La Fille qui n'aimait pas ses seins

13 pages
Extrait
de AlineTilleul
La Fille qui n'aimait pas ses seins AlineTilleul
Synopsis

Basé sur un vécu classique transposé et sublimé, dans lequel se reconnaîtront et pourront se projeter de nombreuses femmes, "La fille qui n'aimait pas ses seins" est un petit roman construit autour de l'hypothèse que le personnage masculin est un professeur de cinéma, et la femme une informaticienne et poète.

Une femme, inconnue, en quête d'identification par un tiers. Un homme, en quête de légitimation.

5382 lectures depuis la publication le 20 Septembre 2015

Les statistiques du livre

  879 Classement
  38 Lectures
  +120 Progression
  4.8 / 5 Notation
  26 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

16 commentaires , 17 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Simplement excellent et poétique. J'ai beaucoup aimé ces 13 pages. C'est sensuel et cruel, la glace et le feu... Délicieux!
Publié le 04 Juillet 2016
5
Bonsoir Aline, j'ai beaucoup apprécié les joutes verbales très habiles. Par ce jeu, les deux protagonistes se cherchent, commencent sur le ton de la plaisanterie, pour finalement rivaliser de perversité et lorsqu'ils finissent par se trouver évidemment, on ne sait s'ils sont pris à leur propre piège ou maîtres de leurs envies. C'est toujours le problème dans les relations de soumission : on ne détermine jamais précisément lequel domine l'autre, ou s'ils se laissent tous deux submerger par leurs instincts. En tous cas, bravo, c'est très bien écrit : une approche originale et qui rend la "punition" agréable :-)
Publié le 02 Mars 2016
5
Un récit très sensuel, sans tomber dans la vulgarité et très bien écrit.Bravo!
Publié le 06 Janvier 2016
5
Fort heureusement, nous sommes bien loin du "Divin Marquis" et de sa vulgarité pornographique! Elle, je la trouve attachante dans sa recherche du plaisir et, au delà, d'un certain idéal... Pourquoi se fait-elle toujours flouer? Lui, n'est qu'un monstre d'égotisme et de perversité; je me demande s'il faut le haïr ou le plaindre ... Sa réflexion finale montre un cynisme au delà de toute mesure! Au passage, je me permets de vous conseiller la lecture de "Elle voulait que j'écrive sur elle..." (mercantilisme oblige); cela devrait vous réjouir! Cordialement. Boris Phillips.
Publié le 12 Décembre 2015

Un homme une femme qui se cherchent à travers des jeux de rôle très sensuels. L'auteure s'est servie d'une écriture tantôt poétique, tantôt plus directe qui rendent les situations très intenses. Les échanges érotiques sont très efficaces et très bien écrits. Merci à vous

Publié le 24 Novembre 2015
5
Une belle écriture qui nous fait part d'un mal et d'une douleur insidieuse. Regard d'une femme sur sa condition sur sa souffrance, sur le silence. Elle nous entraîne dans son périple dans lequel il nous est délicat de ne pas prendre position de cette cruauté. Merci à l'auteure d'avoir mis sur papier cette histoire que beaucoup feignent croire pour leur confort oubliant que la réalité est souvent plus déconcertante, plus tragique qu'il n'y parait. Merci à vous.
Publié le 24 Novembre 2015
5
J'ai été subjugué par la découverte de ce livre. Une écriture poétique, fine, raffinée pour ce fantasme érotique sans pareil. Je dirais que ce récit est tout simplement parfait et qu'il atteind tout à fait son objectif. Le désir est là, et l'imagination, savamment sollicitée, vagabonde ... Qui sont ces personnages ? sont-ils réels ou fictifs et qu'est-ce qui se joue en fait entre les mailles de l'histoire que l'on ne connaît pas ?
Publié le 24 Novembre 2015

 

Merci à KwamRak d'avoir été le premier à lire l'extrait, merci pour ce sublime commentaire, cette lecture si fine. "Deux personnages tombés bien bas ..." Ainsi donc, tout est compris à travers les temps ...

Publié le 10 Novembre 2015

Coucou Perry Maître !  Comme on se retrouve !

 

Merci pour le 5/5.

 

Publié le 10 Novembre 2015
5
5/5
Publié le 10 Novembre 2015

just behind you :)

Publié le 10 Novembre 2015

Ce récit m'a attirée le premier sur ce site par son titre. J'ai été ensuite scotchée par ce style unique, émouvant et excitant. Les personnages sont si vrais, drôles, beaux, énigmaitiques et décalés à souhait.
Le sentiment de jubilation à cette lecture, c'est comme si lors d'un lointain voyage l'on découvrait une pépite. On a l'impression d'entrer dans un fantasme. Du grand art !

Publié le 10 Novembre 2015
5
La note, bien sûr, c'est 6/5. Plus que parfait.
Publié le 10 Novembre 2015
5
Aline, suite à ta venue sur ma page d'écrivain, suite à ton message privé, je suis enthousiasmé de t'annoncer que c'est moi qui ai débuté la lecture de ton livre en premier ! J'ai lu l'intégralité de l'extrait. Force est de te confier que j'aime beaucoup ta narration emprunte de poésie. Ton style est percutant. Tu as su vêtir d'habits d'or et de lumière deux personnages tombés bien bas. Je t'espère en Paix aujourd'hui. Merci pour le partage ! Pacôme
Publié le 06 Novembre 2015

Vous y êtes pour quelque chose, chère Lamish. Avec vous nous sommes trois, j'espère. IPS est une personne formidable !

Publié le 05 Novembre 2015

Bonjour Aline. Petit commentaire pour vous dire ma joie de voir deux auteurs de talent repartis sur de bonnes bases.

Publié le 05 Novembre 2015

Merci chère Sandrine C. pour votre lecture et ce commentaire qui soulève un point fort intéressant. A quelle catégorie appartient ce livre ? Il faut voir ce qu'en pensent d'autres lecteurs. L'art du syllogisme est-il donc sado-masochiste ou comme le dit le texte un "masochisme littéraire" ? Un texte peut appartenir à plusieurs catégories de fiction. Et la chute dit bien ce qu'il en est, je pense. C'est d'abord un témoignage.qui n'a pas trop envie de s'enfermer à cause d'un terme cru (que l'on peut aussi bien lire au second degré) dans l'imaginaire de quelques lecteurs. "Une casuistique pire que le cynisme, à bien y réfléchir." dit le texte. D'après une autre personne qui a commenté sur amazon "Il ne s'agit pas d'un récit érotique, bien que le sexe soit omniprésent. Il s'agit plutôt de la description tragique d'une descente aux abîmes d'une femme qui est à ce point sous l'emprise d'un homme pour qui elle n'est qu'un bout de chair interchangeable, qu'elle va dans son addiction à cette relation, jusqu'à lui demander de subir les sévices qu'il lui inflige pour lui prouver qu'elle lui appartient et pour s'assurer qu'il reviendra vers elle. On ne peut rester indifférent à la lecture de ce récit qui bouleverse et provoque un sentiment de compassion à l'égard du personnage principal." http://www.amazon.fr/product-reviews/B011527AEU/ref=dp_top_cm_cr_acr_txt?ie=UTF8&showViewpoints=1 Mais bien sûr ce commentaire adresse le livre entier ... ici, la nouvelle complète est un extrait d'un ensemble. Je note la suggestion dans tous les cas, mille mercis à vous.

Publié le 05 Novembre 2015

 

 

Une grande dame, Marie D.

Publié le 05 Novembre 2015
5
Époustouflant un style érotique raffiné une histoire énigmatique sur fond écologique le livre complet se trouve sur Amazon et je le récapitulatif tous Aline Tilleul est un classique du genre qui tôt ou tard trônera à côté des plus grands de Sade à Anais Nin en passant par Georges Bataille
Publié le 03 Novembre 2015
5
5 étoiles parce que votre plume est fort agréable et nuancée. Bien que je sois réfractaire au sado-masochisme, j'ai apprécié la joute verbale qui précède ce premier acte de soumission pour l'un, de domination pour l'autre et durant laquelle plane le doute sur l'attribution des rôles.
Publié le 03 Novembre 2015
5
Je vous souhaite tout le succès que vous méritez.
Publié le 03 Novembre 2015
5
Merci de votre commentaire Bluocean. Je cite le texte : "Extase ou douleur, de quel solde de souffrance payait-elle ce tableau qu’elle lui offrait ? L’image adorable, sensuelle, chaude et brune qu’il rangerait à jamais, dans son album imaginaire, en face du visage pur, froid et blond de Belle-de-jour ? La blonde ou la brune, Madeleine ou Judy. Il frissonna. Il venait de commettre un très grand péché, celui-là même de James Steward et d’Hitchcock dans Vertigo. Obliger une femme, par amour, à prêter son corps réel à l’image fantasmée d’une autre femme. Combien lui faudrait-il payer pour rédimer cette dette qu’il contractait vis-à-vis d’elle ? « Bah, se dit-il en la fouettant de plus en plus tendrement, c’est elle la poétesse, à elle de sublimer, d’interpréter comme elle l’entend son rôle de Belle-de-nuit. Je ne lui dois qu’un surcroît d’admiration. Et puis, je lui offrirai cette nouvelle pour son anniversaire. Elle trouvera bien à la vendre à quelque revue littéraire ».
Publié le 02 Novembre 2015
2
Le sado-masochisme pour le sado-masochisme, sans essayer de comprendre ce qui se cache derrière ce type de relation, c'est très vite lassant. Dommage...
Publié le 02 Novembre 2015
5
Super Aline ! Cela me rappelle quelques virées à la nuit tombée dans les bois bruxellois... A tous et toutes, n'hésitez pas à découvrir Aline, une auteure qui en a, et qui mérite d'accéder au top et plus...
Publié le 23 Octobre 2015

C'est élégant comme écriture ! Bravo !

Publié le 23 Octobre 2015

Génial ! J'adore ! Aimez-vous Brams ? YES ! We all speak music ! Oui mais aimez-vous Aline ? Aline, l'auteur de la fille qui n'aimait pas ses seins. ( Tout tourne about aimer, non ? ) Oui, moi oui. Vous aussi ? Expliquez-moi pourquoi se bagarre-elle pour trois lecteurs perdus ? Pour monter dans le placement ? Ravir la place à la ''grande dame'' qui est le N° 1 de la Bibliothèque mBS ? Aline, t'as lu ses niaiseries ? :) Je l'ai comparée avec Marc Lévy et elle était ravie ! C'est dire ! ( mon ironie ratée, ça je ne pardonne pas ) . Ton livre, Aline, se trouve ailleurs même si tu en as publié un extrait ici .

Publié le 23 Octobre 2015

Excellent !.

Publié le 23 Octobre 2015

Bonsoir, au lieu de spammer les commentaires de tout le monde, pourquoi n'iriez-vous pas faire un tour à la FàQ du site. Ça c'est de la logique ! Toutes les reponses à vos questions y sont. Merci toutefois pour le 5 etoiles, bien que je doute que ce soit pour la qualité de mon écrit. Dommage.

Publié le 22 Octobre 2015

Bonjour,
J'ai répondu à votre question sur ma page. Je voulais juste rajouter que le nombre réel de lectures depuis la parution est celui sous votre résumé. 409 donc.
Bien cordialement. Marie D.

Publié le 21 Octobre 2015
5
Bonjour Aline, je peux donner un avis puisque je viens de terminer l'extrait (ou faut-il dire nouvelle ?). J'ai beaucoup apprécié : l'écriture d'abord, comme je l'aime et la pratique ; l'histoire, bien entendu (celle de l'extrait, car dans le roman elle évolue différemment) ; mais surtout, le sens caché. J'aime le sens caché, littéraire, féminin, nourri de fantasmes. Votre personnage féminin et Claire se rejoignent dans l'imaginaire, bien que leurs trajectoires soient différentes. J'en profiterai pour vous suggérer de rajouter un mot manquant page 10 et de corriger une faute page 12. Ravi de vous avoir lue... et découverte. Bonne chance. Avec mon amitié et ma solidarité d'auteur. MC
Publié le 12 Octobre 2015

Aline, vous m'avez fait un appel du pied sur Facebook et je vous en remercie. Auteur de L'éveil de Claire - Ou l'émancipation d'une jeune femme trop sage, puis de la suite : son Journal intime, dont je viens de mettre un premier extrait sur mBS, je sens que je vais être très intéressé par votre nouvelle car quelque part, nous partageons quelque chose. Je vais la mettre en lecture dans ma bibliothèque et ne manquerai pas de vous dire ce qu'elle a créé comme émotion. Cordialement, MC

Publié le 11 Octobre 2015
5
Un très bel érotisme ! Un récit magique, une fantasmagorie délicate et réaliste. Bravo !
Publié le 11 Octobre 2015

L’art du syllogisme ! Vous nous emberlificotez ! Bravo. Mais vous devriez classer votre récit dans la rubrique sadomaso-érotique.

Publié le 20 Septembre 2015