Laideur splendide

29 pages de Damian Jade
Laideur splendide Damian Jade
Synopsis

On n'a jamais connu une famille si moche.
Un fils qui aurait presque l'âge de sa mère ?

Quatre petits villages de la Drôme provençale entourent la curieuse famille, pourtant les mélanges sont rares.

Publié le 12 Janvier 2023

Les statistiques du livre

  2083 Classement
  35 Lectures 30 jours
  1125 Lectures totales
  -333 Progression
  0 Téléchargement
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

13 commentaires , 6 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Annie Pic
Chère Annie,
Heureux que cette petite visite rurale vous ait révélé quelques beautés cachées.
Merci pour votre aimable appréciation.
Damian.

Publié le 18 Juillet 2023
3
Bonjour Damien Jade. Touchante nouvelle, elle nous entraîne dans l'ambiance villageoise de différents patelins, affichant entre eux, rivalité, jalousie et fausse supériorité. Le couple détonnant d'Annie et Jean, venant s'installer à Saint-Martin des Splendeurs, attise médisance et curiosité, mais cela les indiffère. Le fils aussi laid que ses parents suit leur exemple... J'ai beaucoup aimé la finalité de l'histoire qui révèle qu'il suffit de voir au-delà des apparences. Merci pour le partage, Annie
Publié le 18 Juillet 2023

@Lou Alpin2
Merci beaucoup pour votre gentil commentaire.
Damian.

Publié le 16 Juillet 2023

@lereverdy
Pour une raison que j'ignore, je ne découvre votre commentaire que ce jour... J'en suis désolé.
Merci beaucoup pour votre lecture ainsi que pour ce commentaire qui me fait bien plaisir, et qui gratifie généreusement ce modeste travail.
Damian.

@Ange-François
Merci beaucoup pour ces quelques mots qui reflètent une partie de l'énigme que représente la beauté, laquelle n'existerait pas sans la laideur. Elle lui doit donc tout.
Damian.

Publié le 14 Mai 2023

La beauté cachée des laids. Les mamans sont au monde pour effectuer de faux témoignages en faveur de leur enfant : regardez comme il est beau ! Très belle nouvelle, bravo !

Publié le 14 Mai 2023

@Damian Jade
Voilà plusieurs jours que j'ai terminé la lecture de votre nouvelle et chaque fois j'ai remis au lendemain le désir de vous livrer mon commentaire faute de trouver l'angle pour l'aborder. C'est que vous avez tout pris tant dans le texte que dans le titre. Splendide! Ce mot qui comme un pinceau d'artiste n'appartient qu'au maître.
Félicitations Damian.

Publié le 28 Mars 2023

@Aouadi ahmed
Merci Ahmed, pour cette nouvelle visite et votre commentaire. J'apprécie :-)
Damian.

Publié le 25 Février 2023
3
Salut@Damian Jade Comme auparavant,je me suis regale par la lecture de cette nouvelle.pour la description de la laideur vous n'avez rien laidse a dire.Le recit merite d'etre suivi. Je vous felicite..mes amities.
Publié le 25 Février 2023

@Phillechat Merci pour votre lecture et appréciation ;-)

Publié le 19 Février 2023
3
Splendide, tel est le bon terme.
Publié le 19 Février 2023

@GAUVRIT Alain Merci Alain pour ce beau commentaire. Et pour la correction aussi, que je m'empresse d'apporter, sur la faute relevée.
Damian.

Publié le 24 Janvier 2023

@Annie G
Merci Annie pour cette nouvelle lecture et le commentaire. Vous avez bien lu, le laid n'est pas le problème ici :-)
D'ailleurs, je rejoins l'aphorisme de Gainsbourg :
"La laideur a ceci de supérieur à la beauté qu'elle dure".
Damian.

Publié le 21 Janvier 2023
3
J'ai lu cette nouvelle comme un petit conte philosophique où la relativité de la beauté se cogne à celle de la morale de l'auteur qui assume la description du laid sans jamais le moquer. Exercice moins évident qu'il n'y paraît.
Publié le 17 Janvier 2023

@Lisbeth- Si vous n'y avez trouvé ni chute ni morale, je ne sais pas quoi vous dire ;-)
Pour être plus complet, c'est une nouvelle à chute en suspend, dont la fin remet en question la chute annoncée (à savoir ici qu'il y aurait forcément ressemblance) et qui ouvre sur une incertitude (paternité, beauté réelle ou ressentie... ?).
Pour ce qui est de la morale, elle n'est pas affirmée mais induite, produite par l'empathie du lecteur lui-même, et toute relative aussi puisqu'à la fin on peut encore se demander si l'essentiel du propos réside dans le fait que la beauté n'est pas nécessaire au bonheur ou, au contraire, qu'elle l'est quitte à être fantasmée.
Bref, j'ai choisi de ne pas trop guider le lecteur, car ma morale personnelle importe peu et que je ne suis même pas certain d'en avoir une... :-)
Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai toujours aimé le Beau, sans jamais mépriser le laid.

Publié le 14 Janvier 2023

Pas une petite chute, pas de morale de l’histoire, juste à nous de deviner ? :)

Publié le 14 Janvier 2023

Merci @Zoé Florent, c'est agréable quand les lecteurs captent l'intention, au-delà de la tromperie.
Damian.

Publié le 12 Janvier 2023

@Rezkallah Merci pour ce commentaire et les étoiles.

Publié le 12 Janvier 2023
3
Bonjour @Damian Jade. Décidément, ton imagination prolifique t'amène à aborder les sujets les plus variés ;-). Une histoire trompeuse, car banale a priori, qui traite joliment et avec finesse des préjugés sur l'apparence ; du bonheur possible des personnes qui savent se protéger en passant outre le regard et le jugement étriqué d'autrui... Merci et bonne journée ! Michèle
Publié le 12 Janvier 2023
3
J'ai kiffé! Il y a un réel potentiel, un univers vaste et étrange à découvrir dans cette nouvelle. Merci pour le partage. MO.
Publié le 12 Janvier 2023