Auteur
Du 07 juin 2020
au 07 juin 2020

Quand la vocation d'écrire vient de l'enseignement...

Carole Adam raconte avec une écriture maitrisée des choses qu'on a vécues ou qu'on aurait pu vivre, des fantasmes qu'on garde généralement au fond de soi, secrètement. Elle, elle les écrit, mais cela ne l'empêche pas de raconter son parcours d'écolière zélée, de première en Français, révélation de son envie d'écrire.
Le petit Prince : en route pour une autre planèteLe petit Prince : en route pour une autre planète

Quand j’étais en primaire, j’aimais déjà la lecture, à chaque fois que la maîtresse ou les profs au collège nous donnaient un sujet de rédaction, presque à chaque fois, j’avais de bonnes notes.

Un beau jour, j’étais en CM2 notre instituteur Monsieur Vuilemet nous à fait découvrir Marcel Pagnol avec« La gloire de mon père ». Ce livre, je l’ai adoré et je l’adore encore aujourd’hui. Après cette étude, j’ai lu l’ensemble des livres de Marcel Pagnol.

Plus tard au collége j’ai découvert un autre type de roman, "le Policier" à travers Maurice Leblanc. Dés la classe de 4eme notre prof de Français, nous a proposé d’étudier le livre Arsène Lupin Gentleman-Cambrioleur, j’ai également rapidement pris goût à ce type de livres, et vous allez sûrement être étonnés mais je pense que ma vocation d’écrivain est née à ce moment là. Peu de temps après, j’ai moi même rédigé une première mini-aventure digne de Maurice LeBlanc.

Durant les vacances scolaires en 1999, j’ai eu même la joie de visiter la maison de l’auteur, et quelques mois plus tard, je visitais la maison de Marcel Pagnol. J'y sentais l'âme des auteurs.

Révélation : quelques mois après au Lycée, j’ai eu l’honneur d’avoir pour enseignantes en Français et Histoire-Géographie, les petites filles de Antoine de Saint-Exupery.
L'une d'elle, la prof de Français nous l'a révélé, le jour où nous avons commencé a étudier l’oeuvre de son grand-père "Le Petit Prince" , cela peu paraître fou et même inconcevable, même irréel, mais c‘est la pure vérité. Moi même aujourd’hui quand j’y pense avec du recul, je me dis que c’est un signe.

Ces deux profs étaient soeurs, elle avaient leurs propres méthodes d’enseignement. L'une était sévère, l'autre pas.

La prof de Français m’appréciait beaucoup, quand nous étions en cours elle jugeait mes interventions bien fondées, elle avait beaucoup d'égards pour moi, Certes elle me sanctionnait avec des notes justes, mais aujourd’hui, je la remercie car elle m’a permis de découvrir la vie sous un autre jour, comme le disait leur grand-père dans le "Petit Prince" .

Et c'est à sa petite fille que je dois de voir au-delà des choses, au-delà de moi même.

Depuis j' écris. 

 

 

Mes livres sont en ventes sur le site thebookedition

LE ROYAUME
LA LEGENDE DE DAMIEN SPENCER tome1 et 2

Publié le 19 Juin 2020

@Lamish

C'est vrai que cette rencontre fût pour moi un très bon souvenir car que se soit petites filles ou petites nièces elles m'on donner encore plus l'envie de me lancer dans l'écriture

Publié le 12 Juin 2020

@Kroussar
J'écris des roman d'aventure,

@MALZIEU,
Et pourtant ce fut ses petites filles

Publié le 11 Juin 2020

Pourtant, c'était avec égards, je peux être encore plus percutant.
/n
Et j'avais parfaitement décortiqué la tribune : Pascale DIELPHI, alias Carole Adam. La casquette à l'envers, pas de quoi en faire tout un plat.
/n
Mais, j'attends avec impatience (si, si) son ROMAN, annoncé en octobre 2019...
/n
En plus, j'ai horreur des fausses-vérités. C'est épidermique.Il est curieux que vous ne compreniez pas ma réaction. Vous n'avez peut-être jamais été confrontés aux mensonges d'États, aux mensonges des politiciens, aux mensonges des écrivains... À force, les réalités deviennent confuses, la vérité enfouie.

Publié le 10 Juin 2020

Deux échantillons des écrits sont en légende dans "Vous serez aussi intéressé par", si l'on décortique, il faut aussi lire exhaustivement...Merci de signaler les erreurs avec égards comme le fait Lamish, quand aux petites filles, je laisserai l'auteur s'expliquer ou pas :-))))

Publié le 09 Juin 2020

Depuis vous écrivez !? Oui ! Mais quoi ?
/n
"C’est deux profs étaient sœurs, elle avaient leurs propres méthodes d’enseignement. L'une était sévère, l'autre pas." BRAVO, pour l'orthographe... Deux fautes dans la même phrase, et deux autres dans la suivante.
/n
"J’ai eu l’honneur d’avoir pour enseignantes en Français et Histoire-Géographie, les petites filles de Antoine de Saint-Exupery." BRAVO, pour les fausses-vérités.
/n
Comme @MALZIEU, je connais bien cette vieille famille d'Agay. Petit village intégré à la ville de Saint-Raphaël, ayant côtoyé longtemps l'un de ses neveux, Olivier. Je peux également affirmer que Saint-Ex, même s'il épousa Consuelo Suncín Sandoval en 1931, il n'a jamais eu d'enfant.
/n
Faut quand même éviter de dire des bêtises, ce n'est pas sérieux...

Publié le 08 Juin 2020

@Carole Adam
Juste une remarque, Saint-Exupéry n'a pas eu d'enfant. Ce ne pouvait pas être les petites-filles. Je connais assez bien la famille.

Publié le 07 Juin 2020