Actualité
Le 05 aoû 2018

monBestSeller : Promotion des Livres et gratuité

Comprendre le concept monBestSellerComprendre le concept monBestSeller

monBestSeller.com est un site Internet communautaire pour la diffusion et le partage d’œuvres écrites.
monBestSeller.com permet aux auteurs de faire découvrir gratuitement leur ouvrage et leur talent aux professionnels et aux lecteurs internautes, de partager leurs passions, et de découvrir les ouvrages de leurs pairs.

Notre ambition : la diffusion et la promotion des auteurs indépendants, ainsi que la création d'une communauté. 

>> Parce que nous pensons que la meilleure chance pour les auteurs inconnus d’être découverts et lus, c’est l’accès gratuit et en ligne de leurs œuvres, monBestSeller.com permet aux auteurs déjà auto édités de mettre en ligne tout ou un extrait de leur livre, et de signaler leur livre en vente sur les plateformes libraires.

>> Parce que nous pensons qu’une communauté se construit tous ensemble, parce que nous voulons donner un maximum d’espaces d’expression à nos membres, nous leur proposons de participer à la vie éditoriale de notre site.

>> Parce que nous pensons que de vrais talents sont à découvrir parmi les auteurs indépendants, nous avons crée un Prix Littéraire : chaque mois, un livre est sélectionné, à la fin de chaque année un ou plusieurs livres sont élus, voir même reçoivent une offre d’édition.

monBestSeller est gratuit, pour les lecteurs comme pour les auteurs, et nous y tenons. Pour que tous aient accès à la lecture et à l’écriture

Cependant nous ne sommes pas de purs philantropes.
C’est pourquoi pour financer notre site, nous avons mis en place pour les  auteurs des services ciblés :

- Des Packs de visibilité et de promotion sur notre site et sur des sites partenaires.
- Une interface en Premium : si un auteur veut publier plusieurs livres à partir d'un même compte, nous lui proposons sur abonnement le Packs Prem’s qui est un blog personnalisé de mise en avant de toutes les informations de l’auteur et ses livres.
- Des services de distribution en partenariat.
- Des services personnalisés et qualitatifs : de correction, de mise en page, de diagnostique éditorial, de mise en avant via des interviews publiés sur le site.

et dans l’attente de voir votre livre en ligne sur monBestSeller, nous vous souhaitons le meilleur des succès dans vos démarches d’auteur.

 

Ps : Vous retrouverez toutes les informations concernant notre site dans l’article de présentation, et toutes les dispositions dans nos rubriques « qui sommes-nous », les FAQ, « Comment ça marche » , CGU  en bas à droite de la page d’accueil.

13 CommentairesAjouter un commentaire

@anne-laure.julien Bonjour, create space qui me permettait d'acheter mes livres en flux tendu m'a séduit pour me relire en papier et aussi les offrir. Ensuite, sans trop réfléchir, j'ai mis le doigt dans amazon qui m'a broyé. Il me demande encore les liens et les copies d'écran de ses librairies qui me vendent encore. Il me prend pour une bille. Il suffit de chercher avec tous les google pour les trouver. Surtout us. (nettoyer les caches et les historiques en profondeur à chaque fois: ccleaner pro, glary utilities pro...Je les passe les uns derrière les autres après chaque site visité. ).

Publié le 12 Août 2018

Pour ma part, j'ai découvert mBS en farfouillant sur internet (y en a qui surfent, moi, je farfouille, chacun son style...). J'avais entrouvert la porte d'Amazon que j'avais vite refermée : c'était opaque et compliqué, peut-être séduisant mais pas rassurant. Sur mBS, tout était simple et clair. Je pouvais proposer mon texte à d'éventuels lecteurs gratuitement et en intégralité. J'ai eu la chance de passer quelques semaines dans le best of. Pour garder une certaine visibilité, je me suis offert un pack audience de temps en temps. En 15 mois, un peu plus de 6000 lecteurs ont "feuilleté" mon roman, ça ne m'a rien rapporté d'autre que le plaisir de recevoir quelques commentaires mais c'est déjà ça, surtout pour quelqu'un qui ne pratique pas les réseaux dits sociaux. Une mise en bibliothèque illumine ma journée et un commentaire, c'est du bonheur pour la semaine! C'est pour moi bien plus important que les quelques royalties que nous font miroiter Amazon et quelques autres pseudo-éditeurs en ligne.

Publié le 11 Août 2018

@lamish, j'ai toujours dit, et ce depuis le début de ma prèsence, que mbs pourrait nous vendre en flux tendu sans l'aide de personne. Il aurait notre appui. Il faut se méfier toujours du gratuit. L'avocat d'amazon m'a même demandé si je connaissais les clients qui m'avaient achété. Comment le puis-je? Par contre quand je lui ai envoyé les pages de commentaires d'achats, pas de réponse. Les éditeurs, c'est aussi un peu la même salade. Je crois me souvenir que Jack London s'en plaignait déjà dans Martin Eden. Suicidé pour avoir voulu écrire Le bureau des assassins. Qui curieusement a été réécrit ces dernières annèes , évidement édulcoré, mais vendu par les éditeurs, tous comme les soit disant bouquins trouvés dans les tiroirs des grands auteurs morts depuis dix lustres. Pas belle l'arnaque. .

Publié le 09 Août 2018

@lamish Le pire c'est l'auto censure, les autruches, l'égo, les peureux. J'ai essayé de motiver des amis auteurs avec une tonne de preuves sur mon site, des sites et des sites de librairies pirates qui me vendaient et me vendent encore. (Effaçèes pour un temps) Cherchez donc sur abebook mon livre blatnoï... Ils le vendent même en papier. Mes amis me répondent, si on se plaint sur amazon il ne nous publiera plus. Je préfére ne pas être publié que d'être piraté pour de l'argent. Je n'ai même pas attaqué tous les sites ou je suis en téléchargements gratuits. Je vais m'occuper d'abebook trés bientôt. Racheter des cartes de téléphones anonymes pour commenter partout ou il sera comme je l'ai déjà fait sur les réseaux de la Fnac aussi. (oubliez l'anonyme en france).

Publié le 08 Août 2018

@Letellier Patrick, une vie bien remplie, et vécue avec passion comme la vôtre, est un gage de sérénité en fin de vie. Le tour d'horizon, lorsqu'il est objectif, fait parfois ressortir quelques loupés ou regrets, mais comment pourrait-il en être autrement ? Je sais que vous ne faites pas partie de ceux qui ont critiqué et critiquent encore MBS, et de toute évidence, l'argent n'a pas été une priorité dans votre vie. Je comprends que ce ne soit pas le manque à gagner qui vous a dégoûté d'Amazon, mais bien sa façon d'agir en rouleau compresseur intouchable. Je m'y sens moi-même très perdue. Bonne journée et bonne pêche. Amicalement. Michèle

Publié le 08 Août 2018

Voici l'une des nombreuses réponses d'amazon après mes réclamations: Votre requête Amazon KDP
Shopping
• Kindle Direct Publishing

• jul 5 à 6h12 PM
À
• ici mon mail....
Corps du message
Bonjour ,

Je comprends la frustration que peut causer cette situation.

Si vous avez constaté que votre ouvrage est disponible à la vente sur un site Web non autorisé, nous vous suggérons de contacter directement le site en question pour faire état de vos droits et demander le retrait du contenu.

Par-contre, votre livre broché<< Le ciel en enfer>> en vente sur le site internet d'Amazon est celui que vous avez publié via la plateforme CreateSpace qui est un affilié d'Amazon ( Plateforme d'auto publication des livres brochés) .

Si votre livre est disponible via les canaux de vente Amazon, des vendeurs tiers ayant acheté votre livre (des revendeurs de livres ou d’autres types de détaillants) peuvent le proposer sur Amazon ou via d’autres points de vente.

Amazon n’est pas directement affilié à ces vendeurs et ne peut contrôler certains aspects de leur offre de produits sur Amazon, notamment le prix, l’expédition, l’état du produit et les modalités de livraison. Nous vous versons des redevances pour chaque exemplaire que nous vendons directement, ce qui inclut les ventes réalisées auprès des vendeurs tiers. En revanche, nous n’intervenons pas dans les transactions postérieures.

Cette information est applicable pour tout livre broché publié sur KDP et sur CreateSpace. Bien que Kindle Direct Publishing (KDP) et CreateSpace soient toutes deux des filiales d’Amazon, et que KDP apporte son aide aux auteurs qui souhaitent publier ou convertir des livres papier au format Kindle, la plateforme CreateSpace fonctionne de manière indépendante. Pour plus d'information concernant votre livre broché, je vous invite alors à contacté la plateforme CreateSpace directement via leur service clientèle .

Pour ce faire, connectez-vous au site https://www.createspace.com/ et cliquez sur le lien Contact Us (Contactez-nous) figurant au bas de la page.

Noter que l'assistance chez CreateSpace n'est offert qu'en anglais.

Merci d'avoir contacté Amazon KDP.

Cordialement,

Esther N.
Kindle Direct Publishing
http://kdp.amazon.fr
=============================

---- Message d'origine : ----

Bonjour, suite à votre message voici ce que me répond book and music, ces 116.539 ventes à 19,32 € l'on bien été par vous. J'ai contacté le service juridique d'amazon et j'ai un cabinet d'avocats internationaux hollandais pour me défendre. Mais mieux vaudrait un bon compromis qu'un mauvais procés. J'ai copié toutes les pages html ou vendait tous ces libraires sans mon autorisation, create Space ou non, je suis l'unique propriétaire, il n'y a que moi qui puisse vendre via amazon. Cordialement Patrick Letellier. Les avocats sont trés interessés, beaucoup d'argent en jeux!

Publié le 08 Août 2018

@lamish Bonjour Michèle, non je ne gère pas mbs comme un site mercantile, pour preuve longtemps j'ai été ici en téléchargements gratuits et complets et non en extraits avec un lien de vente amazon, donc mercantile, ce que propose mbs dans ses publicités. A l'époque je passais beaucoup de temps sur mbs, au détriment de ma vie privée puisque j’utilise un wifi plus que lent, scotché devant l’écran parfois plus d’une heure à recommencer ce qui ne passe pas. Le ciel en enfer faisait dans les mille pages. Il a fait pleurer ma mère, alors j’ai grave coupé pour le mettre en ligne, pas facile. J’ai écrit Le Ciel en enfer pour moi et que pour moi. J’ai commencé en 1973 sans jamais chercher d’éditeur. Je suis venu sur mbs et découvert ensuite create space et amazon par hasard, je me suis dit pourquoi pas. Quand j’ai eu la preuve qu’amazon ne me payait pas, j’ai pensé pourquoi ne pas mettre alors mes livres gratuitement sur mbs pour en faire profiter les lecteurs auteurs, mais aussi les prévenir. Désormais je devrais être en vente nulle part. Et cependant… A l’intérieur, je fais une demande de don de 2 €, moins qu’amazon, pas une obligation, non pas pour gagner de l’argent mais pour voir et faire une comparaison avec amazon. Je suis en retraite, j’ai tout ce qu’il me faut, je n’ai besoin de rien. Je n’écris plus. J’ai repris la fabrication des bateaux en bouteille comme vous le savez. Sur environ cinquante j’en ai vendu 3 à très bas prix. (ex : le Sagres, 300 h de travail vendu 140 €, à peu près le même 70 €). J’ai offert tous les autres aux enfants de mes amis marins. Dans l'article de journal que je vous ai envoyé, il est question que je monte une école pour les enfants, là aussi gratuitement. Si j'avais été mercantile dans ma vie, utilisé mes relations internationales, je serais très riche. Mais bon, j'ai vécu ma vie, une vraie vie bien remplie. A l'aube de mourir, je ne me dirais pas si j'avais su, ou si, sur des détails. Une femme manquée par exemple avec laquelle j'aurais pu. J'y pense parfois.Là aussi, j'ai été plus que servi. Très amicalement. Patrick

Publié le 08 Août 2018

Intéressant et utile, votre petit mot. Ce qui semble évident pour certains, ne l'est pas du tout pour d'autres. Pourtant, avec un peu d'empathie, il est facile de comprendre l'impossibilité de faire vivre un site comme le vôtre sans quelque rétribution. A mes yeux, comme à ceux de certains autres auteurs de cette plateforme, il est injuste de conclure que la littérature n'est pas votre passion, que vous gérez MBS dans un esprit purement mercantile. Ce sont des abstractions auxquelles il était nécessaire de répondre. Voilà qui est fait, et bien fait ;). Amicalement. Michèle

Publié le 07 Août 2018

Bonjour @Letellier Patrick. Il y a une partie de ce que vous nous dites qui reste du chinois pour moi. Cependant, rien ne vaut la pratique de ces mastodontes que sont Amazon et compagnie pour savoir que l’on pèse peu devant eux. Même les États ont reculé. Ils peinent à leur faire payer des impôts sur le sol où ils prospèrent.
C’est à Manu de régler tout cela. Il a bien un ou deux sbires qui traînent leurs oreilles sur mBS et ailleurs… Ils doivent bien connaître la situation ! Il doit bien avoir un ministre des finances, un ministre de l’industrie et un ministre de la culture qui se préoccupent de ces sujets ! Et un premier pour les chapeauter.
Pour @monBestSeller, le rappel que rien n’est véritablement gratuit en ce bas monde est important. Lorsque j’ai commencé ma carrière de maquettiste dans la presse, j’ai travaillé 6 ans dans la presse gratuite (années 90). Un jour, un annonceur possible est venu et a été étonné que le pavé de pub qu’il passait dans nos colonnes était payant. Eh oui ! Payant pour les annonceurs, gratuit pour les lecteurs. Il croyait pouvoir publier à l’œil ! Un autre nous avait dit : « vous ne devriez nous faire payer que si la pub a des retombées. » En quelque sorte, satisfait ou remboursé. S’ils avaient su combien il en coutait de tirer chaque semaine 40 000 exemplaires d’un journal… combien il coûtait de le faire distribuer… combien coûtaient les salaires des maquettistes, journalistes commerciaux et autres !
Au pays de OUI-OUI, tout est gratuit, au pays des taxes, retaxes et dix de der, non !
Cordialement

Publié le 07 Août 2018

J'ai vu quelque part ici Braban CIA et Cagliostro et les francs maçons. Il faut lire gangser sur les armées secrètes de l'Otan, ce n'est pas triste ( Un professeur Suisse) MK ultra aussi de Lebreton (1200 pages d'horreurs) ou comment ils fabriquent des psychopathes pour tirer dans les foules, assassinés ensuite, et Cagliostro et les franc maçons. je connais le bonhomme et l'histoire. Les auteurs? Le premier ne sera jamais édité. Le second, s'il en fait l'apologie oui, sinon, dans un charnier.

Publié le 07 Août 2018

J'ai dû ennuyer grave la fnac pour qu'elle me retire en l'attaquant tous les jours sur fesses de boucs. Ou me téléchargeait-elle? Pas les reins assez solides pour attaquer ces multinationales. Elles me baladent, me racontent des âneries. J'ai été plusieurs fois en communications avec leur avocat, via un interprète, communications à trois. Certains de mes livres sont même encore vendus le triple du prix que j'ai défini. Ailleurs à peu près le même, mais amazon me dit que se sont des livres d'occasion. Il augmente les prix, il les réduit ailleurs pour justifier vendre de l'occasion. Pas belle l'histoire. Je vais mettre un ou deux mails réponses d'amazon en preuve. Impossible de traficoter les mails. (je ne peux pas en ce moment, je suis sur un autre de mes ordis, pas accès à mes copies). En vérité, ils récupèrent tous les auteurs, mauvais ou très bons, qui ne seront jamais édités. Les explications sont dans mes livres. Je n'ai plus de compte amazon, pas même celui client et toujours vendus. Si vous cherchez la vente de vos livres par pays, c'est effarant. (je vais mettre des liens sur mon blog, les auteurs n'auront qu'à changer le code du livre pour trouver leurs compteurs de ventes et commentaires); Je les ai presque tous fait, avec tous les google possible. Le ciel en enfer a été vendu à des milliers d'exemplaire, je suis en dessous de la vérité. Su un site: 117.000, sur un autre: 4800, etc. Seul un site anglais m'a répondu honnêtement en précisant qu'il me vendait en s’approvisionnant légalement sur amazon mais que c'était à amazon de me payer. Amazon lui a coupé le lien. Au fur et à mesure que je donnais des liens en preuve a amazon, pas avant de les avoir copiés, etc. Les librairies disparaissaient ou coupaient les liens, comme la librairie de Rennes qui m'a vendu à la tonne. Évident, sise en Amérique. La librairie du Château, même gamelle. Je peux même prouver que c'est la même. J'ai aussi récupéré toutes les raisons sociales. Je pourrais faire une page commerciale sur mon blog, mais bof! J'ai aussi passé 3 heures a étudier tout ça avec un ami avocat international qui possède une grosse étude en Hollande. Nous avons abandonné. Oui, j'ai perçu des 20 € mensuels, peu ou prou. Je me suis même acheté plusieurs fois sur la librairie de Rennes et celle du château, sans rien percevoir sur mes achats plein pot. Amazon m'a répondu que dés l'instant ou je n'achetais pas sur amazon, je ne percevais rien. Superbe! Oui mais, Rennes et le Château vendent sur les pages amazon et dés que je cliquais sur les compteurs j'étais toujours sur amazon, pour les commentaires aussi.

Publié le 07 Août 2018

@Letellier Patrick
Merci de ce commentaire intéressant Patrick. Je m'en vais de ce pas le soumettre à Amazon qui,démarche tous les sites pour vendre par leur intermédiaire . Je vous en explique le principe, ils encaissent et reversent après aux auteurs et enfin aux sites intermédiaires . 5 à 10 %..

Publié le 07 Août 2018

Monbetseller est une excellente plateforme de promotion. Cela dit, je sais par expérience que les librairies d'amazon, kobo, la fnac, etc... nous vendent, mais ne nous paient pas. Réponse de l'avocat d'amazon: nous ne sommes pas responsables des librairies qui vous vendent via amazon. Ah bon? Ou donc me téléchargent-elles? Et pourquoi me vendent-elles sur amazon et consorts? Create space, même salade. J'ai des centaines de liens, des centaines de copies de pages et d'écran avec les compteurs des ventes et les commentaires qui le prouvent. Je reste donc en téléchargements complets et gratuits ici. J'ai précisé à l'intérieur, que pour ceux qui le veulent, un don de 2 €, via le bouton paypal, au nom de pierre lembrun sur mon blog, me ferait plaisir. Le ciel en enfer a déjà reçu ici le premier prix à Paris par monbetseller. (Retiré environ deux ans de mbs, et remis en 2017 sans que je m'occupe de sa promotion). Blatnoï (idem), premier polar du mois. Je n'attends donc rien. Les lecteurs ne peuvent donc pas être volés, comme avec les auteurs sandwich propulsés sur les vagues de la publicité du politiquement correct. Bonne journèe à toutes et à tous. Patrick

Publié le 07 Août 2018