LA PEAU DE L'AUTRE

119 pages de Michel Bugnon-Mordant
LA PEAU DE L'AUTRE Michel Bugnon-Mordant
Synopsis

François de Flève, la quarantaine, Bordelais de bonne famille, de passage à Paris, se réveille un matin dans un lit qui n'est pas le sien, dans une maison qui lui est étrangère. A peine réveillé, il est confronté à un homme qu'il ne connaît pas et qui le prend pour un autre. Il ne le sait pas encore, mais il n'est pas prêt d'échapper à un mécanisme qui lui réservera bien des surprises. Cette comédie à suspense, pleine de rebondissements, ne ménage ni les retournements ni les rires.

Publié le 15 Février 2021

Les statistiques du livre

  1364 Classement
  25 Lectures 30 jours
  709 Lectures totales
  -104 Progression
  37 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

12 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

un scénario bien mené! j'ai lu avec intérêt cette petite pièce, originale, vive, bien écrite. Oui, parfois des répliques un peu longues. mais ça laissait le temps de reprendre ses esprits... Car, ça court et ça vrille. Difficile de faire des pauses de lecture. Et même si la fin est romantique, je l'ai aimée. On en ressort content, comme d'un beau rêve...

Publié le 14 Mars 2021

@ Gaby Chantrie
Je suis ravi que vous souhaitiez assister à une éventuelle future représentation de ma pièce, en dépit de petites imperfections faciles à corriger. Je serais bien évidemment tout disposé à suivre les indications d'un metteur en scène. Encore faudrait-il qu'il y en ait un qui lise ma pièce et la juge digne d'être montée. C'est là mon souhait le plus ardent.

Publié le 12 Mars 2021

Jamais un exercice facile de lire une pièce de boulevard. On connaît le quiproquo, on devine les aléas par lesquels on va passer, on sait que si on était assise dans un inconfortable fauteuil rouge on sourirait, voire plus selon les bons mots, mais ici comme on la lit, je suis d’accord avec le commentaire qui vous a été fait plus bas sur les tirades et donner un peu plus de corps aux personnages principaux. Cela dit, vous avez écrit un texte très divertissant et je serais ravie de vous voir jouer. Bonne chance à vous donc pour son futur.

Publié le 11 Mars 2021

@ Stanislawa
Faire passer à des spectateurs un bon moment pas trop stupide est un de mes objectifs. Je suis heureux d'y être parvenu en ce qui vous concerne. J'accueille votre avis positif et encourageant avec humilité.

Publié le 23 Février 2021

Je me suis bien amusée en vous lisant. C'est très bien écrit. Merci

Publié le 23 Février 2021

@ Jean Benjamin Jouteur
Votre jugement, venant d'un professionnel, me touche beaucoup. Je ne m'étais plus préoccupé de ma pièce depuis qu'elle était passée à côté du premier prix à Versailles, bien que je me doutasse qu'elle valait tout de même quelque chose puisqu'elle était sortie dans les 9 premières sur 119 oeuvres présentées. Mais n'ayant pas de "réseau théâtre", je ne savais à qui m'adresser pour tenter de la faire jouer. Je vais suivre vos précieux conseils et vous présenterai le résultat final, si vous n'y voyez pas d'inconvénient. Il me restera à trouver un metteur en scène ... et un théâtre.

Publié le 18 Février 2021
5
J’ai découvert cette pièce avec plaisir. Je me suis revu pas mal d’années en arrière, comédien, jouant le personnage de Daniel dans « Piège pour un homme seul » de Robert Thomas. L’histoire d’un homme qui ne reconnaît ni celle qui prétend être sa femme ni sa vie « d’avant ». Est-il fou ? S’agit-il d’une machination ? D’un simple cas d’amnésie ? Comme Daniel, le public ne sait plus qui croire. Je me suis revu également metteur en scène dirigeant « Le voyageur sans bagage » d’Anouilh. Un amnésique découvre avec horreur l’identité qu’on cherche à lui attribuer. Refusant de se reconnaître, il prétend être un autre homme, membre d’une famille à la recherche de l’un des siens, disparu lors de la Grande Guerre. Une pièce très forte. En effet j’ai trouvé quelques points communs entre ces trois pièces pourtant totalement différentes. Notamment l’humour de Thomas, mais aussi la gravité d’Anouilh. Je pense que j’aurais apprécié, soit de jouer soit de mettre en scène celle de Michel Bugnon-Mordant. Bien sûr, tout metteur trouve choses à redire à chaque fois qu’il s’apprête à adapter un texte pour le plateau. Son job consiste à rendre ce dernier vivant, crédible, spontané… Le comédien doit être le personnage, celui qui semble improviser ses paroles. Sur cette œuvre, autant les répliques courtes sont efficaces, autant je viserais certains tunnels (longues répliques) qui, à mon sens, sont trop bavards ou bien trop écrits. À mon sens, ils comportent de temps à autres un certain nombre de redites nuisant à la dynamique des échanges, ralentissant le rythme de jeu de théâtre moderne, voir parfois redondants. Il me manque aussi, et il appartiendra au directeur d’acteurs de travailler sur ce point précis, un peu d’épaisseur aux personnages. Le comédien manque de matières à digérer. Je ne parle pas des didascalies. Certaines répliques doivent être volontairement très intérieures, c’est-à-dire fournir aux interprètes des pistes qui leur permettront de créer des personnages vrais et non des coquilles un peu vides récitant ou échangeant conventionnellement des répliques. Mais, malgré ces toutes petites réserves que l’on pourrait adresser parfois aux plus grands, et qui ne représentent que mon humble avis, « La peau de l’autre » reste une pièce fort agréable qui, défendue par de bons comédiens bien dirigés, constituerait un excellent moment de théâtre. Merci à l’auteur et à mon ami Kroussar de m’avoir fait découvrir ce texte. Je note 5 étoiles car j'estime que le théâtre mérite amplement de figurer dans la création littéraire, même s’il exige lecture et écriture différentes.
Publié le 18 Février 2021

@Kroussar
Je suis heureux de constater que mes modifications n'ont pas été inutiles. Vos remarques me rassurent et vos étoiles me font du bien. Soyez-en remercié.

Michel Bugnon-Mordant

Publié le 17 Février 2021
5
Les étoiles bien à part pour récompenser votre plume et vous dire tout l’intérêt de ma lecture. Cordialement.
Publié le 17 Février 2021

@Michel Bugnon-Mordant,
/n
J'ai bien aimé. Dès le lever du rideau, l'histoire nous alpague et nous entraîne sur les pas de Michel, à moins que ce soient ceux de François... C'est frais, léger, très agréable à lire et fort bien écrit au demeurant. Permettez-moi d'attirer l'attention d'un maître en la matière, un ami, @Jean Benjamin Jouteur, qui ne manquera pas de donner son avis. Merci pour ce partage. 

Publié le 17 Février 2021

C'est tout bon. Merci. Bienvenue sur le site et bonne continuation.

Publié le 16 Février 2021

@catarina viti
En principe, ce devrait être réglé. Merci de m'avoir signalé le dysfonctionnement.

Michel Bugnon-Mordant

Publié le 16 Février 2021

Bonjour, voulez-vous vérifier votre pdf ? (désinstaller / réinstaller, peut-être)
Je reçois systématiquement un message d'échec au téléchargement.
Merci.

Publié le 16 Février 2021

Je mets à disposition la totalité de la pièce. J'attendais pour cela d'avoir achevé les inévitables corrections et modifications dix ans après qu'elle a été écrite. Elle est protégée par les droits d'auteur, aussi toute intention de la jouer doit d'abord m'être soumise à l'adresse courriel suivante :
wordsridgedistrict@bluewin.ch.

Publié le 16 Février 2021