Il était urgent de vivre

40 pages de Mahogany
Il était urgent de vivre Mahogany
Synopsis

"(...)
Aller à une soirée voir tes potes.
Ramener de la tise.
Rencontrer des gens dont une meuf avec du potentiel. Du sacré potentiel.
Emmagasiner des tas de sentiments, ou sensations, ou qu'importe : l'espoir, l'enthousiasme, l'excitation etc. Tout et son contraire.
Avoir déjà un tas de sentiments à régler : ceux avec lesquels on se trimballe partout : la tristesse, car la mort de mamie approche ; le bad, car la rupture avec Lily est fraîche; la mélancolie ; la tristesse etc.
Ne pas savoir comment faire pour gérer des ressentis aussi contradictoires en même temps.
"

4454 lectures depuis la publication le 31 Janvier 2018

Les statistiques du livre

  24 Classement
  670 Lectures
  -1 Progression
  5 / 5 Notation
  31 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

21 commentaires , 11 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Marie D. Merci beaucoup pour votre lecture et pour vos retours !

Publié le 11 Mai 2018
5
Bonjour @Mahogany , J'ai beaucoup aimé cette histoire. Je suis particulièrement admirative du fait que vous ayez "casé" une seule soirée dans la totalité du récit. Une seule et unique soirée avec une multitude de ressentis, de l'aigreur, de la tristesse, des désillusions, de l'amour, de l'humour et de l'espoir;.. C'est grinçant, tonique et piquant. Une belle écriture et un très bon moment de lecture. Amicalement.
Publié le 10 Mai 2018

@carolinecha
Merci beaucoup à vous d'avoir pris le temps de me lire.

Publié le 24 Avril 2018

@lamish merci pour votre commentaire. J'ai essayé d'être le plus brut possible, effectivement. Sans compromis avec ce que je ressentais.
Encore merci pour votre attention

Publié le 24 Avril 2018
5
J'ai adoré du début à la fin, tout simplement !
Publié le 23 Avril 2018
5
Un ton plus actuel que "Intensités volages", dont j’avais préféré le style, mais une histoire où la sincérité est toujours présente. On vous lit comme on écouterait les confidences d’un pote, une soirée teintée de spleen existentiel. Vous avez cet art de dire les choses sans fard… Et mamie a raison. "Il est urgent de vivre", de relativiser, aidé par son souvenir, des douleurs que l'on croit abyssales. Douleurs qui ne sont souvent que le fruit d'une illusion, d'un trompe-l’œil, de fierté froissée, de mécanismes relationnels récurrents. De le faire avant de devenir acide, avant de tuer cette envie simple et légitime d’aimer et d’être aimé… car dans le fond, et j'ai l'impression que Tony l'a compris, c’est bien à cela que la vie se résume. Merci pour ce bon moment passé à vous lire. Amicalement. Michèle
Publié le 11 Avril 2018

@ikblack merci beaucoup. D'avoir lu et pour ce retour.

Publié le 29 Mars 2018

j'ai trouvé cette histoire formidable mercii

Publié le 29 Mars 2018

@gilles prevel
Je vous remercie pour votre lecture et pour ce commentaire.
Je suis très touché.

Publié le 22 Mars 2018
5
Une littérature décomplexée, touchante, intelligente et d'une drôlerie redoutable. Sans fioriture, un travail léché, soigné pour que les mots nous perforent sans en avoir l'air. Un style précis comme un uppercut dans le menton. Je crois qu'il n'y a pas une virgule que je n'aie pas appréciée à vrai dire. Un régal ! Je dois pourtant vous avouer que le titre m'avait quelque peu rebuté dans un premier temps (j'ai pour habitude de ne jamais lire de romans dont les titres contiennent les mots "vie" ou "amour") ; je ne regrette pas un seul instant de m'être fait violence sur ce coup. Bravo, bravo et encore bravo !
Publié le 22 Mars 2018

@Lucy Fletcher : merci beaucoup pour ce commentaire. Je suis très heureux que ce projet vous ai plu.

Publié le 20 Mars 2018

J'ai adoré. Le format, le style. Débridé. Submergeant. Comme les émotions d'Antoine. Comme les miennes. Avec une touche d'humour en plus.

Publié le 19 Mars 2018

@monsieur gaston :

Merci pour ces encouragements et pardon pour le français !

Publié le 08 Mars 2018

Oh ! Merci Beaucoup @martina34
Je n'arrive pas à écrire beaucoup plus.
J'essaie, très modestement, de suivre les préceptes de ce vieux Bukowski : "Straight to the thing ! ".
Les longueurs me dépriment.
Ha, et je suis fainéant, aussi.

"My ambition is handicapped by lazyness" Haha.

Publié le 08 Mars 2018

J'ai adoré. J'ai aimé me reconnaître dans l'environnement d'Antoine. Et puis la fin arrive...tellement vite. Un peu frustrée ducoup! Plus plus encore encore. Merci.

Publié le 07 Mars 2018

@Anastassia Miss
Merci beaucoup pour cette lecture et bonne continuation.

Publié le 07 Mars 2018
5
Très bien raconté, un grand bravo à l'auteur ! ;) Bien à vous
Publié le 07 Mars 2018

@armenico : Merci l'ami !
Anne n'existe pas ! Ou alors ....

Publié le 05 Mars 2018
5
Un livre de vie, au top ! On en attend d'autre ( et la photo de Anne svp ;-) )
Publié le 05 Mars 2018

@mohagany Aïe la frustration ! J'étais tellement bien dans votre histoire que j'aurais voulu passer encore du temps auprès d'Antoine ! Pour me consoler je m'en vais lire votre second roman que j'espère aussi piquant et drôle !
Merci encore pour ce partage. Un vrai bon moment !

Publié le 25 Février 2018

@MélissaDC Merci. Merci beaucoup. Je comptais d'ailleurs lire votre dernier ouvrage.
Le texte que vous avez lu est fini. L'ouvrage fait 40 pages.

Publié le 24 Février 2018
5
Un bijou... Je me suis régalée avec l'extrait. Les tournures. Le style. Les répliques. Les images utilisées pour décrire les ressentis. Tout est réalisé avec minutie et justesse. Comment lire l'oeuvre en entier?
Publié le 24 Février 2018

@monBestSeller

Merci.
Infiniment.
(Ouais, ça devient redondant)

Publié le 19 Février 2018

"Il était urgent de vivre" est le "Livre le +" du 19 février. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/8848-le-livr.... Bonne lecture ! Et n'oubliez pas : si vous laissez un commentaire à l'auteur, il vous répondra.

Publié le 19 Février 2018

@Loulou PF
Merci beaucoup d'avoir lu. Et merci pour ce superbe retour.

Publié le 10 Février 2018
5
Vous êtes le roi pour dire le bad. Et pourtant on ne doute pas qu’Antoine va rebondir au prochain coin de rue. C’est un chasseur dont le pessimisme ne peut pas prendre le pas sur ses certitudes cachées. C’est cash et c’est drôle. C’est fin et épais. Chapeau pour l’excellent moment que vous offrez à vos lecteurs.
Publié le 10 Février 2018

Merci beaucoup de ce retour @palamède. Merci de me lire !

Publié le 08 Février 2018
5
Excellent ! Vous avez l’art des formules qui surprennent. Et font éclater de rire. Je crois qu’en vous lisant j’ai fait 15 ou 20 copies d’écran pour relire sans avoir les larmes qui collent… Et derrière la forme, il y a le fond qui remonte pour dire nos choses de la vie, nos questions existentielles, parfois un peu tristounes, mais souvent vraiment bien vues. Vous avez cet art de savoir dire les pensées les plus contradictoires. Et leur mettre une claque crue ne les rend que plus fortes. Bravo, pur talent.
Publié le 08 Février 2018

@lesliesely

Heu..bah.. de rien.
Merci en tout cas d'avoir lu !

Publié le 06 Février 2018
5
Merci Tony :-)
Publié le 06 Février 2018

@Esso côbôt, ravi que l'extrait vous ouvre l'appétit. N'hésitez pas à me faire un retour quand vous l'aurez lu.

Publié le 01 Février 2018
5
Seulement ce petit extrait que j'ai lu me donne déjà le plaisir de le découvrir dans son entière totalité.
Publié le 01 Février 2018