Interview
Le 06 sep 2021

Sublimatorium, Sélection d’août du Prix Concours monBestSeller

Mohamed Rezkallah a souvent flirté avec la Sélection du Prix Concours monBestSeller avec ses précédents romans. Son dernier roman, Sublimatorium, le plus abouti dit-il, est Sélection d’août.
Mohamed Rezkallah sur monBestSellerMohamed Rezkallah
Question: 

Mohamed Rezkallah, vous avez souvent fait la une de monBestSeller dans le cadre des mises en avant "Livre le +" avec vos précédents ouvrages. Qu’aimeriez-vous dire à ceux qui vous connaissent pour les inciter à découvrir votre nouveau livre ?

 

Réponse: 

Mohamed Rezkallah. Je dirais que j'ai beaucoup évolué au fil des années, roman après roman. J'ai pris de longues pauses, pris le temps de vivre. Je pensais ne plus écrire, pour être honnête, avant d'entamer la rédaction de “Sublimatorium”. C'est le travail d'un esprit mûr, qui a traversé beaucoup d'épreuves, et pour lequel écrire était une réelle nécessité, un besoin, un instinct de survie plutôt qu'un plaisir, comme par le passé. Le besoin de partager avec le monde sur un sujet qui concerne tout un chacun.

 

Question: 

Et à ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

 

Réponse: 

Faites confiance à monBestSeller ; si vous lisez ces lignes, ce n'est pas un hasard. Foncez tête baissée et profitez du voyage. Vous pouvez vous faire une idée avec le résumé, ou les commentaires des lecteurs qui sont un gage de qualité sans équivoque.

 

Question: 

Vos premiers lecteurs sont frappés par le monde que vous décrivez :

– "J’ai aimé ces fulgurantes observations que vous avez de votre monde."

– "Roman allégorique, symbolique, qui évoque l’échec de tout système."

– "Je sors de la lecture comme d'une essoreuse. C'est sublime, aussi touchant que dérangeant, une œuvre bicéphale, humaine et inhumaine."

– "Les arbitrages de vie nous déterminent. Et ce qui fait la force de ce roman c’est la transposition de ces enjeux dans un monde enragé, absolu."

– "J'ai l'impression que l'on vient de me retirer le cerveau pour le remplacer pas un nuage tout doux et je plane encore depuis."

– "Une œuvre ambitieuse et profonde, humaine, philosophique, palpitante, jouissive."

Qu’en diriez-vous si vous deviez en parler en quelques mots ?

 

Réponse: 

C'est une œuvre profondément humaine. Qui traite d'un sujet universel, vu par le prisme de ma sensibilité, de ma folie, de mon amour de la vie et de ma plume.

Sublimatorium, c'est le travail d'un esprit mûr, qui a traversé beaucoup d'épreuves.

 

Sublimatorium de Mohamed Rezkallah
Question: 

Votre roman, c’est un des fantasmes ultimes que l’on peut avoir, comme celui de rester en contact avec les disparus, ou celui de choisir le moment de sa mort… Passer par une allégorie rend le sujet plus perceptible ?

 

Réponse: 

Je le pense, oui. La mort est un sujet extrêmement délicat à traiter. Elle est au centre de nos vies, à chaque battement de nos cœurs. Un matériau explosif à manier avec précautions. La fiction permet de la retourner dans tous les sens, de la pousser dans ses derniers retranchements, de la concevoir autrement.

 

Question: 

L’amour passe par la vie mais aussi par le don de la vie (selon la logique de votre fiction). Comment résolvez-vous cette équation ou laissez-vous les lecteurs la résoudre ?

 

Réponse: 

La vie comme preuve d'amour sans la mort, c'est la mort réelle. C'est la mort dans l'éternité.

 

Question: 

Opposez-vous "une vie longue" à un manque "d intensité de vie et d’amour", puisqu’à fortiori dans votre roman, donner du temps de sa vie, c’est aimer ?

 

Réponse: 

Pour certains, dans le cadre du roman, la vie est longue, sans fin et secure, alors ils ne risquent rien ; ils peuvent tout expérimenter jusqu'à l'écœurement ; sauf que toute preuve d'amour sans danger n'a aucune valeur. Pour d'autres, c’est différent. Ils vivent comme vous et moi ; leur vie est courte mais intense, douloureuse, violente, pleine, satisfaisante.

 

Question: 

Dans une interview, vous dîtes que l’antidote du monde dans lequel nous vivons, c’est d’avoir une attitude "aimons nous les uns les autres". Y arrivez-vous dans votre vie ?

Réponse: 

J’essaie de ne pas polariser les choses. La compétition, la dualité font partie de nos vies. On sera tantôt victime, tantôt bourreau. Si je perds, c'est pour apprendre et réussir ; si je gagne, c'est pour faire évoluer mon prochain. Avec ce principe en tête, je peux embrasser ce qui est, ce qui vient avec sérénité.

C'est la résistance, la friction, la polarité, qui donnent vie à une histoire, aux personnages.

 

Question: 

Et diriez-vous qu’au delà de la violence que vous décrivez dans vos différents romans, c’est une constante de votre œuvre ?

 

Réponse: 

Evidemment, mes personnages ne sont pas aussi zen. C'est justement la résistance, la friction, la polarité, qui donnent vie à une histoire, aux personnages. Ils vivent une initiation pour enfin s'ajuster à la réalité.

 

 

Question: 

Vous êtes un auteur très prolifique. Si vous deviez choisir un seul de vos romans pour vivre sur une île, lequel serait-il ?

Réponse: 

Sublimatorium. Il exprime l'homme que je suis devenu et le chemin que j'ai dû parcourir pour m'accepter et me réconcilier avec la vie.

J'ai mis mes tripes dans ce roman

 

Question: 

Le mCL de monBestSeller sélectionne un livre chaque mois qui est ainsi nominé au Prix Concours de l’Auteur Indépendant que nous organisons chaque année. Depuis sa création, 20 auteurs ont ainsi été repérés par les éditeurs membres du jury et édités. Si vous deviez défendre votre livre devant un jury d’éditeurs, que leur diriez-vous en quelques lignes ?

 

Réponse: 

J'ai mis mes tripes dans ce roman. C'est une œuvre divertissante ; rien de pompeux, de compliqué ; c'est fluide, ça se lit facilement ; un page-turner efficace mais profond, en ce qui concerne le sujet.

 

Merci @Silas, bravo à toi aussi, toi-même tu sais qu'on vient de loin ;)
@Delphine ROBIN Merci, et bravo pour votre mise en avant en vous souhaitant d'aller encore une fois jusqu'au bout et rafler la mise :)

Publié le 01 Octobre 2021

Félicitations à vous, c'est un beau sujet que vous traitez.

Publié le 30 Septembre 2021

Félicitations, Mo... Je te souhaite le meilleur. ..

Publié le 29 Septembre 2021

Merci à tous

Publié le 15 Septembre 2021

Bien joué! Ce roman fou et si humain mérite de rencontrer son éditeur pour prendre son envol.

Publié le 07 Septembre 2021

Bravo, en vous souhaitant le meilleur et encore plus.

Publié le 07 Septembre 2021

Félicitations c'est mérité.

Publié le 07 Septembre 2021

@Lamish, je te dois tellement...Merci du fond du coeur. Et merci à @monbestseller pour cette chance d'aller plus loin dans cette aventure littéraire.

Publié le 06 Septembre 2021