La tante

32 pages
Extrait
de Monique Louicellier
La tante Monique Louicellier
Synopsis

Visites à ma tante, rendue grabataire et prisonnière dans les couloirs de la mort ordinaire.
Témoignage sur l'égoïsme et le déni d'existence, si facile de nos jours, au coeur des violences familiales et de la folie des institutions, usines à gérer les vieux, où on soigne soi-disant mais torture surtout et prive de leurs droits élémentaires nos semblables les plus fragiles, au lieu de les respecter et de s'inspirer de leurs expériences...
Si cela pouvait encore sauver ma tante ou alléger son calvaire.

Publié le 19 Juin 2023

Les statistiques du livre

  903 Classement
  55 Lectures 30 jours
  670 Lectures totales
  +28 Progression
  11 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Monique Louicellier Hi, hi, mauvaise perdante ;-) ! Désolée, mais ce n'est pas bibi qui a décidé des règles :
https://la-conjugaison.nouvelobs.com/regles/orthographe/l-accord-du-participe-passe-des-verbes-pronominaux-188.php
https://bescherelle.ca/participe-passe-suite/#:~:text
Sinon, je commence à croire ce que tu dis de ta langue dans cette nouvelle ; fourchue, non, mais bien pendue, cela ne fait aucun doute :-).
Bises et bonne soirée,
Michèle

Publié le 02 Juillet 2023

@Zoé Florent
Mais non... Mais c'est ta faute aussi, tu es en week-end précoce et prolongé avec celui qui partage ta vie (trop souvent d'ailleurs, grrr... Je plaisante) et injoignable pour me rappeler à l'ordre, d'où ta lecture même en week-end et un billet de plus, tu n'as pas pu t'empêcher, mais moi pendant ce temps, je suis en proie à des troubles anxieux, à Alzheimer précoce et à l'indispensobricolophobie !
Je sais, il y en a 2 ou 3 qui ont commenté et j'ai oublié de recommenter derrière ou de remercier.
Je sais bien que cela me servira plus tard pour faire la manche, je suis certaine que ce jour va arriver, z'avez pas une ptite pièce, oh merci !
Non, je plaisante, je suis touchée, c'est si gentil de me lire et de laisser de jolis commentaires mais voilà, désolée, entre mes soucis, y compris d'internet et mes oublis, il faut qu'ils attendent...
Sinon, pour mes fautes, je crois que tu te trompes, normal, tu aimes les escargots.
Et alors non, non, non, je ne suis pas adepte des théories du genre, et j'ai pas du tout l'intention de changer de sexe, sur les accords de ma prose, pour te faire plaisir, surtout depuis mes 17 ans où je me suis faite à ma nouvelle incarnation sur Terre !
A moins que tu me prennes en confession particulière, là sans doute que je me plierai à tes désirs, mais c'est plutôt toi qui sortirait du confessional à ma simple vue !
Concernant Mr le Comte de Monte-Christo, qui écrit divinement, c'est certain, on se croirait plongé dans l'époque, j'ai commençé à écouter ses têtes coupées, et j'aurais bien des louanges à lui adresser, assorties cependant de quelques critiques, mais j'attends de finir son ouvrage assez long, où celo couique hélas beaucoup moins vite qu'au début, avant de lui en dire tout ce que j'en pense.
Il me faut remercier aussi l'illustre inconnu, sans doute plus illustre que nous z'autres dans la vraie vie, qui m'a notée ou commentée, Monsieur Pelo, lecteur de son état, et sans doute d'autres d'ailleurs, je dois passer toutes mes publications en revue (zut...). Quant à mes dettes de lecture, n'en parlons même plus !
Il n'y a que super-Mimiche qui non seulement a un corps de rêve (extérieurement), avec de superbes seins naturels de top-modèle, d'où le surnom, mais un corps souffrant en réalité, qui a le temps de lire, de béta-lire, d'écrire, de commenter, de consoler bénévolement une demi-douzaine de dépressifs comme moi entre 9 h et 16 h la semaine sur simple appel gratuit, de garder le moral et de le redonner à tout son entourage, de faire les courses, de cuisiner, de promener sa chienne, de sortir avec des amis et en longs week-ends, de bricoler et refaire sa salle-de-bains, d'aider son homme à réparer ses bagnoles ou sa baraque, à être bien dans son couple etc, etc... Et tu mènes une vie très remplie par ailleurs, ceci malgré tes problèmes de santé...
J'ajouterais, sans jamais te plaindre ni à ton sujet, ni au sujet des gens qui te suçent le sang ou même qui te font du mal.
Moi, je n'ai pas eu la chance de bouffer de la kryptonite...
Tu me fais penser à certains martyrs chrétiens, ah Lamish, nouvelle sainte contemporaine et première écrivaine, à ajouter au calendrier... Quand tu te seras convertie. Pense à laisser un commentaire après ta mort ou même un essai pour nous faire savoir ce qui existe là-haut et nous confimer pour la demande en béatification.
Et pardonne-moi, il est tard, je suis revenue en boulimie et insomnie et je suis en colère, pas contre toi, vraiment pas... Tu as peut-être même raison, qui sait (comme d'hab ?).
Mais pas ce soir, nan !
PS : Je t'aime, ma douceur toute platonique !

Publié le 02 Juillet 2023
5
@Monique Louicellier Hou la vilaine qui ne répond pas aux commentaires de ses lecteurs ;-) ! Rédhibitoire en temps normal pour moi, mais pour toi, je fais une entorse à ce principe qui veut que je ne commente pas les auteurs qui me donnent l'impression de se la jouer diva... ou pire, je-m'en-foutiste. /// Cette nouvelle, où tu t'exprimes à la place de ta tante, je l'ai trouvée forte, émouvante. Le commentaire de @Fidji Fidji étant aussi beau que sobre, je ne peux ni ne veux rivaliser ; juste ajouter que les décrochages ne font pas toujours bien les choses, comme avec cette pauvre petite mère poursuivie par son repentir. /// Sinon, les jeux ayant été ouverts par ta pomme, je te renvoie ton volant de badminton : P.4, je me suis FAIT embrasser, P.5, je m'en suis VOULU, je m'étais FAIT berner, P.15, je me suis FAIT encore plus mal. Un correction de rien, une ponctuation plus soignée, un texte justifié, et tu friseras la perfection ;-)... Bises et bonne soirée ! Michèle
Publié le 01 Juillet 2023
5
Si c'était un nom ce serait "émotion"... Un adjectif "cru". Un verbe : "perdre pied". Pour le reste, je salue l'écriture. Et pour le fond, faut s"accrocher. Fidji Fidji alias Piégeur Masqué
Publié le 22 Juin 2023

Bonjour, dans ma réponse à votre courrier j'avais mal formulé l'arobase du début et ne sachant si vous l'avez réceptionné, je vous le renvoie ci-dessous.

Il y a un certain nombre de vérités dans votre sympathique courrier non dénué d'humour, Un certain nombre pour pas dire toutes. Cependant concernant l'égo, il faut nuancer, même si je souscris globalement à votre propos, comme quoi j'étrille sans état d'âme mes propres défauts. Mais je vous renvoie à ce que j'écrivais à Ludovic Privat : "La notoriété est question d'ego et, fort heureusement, l'ego se rabote passablement une fois l'âge venu de faire la part des choses. On dénomme cela la sagesse, je crois. On se sent léger comme une plume au vent..." Disons qu'ayant atteint un âge conséquent, c'est ce à quoi je tends (piqueté de rechutes et de contradictions" ) Trop d'égo vous pourrit la vie (que je nomme" la fierté des cons ") mais il en faut un minimum pour pouvoir se tenir debout sur deux pied et ne pas laisser mettre à mal la caduque valeur nommée "dignité". Ce qui sépare, en gros, l’orgueil de la vanité. Question donc de posologie. Pour le reste, vous avez tout juste mais tenez compte du fait, svp, que vous avez à faire à un misanthrope, un loup solitaire (mon lointain pseudo était " Lone Wolf)" et qu'au-delà de soixante-dix ans d'une vie d'ermite avec mes bêtes à miles lieues de tout frémissement de vie humaine, je ne suis pas prêt à m'acheter une panoplie de Mère Térésa (par ailleurs fieffée méchante femme !) L'avantage concernant l'égo chez le vrai misanthrope première pression à froid élevé sous la mère, c'est que tenant ses semblables (?) pour de la petite bière (hors quelques élus...), il se soucie comme colin-tampon de leur estime et appréciations. C'est pas très beau, mais ça évite de se trimballer l'égo surgonflé d'un humain lambda comme un boulet de fonte.. N'en reste pas moins que la lecture de ce courrier m'incline à penser que si je me retrouvais dans un abri-anti-atomique dix huit pieds sous terre rapport à une conflagration thermos-nucléaire qu'on ne peut écartée par les temps qui courent, je préférerais cohabiter avec vous qu'avec Balkany ou bien BHL. Prenez cela comme un cri d'amour !

PS Une courte mise au point, je ne vise surtout pas à faire l'apologie des éditeurs. Je connais la réalité de ce panier de crabes pour avoir été auteur à succès de succès qui ne méritaient pas de l'être. Je dis juste que lire trois lignes d'un texte et se faire son avis est la prérogative des éditeurs et que ceux qui ont zappé Verlaine, ne font pas mieux qu'eux.

Rps Pour les fiançailles, on attend un peu que j'en parle à ma mère...

rps Rectificatif de dernière minute, ayant lu votre bio-express, je retire à regret ma candidature pour une vie entre vos chats, mes chiens, mes poules, mes canettes, mes chèvres... Maudite soit la vie. Qu'elle brûle en enfer.

Le piégeur masqué alias Alvin Sneakers alias Simonet Garfunkel, alias Plastic Früstuck, Alias Fidji Fidji... (Tous ces pseudos, ça me fait comme des potes, des alter ego...)

Publié le 21 Juin 2023

En accord avec mes valeurs, je ne peux pas noter, ni commenter le texte de quelqu'un qui m'a fait l'honneur de soutenir mon propre texte de peur que ça fasse renvoi d'ascenseur. Mais je reviendrai dés la prescription (homme de parole !) dire tout le bien que je pense et mon émotion.
De toutes manières une production de cette valeur restera pas longtemps sans ses 5 étoiles - ma main à couper !

PS J'ai vu par ailleurs (... ailleurs que sur cette plateforme) qu'on a un second point commun : le culte du passé, des chers disparus et de nos racines...

Publié le 20 Juin 2023