Événement
Le 22 déc 2015

Concours de nouvelles "Dérapages". Les vainqueurs.

Un formidable succès. 190 auteurs ont répondu à l'appel du dernier concours de nouvelles, plus de 200 "Dérapages" reçus ! Dérapage contrôlé ou pas, verbal, mental, matériel..., dans tous les genres littéraires. Le bond créatif est là et les chutes inattendues aussi ! Aujourd'hui, ce n’est pas un grand vainqueur mais deux que nous allons élire.
Le-désormais-classique-Concours-de-nouvelles-monBestSeller : DérapagesLes regards divergent sur un dérapage : acte manqué, retour à la vérité ?

Ce Prix du concours de nouvelles a montré deux écoles.

Car si paradoxalement le corpus des nouvelles préférées est largement partagé (6 nouvelles en commun dans chacun des top 10) par les 4 jurés. Les deux nouvelles élues 1er Prix ex-æquo sont fondamentalement différentes et viennent chacune d’une planète distincte. Elles témoignent d’ailleurs de la nature de nos jurés.

Chloé Deschamps, un jugement sans concession dans l’exigence, au nom de la littérature.

D’un côté, Chloé Deschamps, éditrice dans une grande Maison d'édition germano-pratine respire l’amour des lettres, les références, l’exigence. Elle ressent le devoir de s’abstraire pour juger, puis ré-épouser le texte pour en sentir toute la portée. L'émotion du premier instant est importante, mais il faut l'expliquer, savoir que ce n'est pas une dérive personnelle (même s’il est instinctif). C’est à l’analyse qu’un texte s’évalue, même si cette analyse est quasi-instantanée. La nouvelle est choisie à la lumière de critères équilibrés, et justifiés, dont la magie opère : attaque, style, sujet, structure, légèreté. Un choix assuré, solide, fondé, justifié, sans regret.

Pour le Concours de nouvelles, plus d’hésitation pour Béatrice Hadjaje. Du « feeling » d’abord, mâtiné de rigueur.

Pour Béatrice Hadjaje, rédactrice en chef adjointe au service étranger de RTL, l’approche est fondamentalement différente. Dans un premier temps, c’est la spontanéité, l’histoire qui prime, « ça me touche ou pas »… « Il y en a trois ou quatre que je préfère ». Il faut choisir. En professionnelle, elle se reprend, en définissant ses critères. « Dans mon métier, j’ai 45 secondes pour faire passer une idée : tout dire sur un flash à l’antenne, sur l’Irak ou sur la Cop 21… » Eux, Ils ont deux pages pour capter mon attention de la première ligne à la dernière. Pas de bla bla. Efficacité d’abord.
Le sujet « Dérapages », elle en a fait sa définition » et traque le hors sujet. Pour moi, le dérapage n’est pas un simple accident ou un hasard. C’est un moment où la vie bascule, c’est une sortie de route. Plus rien ne sera plus comme avant, il faudra mourir, changer de vie, se cacher ou assumer. Elle ajoute : un dérapage n’est jamais innocent, c’est le signe d’une personnalité profonde ou d’une volonté inconsciente de se révéler, et j’ai privilégié dans ma sélection de nouvelles cette mécanique.

Deux regards littéraires, deux manières différentes d'évaluer, deux conceptions de lecture sur le même concours de nouvelles.

D’un côté une évaluation professionnelle objective, qui nous apprend à savoir pourquoi et comment on aime un texte durablement, pourquoi il a une valeur littéraire, pourquoi il a une respiration qui dépasse la première lecture.
De l’autre une pulsion maîtrisée qui repose sur des arbitrages de raison : la référence au sujet, la synthèse et la force de l’histoire.
Nous vous laisserons deviner qui a élu quoi, même si nos deux jurés ont apprécié leurs choix mutuels,et que leurs choix ont convergé sur nombre d'entre elles.

1er Prix : Mortels regrets, de Bergzoll, une nouvelle d'écrivain.

il y a une langue, un esprit, un rythme serré, et une vraie interprétation du thème imposé. Notre jurée a été surprise, et prise surtout. L’univers est créé d’emblée. L’histoire multidimensionnelle saisit toutes les portées d’un grand dérapage. La concision et l’efficacité sont de mise, rien n’est inutile. Les limites de la nouvelle sont d’abord perceptibles mais disparaissent comme un mirage pour étendre ses frontières et faire advenir un monde. « De loin la plus belle pièce selon moi ! », déclare Chloé Deschamps. On sent dans ce jugement la certitude de ne pas s’être trompée..

1er Prix ex-aequo : Monsieur Vilcoud , de Fabricio : actuelle mais insolite, une nouvelle résolument contemporaine.

Ce n’est point tant l’écriture qui a rendu l’autre jurée inconditionnelle. C’est la vérité de l’instant saisi. Monsieur Vilcoud, c'est « une nouvelle sur notre époque ». Avant les réseaux sociaux, la célébrité se méritait, aujourd'hui elle se crée, et elle encombre ceux qui ne l'ont pas sollicitée. Pour rien ou presque, pour le simple appétit des médias, pour nourrir le vide sidéral. Ce récit campe le décor en un instant, donne une densité au personnage et lève une problématique de civilisation. Le récit est inattendu. Intelligent, sobre, efficace. Un dérapage pas si malheureux. Bien saisi.

3ème Prix Tôle Story, d'Anna di Padova : le glissement imperceptible vers une fin inévitable.

Subtile, cette nouvelle nous conduit vers un enchaînement tragique ! Les détails s'accumulent. Au fil des lignes et des paragraphes, on a envie d’arrêter cette femme qui glisse sur cette pente fatale... de lui tendre la main. En vain, le lecteur assiste impuissant à l'épilogue. Presque avec soulagement.

4ème Prix Coup de main de Sophie Aubard : l'occasion fait le larron.

Narration efficace, tranchante, à l’image du récit tendu. L’histoire est serrée, l'atmosphère est lourde. Un ton inquiétant comme l'intrigue. L’interprétation du thème est construite, fomentée, même si le hasard est au centre du récit. La violence comme dénouement, c'est une évidence. On a envie, nous lecteurs aussi, de lui donner un "coup de main".

5ème Prix Le porte-bonheur de Philippe Thiévent : Tempête sous un casque.

Mémoire, sentiments, sensations, amour, passion... Une mozaîque d'images à la fois précises et confuses vont passer dans l'esprit de ce pilote, le temps d'une course automobile. Pas pour le meilleur. Une écriture pointilliste. Remarquable.

Marcel Duchamp disait : "ce sont les regardeurs qui font le tableau". On pourrait presque dire, ce sont les lecteurs qui font le livre. 
Ce concours de nouvelles nous apprend la variété d’un regard sur un même texte, la valeur émotionnelle qu’il procure à chacun, la forme de sensibilité qu’il éveille, et l’aptitude de chacun à justifier ses choix.
Mais attention nous parlerons la semaine prochaine de coups de cœur et de coups de chapeau, car certaines d'entre elles ont fait débat pour entrer dans le carré final. Nos jurés fusionnent positivement sur un corpus de nouvelles. Il y a des valeurs et des qualités universelles qui rassemblent. Hopefully.

Qualité oblige, un recueil de 112 nouvelles...

Dans le recueil à lire ou à télécharger gratuitement sur le site, vous retrouverez la sélection de toutes les nouvelles répondant aux règles du concours : respect du thème, présentation... et dont l'orthographe n'était pas "approximative".

Christophe Lucius

16 CommentairesAjouter un commentaire

Aujourd'hui je me régale de lire ce recueil!
Et voici "En contournant la chute" de Mel Pilguric (page 61)! Je ne sais pas auquel des enfants de cette mère de famille je m'identifie, mais j'en perds le souffle de courir derrière elle!
Quel style!

Publié le 29 Mars 2016

Faire partie des lauréats, c'est super. Rencontrer les autres participants à travers leurs nouvelles, c'est passionnant.
J'ai beaucoup apprécié la nouvelle "360 degrés" d'Ange Beuque: drôle, cynique, actuelle --tellement actuelle--, effrayante. Un bijou!

Publié le 29 Mars 2016

"Instinct non maternel" de Sandra Thiebaut développe un suspens HORRIBLE!.. Bravo.
Amicalement : une relecture supplémentaire aurait peut-être éliminé quelques fautes d'inattention qui échappent toujours malheureusement. Parfois un oeil extérieur les détecte plus facilement.
Au plaisir de lire d'autres créations de vous!

Publié le 29 Mars 2016
Bravo à toutes et tous, joyeuses fêtes de fin d'année !
Publié le 26 Décembre 2015
Disons qu'il s'agissait d'un 113è - petit - dérapage, bien vite contrôlé, et déjà oublié. Merci Christophe, et bon Noël à vous également.
Publié le 23 Décembre 2015
@Philippe, ne le prenez pas mal.. C'est un style de conversation privée décontractée qui rend un article vivant (sans doute me suis je trompé, sur ce point). S'engager sur la lecture et la critique de 200 nouvelles à15 jours avant Noël, est un gros boulot qui peut paraitre lourd (+ de 100 nouvelles les 15 derniers jours) . Soyez en sûr, le bon esprit était au RDV. Et nous mêmes perdus dans nos fiches et nos tableaux Excel, on s'amusait...Bon Noël Philippe. Christophe
Publié le 23 Décembre 2015
Lu en préambule du recueil : « quand Christophe m‘a parlé de ce concours d‘écrivains amateurs... ne le prenez pas mal... Mais j‘ai eu... un peu… peur de m‘ennuyer ». Béatrice Hadjaje, ne le prenez pas mal, mais pourquoi avez-vous accepté d'être jurée ? Bien d'autres journalistes, enfin je l'espère, auraient montré un peu plus de curiosité et un peu moins de condescendance. Nous tous qui attendons un peu de lumière de ce genre de personne, je nous trouve parfois pathétiques. Bravo aux gagnants et à tous les participants, choisis ou pas par Béatrice Hadjaje.
Publié le 23 Décembre 2015
Elle est bien cachée, c'est ce qu'Elle aime ! Elle n'aurait pas aimé être dans les premières ! Je sais c'est bête, mais Elle est comme ça. Pour la trouver, il vous faudra découvrir les autres, beaucoup d'autres. Elle est masquée au milieu de merveilleuses nouvelles, exactement à la page 175 ! Merci montBestSeller, merci aux lecteurs et bonnes fêtes ! Amitié, Édouard Pailhès.
Publié le 23 Décembre 2015
Je n'ai lu que les deux ex æquo ! "Mortel regrets" ou le monologue-confession psy . Même si ce monologue puise son contenu des dialogues des séries américaines, il est habilement construit . La chute n'est pas une surprise mais son incertitude empêche la nouvelle de prendre sa fin .Je ne saurais pas dire : malheureusement ou heureusement ! "Monsieur Vilcoud" !! Sacha, Kevin, Steven, mais pas monsieur Vilcoud. :) Tout est fake dans cette historiette. A partir du nom du héro. Et pourtant le lecteur lit tranquillement désarmé par immense naïveté et une sincérité incroyable . ( dérapage ? :) )
Publié le 22 Décembre 2015
Un grand bravo aux primés, aux participants, aux membres du jury, aux organisateurs, et aux lecteurs. Merci à tous pour les 112 prochains soirs de lecture ;-)
Publié le 22 Décembre 2015
Un grand bravo aux cinq vainqueurs ! Et félicitations à celui ou à celle qui a choisi ce thème qui a boosté l'imagination des participants...
Publié le 22 Décembre 2015
Encore de bonnes nouvelles et de bonnes lectures. Merci aux vainqueurs et à mBS. Bravo pour les 190. Et chapeau aux jurés ! Pas d'indigestion ? Quel autre concours pourrait -on inventer ?
Publié le 22 Décembre 2015
Bravo aux vainqueurs ! Rendez-vous est pris pour le prochain concours.
Publié le 22 Décembre 2015
Je me réjouis à l'avance de la perspective de lire les nouvelles. Bravo aux gagnants !
Publié le 22 Décembre 2015
Beaucoup de nouvelles, beaucoup de gagnants. C'est vraiment Noel :) Mais pas un flocon de neige en vue pour deraper vraiment...
Publié le 22 Décembre 2015
Serait-ce Noël avant l'heure ? Un grand merci à monBestseller pour cette opportunité de déraper librement et bravo aux vainqueurs. J'ai hâte de dévorer le recueil...
Publié le 22 Décembre 2015