Thierry Vitteau
Biographie

L’auteur a toujours vécu au cœur de la nature. Très tôt, la forêt est devenue son principal terrain de jeu et c’est dans ce milieu privilégié abritant les dernières espèces encore sauvages qu’il a grandi.
Au fil des années il s’est familiarisé avec ce monde empreint de mystères et de peurs ancestrales. Il a appris à observer les animaux, des plus petits insectes aux plus grands mammifères peuplant encore nos forêts. Les arbres lui sont peu à peu apparus comme des êtres dont la vie lente et paisible invite à la sérénité. En leur compagnie il a découvert la paix intérieure, cette paix faite d’harmonie avec la nature environnante, porte ouverte sur un monde invisible.
C’est de ces expériences qu’est né ce premier roman se voulant comme le point de départ d’une quête spirituelle.

Thierry Vitteau a noté ces livres

5
Dans la droite lignée du roman de Georges Orwell, vous nous offrez un récit d’anticipation en phase avec l’actualité. Bien menée, votre histoire captive rapidement en nous entrainant dans un monde pas très éloigné de notre société actuelle. En effet, le 2 juillet 2019, nos chers sénateurs ont ajouté au code civil une loi interdisant « toutes violences éducatives ordinaires ». Dorénavant, lors de chaque célébration de mariage, monsieur le maire sera chargé de lire à haute voix cette première règle d’or du futur « code parental ». Vous aviez raison, ce fameux code est bien en cours d’élaboration ! Merci pour ce bon moment de réflexion, Thierry
Publié le 31 Octobre 2019
4
Votre roman m’a rappelé les histoires que je lisais quand j’étais tout gosse. Il y avait la même bande de copains, tous plus loufoques les uns que les autres, le même humour potache, et c’était aussi écrit comme j’te parle. Vous avez su mettre tout cela au goût du jour en rajoutant un peu de drogue et de connexions aux réseaux sociaux. Merci pour ce moment de pure nostalgie, Thierry
Publié le 22 Octobre 2019
4
Votre roman nous entraine dès les premières pages sur la côte landaise. Vous savez évoquer à merveille l’atmosphère si particulière de l’océan, mélange de colère retenue, de profondeurs inquiétantes et de plages idylliques. Le personnage d’Ondine, jeune femme à la fois mystérieuse et farouche, porte en elle un lourd secret qui rend votre récit captivant. Des lettres écrites à sa mère semble vouloir nous aider à découvrir ce passé qui la hante. Et puis, la correspondance s’interrompt sans qu’on en apprenne beaucoup plus sur cette jeune sauvageonne, et son départ pour Bordeaux, en l’éloignant de l’océan, la rend peu à peu banale. La suite du récit se perd dans une histoire d’amour à l’issue prévisible qui nous laisse un peu sur notre faim. Dommage, car votre écriture colorée et parfumée, laissait présager un dénouement moins conventionnel, Thierry.
Publié le 21 Octobre 2019
4
Votre roman ressemble à un exercice du genre. Vous avez su prendre tous les ingrédients nécessaires à une bonne intrigue et vous les avez mélangés selon les recommandations de la recette traditionnelle. Et le résultat est d’un très bon niveau scolaire. Votre livre est agréable à lire, bien écrit, et l’histoire basée sur d’anciens faits réels, reste crédible. Bravo, c’est un bon travail qui a dû vous demander beaucoup d’efforts et de persévérance, Thierry.
Publié le 07 Septembre 2019
4
En terminant votre livre, je ne peux m’empêcher de me demander s’il est bien utile d’aligner tant d’injures et de grossièretés pour traduire de la colère ! Je n’ai pas ressenti de violence de la part de vos personnages, mais plutôt de la vulgarité. Le but de la littérature, n’est-ce pas justement d’arriver à évoquer une émotion en se contentant de la suggérer. Dommage, car en dehors de ça, vous avez une écriture assez agréable à lire. Bon courage pour la suite, Thierry
Publié le 05 Juillet 2019

Pages

monBlog

Retrouver mon actualité

Personnellement, je préfère lire en tenant un bon vieux livre en papier entre les mains, c'est mon côté tactile ! Aussi à vous qui avez le même penchant que moi, je vous propose de vous offrir mon roman en format papier, la seule condition étant d'avoir une adresse où l'envoyer !

A lire dans les actualités