Titi

20 pages
Extrait
de Laurent Moussard
Titi Laurent Moussard
Synopsis

PARFOIS, EN PLEINE NUIT, il pleuvait des larmes atroces dans notre immeuble, à croire que l’humanité pleurait la mort du monde. En réalité, c’était madame Tyszelman qui ne parvenait pas à oublier son mari et ses trois enfants disparus pendant la guerre.

254 lectures depuis la publication le 02 Août 2019

Les statistiques du livre

  334 Classement
  89 Lectures
  -109 Progression
  4.8 / 5 Notation
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 5 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Quelle poésie, quel rythme, je ne me lasse pas de lire du Moussard. Courrez acheter son livre, on le trouve aux éditions Encre rouge sous le titre "Ma vie de mioche". Ne vous fiez pas à sa couverture austère, l'écriture est tantôt truculente, tantôt à fleur de peau et ne tombe jamais dans la sensiblerie mièvre. C'est du blues littéraire, du vrai, toujours dans le ton.
Publié le 03 Septembre 2019

Vous écrivez sobre, pas d’adjectif pour se faire remarquer, pas de mots compliqués. Non, que du simple, du langage au quotidien, pour rendre le propos encore plus poignant. Bonne pure marche donc.

Publié le 29 Août 2019

@Hubert LETIERS
Un grand merci, cher Hubert, pour votre lecture et votre chaleureux commentaire.

Publié le 09 Août 2019
4
Suggérer des sentiments forts à partir d’images brutes de développement, c’est l’une des vocations de l’écriture. Y parvenir en s’appuyant sur un style épuré, c’est probablement ce qu’on appelle la « littérature ». N’y arrive pas qui veut. Vous l’avez très bien fait dans cet extrait ; qui plus est autour d’un thème difficile et douloureux, et en évitant le piège du pathos et des poncifs qui inspirent si souvent l’ennui. Merci pour ce bel extrait.
Publié le 09 Août 2019

Souviens-toi que j'habite quelque part sur le camino !
Je pars à la recherche de ta "Vie de mioche".

Publié le 03 Août 2019

@Catarina Viti
Chère Catarina, tu possèdes indéniablement à ton arc scriptural quelques cordes pas piquées des hannetons. Par conséquent, ton compliment me va droit au coeur, tout en sachant raison garder. Dieu soit loué, je n'ai jamais été de ces roses qui rougissent jusqu'à la pâmoison sous la main tendre du pépiniériste ! :-)
Zultabix, dis-tu ?
Ah, tu ne sais pas ? Zultabix est mort il y a un peu plus d'un an d'une septicémie littéraire, empoisonné par deux germes pathogènes de MBS, dont je tairais le nom gothique par élégance. Grand bien leur fasse. Depuis, l'hétéronyme est sorti du bois, a gravi l'Everest, du moins son camp de base, a édité son premier roman "Ma Vie de Mioche", devrait normalement publier un recueil de nouvelles au début 2020, et partira sur le chemin de Compostelle fin août (soit 1600 bornes sous la godasse), non point pour rencontrer Dieu ou les anges byzantins, mais par pur amour de la marche, de la nature et ses chants silencieux dont je me toque de plus en plus. En fait, tu sais quoi, ça fait bien plaisir d'en retrouver certains qui n'ont pas tourné à l'aigre ! Bien à toi ! :-)

Publié le 03 Août 2019
5
Howlin' Wolf est de retour ! Cette vieille canaille de Laurent est revenue pour nous retourner l'âme et quelques abattis non identifiés. C'est du blues. Du vrai. Bien poisseux, bien sinueux, tout en lignes brisées et qui t'abat à la fin, en plein vol (pour citer Janis Joplin). Ce parcours sinueux, c'est précisément ce que je trouve beau dans ton texte. Il faut toujours que le lecteur coure le risque de se perdre dans les lignes, faut le faire avancer à la colin-maillard, et quand il croit être parvenu au terminus pépère, enlever la dernière phrase-bandeau pour qu'il puisse réaliser qu'il est arrivé dans un lieu inconnu, un sacré bled paumé dans lequel il avait encore jamais mis les pieds. C'est le truc que Zultabix savait faire, mais que Laurent Moussard réussit. You are the Wolf !
Publié le 03 Août 2019

@Kroussar
@Catarina Viti
Un grand merci à vous deux pour votre lecture !

Publié le 03 Août 2019

Salut, Laurent. A très vite pour un retour de lecture ! Hé, tu manquais !

Publié le 03 Août 2019
5
Une histoire qui nous arrache les tripes ! À la fois dense et trop courte ! J'ai aimé votre plume, et comme Patricia je vous alloue cinq étoiles... Alors que, normalement, je ne lis jamais d'extraits... Merci pour ce partage.
Publié le 03 Août 2019

@FANNY DUMOND
Un grand merci à toi, Patricia !

Publié le 02 Août 2019
5
Bonsoir@Laurent Moussard Je suis ravie de retrouver ta magnifique écriture avec ce passage déchirant sur la cruauté dont seul le genre humain est capable ! et qui laisse tant de cicatrices jamais refermées à l'âme. Merci beaucoup Laurent. Patricia-Fanny
Publié le 02 Août 2019