Boris Phillips
Biographie

Je suis né à Paris en 1961.
Après une carrière à l’Éducation Nationale, je goûte - enfin - au plaisir de faire ce dont j'ai toujours rêvé : écrire.
Je me veux "polygraphe", terme qui n'est pas péjoratif puisque je tente de composer aussi bien dans le registre la nouvelle, que dans celui du théâtre ou encore de la "fiction historique"...
Mes écrits ne sont pas autobiographiques - du moins au strict sens sémantique - : je me sers de ma culture, de mes observations, de mes expériences pour décrire des personnages fictifs dans leurs actions, leurs expressions, leurs évolutions... Avec un humour - souvent -assez noir !

Boris Phillips a noté ces livres

5
@ mahaut7377. Je n'ai lu - pour l'instant - que les trois premières, mais je souscris, sans retenue, à votre art de démontrer des "triomphes". Le reste, je vais me le distiller petit à petit, en me posant une question : " Les Belges sont-ils toujours ainsi lorsqu'ils arrivent à vaincre dans une situation qui ne leur semble pas favorable au départ ? "... Vous excellez dans ce genre et je suis certain de ne pas être déçu ! Cordialement. Boris Phillips
Publié le 27 Mai 2017
5
@Aubert Eude 2. Quoiqu'en pense et dise certain "Troll", vous méritez plus que largement vos étoiles. Tout y est : la fin de l'innocence ; une montée d'angoisse et cette "chute" qui marque la revanche de l'enfant bafoué. Amicalement. Philippe.
Publié le 20 Mai 2017
5
@Constance Rabet. L'intrigue - dans sa forme épistolaire - est fort bien menée et tout à fait crédible ; les étoiles sont donc méritées ! J'ai en ma possession des lettres échangées entre des soldats et leurs familles - il s'agit d'archives personnelles - et je puis vous assurer que l'orthographe phonétique - anachronisme - n'a jamais existé ! Ces remarques n'ôtent rien à votre talent de conteuse... Vivement la prochaine. Cordialement. Boris Phillips.
Publié le 09 Mai 2017
5
@jean marie rousset. La morale de cette histoire - si il y a une morale - pourrait-elle être : "tel est pris qui croyait prendre" ? Cordialement. Boris Phillips.
Publié le 07 Mai 2017
5
@Laure Malaprade. Et oui... On aurait pu dire : "Le roman inachevable !" (désolé pour le néologisme). Cordialement. Boris Phillips.
Publié le 07 Mai 2017

Pages

monBlog

Suivez-moi sur ...

Retrouver mon actualité

Mon actualité radiophonique sur RCF 41 est pour l’instant en sommeil : COVID oblige, les spectacles et expositions qui étaient la raison d’être de « Culturellement Boris » sont suspendus… j’espère pouvoir reprendre ma "multiculturelle" en janvier. La dernière chronique en date a été diffusée le 25 octobre, elle s’intitulait « Boris et son truc de plume » : une variation sur les différents aspects du métier d’auteur et l’importance de monBestSeller en tant que plate-forme de diffusion et lieu d’échanges. Pour celles et ceux qui pourraient être intéressés, l’url est disponible sur demande. Les sessions suivantes sont prévues les 24 janvier, 28 février, 28 mars, 25 avril, 23 mai et 27 juin… en cliquant à 17h. sur https://rcf.fr/ecouter/RCF41, vous pourrez vibrer aux accents de ma voix. Ces derniers temps, j'ai été quelque peu absent des pages de monBestSeller.com du fait que mes activités d’écriture se sont largement déroulées sur les berges de la Vistule avec mon travail de conseiller littéraire pour le roman autobiographique de Marguerite-Christine Swirczewska « Ego-graphie » Le premier tome est paru aux éditions "Encre rouge" en septembre et je planche à l’heure actuelle sur le second. Il y a eu aussi la traduction en langue polonaise de deux de mes nouvelles « Une Saint Nicolas sur l’Ill » et « Sur l’écran noir » dans la revue "Bez kres" – "sans limite". Cordialement et avec humour Boris Phillips.

A lire dans les actualités