Les rêveries d'une enfant solitaire

242 pages de Laure Avedian
Les rêveries d'une enfant solitaire Laure Avedian
Synopsis

Aux portes de sa vie d'adulte, Marie constate qu'elle n'a pas vraiment réglé ses comptes avec son enfance. Lorsque des cauchemars aux échos déroutants viennent hanter ses nuits et ses jours, elle comprend qu'elle devra plonger une vingtaine d'années en arrière et interroger les liens au sein de sa famille.
Un roman aux frontières du rêve et de la réalité.

387 lectures depuis la publication le 12 Janvier 2019

Les statistiques du livre

  276 Classement
  86 Lectures
  -16 Progression
  4.7 / 5 Notation
  19 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

17 commentaires , 6 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Je mets aujourd'hui une nouvelle version en ligne, remaniée suite aux commentaires reçus... j'en ai suivi certains, d'autres non : de toutes façons, c'est toujours l'auteur qui a raison, non ?
Sans rire, je vous remercie du fond du cœur : @lamish, @Berthe, @Kroussar, @Michel CANAL (judicieuse suggestion que d'écrire au présent !), @federer36, @Lila L, @Alix Cordouan, vous m'avez donné l'énergie nécessaire pour me pencher à nouveau sur ce roman. Butiner sur le site est également source d'inspiration et l'occasion d'apprendre au contact d'autres auteurs et d'autres textes. Merci à tous.

Publié le 03 Mars 2019

@Laure Avedian
Pour répondre à votre question, je trouve intéressantes les descriptions du début qui campent le décor et créent une ambiance permettant d'entrer dans votre univers.
Je pense, par contre, que les détails qui ne participent pas à la compréhension ou à l'atmosphère du récit l'alourdissent inutilement.
Quelques exemples au hasard :
P. 30 --- Description du film.
P. 31 --- Menu détaillé.
P. 75-76-77 --- Préparation de la sortie du samedi. Faut-il s'y attarder aussi longuement ?
Encore une fois, il ne s'agit que de mon ressenti et il n'a aucune valeur de jugement.
Je vous souhaite de continuer à prendre plaisir à l'écriture.

Publié le 03 Mars 2019

Merci @Alix Cordouan de m'avoir lue et commentée. Comme vous l'avez perçu, je suis avide de conseils et vous avez pointé un des dilemmes auquel je suis confrontée : comment trouver le subtil équilibre entre les détails nécessaires à l'immersion dans l'histoire et le risque de "délayer" inutilement... Je serais donc ravie si vous m'indiquiez quelques exemples de superflu : oscillant d'un excès à l'autre - le doute, toujours le doute et une tendresse inconditionnelle pour "mon bébé" - je crains d'être assez peu lucide !

Publié le 26 Février 2019
5
Votre écriture est élégante et fluide. Vos descriptions sonnent juste, de sorte que l’on pénètre facilement dans votre univers. Une petite restriction : il me semble que certains détails sans réel intérêt alourdissent inutilement le texte. Ce n'est qu'un avis personnel, mais peut-être est-ce un choix délibéré de votre part. Votre texte nous emmène à la frontière de l'irréel et je trouve votre démarche très réussie. Je vois que vous avez déjà attiré l'intérêt de contributeurs chevronnés de mBS. C’est la magie de ce site, et je ne doute pas que leurs conseils et leurs encouragements vous soient d’une aide précieuse. Je vous souhaite un beau parcours sur mBS.
Publié le 26 Février 2019

@Lila L,
Merci pour votre commentaire et ses étoiles. Je comprends votre remarque concernant le mystère : je reconnais qu'il y a encore un certain nombre de choses qui ne me satisfont pas pleinement mais lorsqu'on écrit le mot Fin, on ressent comme une forme de baby blues : on est épuisé et pas tout à fait sûr d'être capable de faire grandir cette histoire née de nos entrailles. C'est d'être lu qui nous donne l'énergie de se pencher à nouveau sur son berceau... alors pour cela, Merci !

Publié le 03 Février 2019
4
Vous avez sans nul doute un talent de conteuse. C’est frais, c’est fluide. Mais j’ai trouvé que cela manquait un peu de mystère. C’est très rédigé, il y a peu de zones d’ombres, de non dits, tout est très décrit. Un peu moins (à mon avis) donnerait plus l’irrésistible nécessité d’avancer avec gourmandise dans le récit.. Ayant dit cela, j’ai apprécié ce moment avec Marie et consorts. Merci pour ce partage.
Publié le 03 Février 2019

@federer36,
Merci pour votre commentaire et ses étoiles. J'ai souhaité que cette histoire soit suffisamment ouverte pour que chaque lecteur l'interprète à sa guise, et qu'elle puisse faire écho à ses propres doutes, ou l'amener à interroger ses propres failles. Je suis donc ravie que vous ayez plongé !

Publié le 02 Février 2019
4
Comme le dirait un des commentaires que j’ai lus sur votre page, votre roman se boit comme du bon lait. On dirait un bon scénario de film, j’avoue que j’ai pris du plaisir à vous lire. Votre écrit soulève beaucoup de questions existentielles et psychologiques donc me connaissant je ne pouvais qu’adhérer à votre histoire. Dans la vie, faut-t-il croire à la chance, au hasard, au destin ? En tant qu’être humain, qu’est-ce qui dépend de nous ou pas ? Pour Epictète et les Stoïciens il y a des choses qui dépendent de nous et pas de nous. Sommes-nous vraiment toujours libre ? D’autant que je me suis toujours posé des questions sur les rêves, leurs interprétations, leurs prémonitions. Le personnage de Marie est dense et riche car celui-ci se pose beaucoup de questions, il est habité par le doute et les souffrances qui viennent de son passé.
Publié le 02 Février 2019

Merci pour vos remerciement, Laure. Même si cela peut paraître aberrant, rares sont les auteurs qui pensent à les faire. En tous cas, vous êtes chouchoutée : après l'élève, vous avez droit au maître, @Michel CANAL :). Rien ou presque n'échappe à son oeil aguerri. Ajoutez à cela une sensibilité et une rare gentillesse, il est le nec plus ultra du bêta-lecteur. Mais du peu que je devine de vous, son attention à votre égard est plus que méritée. Bonne continuation sur ce site où vous avez eu la chance de croiser rapidement deux belles personnes, entre Jean-Claude (@Kroussar) et Michel. Belle journée à tous. Amicalement. Michèle

Publié le 29 Janvier 2019

@Michel CANAL,
Merci pour votre commentaire et vos encouragements ! En postant mon livre sur ce site que je découvre, j'espérais, mais sans trop y croire, susciter quelques remarques d'auteurs plus accomplis qui pourraient me guider : à ce titre, je suis comblée ! Comme vous le mentionnez justement, il y aura encore sûrement de multiples versions. Mais une fois bouclée une première version "raisonnablement" satisfaisante, on ne sait comment la retravailler pour qu'elle devienne LA version à laquelle on aspirait aux débuts de l'écriture, et les remarques bienveillantes de nos proches ne nous donnent pas la moindre clé... Aussi vos conseils (ainsi que votre relevé de coquilles) sont pour moi extrêmement précieux : je vous en remercie donc du fond du cœur.
Amicalement,
Laure

Publié le 28 Janvier 2019
5
@Laure Avedian, il ne s'agissait pas d'un oubli pour la note. Seul le commentaire permet les retours à la ligne (pour éviter l'effet "pavé compact"). Votre histoire, racontée par Marie, est agréable à lire, crédible, bien écrite, bien présentée (format A5, espacement aéré, justification du texte, ponctuation maîtrisée). Le sujet des rêves qui peuvent avoir une incidence future est intéressant et bien traité. Comme tous les auteurs débutants, je sais que vous reviendrez cent fois sur l'ouvrage et que votre roman aujourd'hui pépite en devenir, sera l'oeuvre dont vous pourrez être fière à juste titre. Pour tout cela, chère Laure, je vous attribue la note maximale et vous dis : "bravo". Avec toute ma considération pour votre talent. MC
Publié le 28 Janvier 2019

Chère @ Laure Avedian, difficile de passer après mes amis @lamish et @Kroussar qui ont déjà complimenté votre écriture et évoqué coquilles et oublis résiduels.
C'est un des avantages de monBestSeller pour un auteur de bénéficier d'avis pertinents pour progresser s'il y a lieu. C'est donc un plaisir pour moi de vous apporter ma contribution, en vous remerciant pour le partage.
Votre roman catégorisé "psychologique" est une pépite en devenir. S'il s'agit d'un premier écrit publié, je salue votre talent et la maîtrise de la présentation pour en rendre la lecture confortable, ce par quoi pêchent de nombreux auteurs débutants.
Votre talent s'exerce dans vos descriptions, dans la trame et dans la richesse du vocabulaire. On adhère à votre histoire, racontée par Marie. J'ai attendu la dernière page pour savoir quels comptes elle avait à régler avec son enfance. J'ai poussé un "ouf" de soulagement que je ne dévoile pas pour ne pas priver les futurs lecteurs du suspense.
Après ces compliments mérités, des suggestions. D'emblée, dès les premières pages, j'ai regretté la narration presque exclusivement au passé. L'usage du passé, erreur des auteurs débutants (dont j'ai fait partie), prive de l'action en créant une certaine lassitude. Réfléchissez à ce point essentiel pour faire la différence en le réécrivant au présent, ce qui donnera plus de force aux passages à exprimer au passé. J'attendais la fin pour confirmer ou infirmer ce ressenti.
Au passage, je confirme ce que vous a mentionné @lamish eu égard aux coquilles et oublis résiduels. Vous maîtrisez l'orthographe et écrivez plutôt bien, mais… J'avais relevé mentalement quelques rares fautes avant de songer à les noter, ce que je n'ai fait que tardivement car je vous lisais en position de confort sur la tablette. Je vous en signale quelques-unes (non exhaustives donc) qui ne vous exonèreront pas de vous faire relire par un oeil neuf et exercé.
Page 12 : puis dû longer les quais > dut
Page 22 : Quand la chatte Cléopâtre eût achevé… > eut
Page 60 : Marie… dû relater d'une voix clinique > dut
Page 84 : ils enregistraient les ondes cérébrales… et la réveillait quand elle était > la réveillaient
Page 90 : Mais je t'avouerais que je suis… > je t'avouerai
Page 123 : Elle te plait cette photo ? > plaît
Page 158 : Qu'est-ce qu'il t'a pris ? > Qu'est-ce qui
Page 161 : Qu'était-elle sensée répondre ? > censée
Page 213 : furieux contre moi qui avait eu ce réflexe > qui avais eu
Page 218 : la parfaite japonaise > Japonaise
Page 227 : Marie et son équipe avait mis au point > avaient ; auxquels l'ensemble des techniciens avait contribué, ils avaient > avait contribué ; ils avaient "ou" avait contribué. Ils avaient
Page 229 : Dis donc Caroline > Dis-donc ; un email > un e-mail
Page 234 : dans l'une d'elle > d'elles
Avec tous mes encouragements et ma solidarité d'auteur.
Amicalement. MC

Publié le 28 Janvier 2019

@Kroussar,
Grand merci pour votre message et son appréciation étoilée ! L'écriture de ce roman a été pour moi un long chemin, et sentir que l'on a pu embarquer certains lecteurs dans son univers est une grande satisfaction !
Encore merci.
Amicalement,
Laure

Publié le 26 Janvier 2019
5
@Laure Avedian Lorsque l'on ouvre votre roman on se demande où les rêveries vont nous emmener. Et très vite, votre plume nous porte, nous invite dans une ronde infernale. Chapitre après chapitre, l'intrigue se construit, les personnages se dévoilent. On s'attache au personnage de Marie on partage un peu de sa vie... Bref, comme mon amie @Lamish j'ai eu un vrai coup de cœur pour votre roman, qui mérite d'être lu et apprécié. Merci Laure pour ce très bon moment de lecture. Cordialement Kroussar.
Publié le 26 Janvier 2019

Et hop ! Une nouvelle version en ligne, expurgée de ses parasites... Merci à @Lamish et son oeil de lynx !

Publié le 23 Janvier 2019

@Lamish,
Merci de votre bienveillance et de la main tendue pour m'aider à la relecture, que je saisis de suite ! L'écriture d'un roman est une drôle d'aventure, chargée de doutes et d'aller-retour, alors c'est un plaisir de sentir que l'on a pu touché à travers une écriture ou une histoire qu'on a portée en soi durant de longs mois... je bois donc votre commentaire comme du petit lait ;)
Amicalement,
Laure

Publié le 17 Janvier 2019

Voilà, boulotté en quelques heures tant votre plume se boit comme du petit lait. J'ai aimé ce scénario qui exploite ces étranges boucles que forment parfois les destins, l'alternance de scènes détaillées de la vie ordinaire et de rêves qui trouvent un écho dans la réalité jusqu'à semer le doute final... C'est bien imaginé et bien mené, sans forcer le ton, ce qui est un plus à mes yeux. Quelques coquilles et oublis résiduels nécessitent une relecture mais je sais que vous vous êtes hâtée pour mettre l'intégralité de votre roman en ligne, ce dont je vous remercie. Vous avez à présent le temps de vous atteler à cette ingrate tâche qui est loin d'être la plus plaisante pour nous autres, auteurs ;). Si vous voulez un coup de main, n'hésitez pas à me contacter via ma page. Un oeil extérieur est souvent bienvenu. Merci encore pour ce bon moment de lecture. Amicalement. Michèle

Publié le 17 Janvier 2019

Voici donc la suite... et la fin ! Enfin presque, sauf si vos commentaires me permettent de faire évoluer ce texte...

Publié le 15 Janvier 2019

@Berthe,
Merci de m'avoir lue avec attention et d'avoir apprécié l'écriture. Concernant l'intrigue, je comprends votre point de vue et partage le fait que certaines scènes gagneraient à être retravaillées car je les trouve également un peu plates.
Je serais ravie que vous lisiez la fin que je dépose ici, en espérant que l'histoire gagne en profondeur avec les pages suivantes.
Amicalement,
Laure

Publié le 15 Janvier 2019

Livre bien ecrit. Cependant je rEste sur ma faim. Plusieurs histoires qui auraient mérité une plus profonde introspection. Sa mère,sa copine Géraldine, la vie quotidienne,pas passionnante, puis la partie parapente qui n'a pas grand chose à voir,à part dès moments de poésie et l'accident et la culpabilité de Marie,le tout prévisible. C'est un peu dur, mais j.ai lu cette histoire Ave.c intérêt ; alors bonne.vchance pour la suite,car vous savez écrire. Passionnez nous!

Publié le 15 Janvier 2019

Merci ! Je vous garde précieusement en bibliothèque en attendant la suite, alors ;). Bonne journée. Amicalement. Michèle

Publié le 14 Janvier 2019

@Lamish,
Grand merci pour ces étoiles encourageantes ! La suite arrive dans quelques jours : dernières relectures et corrections... J'ai souhaité d'abord ne mettre qu'un extrait pour tester le site, comprendre son fonctionnement et ses usages... À bientôt donc pour découvrir la fin !
Amicalement

Publié le 14 Janvier 2019
5
Dommage que vous ne mettiez qu'un extrait, d'autant que vous ne vendez pas la suite, car j'ai beaucoup aimé vous lire. Votre plume, Grenoble et ses environs que je connais par coeur, la pratique du vol libre (même si à mon époque c'était en aile delta), tout cela m'a donné l'impression de vivre un bout de la vie de Marie. Merci infiniment pour ce partage. Amicalement. Michèle
Publié le 14 Janvier 2019