Frissons au Col du Vent

84 pages
Extrait
de Monique Louicellier
Frissons au Col du Vent Monique Louicellier
Synopsis

En garrigue, sous les contreforts du Larzac, au milieu des vignes et dans les Causses, une flore ravissante, un climat généreux, des paysages époustouflants, une tranquilité parfaite, une vue sur la Méditérannée depuis le Col du Vent et le bonheur ?
Non, il y aura des disparitions inquiétantes, l'une d'elles étant résolue par la découverte d'un corps suicidé de manière bien étrange.
Plusieurs coupables possibles, dont des sangliers !
Un cold case que personne n'a envie de déterrer.
Mais nos hèroïnes vont finir par deviner l'horrible vérité !
Attention, tout est sorti de mon imagination.
Aucune vérité ne m'a été révêlée par mes héroïnes et même si c'était le cas, je me tairais !
La vérité n'intéresse personne et je n'ai pas envie de disparaître moi aussi...
NB : La suite bientôt !

Publié le 21 Décembre 2022

Les statistiques du livre

  1934 Classement
  29 Lectures 30 jours
  1179 Lectures totales
  +45 Progression
  26 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

17 commentaires , 6 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Ramos Serge
Bonjour et merci Serge, ça me plairait bien de lire votre roman au vu de votre biographie, mais occupée entre ma ruine, mes chats, le troll de MBS et mes dettes de lecture, il faudra attendre mais un grand merci !

Publié le 30 Août 2023

J'ai commencé à lire votre roman, j'aime votre style d'écriture.

Publié le 24 Août 2023

@Maria B.
Merci... Il n'est pas terminé ce roman. Ah, si je trouvais du temps... Vous avez enlevé le vôtre ?

Publié le 02 Août 2023

@Stog
C'est bien gentil ce que vous dîtes, assorti d'étoiles filantes en prime....
C'était bien le but (je ne parle pas des étoiles...), de vous plonger dans l'ambiance de ce pays, qui me manque, comme à vous qui pourtant ne le connaissez pas encore.

Publié le 02 Août 2023

@Monique Louicellier, je vais me plonger dans une lecture qui, au fil des premières pages, paraît bien prometteuse... A bientôt.

Publié le 14 Juillet 2023

@Monique Louicellier, je vais me plonger dans une lecture qui, au fil des premières pages, paraît bien prometteuse... A bientôt.

Publié le 14 Juillet 2023

@Monique Louicellier, je vais me plonger dans une lecture qui, au fil des premières pages, paraît bien prometteuse... A bientôt.

Publié le 14 Juillet 2023
5
@Monique Louicellier, votre prose pour décrire la nature des lieux est tellement belle que j'ai cru entendre les premiers mouvements de la Pastorale.
Publié le 25 Juin 2023

@Zoé Florent.
Merci de ce gentil commentaire même si je ne mérite pas tous ces éloges. Oui, tu as vu juste pour le scénario, pour les multiples pistes devant égarer les soupçons ou renforcer les certitudes toutes faites et moins effrayantes, il en manque encore (mais elles sont dans ma tête) , surtout qu'il n'y a pas une seule disparition suivie de mort d'homme, mais deux disparitions à évoquer. La pose du décor mêle beaucoup de réalités, aussi incroyables et étranges qu'elles puissent paraitre, à un mince filet de fiction.
Bises !

Publié le 07 Février 2023
5
@Monique Louicellier Un début de roman très énigmatique. Décors valorisés par un oeil observateur, une plume particulièrement élégante, fine, poétique, et personnages hauts en couleur, dont un couple lesbien attaché et attachant... Le scénario est habilement mené. Il multiplie les pistes possibles tout en occultant la principale dont on se doute bien qu'elle est pourtant claire dans l'esprit de l'auteure et finira par prendre forme... En bref, un très bon moment passé à te lire(as usual). J'espère connaître la suite un de ces, au cas où ta muse te visite (à l'improviste, comme souvent :-)). Merci pour ce partage et bonne fin de journée ! Bises, Michèle
Publié le 06 Février 2023

je trouve votre écriture très poétique. c'est très agréable à lire.

Publié le 26 Janvier 2023

Cher @Patrick Le Tiec,
Je vous remercie beaucoup pour vos encouragements et vos étoiles, bien entendu ce n'est pas terminé, cependant au moins le suspense est-il encore bien là pour vous ! N'habitant plus dans cette région mais dans le froid et la grisaille et subissant une certaine nuit de la plume, pas facile de m'y remettre !!! Les chatons en fait ne semblent pas concernés par l'intrigue, mais la personne allant en garrigue nourrir des chats errants y compris en pleine nuit et pendant le confinement (je la connais très bien ^^) rencontrera souvent des sangliers, sans jamais se faire attaquer, lesquels cohabitaient même très pacifiquement avec de petits chatons errants...

Publié le 19 Janvier 2023
4
@Monique Louicellier Bonjour Monique, je suis resté un peu sur ma faim car on aimerait bien connaître la fin de cette étrange histoire. Il y a quelques fautes de frappes (j'en fais aussi, et je les vois après avoir mis en ligne). Ensuite la découverte des chatons semble être une charnière de cette histoire. L'ensemble de votre texte est bien imagé. J'imagine tout à fait l'appartement de ce M. Bret. Les paysages, les randonnées sont bien décrits. Je ne peux que vous encourager à terminer votre histoire avec cette atmosphère mystérieuse.
Publié le 19 Janvier 2023

@Wilfrid TETARD
Ah ben si, j'avais indiqué extrait mais aussi feuilleton, je vais juste enlever feuilleton, qui suppose de donner la suite régulièrement, et je ne suis pas très régulière !

Publié le 07 Janvier 2023

@Monique Louicellier

Ah ! Je comprends mieux ! Mais dans ce cas, pourquoi ne l'avez-vous pas catalogué comme "Extrait" ?

Publié le 07 Janvier 2023

@Wilfrid TETARD
Merci Wilfrid, mais le roman est loin d'être terminé, pour la plus grande douleur de ceux qui veulent le lire vite... Idem, pour le roman En Partance...
Si vous lisez ce dernier qui n'est pas du tout dans le même ton : Il y aura le point de vue très différent des deux femmes, par exemple sur leurs ébats et sentiments car Chantal ne rêvera bientôt que de larguer Michèle davantage amoureusement qu'en chemin, tentant toujours de profiter des avantages possibles rencontrés sur sa route, sans vouloir pour autant tout dévoiler de sa quête à Michèle, ni que cette dernière y joue un rôle, pendant que Michèle cherche aussi à tirer profit de cette rencontre avec Chantal, dans la démarche exactement opposée, sinon pour gagner son amour, en tous cas pour en tirer une compréhension plus fine de la psychologie de cette compagne qu'elle idéalise et en la poussant dans ses derniers retranchements jusqu'à l'explosion... Ceci au milieu d'une intrigue qui va emmener Chantal sur la piste de sa véritable mère biologique si elle a pu échapper aux ravisseurs, sur l'analyse de la perversité de ses parents complices du kidnapping et sur une meilleure connaissance du réseau mafieux de traite des femmes par lequel elle est passée jeune enfant. Elles vont partir à Rome à la rencontre d'une association de victimes, puis dans les Pouilles, sur la piste de la mère de Chantal, mais leurs plans seront bel et bien retardés par leur envie d'enquêter à Rome et par des péripéties assez trépidantes, sans compter leurs retrouvailles non souhaitées avec Luigi et Fabrizio qui sont loin de leur vouloir du bien ! Mais tout finira bien. Sauf que Michèle et Chantal se sépareront pour toujours...

Publié le 07 Janvier 2023
4
Un roman très agréable. Quelques fautes de frappe, mais sans importance... Seul vrai reproche : les personnages sont, à mon sens, sous-exploités. Vous les avez dotés d'une vraie personnalité mais vous avez peu utilisé par la suite leurs particularités pour laisser la part belle à la description de leur environnement. Il n'en reste pas moins que j'ai pris plaisir à parcourir avec vous les magnifiques paysages évoqués ! Cordialement, Wilfrid TETARD
Publié le 07 Janvier 2023

Cher @Gégé la Laponie
Cher Ami,
Mille mercis pour vos étoiles généreuses, venant d'un écrivain hors pair, un génie au demeurant modeste et surtout pour le temps consacré, vous qui ne commentez jamais...
Je vais vite jeter un oeil et même les deux, derrière votre pseudo, pour voir si le récit en Laponie s'y trouve caché et j'invite tout lecteur ou lectrice à faire de même car Gégé, c'est le top du top !!! Ah, vous ne connaissez pas Gégé ? Cela fait longtemps qu'il mérite un prix d'excellence en littérature, par son écriture, par son humanité, par son originalité, par la variété de ses romans...
Oui, je voudrais bien élaguer mais je me demande si mon but ne serait pas de bien endormir le lecteur avant que le tueur ne sorte du bois ! Il ne faut pas qu'il se barre bien avant, d'un petit clic rageur, c'est vrai...
Vous êtes trop cool sur la photo, sinon !
Votre Groupie.

Publié le 03 Janvier 2023
4
Extraordinairement bien écrit mais malheureusement quelques longueurs dues à une trop grande abondance de descriptions. Élaguez quelque peu et le récit sera parfait !
Publié le 03 Janvier 2023

@ANTALL
Merci beaucoup Norin, je change la catégorie !!!

Publié le 28 Décembre 2022

@Monique Louicellier HAHA ! Ce machin, comme vous le qualifiez, pourrait entrer dans la catégorie POÉSIE ? Mais, puisqu'il s'agit d'une fiction, ROMAN serait à mon sens plus approprié (à vous ensuite d'opter pour la sous-catégorie que vous estimez la plus pertinente).
Amitiés

Publié le 26 Décembre 2022

@ANTALL
Merci Norin, et même d'avoir si bien noté alors que vous aviez des réserves, que je peux comprendre... je trouve mon écriture hyper moyenne, et en fait je n'y connais rien dans les genres... Je suis très hyper débutante moi, j'écris parce que cela me vient, sachant bien entendu que cette histoire n'est pas terminée non plus...
Donc, d'après vous, sous quelle genre faudrait-il ranger ce début de machin (comme dirait la catarina) ???
Merci encore !

Publié le 22 Décembre 2022
5
Déjà, votre synopsis m'a mis la puce à l'oreille. La lecture des premières pages me confirme dans l'idée que faire figurer votre récit dans la catégorie "suspense - thriller" est totalement inadéquat. C'est poétique, lyrique, descriptif, un paragraphe par phrase, bref l'opposé de ce que l'on attend d'un début de thriller à suspense, avec un protagoniste dans l'action. Même s'il y a une enquête à venir, le style adopté ne donne pas envie de découvrir la suite. Si vous rangez ce joli texte dans le genre qui est le sien, vous gagnerez forcément des lecteurs. Amitiés Norin
Publié le 22 Décembre 2022