Floriana Vélasquez
Biographie

Je voudrais être le coquelicot
Avec sa jupe carmin toute froissée
Qui agite, au souffle du Sirocco,
Sa frêle silhouette dans les blés.

Avoir juste un instant sa noblesse,
Sa grâce lorsque le vent le caresse,
Son humilité toute mouillée
Que la rosée éphémère fait briller.

Ou bien les flaques en eaux-troubles
Lorsque la vase se propage
Et qu'il faut alors se résoudre
A ne plus prendre le large.

A moins que je ne sois la sécheresse,
Le coeur de pierre séché au soleil,
La poussière des chemins solitaires,
La bouche avide de caresses

Je pourrais aussi bien être la Romance,
Cette ballade nomade qui révèle
L’éventail des soupirs, le sel de l'existence,
La musique d'une rencontre irréelle.

Je ne serai peut-être que le souvenir,
L’espace infini d'un coin de rêve

Floriana Vélasquez a noté ces livres

5
@Fred Opalka J'ai du ajourner la lecture de votre livre, pour des raisons personnelles, et j'espère que vous ne m'en voulez pas de vous avoir fait attendre. Vous savez nous faire voyager aussi bien dans le Paris des années 70 avec ses petites boutiques insolites, un Paris en noir et blanc, qui rappelle celui d'Audiard le père, bien loin des grandes enseignes cosmopolites que l'on trouve aujourd'hui dans le monde entier, que dans la Bulgarie d'hier et d'aujourd'hui. Vous savez nous faire toucher du doigt les problèmes contemporains et la nostalgie du passé, comme si vous aviez vécu mille ans. Loin des grandes théories et discours rhétoriques, au plus près des "vrais gens" dans la plus authentique simplicité du quotidien. Merci pour ce beau partage. Je vous souhaite beaucoup de succès Bien à vous PS : Opalka, c'est un nom Bulgare ?
Publié le 07 Février 2020