Boris Phillips
Biographie

Je suis né à Paris en 1961.
Après une carrière à l’Éducation Nationale, je goûte - enfin - au plaisir de faire à plein temps ce dont j'avais toujours rêvé : écrire.
Me vouloir "polygraphe" n'est en rien péjoratif puisque je tente de composer aussi bien dans le registre de la nouvelle, que dans celui du théâtre ou encore de la "fiction historique"...
Mes écrits ne sont pas autobiographiques. Du moins au strict sens sémantique : je me sers de ma culture, de mes observations, de mes expériences pour décrire des personnages fictifs dans leurs actions, leurs expressions, leurs évolutions...
Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez suivre le lien "mon actualité".
Je réponds toujours à mes lectrices et lecteurs.
Cordialement et avec humour.
Boris.

Boris Phillips a noté ces livres

5
Comment dire ? Cinq étoiles pour tout le monde ! Mais attention, "camarades" : à nous vautrer sur nos lauriers - même mérités -, nous risquons de perdre l'élan spontané du mouvement révolutionnaire qui nous a porté... Bien content de t'avoir fait sourire avec ma "sottie", @lamish ! Amicalement et avec humour. Philippe.
Publié le 17 Juillet 2018
5
Cher @Michel CANAL. Tu m'avais demandé "le regard du prof d'histoire" et le voici... Même si la Sainte Éducation Nationale se passe de mes services depuis déjà longtemps et pour mon plus grand bien d'ailleurs. Ton analyse sociologique et historique de la France de 1968 est totalement juste... En découle celle de 2018 qui ne tombe pas à plat, loin de là ! La manière dont tu parles de la carrière de Bonaparte me réjouit : j'ai cru y retrouver certains accents – et sous ma plume de "réactionnaire de la langue française", tu peux croire que c'est un compliment – de Jean d'Ormesson dans son « Et moi, je vis toujours ». "On" pourrait, effectivement, te reprocher la partie "prospective" de ton écrit : glisser dans l’engagement n'est pas forcement ce que l'on attend d'un auteur sur monBesSeller.com... Mais, pourquoi pas ? Cela vaut toujours mieux que Sartre prononçant une allocution obituaire en mémoire d'un militant ouvrier qui n'était pas de son monde ! Serait-ce à mon tour de porter ma parole sur l'actualité ? Je vais le faire par une sorte d'aphorisme et en "remuant les oreilles" : « Que l’Équinoxe annoncée devienne pâle ressac et il n'y aura nul besoin d'un Bossuet pour prononcer l'oraison funèbre d'une omnipotence syndicale venant agoniser sur la grève ; » Amicalement, avec verve et humour. Philippe.
Publié le 28 Mai 2018
4
@Patrick GAUTHIER. Quatre étoiles parce qu'il s'agit d'un roman d'aventures remplis de rebondissements. Un petit reproche : votre récit est d'une seule traite ; si vous marquiez plus précisément la césure entre les chapitres, il y gagnerait en rythme comme en clarté. Seulement, à force d'aller de rebondissement en coup de théâtre, vous en arrivez à oublier les détails qui font d'un récit une "fiction historique" et vous tombez parfois dans l'invraisemblance la plus complète... Et là, je n'aurais surement pas posé quatre étoiles ! Cordialement et avec humour. Boris Phillips.
Publié le 22 Mai 2018
5
@ELISABETH LARBRE. Un grand merci pour ce texte tout à la fois poétique et initiatique. Pour vous avoir déjà croisée sur mBS, je vous avoue que je m'attendais à quelque chose de fort et que je n'ai pas été déçu ! Vous conjuguez ici à merveille les horizons chamaniques : le noir des yeux du chaman - le nord du questionnement aux ancêtres - répond en harmonie au bleu - le sud de l'acceptation - lors d'une aurore boréale conciliant toutes les nuances colorées des esprits de la Nature. Fort cordialement. Philippe.
Publié le 08 Mai 2018
5
@PH CLAUSELS. C'est beau et intime depuis le désenchantement et la "déglingue" ; jusqu'à l'espoir et la résurrection ! Tu en as d'autres des comme ça ? Cordialement. Philippe.
Publié le 24 Février 2018

Pages

monBlog

Suivez-moi sur ...

Retrouver mon actualité

Mon actualité radiophonique sur RCF 41 est pour l’instant en sommeil : COVID oblige, les spectacles et expositions qui étaient la raison d’être de « Culturellement Boris » sont suspendus… j’espère pouvoir reprendre ma "multiculturelle" un jour ou l'autre. La dernière chronique en date a été diffusée le 25 octobre, elle s’intitulait « Boris et son truc de plume » : une variation sur les différents aspects du métier d’auteur et l’importance de monBestSeller en tant que plate-forme de diffusion et lieu d’échanges. Celles et ceux qui pourraient être intéressés peuvent me demander l’url par message personnel. Les sessions suivantes sont prévues les 23 mai et 27 juin… en cliquant à 17h. sur https://rcf.fr/ecouter/RCF41, vous pourrez vibrer aux accents de ma voix. Ces derniers temps, j'ai été quelque peu absent des pages de monBestSeller.com du fait que mes activités d’écriture se sont largement déroulées sur les berges de la Vistule avec mon travail de conseiller littéraire pour le roman autobiographique de Marguerite-Christine Swirczewska « Ego-graphie » Le premier tome est paru aux éditions "Encre rouge" en septembre et je planche à l’heure actuelle sur le second. Il y a eu aussi la traduction en langue polonaise de deux de mes nouvelles « Une Saint Nicolas sur l’Ill » et « Sur l’écran noir » dans la revue "Bez kres" – "sans limite". Cordialement et avec humour Boris Phillips.

A lire dans les actualités