémol pour moi, les dialogues qui dissertent un peu longuement sur la foi et la religion dans les chapitres sur le pèlerinage à Chartres.
Publié le 11 Février 2024
0
Très beau livre, de ceux qu'on ressent comme nécessaires. Braov !
Publié le 09 Février 2024

@Victor Montrilleux
Si vous passez quelques moments agréables avec Dominique et Julien, je m'en réjouis en espérant que j’ai laissé entre les mots l'espace suffisant pour que vous puissiez y laisser traîner vos propres rêveries. Jean De Tiège

Publié le 08 Février 2024
0
Très beau texte, un genre d’histoire qu’on ne lit plus aujourd’hui, et pourtant sans aucune nostalgie, racontée dans son présent, témoin de son époque, non pour les évènements, la politique, la société, mais pour le type de personnes, le respect, les valeurs, les relations à l'autre, les priorités que l’on pouvait avoir. Je vous ai lu, non en pensant c’était mieux avant, mais, ça avait l’air plus facile ! Merci pour ce très beau partage.
Publié le 06 Février 2024

Pitch et introduction particulièrement alléchants, truffés de références littéraires et musicale, avec ce paysage wallon estudiantin et ce ce jeu du chat et de la souris entre deux jeunes coeurs. Voilà une expérience de lecture particulièrement littéraire et attirante. Je vais poursuivre ce livre. !

Publié le 06 Février 2024
0
Je me suis délectée, c’est fin, tout en arabesques, totalement hors du temps, à la vitesse d’avant toute la fureur, sauf celle de vivre, avant les portables, les tgv, les mails, ça fait du bien. C’est un saut dans le temps. Il y a des sujets qui m’ont semblés un peu longs, que j’ai passés un peu vite (Chartres par exemple !) d’autres beaucoup moins (le jazz par exemple), il y a des diamants (le faire-part par exemple), on a aussi envie de le déniaiser tout du long, et en même temps, non puisque c’est un long préliminaire sans fin. Et toujours, une petite référence à la culture, à une phrase plus ou moins mémorable, glissée avec justesse. Oui, plein de finesse et plein de justesse, et plein de plaisir à vous lire.
Publié le 27 Janvier 2024