Le parfum de l’hellébore

68 pages de Cathy Bonidan
Le parfum de l’hellébore Cathy Bonidan
Synopsis

Ce beau roman (publié ici initialement sous le titre "Double Voie" et signé du pseudonyme Mel Pilguric) a soulevé l’enthousiasme du Club des Lecteurs de monBestSeller :
"D’une belle écriture, précise et sensible, l’auteur met en scène des personnages particulièrement attachants et une histoire au suspense digne d’un roman policier.
Du milieu du siècle dernier à aujourd’hui, d’un hôpital psychiatrique à la Sorbonne, entre le poids du passé et celui de l’avenir, vous allez pénétrer dans un double jeu émouvant et palpitant ! »

Sur le site, le roman est à présent remplacé par un extrait car il est sorti en librairie le 12 janvier 2017 sous le titre "Le Parfum de l'hellébore".

Un grand merci à mBS et aux lecteurs du site pour l'avoir porté jusque là... Cathy Bonidan.

Publié le 24 Août 2015

Les statistiques du livre

  246 Classement
  128 Lectures 30 jours
  16081 Lectures totales
  +21 Progression
  0 Téléchargement
  131 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

82 commentaires , 39 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
3
Le jardinier !... j'étais sûre que c'était un homme hors pair ! J'ai aimé ce côté 2 romans en 1. Ce changement de cadre, de rythme, d'ambiance, d'écriture, comme deux bras d'un fleuve qui finissent par se rejoindre. C'est un vrai roman, bravo !
Publié le 10 Octobre 2015

Merci Marianne pour ce commentaire. J'espère surtout que la suite ne vous décevra pas et que vous éprouverez le même plaisir à lire la seconde partie. Si ce n'était pas le cas, n'hésitez pas à le signaler. J'attends votre verdict avec impatience...

Publié le 10 Octobre 2015

J'ai lu 50 pages d'une traite! bravo pour cette écriture subtile et cette construction narrative qui fonctionne bien. les protagonistes échappent à la caricature et deviennent vite très attachants. Beau travail de documentation sur l'univers des traitements psychiatriques. c'est un plaisir: Merci pour ce roman.

Publié le 09 Octobre 2015

OK ça marche. Je sais déjà que ça me plaît bien

Publié le 07 Octobre 2015

J'ai à peine commencé votre livre, je suis bloqué à la p4, je ne sais pourquoi. A priori, c'est bien écrit, clair et précis. Nul doute que je voudrais connaître la suite. Je réessaye.

Publié le 07 Octobre 2015

Vous avez mis Destins décroisés dans votre biblio: Je mets le vôtre dans la mienne, à lire plus tard. C'est comme cela qu'on élargit le cercle

Publié le 04 Octobre 2015

Merci Mel Pilguric pour votre commentaire sur mon témoignage. La douleur est un terrain d'exploration de soi-même qui ouvre à la philosophie. J'aimerais que cela donne à d'autres de l'espoir car après un tsunami il y a la reconstruction. Votre récit parle aussi de cela, de ces difficultés qui poussent à aller plus loin en soi pour (re)trouver sa voie. C'est la vie !

Publié le 04 Octobre 2015

En vous lisant, je me suis demandé si les personnages féminins appelaient davantage de lectrices...curieusement en écrivant, cette question ne m'avait pas effleurée. Les êtres créés se sont juste imposés tour à tour en réponse à l'intrigue qui se dessinait autour de Gilles (mon premier personnage). Je crois que seules importaient leurs fêlures.
Merci de tout cœur à tous les deux pour les commentaires bienveillants que vous m'avez laissés.

Publié le 16 Septembre 2015
3
J'ai été conquis. Tout simplement. Votre livre est magnifique.
Publié le 15 Septembre 2015
2.4
Oui les personnages féminins sont majeurs, mais il y a de très beaux personnages masculins. Pleins de fragilité, de pudeur, d'humanité... alors, non ce n'est pas un roman réservé aux femmes. En tout cas, moi je l'ai beaucoup apprécié. j'ai aimé cette plongée dans ce monde psychiatrique très particulier (et très bien documenté), et ces rapports humains si forts qui nous rappellent à quel point ils sont essentiels pour avancer. Et trouver sa voie. C'est un très beau roman, lu d'une traite grâce au livre le + de la semaine. Merci monBestSeller de me l'avoir signalé.
Publié le 14 Septembre 2015

Quel beau commentaire, ellebazi, et quelle joie pour moi de constater que ces personnages avec lesquels j'ai vécu ces derniers mois vous ont touchée autant qu'ils m'ont happée... Merci pour votre soutien.

Publié le 14 Septembre 2015
3
Quel beau livre ! sur ce beau sujet qu'est la recherche de sa propre voie avec toutes ses incertitudes, ses doutes, ses découvertes, les unes choquantes, les autres pleines de promesses. Vous savez les dire et en faire une très belle histoire, dans une écriture sensible et avec des personnages avec lesquels il ne faut que quelques pages pour les aimer et avoir envie de les suivre. Ces tourments que vous avez sûrement connus sont poignants, votre jardinier est un personnage magnifique. Il y a beaucoup de philosophie dans votre roman. Merci de le partager.
Publié le 13 Septembre 2015

Merci Marc de vous attacher à la lecture de mon roman. Je comprends tout à fait votre remarque tant il est vrai que les personnages forts de l'histoire sont des femmes.
Je dois vous avouer qu'il s'agit presque d'une dérive involontaire de ma part puisque l'idée de départ s'articulait autour de Gilles. Puis, je me suis laissée envahir par les personnalités d'Anne et de Béatrice qui ont totalement guidé ma plume.
N'hésitez pas à me mettre un mot si vous parvenez à finir le livre et dites-moi si vous gardez cette impression à l'issue de la deuxième partie...

Publié le 11 Septembre 2015

J'ai commencé votre livre. Je n'en suis qu'au début mais je dois avouer que je trouve que l'histoire s'adresse plutôt à un public féminin.
Toutefois je vais continuer car j'apprécie vraiment votre écriture.

Publié le 10 Septembre 2015

Eva, Joseph,
Que répondre à de si belles critiques ? Que je suis bouleversée en vous lisant ? Certes, mais surtout que je suis heureuse que l'émotion éprouvée en peignant ces personnages ait pu traverser les mots et vous saisir. Au fil des lignes, j'ai souvent craint que cette sensibilité envahisse et neutralise le suspense de l'histoire. Vous me dites qu'il n'en est rien et c'est un encouragement pour la passionnée de romans policiers que je suis...
Merci à tous les deux...

Publié le 06 Septembre 2015
3
Oui à ces précédents commentaires. Et je dirai aussi que votre très jolie plume, châtiée, aux mots justes, précis, rend votre narration encore plus précieuse (dans le sens qui a de la valeur !). Il y a dans ce décalage entre l’élégance de votre langage et la dureté des situations que vous dites, un style vertueux qui vous est propre. Ce journal d’abord, puis cette enquête à suspense, comme un véritable roman policier, et enfin l’épilogue font un tout magnifique : un grand roman.
Publié le 06 Septembre 2015
3
Bravo ! Votre roman est vraiment réussi. Une écriture magnifique, maîtrisée, très agréable à lire, une histoire originale vraiment prenante, beaucoup de sensibilité, des personnages forts et tellement vivants. Vous avez aussi le sens du suspense, très bien construit, distillé petit à petit, qui m’a entraînée à vous lire avant tant de plaisir sans vouloir perdre un mot, un détail. Vous savez aussi donner beaucoup d’émotions et je ne vous cache pas que j’ai eu le cœur serré plus d’une fois. J’ai également beaucoup apprécié la finesse psychologique et philosophique qui se cache entre les mots, avec une certaine pudeur… Je ne suis pas critique littéraire, mais je conseille ce livre avec enthousiasme.
Publié le 05 Septembre 2015

Merci fab...
Je suis très heureuse que cette histoire vous ait touché et après m'avoir lue, vous savez à quel point votre commentaire est important pour moi.
Ce récit n'est pas autobiographique...quoique...mais vous l'aviez déjà compris...
Merci encore pour votre sensibilité de lecteur. C'est un magnifique cadeau.

Publié le 02 Septembre 2015
3
fab
Quel magnifique histoire qui a du vous inspirer et vous porter. Un peu autobiographique ? Ce qui la rend profonde et extrêmement touchante. Vous avez ce talent de dire les choses simplement, même quand elles sont délicates, et de donner une personnalité formidablement attachante à vos personnages, et à leurs différences. Bravo d’avoir osé un sujet aussi sensible. Et de l’avoir traité avec tant de justesse, d’à-propos et de romanesque.
Publié le 02 Septembre 2015

Sandrine,
Je ne peux m'empêcher de vous répondre car vous êtes la toute première lectrice de mon livre que je n'avais encore osé soumettre à aucun regard. C'est vous dire si vos quelques lignes me vont droit au cœur en me renvoyant l'écho d'une lectrice qui a été sensible à un sujet qui me touche particulièrement.
Je vous adresse donc un grand merci. Avec affection.

Publié le 01 Septembre 2015
3
Vous traitez d’un sujet si sensible avec tant de sensibilité, de tact, même d’humour. Cette double narration parallèle fait écho à des œuvres épistolaires qui restent dans nos mémoires. Dès les premières pages, on imagine la rencontre de ces deux personnalités, toutes deux si secrètement intelligentes (et très bonnes écrivains !). Les compte-rendu précis que vous dressez, comme un véritable journal, font preuve d’une grande connaissance du milieu psychiatrique, d’une grande affection et d’une grande humanité. On apprend en vous lisant. Et on vous lit avec attention. Et affection.
Publié le 01 Septembre 2015

Pages