Actualité
Le 21 juin 2021

5 conseils majeurs pour (ne pas) se faire éditer

Voilà ce que beaucoup des auteurs font. Jugeons sur pièce.

5 conseils majeurs pour se faire éditer

1 : Ne vous relisez pas.

Vous venez de terminer l’œuvre de votre vie. Vous y avez passé le temps nécessaire, avez donné le meilleur de vous-même alors à quoi bon se relire ? Ce que vous avez écrit frise le génie alors pourquoi chercher à le modifier ? Les fautes d’orthographe feront de vous cet auteur qui fait fi des règles désuètes ordonnées par des académiciens séniles, les fautes de frappe rajouteront un peu de fantaisie tant appréciée par les éditeurs. Vous êtes bien au-dessus de la grammaire et de la conjugaison. Vous êtes un rebelle de la littérature, un pirate de la syntaxe. On parlera de vous dans les siècles à venir comme celui qui à changé la façon d’écrire. N’oubliez pas que votre rôle est d’inonder le monde de votre prose magistrale, pas de savoir où se trouve le C.O.D dans une phrase. D’ailleurs, la notion de C.O.D est très surfaite.

 

2 : Faites lire votre livre à votre famille

Un avis sur ce que vous avez écrit peut être bénéfique, c’est pour ça qu’il faut choisir avec soin ses bêta lecteurs. Iriez-vous demander son avis sur votre façon de vous habiller à un parfait inconnu ? Non bien sûr. Il est inutile de chercher à faire lire votre roman à d’autres personnes que celles en qui vous avez une totale confiance. Un collègue qui vous doit de l’argent par exemple, vos enfants à l’approche de leurs anniversaires, votre mère qui soupire encore d’émotion à la vue de vos peintures sur des boites de chaussures datant de la maternelle, un ami dont vous connaissez les secrets adultérins et  la jalousie excessive de sa femme. Un indice pour savoir si vous avez fait le bon choix de lecteur ? C’est simple. Toutes remarques négatives, à quelques degrés que ça soit de sa part montrera que vous vous êtes fourvoyé. Un bon lecteur est celui qui saura reconnaitre votre talent.  

3 : harcelez les éditeurs.

On le sait tous, les éditeurs sont des êtres insensibles au génie ( la preuve, sinon vous auriez déjà été édité.) Frileux,  paresseux et autocentrés, ils ne prennent pas la peine d’ouvrir les manuscrits reçus. Seuls ceux recommandés par de prestigieux auteurs ( souvent des journalistes ou des hommes politiques), ou ceux accompagnés d’un bakchich trouvent grâce à leurs yeux. Il parait même qu’on a pu en voir, certains soirs de pleine lune, boire le sang de vierges, nus et drogués. N’ayez donc aucun scrupule. À peine votre manuscrit envoyé, appelez-les pour savoir ce qu’ils en pensent. N’hésitez pas à leur téléphoner, quinze, vingt, trente fois par jour. Avoir le numéro de téléphone de leur domicile peut être un plus. Inonder leurs boites mails de courrier. Avec un simple copier/coller, vous êtes en mesure d’envoyer une trentaine de mails par minute. Alterner le chaud et le froid, faite leur cadeau d’un petit cercueil dans lequel vous aurez glissé une balle de 44 magnum ou au contraire offrez leur des chocolats ou du parfum pour leur épouse. Si vous arrivez à les joindre avant que la police ne vienne sonner chez vous, n’oubliez pas de leur expliquer par exemple la symbolique profondément Nietzchienne qui ressort de la page 42 , lorsque votre héros cueille une marguerite, ainsi que les nombreux avantages qu’ils tireront d’un auteur tel que vous dans leur maison d’édition.

 

4 : Sur protégez votre livre.

Le monde de la littérature est sans pitié, vous le savez. Nombreux sont les sans talent avides de gloire indue, prêt à tout pour vous voler votre œuvre. C’est pourquoi n’hésitez pas à surprotéger votre manuscrit avant de l’envoyer. Commencez par vous l’envoyer en recommandé par la poste et par mail pour avoir une preuve d’antériorité. Enregistrez-le à la S.G.D.L, à la SACEM, la SPEDIDAM, ainsi qu’à n’importe quelle autre société de protection. Accompagné d’un garde du corps, déposez en une copie chez un notaire et une autre chez un huissier. Au préalable déposez-y quelques gouttes de votre sang afin qu’en cas de litige, on puisse certifier que c’est bien le votre grâce à votre A.D.N. Enfin, mettez une copie dans un sac hermétique que vous glisserez au fond d’un coffre fort doté d’une balise GPS.  Coffrez le coffre d’une chape de béton et jetez le tout au milieu de l’océan.

Pour plus de sureté, ne l’envoyez même pas aux éditeurs. Après tout, c’est eux qui vont s’enrichir sur votre dos alors c’est à eux de venir vers vous.

 

 5 Comportez-vous comme un écrivain.

D’ici peu votre vie va basculer de l’anonymat le plus complet à la sur exposition médiatique. Attendez-vous a ce que votre téléphone sonne sans arrêt, notamment pour vous annoncer que vous avez reçu le prix Nobel de littérature. Il faut vous y préparer. Commencez par demander autour de vous qu’on vous vouvoie. Cela s’applique bien entendu à tout le monde, amis, famille, collègues, patron, etc. Bientôt vous serez riche et célèbre alors autant habituer vos connaissances à vous montrer le respect qui vous est dû. Lorsque vous parlez, même s’il s’agit de commenter le  résultat d’un match de foot ou d’organiser une  liste de course à faire, prenez le ton énigmatique et profond de celui qui en sait bien plus qu’il ne le dit. Pensif, plongé sans cesse dans les méandres de la création, ne répondez aux questions que l’on vous pose qu’après qu’on les ait répétés trois ou quatre fois. Parlez souvent et à tout le monde de votre œuvre, vantez-en la magnificence, le génie créatif, expliquez en quoi votre prose est inégalable.  Devant votre miroir, entrainez-vous à prendre la pose de l’auteur revenu de tout et préparez des réponses alambiquées aux questions les plus  simples que les journalistes de toutes nationalités ne manqueront pas de vous poser.  Feignez la modestie, soyez insensible à la flatterie même si vous le savez, à votre encontre, ce n’est pas de la flatterie mais une simple et évidente constatation de votre supériorité.  Utilisez un vocabulaire riche et abscons, inventez des mots aux accents anciens et des citations latine. Dites-vous que même si vous ne comprenez pas ce que vous dites, votre interlocuteur non plus et qu’il sera trop mal a l’aise pour avouer son inculture. 

 

Si avec tous ces conseils ca vous n’arrivez pas à vous faire éditer….J’comprends pas.

Stéphane Lavaud

31 CommentairesAjouter un commentaire

@Al. O'Wolf

Merci.
j'espere juste que vous ne vous etes pas fait trop mal en étant renversé:)

Publié le 18 Juillet 2021

@blanchet Rachid

comment n'y ai je pas pensé avant à ce 6 ieme conseil...?

Publié le 18 Juillet 2021

Vos conseils sont renversants !

Publié le 17 Juillet 2021

@stephane lavaud
Votre article est drôle.
J'aurais envie d'ajouter ceci :
6. Surtout ne lisez pas !
Surtout ne lisez pas, et encore moins des classiques. Vous pourriez être influencé, votre génie unique pourrait être contaminé, votre authenticité à jamais perturbée : imaginez que vous vous mettiez soudain à écrire comme Camus, ou Flaubert, ou pire : Balzac ! Un président l’a bien dit : nul besoin de lire La princesse de Clèves pour réussir dans la vie et en littérature. D’ailleurs, l’auteure de ce livre ennuyeux, qui a fondé des Galeries célèbres, écrivait très mal. Surtout restez inculte. La culture littéraire est longue à acquérir, elle vous ferait perdre du temps. D’ailleurs, quel rapport entre les livres lus et le fait d’écrire ? La création est une activité spontanée, ex nihilo, qui part de soi, fait table rase de la littérature antérieure. Vous êtes un novateur, vous sortez des sentiers battus. À quoi sert de savoir ce qu’on a écrit avant vous ? Non, décidément, la lecture est caduque. D’ailleurs, plus personne ne lit… même pas vos livres. Le lectorat vous fuit ? C’est normal. Le lectorat applique à la lettre ce sixième conseil.

Publié le 17 Juillet 2021

C'est un article très drôle et qui pointe bien le délire habituel des jeunes auteurs.
Mais, à quoi bon chercher à se faire éditer par les grands éditeurs, qui confessent, honnêtement, qu'ils ne peuvent plus "absorber" les manuscrits ?
L'auto-édition me semble largement suffisante !

Nota bene : tous les milieux connaissent ce travers cf l'équipe de France, avant le match avec la Suisse !

Nota bene bis : cela ne vous dispense pas de lire la nouvelle "géniale" proposée par un nouvel auteur majeur de Monbestseller.
https://www.monbestseller.com/manuscrit/14999-harcelement

Publié le 02 Juillet 2021

@Eglantine NALGE
Bonne nouvelle pour vous, en suivant scrupuleusement ces conseils, vous pouvez être sûre qu'aucun éditeur ne vous courra après.

Publié le 29 Juin 2021

J'ai adoré ! J'écris pour mon plaisir mais comme je ne suis vraiment pas sûre que ce soit pour le plaisir des autres, je ne cours pas les éditeurs et ils ne me courent pas après :-), qu'importe...maintenant que j'ai pris note de vos bons conseils, je vais continuer à écrire !!!!

Publié le 29 Juin 2021

@Septentrion
Ecrire est une chose sérieuse, mais ce n'est pas une raison pour se prendre au sérieux en tant qu'écrivain.

Publié le 28 Juin 2021

Enfin de bons conseils sensés !
Bravo pour cet article plein d humour.

Publié le 27 Juin 2021

@GCavion
merci à vous d'avoir laissé un commentaire.

Publié le 26 Juin 2021

Merci pour ces conseils que je vais m'empresser d'appliquer, et ce bon moment de détente !

Publié le 25 Juin 2021

@Kailijinn
pas bête comme idée....

Publié le 23 Juin 2021

Bonjour @stephane lavaud

et merci pour ces conseils avisés!

Il me semble cependant que vous oubliez un conseil majeur:

6 - Prenez un livre qui a déjà été publié, copiez-le, changez le titre et le nom de l'auteur et envoyez-le à un éditeur.
Ou encore:
6 - Prenez un auteur compétent et pas connu, payez-le une misère pour écrire quelque chose et mettez votre nom sur la couverture (cela marche encore mieux si vous avez fait de la téléréalité ou si vous êtes "influenceur").

Publié le 23 Juin 2021

@LadyAutrice1800
Oui, pourquoi pas, chez un éditeur qui a envie de faire un dépôt de bilan.

Publié le 21 Juin 2021

@stephane lavaud Tout à fait ça !!! Vous devriez en faire un ouvrage... qui serait sans doute édité ! ;-)

Publié le 21 Juin 2021

@philippe ribagnac
Tout ça est très marrant. Il y a encore plus efficace que de gifler Macron, demandez à cette adorable Mila qui est chez Grasset maintenant. Seul problème après : prix de blindage des fermetures de sa maison

Publié le 20 Juin 2021

@Philippe RIBAGNAC
ça peut marcher, en effet....

Publié le 20 Juin 2021

@Didicof

merci pour votre commentaire.

Publié le 20 Juin 2021

@stephane lavaud
Un sixième conseil (peut-être plus efficace ?) :
gifler Macron, puis écrire un livre là-dessus...

Publié le 20 Juin 2021

Stéphane lavaud. C'est simplement merveilleux de lire votre publication.

Publié le 20 Juin 2021

@LE JEUNE
vous êtes bien avisé.

Publié le 19 Juin 2021

@Marie Peterburger
Et moi j'adore, j'adore, j'adore votre commentaire.

Publié le 19 Juin 2021

@Joseph Victor Marclair

peut-etre étiez vous sur la route, toute la sainte journée?

Publié le 19 Juin 2021

@Marina Leridon
j'ai des années d'experience dans la non publication, donc vous pouvez me croire sur parole

Publié le 19 Juin 2021

le C.O.D ? Heu c'est quoi ce truc ?
Une armoire de la renaissance ou une boisson énergétique ?
Il va sans dire que je vais donc continuer à suivre ses merveilleux conseils afin de rester un illustre inconnu.
Pas envie de me prendre une baffe en plein public !

Publié le 19 Juin 2021

@ stephane lavaud J'ADORE, j'adore, j'adore vos conseils.

Publié le 18 Juin 2021

Tellement vrai ! Je vais m'empresser d'appliquer vos conseils :) Merci, comme on dit : ça va sans dire mais ça va mieux en le disant. Bon, même si là il faut décoder...

Publié le 16 Juin 2021

@Yannick A. R. FRADIN

ca fait 20 ans que j'applique ces conseils a la lettre, et ça marche très bien. La preuve, je n'ai jamais été édité :)

Publié le 16 Juin 2021

@Michel CANAL
"Puisse cet article éclairer les auteurs débutants... sans briser leurs rêves."

oui, et pas seulement eux....

Publié le 16 Juin 2021

@Stéphane Lavaud, sans doute était-il utile de le rappeler !
C’est l’avantage de cette plateforme d’éviter d’avoir la grosse tête... pour le moins quand on y est depuis un certain temps, celui d’avoir "appris".
Puisse cet article éclairer les auteurs débutants... sans briser leurs rêves.

Publié le 16 Juin 2021

Mdr ben moi j'comprends pas non plus, et c'est valable aussi pour l'auto-édition :p

Publié le 14 Juin 2021