Manuel d'acclimatation du Français à Genève

194 pages de Monique Louicellier
Manuel d'acclimatation du Français à Genève Monique Louicellier
Synopsis

Voici une satire bien belliqueuse à coloration politique, un guide pour une invasion française de Genève, qui va me mettre en froid avec notre Ministère des Affaires Etrangères, ainsi qu'avec la ruelle de l'Escalade coté Genevois !
J'avais dessiné une chouette couverture mais je l'ai perdue...
Ecrite il y a un moment, avec des passages en italique sur fond jaune tirés directement de bibliographies ou de wikipedia, ainsi que des annotations pour que je creuse certains sujets...
Bref, du brouillon avec répétitions, mais sur sa partie historique.
Si vous voulez rigoler, lisez donc jusqu'en page 11, puis partez directement en page 81.
Ce n'est pas terminé mais tout le plan est présent et j'espère que vous passerez un bon moment !
Cela sera instructif également.
Sera remanié et terminé.

Publié le 02 Août 2023

Les statistiques du livre

  2071 Classement
  31 Lectures 30 jours
  499 Lectures totales
  -690 Progression
  3 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

41 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Ça dort... Tous en vacances, c'est cela ?

Publié le 07 Août 2023

@émilie brock
Merci de votre compassion, même si troll et pas plus femme que ça. Comme quoi vous et Lestrange, n'êtes pas de vrais schizos.
Je ne connais pas les lesbiennes que vous citez, mais j'imagine très bien cette modernité, ce n'est pas la même génération... Celles qui sont masculines sont poussées à devenir trans, les autres augmentent exponentiellement, alors que nous n'étions que 2% de la population, la mode est aux stéréotypes et il est presque difficile de trouver autre chose que des poupées Barbie dans le foot féminin, alors qu'avant elles étaient fières de leurs cheveux courts.
Les séries télé américaines y sont pour beaucoup, les LGBTQIA+xyz13479b5000 aussi, tout comme la raréfaction des lieux de rencontre et d'identification non-mixtes.
D'ailleurs avant, les lesbiens auraient été chassés à coup de pompes par ces jambes courtaudes et musclées que je décris, maintenant ils se font passer pour nous et nous fichent des procès au cul...
Les temps sont durs.
Même les trolls désertent mes pages.
Personne ne me lit en dehors des auteurs du site.
Bouhou, snif.. .

Publié le 05 Août 2023

@Monique Louicellier
Chère Madame, croyez bien que je suis affreusement désolée que vos amours vous aient conduite à travers je ne sais quelle galerie tératologique. De toute évidence, nous n'avons pas fréquenté les mêmes lieux, car les lesbiennes que j'ai connues et connais encore (sans parler, par pure modestie, de moi-même) sont plus proches d'Angèle, de Pomme, de Clara Delevingne ou d'Amber Heard (pour ne citer qu'elles) que des monstres horrifiques que vous me décrivez. Dès lors, vous m'excuserez de ne pas me reconnaitre et de ne pas reconnaître mes amoureuses dans le portrait que vous dressez de la lesbienne type. Cela n'est pas rédhibitoire, mais cela me laisse à penser que nous ne parlons pas des mêmes choses. Aussi, vous laissé-je à vos chats et à vos cauchemars, avec toute ma considération distinguée.

Publié le 05 Août 2023

Voilà qui est fait. Maintenant si vous continuez votre petit manège, il se peut que vous finissiez par avoir un vertige fatal.

Publié le 05 Août 2023

@Monique Louicellier
Oui je me suis invitée et ce, est-il utile de le préciser, pour vous coller 5 étoiles.
J'en ai fait de même pour d'autres romans et il suffit de cliquer sur mon profil pour s'en rendre compte. Vous pouvez dès lors vous en donner à cœur joie.
Mais vu la situation, ce n'est plus le roman qu'il convient de noter mais son auteur.
Je vais m'empresser de le faire.

Publié le 05 Août 2023

Salut les trolls, bon c'est samedi... Vous êtes en famille, en loisirs ou autres...
Mme Mr Carson, vous vous invitiez, je vous rends la pareille... Par contre je ne suis pas maso mais adepte des bons mots...
Ça y est, vous fatiguez déjà ?
Quel bon os avez-vous trouvé à rogner ailleurs que sur ma page, que je m'y rende aussi ?

Publié le 05 Août 2023

Je vous demande de bien vouloir me laisser hors de vos commentaires, ici ou sur d'autres pages.
Vous en particulier @Monique Louicellier, car vos messages commencent à sérieusement me fatiguer. A bon entendeur...

Publié le 05 Août 2023

@Monique Louicellier
Houlà... manquez-vous donc de vocabulaire pour vous répéter ainsi de message en message ?
Remplissez donc vos pages de votre laïus interminable. On a autant de difficultés à aller au bout de vos commentaires que de lire les 3 premières lignes de vos romans.
Je suis persuadé que vous avez écrit plus de mots (souvent les mêmes) dans ces intervalles additionnels que dans l'ensemble de vos navets.

Publié le 05 Août 2023

Zut, je crois que je pourrai ajouter à ma longue liste de défauts, l'addiction aux trolls, plus qu'eux pour me laisser des petits messages, jusqu'à ce qu'ils se lassent eux aussi...

Publié le 05 Août 2023

@R. Bérurier
Mr le Juge Bérurier.
Merci pour votre clémence et clairvoyance.
Je signale à votre Honneur que je suis déjà enfermée dans ma ruine, qu'une camisole ou une ceinture de chasteté me seront totalement inutiles, si ce n'est pour m'empêcher d'écrire, ce qui est le but je le conçois... Aucune femme n'a le moindre fantasme de me draguer et encore moins me rejoindre dans mon taudis pour me servir de garde-chats.
Si par malheur, j'étais enfermée dans une camisole, je ne pourrai nourrir mes fauves et donc votre jugement serait attaqué par toutes les associations de protection animale dont les refuges débordent en ce moment.
Vous pourriez même voir débarquer chez vous Brigitte Bardot en personne pour faire un scandale et vous faire bouffer votre perruque pis tous les petits cachets roses que vous avez oublié de prendre...

Publié le 05 Août 2023

@émilie brock
Ah, quelle revigorante lecture de trolls, avant le petit déjeuner ! Moi qui me sentait seule hier soir et me faisais chier. Pas le moins !
Chère Émilie, Jezabel, je suis lesbienne, pas toute jeune car j'ai commencé tôt et pas avec un bonobo, quoique ma première amante y ressemblait furieusement mais était quand même de sexe féminin même si j'étais un peu soumise... Et étant donné les statistiques accumulées avec mes nombreuses amantes, puisque je n'ai pas été heureuse en amour, elles me larguaient en pleine lune de miel, étant donné également la description de leurs précédentes amantes, ma fréquentation de nombreux lieux, associations, boîtes de nuit, sans parler des sites de rencontres sur internet, j'ai une typologie valable à 99% de la gouine moyenne en tête. Je peux vous dire qu'elle n'est pas du tout ce qui attire les hommes, elle est plutôt androgyne, sportive, de taille moyenne, voire petite, plutôt mince avec une tendance à devenir obèse si elle est en manque d'amantes, carrée ou rondouillarde, courtaude, les jambes lui servant juste à taper dans un ballon ou à coincer celles de sa partenaire, elle a parfois du mal à rester en équilibre sur une moto à cause de ses petites jambes éventuellement injectées de graisse mais aime parader en motarde pour la frime et la drague désespérée. Sa partenaire lui ressemble. La différence sexuelle dans leur couple ne se jouant qu'à d'infimes détails au niveau du type physique. Même dans les couples butch/fem.

Publié le 05 Août 2023

@Monique Louicellier
La Cour prend acte :
- Que vous divaguez complètement en mélangeant, comme bon sous semble, les pseudos.
- Que vos explications démontrent que vous ne maîtrisez aucunement la langue française.
- Qu'en affichant en permanence vos tendances sexuelles, ce dont tout le monde se contrefiche, vous ne servez pas la cause que vous prétendez défendre.
- Qu'enfin vous accusez les autres de vos propres travers et turpitudes.
En conséquence la Cour, après en avoir délibéré et au constat de votre état mental, décide de précéder à votre enfermement, camisole comprise.
Les autres messages vont s'auto détruire, vous laissant seule ou presque sur cette page, ils seront bientôt remplacés par des affichettes de propagande.

Publié le 05 Août 2023

@Monique Louicellier
"Ah, ah !" dites-vous, pour conclure une fine et percutante (quoique surprenante) analyse de ma nouvelle. Si vous affirmez avec autant d'autorité que les gouines (pour reprendre votre terminologie quelque peu péjorative) ne s'excitent pas sur des jambes de femme longues et fines, c'est que, j'imagine, vous êtes 1) lesbienne vous-même - ce que je ne pense pas un seul instant à vous reprocher, naviguant moi-même sous cet étendard -, ou 2) que vous détenez un diplôme supérieur de tribadologie, acquis auprès de je ne sais quelle université saphique (peut-être celle de Lesbos, connue pour n'être fréquentée que par des femmes et pour les TP homosexuels qu'elle propose à ses étudiantes). Si vous êtes dans le premier cas, permettez-moi de vous faire aimablement remarquer que ce n'est pas parce qu'on pratique une discipline que cela fait de nous une experte. Un exemple, pour mieux me faire entendre : figurez-vous qu'en mon jeune âge (je devais avoir dans les 14-15 ans) je copinais étroitement avec César, le bonobo du zoo de Vincennes, fort porté sur la chose comme tous ceux de son espèce, mais là n'est pas la question (il s'est, d'ailleurs, toujours comporté avec moi avec la plus stricte décence, ne m'exposant ses roubignoles qu'une fois par semaine). César, donc, si vous avez bien suivi, était membre à part entière de l'ordre des primates, mais cela ne faisait pas automatiquement de lui un spécialiste de son espèce. Ainsi, il était proprement infoutu de distinguer un orang-outan du grand camion rouge des pompiers (ce qui, d'ailleurs, pour l'anecdote, lui valut plusieurs fois de manquer se faire écraser). Maintenant, si nous sommes dans le second cas de figure, tout ce que je peux dire c'est que votre diplôme supérieur de tribadologie ne vaut pas tripette. En effet, étant lesbienne moi-même comme je vous l'ai déjà dit, je peux vous assurer que je suis fascinée par les jambes féminines longues et fines, au point, d'ailleurs, d'être tout à fait capable de suivre, dans la rue, même sous la pluie, même en période de pandémie, une créature dotée de membres inférieurs fuselés jusqu'au vertige. Ce que cela prouve ? Tout simplement que vous dites des conneries et que, conséquemment, et même subséquemment, votre critique de ma nouvelle est nulle et non avenue. Sachez pourtant que je ne vous en veux pas le moins du monde : tout le monde est faillible, même s'il y en a dont on dirait qu'ils le font exprès.
Bien à vous, et prenez garde à ne pas vous exposer trop au soleil. Et ne vous laissez pas emmerder par vos matous.

Publié le 05 Août 2023

@émilie brock
J'ai lu le dernier écrit sur votre page, je tiens à vous dire que les mecs fantasment sur des jambes de femmes longues et fines mais pas du tout les gouines, ah, ah !
Je veux parler d'Isabelle Blackeney, qui ressemble furieusement à Joseph Lestrange, vous n'aurez qu'à suivre mes étoiles ou celles de Bérurier pour tomber dessus.
@R. Bérurier
J'accepte votre jugement. Par contre est-ce l'heure de vos pilules à vous, à Mr Lestrange et hem (Mme) Blackeney ? Prenez-les bien surtout ou changez de médecin, parce que le traitement semble inefficace.
Et surtout ne me portez pas le mauvais oeil (black-n-eye) !

Publié le 04 Août 2023

@émilie brock
Dernières minutes : Subodorant qui se cache derrière la Broque, la Cour décide de procéder à quelques tests psychologiques avant de la considérer comme saine d'esprit. Le délibéré aura lieu en soirée.

@Monique Louicellier
Et bien, nous vous écoutons..

Publié le 04 Août 2023

@émilie brock
Ah oui, je vous préviens que je suis à l'extérieur et ne pourrai télécharger ou lire mieux que ce soir...

Publié le 04 Août 2023

@émilie brock
Merde, c'est juste... Ouh, la, la, merci de me rappeler mon Alzheimer...
Chiotte, ça va me faire deux lectures, alors que j'ai les écuries d'Augias à déblayer...

Publié le 04 Août 2023

@R. Bérurier
Ah brillant... Je peux préparer ma défense avant ce jugement quand même ???
Vous deviez m'assigner en justice en premier lieu (j'apporte les greffiers si vous voulez bien, afin de s'assurer que les convocations seront bien proprement faites et en ordre....).
Me juger sans m'entendre, de même que ne pas entendre les autres prévenus, hé, mais dans quelle iripoublique est-,on ?

Publié le 04 Août 2023

@Monique Louicellier
Comme qui dirait qu'il y a de la bigorne dans le fromage. Pour ma part, je ne connais aucune Isabelle (en tout cas, aucune Isabelle digne de ce nom) et jzbl 2 a bien posté une nouvelle intitulée "Jule et Cyprienne", nouvelle que vous aviez commencé à commenter.

Publié le 04 Août 2023

@Monique Louicellier
@émilie brock
Considérant qu'une nouvelle Emilie broque vient de s'intercaler dans les débats.
Considérant que de toute évidence il s'agit d'un travesti ou plus exactement d'une mauvaise copie de la dame Monique Louise Cellier de la magouille ou de l'une de ses admiratrices.
Considérant de surcroit qu'elle n'est ici que dans le but de perturber la séance en portant accusation sur le sieur Bérurier et la dame Carson, les confondant en une seule et même personne, sans en apporter aucune preuve, chose qui est déjà punissable.
Considérant enfin et nonobstant sa position de personne assistée, qu'elle doit être considérée comme saine d'esprit, quoi que...
La Cour décide en conséquence de condamner la dame Broque et ses alcooliques, pour calomnie et harcèlement, à une peine allant de la pendaison au bannissement.
Le greffier prend acte et le juge d'application des peines jugera de l'opportunité.
Les dépens sont à la charge d'Emilie Broque pour assistance à personne en danger et de Monique Louise Cellier pour collusion.
La Cour se retire.

Publié le 04 Août 2023

@R. Bérurier
Oui, oui, patience et longueur de temps...

Publié le 04 Août 2023

@émilie brock
Chère Émilie, je comprends bien votre émoi et je finirai mes lectures, mais jzbl2 n'avait pas publié, il s'agissait d'Isabelle plutôt ?
Sachez que n'importe qui peut me contacter par Facebook ou si vois voulez mon email, je vous le donne aussi, si vous ne le spammez pas...

Publié le 04 Août 2023

@Monique Louicellier
Chère Madame, ouvrez les mirettes : Bérurier et Carson sont une seule et même personne, qui tente (grossièrement) de vous mener par le bout du nez.

Publié le 04 Août 2023

@Monique Louicellier
Il semblerait, mais c'est peut-être une erreur, que vous ayez la comprenette un peu compliquée, comme le dirait une personne ayant plus de jugeote.
J'ai un peu suivi votre affaire concernant un certain livre humoristique, origine du problème, et en lorgnant sur le premier paragraphe de votre dernier message on peut y lire :
"Et si un texte ne nous plaît pas, il ne mérite que d'éventuels conseils donnés sur un ton bienveillant ou juste de passer son chemin".
Alors, ce qui semble poser question, c'est que les conseils que vous donnez aux autres vous ne semblez pas vous les appliquer.
Ce matin, à mon réveil vers onze heures, j'ai des sommeils compliqués, je vois que non seulement vous n'avez pas giclé de la page en question, mais qu'en plus vous en rajoutez une couche, alors même que l'on vous demande gentiment de passer votre chemin.
Vous serez peut-être soutenue par votre nouvelle adepte Carson, mais pas par moi si, d'aventure, vous insistiez.

Publié le 04 Août 2023

@Monique Louicellier
A la suite de problèmes techniques indépendants de sa volonté, jzbl 2 se retrouve privée de tout moyen de vous joindre. C'est pour cette raison qu'elle m'a priée de vous demander si que vous aviez terminé la lecture de sa nouvelle (souvenez-vous, vous en étiez à la page 20 ou 25, à ce moment du récit où, selon certaines rumeurs, les choses prennent une tournure immonde) et quel est votre jugement final. Dans la détresse où elle se trouve (M. Monbestseller la retient prisonnière dans sa cave), elle serait ravie de connaître, bon ou mauvais, votre verdict. Par avance et pour elle, je vous remercie.

Publié le 04 Août 2023

@K. Carson
Juste ! J'ai été un peu emportée, puisqu'on m'avait soufflé qu'il s'agissait d'un mauvais troll.
Et si un texte ne nous plaît pas, il ne mérite que d'éventuels conseils donnés sur un ton bienveillant ou juste de passer son chemin.
Il est vrai qu'elle/il maniait aussi l'ironie, donc je lme suis permis bien des choses.
J'irai faire amende honorable et lirai tout son texte ou retirerais mon commentaire, mais les "mais pas que...", c'est vrai je ne peux plus les voir.
Qui êtes-vous K. Carson ? Votre commentaire devient celui d'une femme à mon avis...
Mais je ne cherche ni les bons mots, ni les étoiles.
Votre commentaire est gentil, mais avant vous disiez pile le contraire.
Je suis perdue...
Pas grave. Heureuse cependant des amitiés, des possibilités d'écriture libre, des moments de rigolade même acide.
J'm'en vas trinquer aussi à l'anonyme Bérurier, à Michèle et à Catarina et à tous les auteur.es qui m'ont ouvert les yeux sur leurs mondes.

Publié le 03 Août 2023
1
Il convient ici de mettre les choses en place. Le roman ? je n'en ferai aucun commentaire, par contre sur l'auteur qui passe son temps à pourrir la vie des autres oui. Il suffit de suivre sa trace pour se rendre à l'évidence que cette dernière ne vit qu'au travers de critiques acerbes qu'elle partage d'ailleurs avec bon nombre de ses amis.
Publié le 03 Août 2023

Je m'arrête sur la route car vous les critiques trollistes, êtes là bénédiction de ce jour et je dois en parler...
J'ai été inondée d'amour grâce à la plateforme.
J'y ai connu deux grands amours, qui pourtant ne s'entendent pas si j'ai bien tout compris, deux femmes, et c'est même grâce à leur mésentente que j'ai connu l'autre femme.
L'une m'a prise sous son aile et m'a tirée du fossé de la dépression puis m'a remise sur la route à grands coups d'épaule affectueux et autant de petits noms mignons à mon égard.
L'autre me perfuse tous les jours de sa douceur à mon égard et me distille ses conseils de sagesse.
J'ai eu le coup de foudre et ai été aimée par elles deux, sans doute parce que je suis une ingénue, sentimentale et que j'avais besoin d'aide.
Jamais je ne trahirai l'une pour l'autre.
Peu importe les sujets qui les divisent.
Et qui aurait une vie aussi mesquine que de s'amuser à cliquer sur ses textes ou ceux de ses amis, et passer son temps à cela pour grimper dans le classement d'un site fait pour se faire plaisir avant tout ?
Vous ?
En tous cas, je suis heureuse et comblée de l'amour sans contrepartie de ces deux femmes qui m'ont sauvé la vie.
Pouvez-vous imaginer ce que je ressens ?
J'espère que ces deux femmes resteront autant qu'elles le voudront sur ce site où il n'y a pas que des pisse-vinaigres egotiques, jaloux ou condescendants, qui espèrent briller en société ou qui espèrent gagner de l'argent.
A l'heure du bilan de votre vie, qu'en restera-t-il ?
Vivez, soyez bons les uns pour les autres.
L'orgueil est à jamais un péché mortel.

Publié le 03 Août 2023

Ma note a été corrigée, car une erreur bien involontaire m' a fait déraper sur le clavier.
Vous savez, à la campagne au milieu des foins, ce n'est guère pratique.

Publié le 03 Août 2023

A vous... Si je suis avantagée, ce dont je me fiche puisque je publie pour le plaisir et la postérité, je n'ai rien payé en quoi que ce soit, pas même en nature. La communauté d'intérêt ? Je ne vois pas trop car je lis souvent en dernier les romans de Zoé par exemple et ceux d'une autre de mes chouchous. Et je ne vois pas quel est votre but, qu'est-ce qui motive vos écrits. Mais une chose est sûre, en déversant votre bile, c'est vous-,même qui attirez les badauds sur mes pages, ce dont je me moque aussi. Bien sûr je partage à certains de mes amis en vrai, non virtuels, les liens pour mes écrits et pour le moment, ils s'en foutent, aucune lecture ou en tout cas aucun commentaire. Et je sais puisque ce sont des amis dans la réalité, qu'ils ne sont pas allés me lire. Franchement, dommage mais là aussi, je m'en fous. J'écris pour mon plaisir. Mon écriture n'est pas extraordinaire mais elle me plaît et elle n'est pas mal quand même, surtout au vu de ce que j'ai pu lire en romans, y compris lesbiens, sur KTM ou Homoromances, qui pour le coup sont des torchons (exception faite des auteures étrangères), de mauvais plagiats parfois de scenari pornos et encore tout croustillants de fautes dans chaque phrase... Alors pas envie de me taper la honte en me faisant oublier là et ça simplifie aussi la comptabilité... Je ne gagne pas d'argent en écrivant mais au moins je n'en perds pas, à part les 15 euros pour tout mettre sous un même nom, le mien, car moi j'assume mon identité, et ne souhaite pas ouvrir X emails, j'aime la simplicité. J'aime pas quand vous dîtes se taper le cul par terre à en perdre vos dents. L'image n'est pas gracieuse. Sinon, pour les trolls qui se font passer pour des femmes, il m'est très aisée de distinguer une écriture masculine d'une écriture féminine, je connais les femmes, même les plus masculines, par coeur....
Ceci dit, si vous voulez sponsoriser mon refuge involontaire de chats, pour la nourriture, les soins, vous êtes bienvenus de faire un don à mon association, pour le moment auto-financée.

Publié le 03 Août 2023

@R. Bérurier
Vous chauffez pas la bile comme ça.... Voyons, voyons... Le classement ?
Celui du comité de lecture pour les livres + de la semaine ?
Bon, en fait, je dois avouer n'avoir pas compris pourquoi 500 000 ans à vivre avait reçu un petit coeur, pareil pour En Partance...
A l'époque où j'ai lancé En Partance, je ne connaissais même pas Dame Zozo et je ne sais donc pas à qui je devrais un favoritisme éventuel, sans avoir rien cherché ni demandé.
Ou alors, le comité de lecture n'a pas fait trop attention. Et je ne sais même pas qui le compose... Alors, pas de ma faute...
J'ai plu à certaines personnes par ailleurs.
Pourquoi ?
Peut-être parce que l'attirance alchimique était réciproque.
La valeur de mes écrits ???
Je dirais que j'en doute, mais comme je souffre de mauvaise estime de moi ou d'humilité, dur de savoir.
Et vous que publiez-vous, que j'aille vous lire ?

Publié le 03 Août 2023

@R. Bérurier Mes 5 étoiles accompagnent un commentaire adressé @jzbl 2. En clair, elles servent de falots pour attirer l'attention sur un personnage qui a très bien saisi que les commentaires non étoilés n'apparaissent pas sous ses pseudos.
Pour le reste, sachez que le classement monBestSellerien ne tient pas compte des notes mais du nombre de clics opérés sur la page de l'oeuvre.
En espérant vous avoir éclairé aussi...

Publié le 03 Août 2023

@R. Bérurier
Je vous réponds. Je prends ce qu'on me donne sans rien avoir quémandé, mais il est clair que pour une fois, rien n'était lu, zut alors...
J'avoue avoir quémandé un commentaire à Catarina Viti au tout début de ma présence ici et depuis niet.
Et vous, où vous êtes-vous arrêté dans mon pavé ? Vous avez tout lu ?

Publié le 03 Août 2023

Lestrange
Et la meilleure preuve en est... Mais vous le saviez...
Trop drôle ! Justement - seriez-vous télépathe - les livreurs de croquettes m'ont épuisée. Une belle mort de rage serait plus douce qu'une mort de guerre lasse.
Bérurier
Je n'ai plus de morpions. Je ne cuisine pas. Alors décoller mes crottes séchées (elles datent) pour les donner à bouffer aux monbestselleriens, au moins ça me fait marrer.

Publié le 03 Août 2023

Bérurier et Lestrange,
Merci infiniment pour cet hommage et ces commentaires fouillés qui vous ont pris du temps, comme quoi vous en avez à revendre, et qui ajoutent ainsi sel et poivre, sans compter cette étoile que je vous ai extirpée (meme si potentiellement éphémère, j'sais ben...) à mon oeuvre grandiose (Hem, hem...), qui en était totalement dépourvue !
Avec un peu d'assaisonnement, les carcasses de corbeaux passent pour du poulet rôti ! C'est pour ça que je suis contente d'être végétarienne...
Vous me rendez donc ou me donnez plutôt, puisque vous n'avez pas goûté au corback, un moment de grande poilade...
Bravo pour ces envolées qui en tant que commentaires ne resteront même pas pour la postérité.
Vos humilités vous honorent.
Je ne me plaindrai pas.

Publié le 03 Août 2023
5
Sous toutes réserves.
Publié le 03 Août 2023

La littérature fait scarlatine. (J'ai décidé, avec l'approbation de mon conseil d'administration, de ne plus faire la moindre réclame à la rage, cette maladie horrifique qui vous rend plus écumant qu'une tempête sur la côte quiberonnaise et qui vous pousse à mordre au mollet le médecin qui est en train d'essayer de vous l'éradiquer en usant d'une lancette ou d'un lance-pierres. Il ne faut pas oublier qu'avant que Pasteur ne prenne les choses en mains [rappelons au passage que Pasteur, en dépit de son nom, n'était ni berger ni homme d'église, mais plutôt, comme vous et moi, scientifique - en gros microbiologiste -, et que c'est à lui, et non à M'ame Zozo par exemple, qu'on doit la mise au point d'un vaccin, dont on dit, mais je ne suis pas certain qu'il faille le croire, qu'il serait aussi efficace contre le mildiou et le phylloxéra] , il ne faut pas oublier qu'avant Pasteur, disais-je, la rage vous tuait en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, il suffisait souvent d'être mordu par son facteur, ou par le maître d'école, voire par le garde-champêtre, et l'on défunctait en quelques jours, la bave aux lèvres et les dents hérissées, que c'en était presque un plaisir.) Bon. La littérature fait scarlatine, annonçais-je, et la meilleure preuve en ait la parution de ce "Manuel, etc", lequel manuel porte au zénith la faute d'orthographe, l'incorrection grammaticale, la défectuosité syntaxique et l'erreur de ponctuation (quand elle existe). On espérait depuis longtemps l'apparition d'un tel auteur, qui, par son oeuvre quasi apocalyptique, nous démontrerait sans coup férir que la littérature n'est pas morte, qu'elle bouge encore, même si c'est plutôt dans une danse de mort que dans un cha-cha-cha endiablé. Bref, Mme Louicellier vint, qui prouve indubitablement que l'art d'écrire n'est pas réservé aux pourceaux, qu'un quidam, une fois ses chats remisés au grenier (ou à la cave), est lui aussi tout à fait capable de saloper la langue française, pour peu qu'il se sente saisi d'une sainte colère contre les Genevois. Merci, Mme Louicellier.

Publié le 03 Août 2023

@Monique Louicellier Des bises gluantes :-) ! M'enfin !
Je tâcherai de te lire au plus vite...
Bonne nuit !
PS : le troll, c'est comme le céleri, je bloque ;-) !

Publié le 02 Août 2023

@Zoé Florent
Du moment que les bises ne sont pas gluantes, je les prends en quantité infinie... Tes voisins ne sont pas même pas helvètes (sauf coté Valais), ils sont ceux que je décrie dans mon pavé...

Publié le 02 Août 2023

@Monique Louicellier Ah, punaise, Monique, mauvais timing ! Je suis débordée, n'ai plus de réseau dans trois jours... Mais voilà que l'on vient de m'informer de la livraison de mon kit Sky dsl... Bon, du peu que je me souvienne de l'installation d'Eurona en Espagne, c'est pas gagné, mais promis, je mets la gomme ;-).
Des bises en masse, comme chez nos amis t'sais, ou trois à défaut, comme chez mes voisins helvètes,
Michèle

Publié le 02 Août 2023

@Zoé Florent
Les étoiles pleuvent... Une pluie d'étoiles filantes !
Merci Zozo ! Tu aimes ce surnom : Mme Zozo, moi oui, trop marrant, j'attends maintenant celui que les Trolls me réservent.
Attention, avec moi, je suis démontée d'avance, ils ne peuvent m'atteindre.
Décoinçons nos zygomatiques.
Je tiens de ma mère pour la cuisine, je ne concocte pas des gâteaux étouffe-chrétiens, mais des pavés étouffe-trolls !
J'ai l'eau qui me vient aux babines.
Le jeune Troll flambé au whisky est très bon, et si on en mange, on a l'audition de l'oreille gauche déconnectée de la droite et le nez qui tombe, mais tout revient comme d'ordinaire une fois cette viande non animale digérée.

Publié le 02 Août 2023

@jzbl 2
Ah, génial, voilà un jeune Troll, un peu vert, un peu plus élégant, qu'on peut mieux rôtir à la broche que ceux tout noirs et tout poilus...
Préférez-vous rotir, je vous rot bien volontiers, burp !
Bienvenue à vous et en garde, à vos mousquets ! Je m'avance...
Ah oui, vous avez bien raison, les Genevois disent beuuuuh, c'est vrai, un accent beunet (enfin, les faux Genevois, bref...). Et puis la beuh, ils connaissent.
Nous aussi, mais ce sont juste les vaches, qui paissent autour de nous, meuhhh, ou beuhhh, c'est pareil...

Publié le 02 Août 2023
5
@jzbl 2 Quelle incroyable intuition ! Bluffante, virevoltante, pertinente, innovante... Mais qu'entends-je ? Qui sont ces aigrefins qui prétendent que vous vous répétez ?... Ah, cher pseudo innombrable, vous m'é-pa-tez ! Mais comment faites-vous donc ?
Publié le 02 Août 2023

@Monique Louicellier
Hou là là ! Voilà qui est à peu près aussi digeste qu'un älplermagronen ! Mais nul doute que M'ame Zozo, qui a un estomac d'autruche, va vous balancer les cinq étoiles réglementaires.
PS : Quoi que vous en pensiez, les Helvètes sont plutôt modestes : ils se passent très bien de l'accent circonflexe.

Publié le 02 Août 2023