Laure Avedian
Biographie

Passionnée de mots depuis l'enfance, l'idée d'écriture est restée enfouie jusqu'à la crise de la quarantaine... Alors patiemment, en parallèle de mon métier d'ingénieure sidérurgiste (univers bien éloigné de la littérature, s'il en est...) et de ma vie de maman de deux adolescents, j'ai tenté d'assouvir ce rêve de gosse.
Merci à tous ceux qui prendront le temps de me lire de m'accorder quelques instants supplémentaires en me laissant un commentaire : positif ou critique, j'y serai sensible car ce sera l'occasion de faire progresser mon texte.

Laure Avedian a noté ces livres

5
Ce que j'adore dans votre style, c'est cet air de ne pas se prendre au sérieux, comme une sorte de pudeur destinée à nous faire oublier que vous avez un talent fou pour nous embarquer dans vos histoires improbables et surtout pour donner chair à vos personnages : vous avez pour eux la tendresse d'un père, qui ne peut imaginer pour sa progéniture d'autre destin que celui d'être sauvé. Réaliste, la métamorphose des Dutrel ? Franchement, on s'en fout, car on se régale en leur compagnie et celle de tous les autres protagonistes de ces histoires croisées ! Merci pour ce partage généreux.
Publié le 25 Mai 2020
5
Merci pour ce généreux partage. Quel bonheur de plonger avec vous dans ce flot d'émotions de lectures ! Ce qui m'a frappé, c'est que plusieurs textes, comme ceux de @Nadine LAMAISON, de @Jacques Collin ou de @Denis Vennat, rendent admirablement hommage au livre objet : un comble pour une plateforme numérique ! C'est pourtant vrai que l'objet est souvent associé à nos premiers émois de lecteurs... Je me souviens de ma fierté le jour où je suis passée des albums jeunesse aux formats hétéroclites (carré, rectangle paysage...) à un objet standardisé, un Oui Oui de la bibliothèque rose, exactement semblable aux livres que lisaient mes parents : quelle promotion ! Amicalement, Laure
Publié le 06 Mai 2020
5
Quand j'étais à l'école, je n'ai jamais vraiment réussi à m'intéresser à la première guerre mondiale : ces cartes avec des grandes flèches pour nous expliquer les mouvements de troupes, ce trait sinueux figurant la ligne de front, ces morts que l'on dénombrait avec tellement de zéros, tout cela était pour moi si abstrait.... jusqu'à ce que, comme vous, l'histoire familiale me fasse regarder ce conflit avec les yeux des hommes et des femmes qui l'ont vécu. Il y a quelques années, j'ai retrouvé dans un grenier toute la correspondance de mon arrière grand-père avec sa famille, d'août 1914 à sa démobilisation en avril 1919, et cette découverte a été passionnante ! Tout comme l'a été la lecture de votre ouvrage. C'est à la lumière des histoires de ses témoins que l'on comprend l'Histoire. Vous avez d'ailleurs su parfaitement alterner la description du contexte, au front comme à l'arrière, et le récit touchant de cet amour par delà les combats. Merci infiniment pour ce partage. Amicalement
Publié le 01 Décembre 2019
5
Je sors bouleversée de la lecture de ce livre. Je l'ai reçu comme un témoignage : c'est donc la preuve de votre talent, puisqu'à partir de votre vécu professionnel, des personnes que vous avez rencontrées, vous avez su, par la force de votre écriture, tisser une histoire universelle. Merci infiniment pour ce partage.
Publié le 01 Décembre 2019
5
Un très beau moment de lecture. Une histoire originale et des personnages attachants, que l’on ne parvient pas facilement à lâcher une fois le livre ouvert (et aussi une fois refermé, d’ailleurs !). J’ai beaucoup aimé les parallèles qui se tissent entre l’histoire de Max et l’existence de son narrateur. Si au début du roman, c’est bien l’auteur qui tient les rênes et anime son personnage, celui-ci prend progressivement le pouvoir, pour finalement offrir à son créateur une belle leçon de vie… Je me permettrais pour terminer un petit bémol, même s’il ne faudrait surtout pas rester sur cette note-là : votre écriture est riche, presque acrobatique, avec des trouvailles exquises, mais dans ce domaine, il me semble parfois que le mieux est l’ennemi du bien… Encore merci pour ce partage.
Publié le 19 Novembre 2019

Pages