Pascal.S

Pascal.S a noté ces livres

4
Histoire troublante, renversante qui attise la curiosité. Il paraît que parfois les histoires d’amour débutent mal et se terminent mal comme dirait une célébre chanteuse. La relation entre le pseudo journaliste et Orchidée me plaît, il y a du piment, de la castagne dans l’air, pas physiquement heureusement, quoiqu'un homme est mort dans l'histoire donc c'est tout de suite moins drôle. On est dans la passion, dans la non-compréhension, parfois dans l'affrontement mais aussi dans la séduction, cela vit, il y a du mouvement, de l'action et moi j'aime cela.
Publié le 18 Novembre 2019
4
En lisant votre livre, pour mon plus grand plaisir, j’ai eu le sentiment de lire "la gloire de mon père" ou "le château de ma mère" de Marcel Pagnol. Au travers de votre roman, j’ai eu l'impression de mon replonger dans un ancien temps où les professeurs se permettaient de réprimander avec une grande sévérité les élèves les moins bien disciplinés. Cela me rappelle l’époque avec les coups de règle que mettaient les professeurs aux élèves dissipés. A l’époque actuelle, ces professeurs intransigeants termineraient en prison. Sinon le ton du bouquin est à la fois léger et triste, des situations à la fois comiques et attristantes sont mises en avant. A titre d’exemple, le cocufiage est abordé avec humour et douleur.
Publié le 01 Novembre 2019
4
En vous lisant j’avais l’impression d’être à la cour du roi Louis 14 avec les soupirantes, les gardiens, les guerriers, c’était plutôt agréable et amusant de s'imaginer ces scènes de votre livre car cette époque historique m’a bien intéressé....Page 32, vous écrivez" je pense qu’il y a des explications logiques à la grande majorité des événements qui nous paraissent étranges, mais qu’en l’absence de la connaissance de certaines choses, nous avons tendance à invoquer la superstition", c'est vraiment vraie et bien vue votre remarque....
Publié le 23 Septembre 2019
4
Vos vers sont beaux, émouvants, mélancoliques, avec un parfum de nostalgie, ils avaient tout pour me plaire... Je voulais mettre 4.5 comme note, celle-ci n'était malheureusement pas proposée dans les options....
Publié le 15 Septembre 2019
4
Récit qui a retenu mon attention moi qui ai toujours considéré que nous les humains, nous nous apparentions à des insectes tellement nous sommes infiniment petits à coté de l'immensité de cet univers.... Voici un florilège des citations qui m'a plu: "Les insectes piquent non par méchanceté mais parce qu’elles aussi veulent vivre ; il en est de même des critiques, ils veulent notre sang et non pas notre douleur » Page 14 Vu sous cette angle, je vais presque trouver les moustiques sympathiques..... Page 47 : « une mante attendrit le chrétien jardinier, ses pattes se croisant, elle a l’air de prier », je n'y avais pas pensé! "On s’étonne que la mante religieuse dévore son mâle après l’amour ; Il ne manque pas de femmes qui en font autant » page 44, Citation d'Etienne Rey qui est provocante et osée et qui m'a fait sourire, ce sont les féministes qui ne vont pas être contentes! Allez pour réconcilier tout le monde, on va reconnaître que nous les hommes sans les femmes nous serions aussi souvent perdus... A ce propos la citation suivante m'a toujours fait rire, elle n'est pas totalement fausse quand on y réfléchit bien: " On ne peut pas vivre avec les femmes ni sans elles", citation de George Gordon Byron. "La décadence de l’amour, les termites ! ces insectes qui bouffent les poutres et les charpentes. On ne les voit pas, on ne les entend pas, ils grignotent jusqu’à ce qu'un jour la maison s’écroule » Eric Emanuel Schmitt, bien vu, je ne me rappelle pas avoir vu en vrai des termites... Aymeric Caron, journaliste avec qui je suis parfois en vrai désaccord sur le fond des idées a fait une déclaration qui a crée une polémique sur les réseaux sociaux en disant que ce sont les femelles moustiques qui piquent: "C'est parce qu'elles cherchent dans le sang de leur victime des protéines pour nourrir leurs oeufs en développement donc leurs bébés(....) Donc ce moustique qui nous agace, est en fait une dame qui risque sa vie pour ses enfants en devenir et qu'elle n'a pas le choix". Aymeric Caron dit une connerie ou une vérité?
Publié le 20 Août 2019

Pages