Interview
Le 17 sep 2019

"Le berceau"de Guylaine Burgaud. Un roman à recommander de 7 à 77 ans.

Un roman venu d'ailleurs, qui a le goût du fantastique, la couleur de l'imaginaire, la force de la Science fiction. Mais ce n'est pas ça, c'est mieux, c'est plus fort

Guylaine burgaud aime les genres de l’imaginaire, mais les autres aussi. Pour elle, l’imagination d’un auteur se traduit par des mots qui prennent vie en se matérialisant petit à petit dans l’esprit du lecteur. Le lecteur prend alors un rôle actif, dominant, on lui fournit les materiaux, et c'est lui qui construit la maison. Et bientôt tout cela forme un décor grandiose, palpitant et vivant. C’est ce moyen de communication intime et ce partage imagé qui la fascine et la pousse à écrire.

"Le berceau" est une course poursuite

Une course-poursuite en plein ciel entre deux chiens monstrueux à l’allure de félins préhistoriques et une étrange créature, un nourrisson abandonné, par cette même créature, dans la plus haute et ancestrale maison du village ; C' est le point de départ de son roman. "Le berceau", originellement destiné aux adolescents et aux jeunes adultes, parle à tous. L'auteure y met en scène des ados d’une quinzaine d’années, cousins et amis, tous beaux comme des dieux (le mot est bien choisi, croyez-la), puisque la beauté fait partie la société actuelle et qu’elle s’en sert pour glisser une histoire d’amour sur fond d’interdit.

L'auteure écrit là une histoire fraiche, empreinte de magie et de fantastique qui fait irruption dans le quotidien, comme on en voit parfois à l’écran. Plus que de faire rêver la jeunesse, l'auteure écrit avec des rêves de jeunesse, d'où ce sentiment de vérité pure, d'authenticité que procure la lecture du roman. Un récit qui va plonger ses jeunes héros dans un univers grandiose qu’elle a patiemment construit grâce à une documentation exigeante sur la mythologie celte.

Des personnages hauts-en-couleur inspirés des légendes celtes

Ses personnages : Tristan, l’ainé des Bertio, la jolie Perle, sa sœur, la seule fille de la maison et Yann, le petit dernier, sont les personnages principaux de cette histoire et partagent ce rôle avec leurs cousins, Luc, le dur de la bande et le beau Gwen, son frère, ainsi que le fameux Basile, le joyeux luron. Ils vivent avec leur drôle de père dans cette drôle de maison qui est le repère des adolescents. L’amitié, la complicité et la fidélité sont à l’honneur. Heureusement, car pour démêler cette histoire époustouflante,  ils devront faire preuve de courage pour affronter ensemble, dieux malveillants, déesses à la beauté sombre, sans oublier les affreuses poupées : "les Banshees".

S'inspirer du complexe pour faire simple

Guylaine est fascinée par la mythologie grecque, romaine ou égyptienne. « Mais pas besoin d’aller chercher ailleurs ce que l’on a chez soi ! "nous dit-elle. Nous avions de magnifiques déesses en Gaule, la difficulté est de comprendre les personnages, leurs identités, leur dualité. Les celtes privilégiaient l’enseignement oral.
La grande Brigit, par exemple, que l'auteure appelle Brigantia, est dans la mythologie celtique la fille du dieu Dagda, mais aussi la mère, l’épouse et la sœur de Lug. Voyez-vous le problème :)

"Le berceau" est un grand roman pour les 7 à 77 ans dont la simplicité de construction n'empêche pas de suivre 1000 intrigues haletantes, de se vivre en adultes pour les enfants, de retrouver son enfance pour les adultes. 

 

 

Le berceau de Guylaine Burgaud, un roman part qui s'appuie sur les légendes celtes

Que dire de Guylaine Burgaud… Une partie de sa vie tourne autour des livres, de la lecture, de ses écrits, du fantastique et des belles images. L’autre partie est sa famille. Amoureuse des chats, de la beauté et de la nature, elle raconte...

@Guylaine Burgaud
Je viens de terminer votre roman qui est vraiment excellent. C'est une histoire très originale, créative, bourrée d'inventivité, de scènes d'action parfaitement maîtrisées, de rebondissements et de scènes de magie et métamorphose que j'ai adoré. Vous avez une grande imagination et le talent qui va avec. Tout y est pour faire une histoire à succès, et je vous le souhaite. Toute mes félicitations pour la qualité de ce roman. Au plaisir de lire une autre histoire de ce genre.

Publié le 22 Octobre 2019

Merci beaucoup @bernadetteL, j'aime ce petit message.

Publié le 20 Septembre 2019

Joli roman. Un exercice de style périlleux dont vous vous sortez bien. Bravo.

Publié le 19 Septembre 2019